Lets make this right - Thomas & Allison



 
Every MonsterRECRUTE -- Vous avez jusqu'au 31 octobre pour participer ♥️

Lets make this right - Thomas & Allison

 ::  :: Sujets Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Thomas
avatar
Messages : 290
Jeu 9 Fév - 16:58
Let's make this right
Thomas & allison
Dont regret doing the things that contributes or contributed to your happiness, always make it right for your heart and the rest will follow.

« Tu me manques » C’est trois mots résonnaient en moi depuis qu’Allison les avait prononcés ce matin-là. J’avais dormi quelques heures chez les argents – je n’avais aucune idée du comment je m’étais retrouvé sur le lit de la jeune chasseuse, mais ça m’avait fait un bien énorme. Lorsque je m’étais réveillé, j’avais quitté à contrecœur la jeune femme pour aller me reposer un peu plus sérieusement à l’appartement, dans mes choses. Je ne voulais pas m’épuiser alors on avait appelé un taxi et je m’étais tranquillement laissé transporter chez moi. C’était un peu trop lent à mon goût, mais c’était pour le mieux. Je déverrouillai la porte d’entrée et ouvrit mon frigo pour avaler un petit quelque chose – je n’avais pas mangé depuis plusieurs heures et malheureusement je n’avais pas fait l’épicerie depuis près d’une semaine et il n’y avait rien, sauf du lait périmé et quelques pommes... C’est ce qui arrive lorsqu’on quittait la ville sans vraiment savoir si l'on allait revenir. J’attrapai une pomme et je l’engloutis en à peine une minute avant de me laisser tomber sur mon lit pour dormir un peu.

C’est mon réveil qui me fit sursauter vers 17h, j’avais pris le temps de le programmer pour m’assurer de ne pas dépasser 18h. Je me levai, malgré les douleurs physiques et me dirigea vers la salle de bain, réalisant que je ne voulais pas mouiller le bandage qu’Allie m’avais fait, je cherchai du film étirable et m’enroula fermement le torse pour protéger le travail de la jeune chasseuse, comme s’il s’agissait d’un tatouage. Je ne pouvais pas décrire l’effet de l’eau froide sur mon corps, c’était comme si des couteaux me transperçaient, mais en même temps, ça relaxait tous mes muscles endoloris.  Heureusement que c’était de l’eau froide, car je crois être resté sous les jets pendant plus de trente minutes.

Je passai devant la porte de la chambre d’Allison. On pouvait voir que ça faisait quelque temps qu’elle était désertée et ça me fit réaliser que les choses ne seraient plus jamais comme avant. Pendant deux ans, nous avons été ensemble à tous les jours, ensemble dans notre malheur, ensemble dans ce monde d’hypocrite qu’était le groupe du collectionneur. Libre de nos actions – prisonniers lorsque ce qu’on faisait allait à l’encontre de notre bourreau. Je refermai la porte, préférant voir un mur qu’une pièce vide, lourde de sens. Je m’engouffrai dans ma chambre a la recherche de vêtements propres et enfila un jean foncé et un t-shirt blanc.

Je n’avais pas mon permis alors j’appelai un taxi et arriva rapidement chez les Argents. Je regardai rapidement ma montre et fut heureux de voir que je n’étais pas en retard… Je cognais trois petits coups sur la porte et fut accueilli par Chris Argent. Soudainement mes blessures recommencèrent à me faire mal – peut-être était-ce uniquement l’effet d’avoir le père d’Allison devant moi pour la première fois… « Hum…Je viens chercher Allison… » Je reculai de quelques pas, restant à l’extérieur de la maison, les mains dans les poches un peu inconfortables à l’idée de faire la conversation avec le père d’Allie.

Made by Neon Demon


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
chasseuse
avatar
Messages : 736
Lun 13 Fév - 4:30



Thomas et Allison
Let's make this right

I
l avait accepté. D’accord, au départ, il avait cherché à se dérobé, comme s’il pensait que la meilleure chose à faire était de refuser. Comme s’il pensait toujours ne pas être digne de moi, alors qu’il avait tort, je le savais. Il avait accepté et j’avais encore du mal à y croire. J’étais contente en fait. Pour la première fois depuis des semaines, j’étais contente. Je retrouvais mon insouciance d’avant, comme quand j’ignorais qui j’étais, ce que ma famille était. C’était bien, cette légèreté. Mon père avait fait une drôle de tête quand je lui avais pris que je sortais avec Thomas ce soir. Je crois que même s’il lui était reconnaissant de m’avoir sauvée, de m’avoir ramené, il avait le même état d’esprit que tous les autres vis-à-vis du jeune druide. Il m’avait ramené, oui, mais j’avais été prisonnière. Et je ne savais pas quoi faire pour les pousser à voir Thomas d’un autre œil. On lui avait enlever son adolescence, on l’avait arraché à ses proches, on ne pouvait pas lui demander devenir comme n’importe qui du jour au lendemain. Ce n’était pas possible. Moi, je ne voyais pas ce qu’il y avait en apparence, j’étais comme Belle, je ne voyais que le bon en lui et c’est pour ça que j’étais contente de le voir ce soir. Il m’avait dit qu’il arriverait pour venir me chercher pour 19 heures et ça faisait bien deux bonnes heures que j’étais prête, à faire les cents pas dans ma chambre. J’étais nerveuse, parce que je craignais la réaction de mon paternel. On ne peut pas vraiment dire qu’il ait apprécier mes deux précédents petits amis … Même si l’un d’entre eux vivait ici. Petit ami. Pourquoi ce mot ? Je ne pouvais pas présenter Thomas comme mon petit ami, il ne l’était pas. Pas encore ? Parce que au fond, j’aimerais qu’il le soit. A l’heure dite, il frappa à la porte. Tous les sens en alerte, je me levais d’un bon de mon lit afin de descendre l’escalier. Je voulais arriver à la porte avant mon père. Trop tard. Pauvre Thomas, il avait l’air bien embarrassé et Papa n’était pas encourageant. Il le regardait d’un air méfiant. Je crois me souvenir qu’il avait la même tête lorsqu’il m’avait surpris dans le garage avec Scott, bien des années auparavant. Pourquoi ce souvenir revenait à la surface maintenant, je n’en sais rien, mais je crois que s’il avait pu le bouffer tout cru, il l’aurait fait. Et pourtant, il ignorait, à ce moment-là, que Scott était un loup-garou. « C’est bon, j’suis prête ! » dis-je, en arrivant derrière lui. Mon père s’apprêtait à le faire rentrer en attendant j’arrive. « Tu as l’air d’aller un peu mieux ! » dis-je, en le voyant. Son visage avait retrouvé des couleurs, même s’il était encore abîmé. J’attrapais ma veste et mon sac, puis je le rejoignis dehors.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Thomas
avatar
Messages : 290
Dim 5 Mar - 21:08
Let's make this right
Thomas & allison
Dont regret doing the things that contributes or contributed to your happiness, always make it right for your heart and the rest will follow.

Le père d’Allison était extrêmement intimidant, était-ce parce qu’il était un chasseur renommé, était-ce parce que je savais très bien qu’une arme devait être caché tout près de la porte d’entrée pour être paré à n’importe quelle éventualité ou alors était-ce parce qu’il était le père de la fille que j’aimais? Mon cœur était serré par l’anxiété que créait la situation, mais je pus enfin respirer lorsque j’entendis la voix de la jeune Argent derrière son père. Elle mentionna que je semblais mieux me porter et j'hochai positivement de la tête, ça faisait encore un mal de chien, mais c’était supportable. « Allons-y alors. » Je fis un signe de tête à son père et par habitude, j’agrippai la main d’Allison, j’avais toujours fait ça lorsque j’étais nerveux. Ça me rappelait que je n’étais pas seul, qu’elle était là et que si j’avais à affronter quoi que ce soit, elle serait à mes côtés. Réalisant que ce n’était peut-être pas approprié après tout ce qui venait de se produire, je la relâchai rapidement et me dirigea vers le taxi d’un pas rapide pour ouvrir la porte et me donner une raison de lui lâcher la main. En regardant vers la maison, je pouvais voir que son père n’avait pas refermé la porte derrière nous et qu’il nous observait toujours…

« Hum…Ton père…. » Je passai une main derrière ma tête un peu mal à l’aise. Ça me rappelait un peu le père de ma première petite amie alors que j’avais 15 ans environ. Je lui fis un petit signe de la main avant de rentrer dans le taxi et le regarda refermer la porte derrière lui alors que je fermai celle de la voiture. J’avais l’impression de toujours avoir ses yeux rivés sur moi, comme si son regard avait percé deux trous derrière ma tête. Je donnai l’adresse au chauffeur de taxi et puis me retourna vers Allison. « Tu es très jolie Allie. » Je lui souris et puis ouvrit un peu la fenêtre pour laisser l’air frais pénétrer dans la voiture alors que j’avais l’impression de manquer d’oxygène. La dernière fois qu’on avait été seul en publique, j’avais tout fait foiré, pas question de refaire la même erreur.

Made by Neon Demon


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
chasseuse
avatar
Messages : 736
Mer 8 Mar - 4:19


       
       Thomas et Allison
       Let's make this right

   
P
utain. Papa regardait Thomas comme s’il était sur le point de le dévorer. Avait-il regardé tous mes petits amis de la même façon ? J’étais persuadé que oui. Bon, Thomas n’était pas mon petit ami, même si c’est ce que je désirais, et il n’y en avait pas eu des masses non plus, les deux plus importants, ceux qui avaient compter le plus avant Thomas, étaient ce que, à la base, il détestait le plus, ce qu’il combattait : des loups-garous. Mais je voulais croire qu’en hébergeant deux lycanthropes sous son toit, il acceptera Thomas. Mais je pouvais deviner la tension entre les deux hommes. Mon père en mode chasseur près à tout pour la sécurité de sa fille et Thomas, qui se demandait bien ce qu’il faisait là. Le pauvre, il avait de retenir sa respiration. Comme si, ce simple fait, pouvait le laisser en sécurité. Pourtant, il pouvait disparaitre en un éclair. Bon, en temps normal, il le pouvait, mais avec ce qu’il avait subi, ses nombreuses blessures et tout ça, ce n’était sans doute pas envisageable. Et puis, je savais aussi qu’il voulait agir normalement lorsque j’étais dans le coin. Je tentais de sauver la situation en apparaissant au bon moment, ce qui soulagea mon ami, qui agrippa ma main. Je sais bien qu’il agissait ainsi par réflexe, mais ce n’était pas pour me déplaire. J’avais besoin de ce contact. Mais il me relâcha, bien trop vite à mon goût, je fis de mon mieux pour masquer ma déception. Nous nous rendîmes auprès du taxi, qui attendant, le conducteur avait laisser tourner le moteur, ce n’est pas gentil ça. Thomas tenta de faire un commentaire sur mon père, mais n’acheva pas sa phrase. « Impressionnant ? Oui, je sais. Il fait cet effet là à tout le monde. » répondis-je, en pensant malgré moi, et encore, tu n’as pas vu mon grand-père, tu n’as pas connu ma mère. Ma famille n’était pas franchement réputée pour sa gentillesse, on est bien d’accord. Ceci dit, il existe des clans de chasseurs bien pires que les Argent. Il attendit que nous soyons tous les deux entrés dans le taxi, j’avais l’impression d’avoir seize ans, ça faisait bizarre. J’étais adulte maintenant, et j’étais donc libre de sortir avec qui je voulais. Pourquoi diable mon père s’inquiétait-il ? Thomas indiqua au conducteur l’adresse ou nous rendions puis il se tourna vers moi et mon visage s’éclaira à son compliment. « Merci », lui dis-je, avec un sourire. « Tu n’es pas mal non plus ! » Il semblait toujours aussi nerveux, pourtant, mon père ‘était plus dans les parages. Mais peut-être que moi aussi, j’avais cette capacité de rendre les gens nerveux à cause de mon nom. Ou alors, c’était autre chose et je n’étais pas capable de le voir. Je voulais tellement qu’il me voit comme une fille, pas comme quelqu’un à sauver.
WILDBIRD
   
Revenir en haut Aller en bas
Thomas
avatar
Messages : 290
Mer 22 Mar - 11:48
Let's make this right
Thomas & allison
Dont regret doing the things that contributes or contributed to your happiness, always make it right for your heart and the rest will follow.

Le simple fait d’être dans le taxi me permettait de respirer un peu mieux – j’étais habitué aux endroits restreints, avec le temps, ils s’étaient faits de plus en plus rassurants pour moi tandis que les espaces ouverts me rendaient anxieux. Le père d’Allie aussi me rendait anxieux, Deaton et même Stilinski pouvaient gruger tout mon oxygène parfois. Heureusement qu’Allison était toujours là, même si j’avais moi-même forcé un éloignement entre nous deux. Allison me mentionna que son père avait cet effet sur tout le monde et je feints de trembler de peur avant de rire légèrement et je lui avait fais un rapide clin d’œil lorsqu'elle me rendis mon compliment. La route se fit plutôt rapidement et après avoir payé le taxi on se dirigea à l’intérieur du restaurant que j’avais choisi cette fois-ci. Je voulais éviter une situation comme la dernière fois et surtout – que nous puissions aller regarder le film et passer du bon temps au cinéma. C’était un petit restaurant qui offrait de la nourriture thaïlandaise – j’avais développé une obsession pour cette cuisine depuis mon retour dans la société et comme nous en avions souvent mangé à l’appartement, je m’étais dit que ça ne lui dérangerait probablement pas. J’étais prêt à changer de restaurant si ça ne lui convenait pas – je voulais vraiment que cette soirée soit parfaite. Je donnai mon nom à l’hôtesse qui nous installa à une table près d’une fenêtre. J’attendis qu’Allie soit assis avant de faire la même chose. « Ça te convient? – sinon on peut toujours allez ailleurs.» M’empressais-je de lui dire. J’aurais peut-être été mieux de lui demander alors que nous étions dans le taxi, mais le stress que la situation me créait – même s’il était positif m’avaient complètement fait oublier mes manières.

La serveuse arriva et nous servit deux grands verres d’eau tout en se présentant et nous laissa deux menus avant de nous laisser seuls. J’avais tant de choses à dire à Allison – celle à qui je parlais tous les jours depuis près de trois ans. La mini séparation que j’avais moi-même causée m’avait fait réaliser qu’elle était mon ancrage dans ce monde, celle pour qui je voulais rester bon et ne pas retomber dans la noirceur des sacrifices druidiques. Je ne savais tout simplement pas par où commencer. C’était peut-être ma première journée de retour à Beacon hills, mais les quelques heures passées à l’appartement sans la présence d’Allison m’avaient complètement anéanti. C’était peut-être une bonne chose qu’elle est chez son père. On devait apprendre qui nous étions sans l’autre. Et ça, c’était la chose la plus difficile à faire. Je n’avais aucune idée de qui j’étais en dehors de la mission du collectionneur, aucunes idées de qui j’étais lorsque je n’étais pas avec Allison. Je savais que par obligation, pour être près de Deaton, je m’étais tourné vers la biologie animale pour être vétérinaire, mais sinon. Je n’étais rien.


Made by Neon Demon


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
chasseuse
avatar
Messages : 736
Mer 29 Mar - 12:55


       
       Thomas et Allison
       Let's make this right

   
J
’expliquais à Thomas que mon père arriverait à mettre mal à l’aise n’importe qui. Je crois bien que j’étais la seule à réussir à le défier, même s’il m’était arrivée de me sentir intimidée face à lui. Il avait changé. Nous avions changé tous les deux. J’avais du mal à comprendre pour quelle raison j’avais eu tant de mal à la me souvenirs de mes amis alors que j’avais gardé intacts tous mes souvenirs de lui. Pourquoi avais-je eu du mal à me rappeler des autres membres de ma famille ? Pourtant, de ce que je savais, si mon père pouvait être flippant, il n’était pas comme mon grand-père, ou comme ma tante. Et il n’avait pas essayer de tuer Scott, contrairement à ma mère. Oui, c’était étrange que mon retour parmi les vivants se soient accompagnés des seuls souvenirs de mon père. Quand je repensais aux longues semaines passées enfermées là-bas, je me souvenais de souvenirs de mon père, de conversations qui n’avaient aucuns sens, parce qu’il manquait des éléments importants. Des souvenirs de mes amis. Depuis, les choses s’étaient largement améliorées et en peu de temps finalement. J’avais beau m’être sentie trahie lorsque Thomas m’avait déposée devant chez mon père, je n’arrivais plus à lui en vouloir aujourd’hui, parce qu’en me permettant de renouer avec mon père, il m‘avait permis de retrouver une partie de mes souvenirs, de retrouver ma complicité avec mes amis et de renouer avec le nom des Argent, grâce à lui j’avais retrouvé de chasseuse, même si je n’étais pas certaine d’être encore capable de me battre comme avant. Je n’avais plus manier l’arc depuis si longtemps … Au fond de ma poche, je ne sais même pas pourquoi je l’avais gardé, je conservais la pointe de flèche en argent qui m’avait permis de tuée le oni. Je ne sais pas pourquoi je gardais ça étant donné ce qui s’était produit après, mais je me sentais obligée de la récupérée lorsque je m’étais rendue là-bas, à Oak Creek. La seule personne à le savoir, c’était Stiles, mais je ne sais pas s’il avait vu m’emparée de cette pointe de flèche. J’étais morte à cause d’elle et pourtant, aujourd’hui, je me sentais plus forte grâce à elle. Comme si elle me montrait que je pouvais tout affrontée. J’ai ris devant la bouille de Thomas lorsque je parlais de mon père, puis le trajet se fit rapidement et dans le silence. Un silence pas si gênant que ça, finalement. Nous sommes entrés dans le restaurant, un restaurant thaïlandais et après nous être installés, Thomas me demanda si ça me convenait. « Non, c’est parfait ! » lui dis-je, avec un sourire. J’étais peut-être déjà venue ici, mais je ne m’en souvenais pas, en soit, ce n’était pas si grave.
WILDBIRD
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tim Thomas
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» Your guardian angel {pv Thomas of Norfolk}
» Tim Thomas sur le marché des transaction !
» Mélanie quitte le bar du mistral [PV Thomas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Sujets Terminés-
Sauter vers: