help me to breath again ~ thomas&alli



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
help me to breath again ~ thomas&alli
Invité
Anonymous
Mer 19 Aoû - 17:01
Help me to breath again
I have lost myself again
Lost myself and I am nowhere to be found,
Yeah I think that I might break
I've lost myself again and I feel unsafe
All n'était pas sortie ce jour là. Elle était restée dans la cachette du collectionneur dans l'espoir de croiser un des chasseurs de primes avec qui elle partageait quelques conversations. Pendant un instant on aurait pu croire que Alli attendait de croiser quelqu'un de particulièrement important à ses yeux. Alli était assise sur son lit à lire quelques livres de plus sur les espèces surnaturelles dont elle ne connaissait pas encore les capacités, les forces et les faiblesses. Alli repensa aux brochures qu'elle avait trouvé lors de sa dernière virée en ville. Elle avait trouvée des vieux journaux parlant d'elle, du moins de son ancienne elle. Ils parlaient de la mort subite de la jeune Allison Argent. Ils parlaient de Chris Argent dévasté. Ils parlaient de pleins de gens qu'elle ne connaissait plus. Alli était perturbée par tout cela. Ne pas se rappeler de son passé était sûrement la plus difficile des choses aujourd'hui. Elle faisait avec mais son cœur était meurtri et pleins de remords. Quelqu'un l'attendait peut être encore dehors. Quelqu'un croyait encore à son retour peut être. Elle était bien idiote de penser cela car cela faisait déjà deux ans qu'elle était morte aux yeux de tous. Elle n'avait même pas recontacter son père. Alli passa sa journée enfermée et elle s'endormir rapidement sur son lit, recroquevillée sur elle même, une brochure de vieu papier dans sa main. On pouvait y lire ´triste nouvelle pour beacon hills'.  

Elle était debout face à une terrible scène qui se déroulait face à elle. Alli portait une chemise que Thomas lui avait donnée il y a bien un an pour Noël. Elle l'utilisait en chemise de nuit. Elle aimait bien cette chemise. Elle se sentait en sécurité dedans. Seulement, la peur et l'effroi prirent le dessus. Elle était apeurée. Elle pouvait voir le corps d'une jeune femme sur le sol. Un jeune homme se trouvait à ses côtés. Il tenait sa tête et semblait déboussolée. Au début, Alli ne comprit pas. Il s'agissait là d'un rêve qui en disait long sur son passé lointain. C'était elle, Allison, mourante. Elle cria de toutes ses forces pensant pouvoir se réveiller de ce cauchemar sans succès. Elle s'approcha du corps. C'était elle. Elle se voyait la, le sang dans la bouche, les yeux mouillés par les larmes. Son cœur battait à peine. Au dessus du corps inerte perdant vie, il y avait un jeune homme brun. Il avait des yeux marrons. Il pleurait. Elle entendit le murmure de la mourante. Scott. C'était son nom. All paraissait le connaître mais encore une fois, un prénom ne valait rien. Elle entendit alors crier derrière elle. Elle se retourna vivement et son père la traversa comme si elle n'existait pas il hurlait de venir l'aider à sauver sa fille mais personne ne semblait vouloir l'aider. Il hurlait de toutes ses forces. Il était dévasté. Il avait perdu sa femme, sa sœur et maintenant sa fille. Alli pleurait elle aussi. Elle sentait les larmes dégoulines sur ses joues. Elle s'effondra sur le sol. Elle n'y comprenait rien. Pourquoi rêver de cela maintenant ?

Quand All ouvrit les yeux, elle se surprit en train de hurler, de gémir et de se débattre. Elle tenta de se calmer en se calant davantage contre  son oreiller. Elle attrapa sa couverture et la monta jusqu'à sa poitrine. Elle tremblait de peur. Elle pleurait. Ses larmes ruisselaient comme jamais sur ses joues. Alli ne pouvait plus maîtriser ses sentiments, ses émotions. Elle était terriblement gênée par le cauchemar qu'elle avait vécue. Était ce simplement un cauchemar ou ce qui s'était vraiment passé ? Alli ne connaissait rien de la vérité. Elle ne savait pas si on l'avait aimé , si on l'avait pleuré, si on avai voulu l'a sauvée. Elle ne savait que faire. Alors elle cris simplement : " Thomas ! "
crackle bones
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Montgomery
Messages : 310
Mer 19 Aoû - 23:34
When you only got eachother

You don't know me, and you don't even care,
Well you said You don't know me, and you don't wear my chains... I think I'll start a new life, I think I'll start it over, where no one knows my name,.


J’avais passé près de cinq heures à m’entrainer. Mon cher père adoptif avait décidé que je participerais à un combat lors de la prochaine pleine lune – amical, ce qui signifiait que le combat n’était pas à mort, mais que je devais faire de mon mieux pour avoir le dessus sur la créature qu’il aurait choisi pour moi. Le collectionneur aimait bien lorsque j’offrais un bon spectacle en me téléportant avec précision pour surprendre mon assaillant. S’il savait que je savais déplacer de petits objets simplement en le voulant depuis le dernier sacrifice qu’il m’avait obligé de commettre, il serait fou de joie. Moi, je n’avais pas l’intention de lui faire savoir que de jour en jour je devenais plus fort et qu’aussitôt que j’en aurais l’occasion, je sauverais tout le monde de cet univers diabolique. Je sautai dans la douche et restai quelques minutes silencieux sous l’eau presque bouillante, je savais que si je quittais cet endroit, j’enragerais le collectionneur et que je me retrouverais à la rue. Qui embaucherait un jeune sans identité, sans éducation… Si je renversai cet homme, ce n’était pas pour moi, mais bien pour tous les autres qui avaient encore une vie à l’extérieur des murs de cette prison.

Les derniers captifs avaient des amis qui les recherchaient et qui les aimaient – les mêmes amis qui seraient ravis de ravoir Allie dans leurs vies. Mais de l’autre côté de ces murs, il n’y a plus rien pour moi. Ma famille me croit certainement mort depuis des années maintenant et c’était peut-être mieux ainsi, je ne voulais en rien être associé à ce culte de maniaque.  J’espérais seulement que mes frères et ma sœur vivaient une vie plus normale qu’elle ne l’aurait été si j’avais été présent pour assouvir les envies de pouvoir de nos parents. La dernière fois que je les avais vus, c’était de loin, à l’enterrement de mon grand-père, j’avais eu le droit d’y assister en compagnie du Nixerian du collectionneur pour qu’il n’y ait aucun problème. S’il savait à quel point il joue avec le feu en me laissant ces moments de bonheur pour ensuite me les arracher violemment. Je fus soudainement sorti de mes pensées lorsque l’eau de la douche devint glaciale et je m’enroulai rapidement dans une serviette et une fois sèche j’enfilai mon pyjama. Comme à mon habitude, j’appuyais ma tête contre le mur, l’oreille bien appuyée et j’écoutai ce qui se passait de l’autre coté – pas grand-chose, elle devait déjà être endormie.

Je me laissai tomber sur mon lit et fermant les yeux, j’imaginais une vie avec ma famille, sans mes parents. Une vie où nous étions normaux et heureux. L’illusion m’aida à m’endormir, mais le rêve fut brisé par un cri qui résonna dans ma tête et automatiquement je murmurai son nom sous le regard ébahi de ma famille. « Allie » Je me réveillai en sursaut entendant son appel et en quelques secondes me retrouva dans sa chambre et d’un seul bond j’étais dans son lit, la serrant dans mes bras. Pendant des années j’avais fait des cauchemars sans personnes pour venir me réconforter – je savais à quel point ils pouvaient être réels. « Shh, Allison, je suis là ». Depuis que j’avais ramené Allie à la vie, nous étions connectés, pas uniquement en tant qu’êtres humains avec des sentiments, mais bien d’une manière surnaturelle que je ne savais expliquer.


made by roller coaster


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Jeu 20 Aoû - 5:51
Help me to breath again
I have lost myself again
Lost myself and I am nowhere to be found,
Yeah I think that I might break
I've lost myself again and I feel unsafe
Quand Thomas est arrivée dans la la chambre de All, son cœur se mît z battre plus vite et plus fort. Elle tremblotait légèrement mais quand les bras du jeune homme la serrèrent contre lui, son souffle fut coupé et ses tremblements s'estompèrent. Allo releva son regard vers Thomas. Il avait les yeux creux et semblait fatigué de sa journée. Lui aussi subissait des choses et devait faire des choses dont il n'était pas fier. Alli n'avait aucune idée de tout ce qu'il a pu faire avant sa résurrection mais le fait qu'il lui ai offert une nouvelle chance de vivre n'est pas une si mauvaise chose. Elle souffre cela est vrai mais Alli ressent du bonheur quand elle se trouve avec lui. Elle trouve cela toujours très étrange car quand ils sont ensembles, Alli sent que l'air est électrisé et qu'elle doit rester avec lui. Alli déglutit difficilement et baissa à nouveau son regard sur ses mains jointes sur ses genoux. " Désolée... Je suis vraiment désolée. Je vais bien ne t'inquiète pas. C'était juste... " c'était juste un cauchemar, un énième cauchemar. Alli les enchaînait mais Thomas ne savait sûrement pas. Elle cachait ses réactions à chaque fois. Ellle essayait du moins. Elle tente de se détacher de lui mais elle en était incapable. Allison était comme attirer par Thomas, par sa tendresse. Elle soupire, ferma les yeux et posa sa tête contre l'épaule du jeune homme.

" J'ai rêvée de ma mort. Ma vraie mort. J'ai rêvée d'un garçon. Enfin, j'ai rêvée de pleins de personnes que je ne me rappelle pas. Leurs noms me sont inconnus. J'ai juste entendu Scott... J'étais.... J'étais allongée sur le sol dans un endroit très sombre. Je mourrais, Thomas. " Elle se faisait du mal rien qu'à en parler. Mais elle ne pouvait pas s'en empêcher. Quelques semaines plus tôt, Alli avait rêvée de son enfance. Elle s'était vue petite, jeune, énergique et têtue. Elle avait vue le visage de ses parents, ne sachant pas leurs noms à l'époque. Allison n'avait pas détesté ses moments, au contraire, elle avait été bercée par ces rêves doux et mélancoliques. C'était bien l'une des rares fois. Quand elle ne rêvait pas de ses souvenirs, elle ne rêvait de rien, voir elle ne dormait pratiquement pas  Allison avait beaucoup de mal à s'endormir chaque soir car elle savait que plus loin dans les sous sols on trouverait des combats à mort entre différentes bêtes surnaturelles.

Elle tenait encore le papier du vieu journal ou on avait annoncé sa mort. Elle le lacha et le laissa tomber sur le sol. Elle glissa sur le bord du lit et posa ses pieds nus sur le sol froid de la pièce. Elle détestait cette chambre même si elle s'y était habituée avec le temps. Elle avait souvent froid. " Pourquoi est tu venu ? Tu ne dormais pas ?  " Elle parlait tout doucement d'une voix douce et fixait ses yeux. Elle adorait ses yeux. Il lui rappelait quelqu'un.
crackle bones
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Montgomery
Messages : 310
Ven 21 Aoû - 11:03
When you only got eachother

You don't know me, and you don't even care,
Well you said You don't know me, and you don't wear my chains... I think I'll start a new life, I think I'll start it over, where no one knows my name,.

Comme chaque fois, elle s’excusait de faire des cauchemars et j’ignorai son commentaire. Dans cet endroit, c’était totalement normal de faire des cauchemars et j’étais la dernière personne qui allait lui en tenir rigueur. Ces cauchemars étaient en partie ma faute et j’aurais depuis longtemps dû la laisser quitter et retrouver sa famille. C’était égoïste de ma part de vouloir la garder avec moi. " J'ai rêvé de ma mort. Ma vraie mort. J'ai rêvé d'un garçon. Enfin, j'ai rêvé de plein de personnes que je ne me rappelle pas. Leurs noms me sont inconnus. J'ai juste entendu Scott... J'étais.... J'étais allongée sur le sol dans un endroit très sombre. Je mourrais, Thomas. " Je la fixai, un peu sous le choc – Elle venait de décrire la scène très clairement, c’était exactement de cette manière que j’y avais assisté et ce rêve me confirma qu’elle commençait tout simplement à se souvenir de sa vraie vie. Une fois de plus, j’étais égoïste – je pouvais l’aider à se rappeler, mais est-ce que j’en avais réellement envie ? Non pas vraiment, je voulais la garder pour moi, je voulais que nos moments ensemble soient éternels et que le temps s’arrête chaque fois qu’elle souriait. C’était l’une des situations ou je laissais l’ombre gagner sur la lumière. J’avais si longtemps été seul que je ne pouvais me résoudre à lui dire la vérité – Mais en même temps de voir son air troublé, je ne pouvais pas faire autrement que de percée la noirceur de mon âme pour tenter de la rendre heureuse. Elle me demanda si j’étais en train de dormir et ne voyant pas l’intérêt de lui mentir j’hochai la tête. « Je dormais, mais je t’ai entendu » Je ne précisai pas que je l’avais entendu dans mon rêve et décida de lui donner un peu d’espoir, pour une fois depuis sa renaissance. « Je sais…Je t’ai jamais dit, mais j’étais présent – j’ai tout vu…si jamais tu veux des informations sur tes amis…Je peux t’aider ». Je pouvais l’aider puisque le collectionneur avait des fiches sur la plupart d’entre eux. Lydia, la banshee – Stiles, l’ancien Nogistune – Scott et Isaac, les loups-garou – Kira, le Kitsune…Chris Argent, le chasseur… Je pouvais lui parler de tout un chacun et je pouvais la faire sortir de cet endroit qui était empreint de mort.

made by roller coaster


Spoiler:
 


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Dim 23 Aoû - 11:01
Help me to breath again
I have lost myself again
Lost myself and I am nowhere to be found,
Yeah I think that I might break
I've lost myself again and I feel unsafe

" Je sais…Je t’ai jamais dit, mais j’étais présent – j’ai tout vu…si jamais tu veux des informations sur tes amis…Je peux t’aider. " Elle frissonna et n'osa même pas le regarder dans les yeux. Il venait de dire le mot "ami" en pensant peut-être qu'elle se rappelait ou qu'elle voulait se rappeler. Allison voulait sans doute les revoir. Allison se demandait souvent si elle avait eu des amoureux auparavant. Elle se demandait qui était sa meilleure amie, qui était son père, qui était ce Scott par exemple. Allison soupira, que pouvait-elle faire à part accepter son aide ? Une partie d'elle refusait. Elle voulait simplement rester avec Thomas et être connectée à lui pour de bon et pour toujours. L'autre partie d'elle voulait en savoir plus. Elle était curieuse de connaître son passé, son présent et son futur. Elle ne pensait pas souvent au futur. Allison avait peur de celui-ci, peur de ce qu'elle pouvait y trouver plus tard. Elle ouvrit la bouche mais aucun son n'en sortit. Ses mains froides attrapèrent celles de Thomas et elle sourit. " Cela te ferait du mal de me voir partir ? " Elle ne voulait pas changer de sujet, mais elle cela lui ferait tellement de mal de le perdre et de l'abandonner. Thomas était tout ce qu'elle avait et tout ce qui lui restait. Elle était redevenue humaine et vivante grâce à lui. Elle lui en était reconnaissante mais parfois, elle pensait qu'elle aurait mieux fallu rester au paradis des chasseurs de loups garous avec sa "famille". Pour elle, ils étaient tous morts à part son père, Chris. Pour elle, il n'y avait pas raison réelle de vivre. Aujourd'hui, elle en avait une sans le savoir. Sa raison de vivre se trouvait là, à ses côtés, la scrutant du regard, lui caressant les épaules, lui souriant. Allison ne se rendait pas compte de ce qu'elle avait à côté d'elle, non pas encore...

" Tu crois qu'ils me reconnaitrait ? Tu crois qu'ils seraient choqués ? " Bien sûr qu'ils le seraient. Revoir une amie revivre n'était surement pas quelque chose de commun dans le monde, bien qu'ils soient tous adeptes du monde surnaturel maintenant. Allison ne connaissait pas leurs noms, mais elle vit dans le regard de Thomas qu'il en savait plus qu'elle ne l'imaginait. Peut-être pouvait-il répondre à ses questions ? Peut-être avait-il toutes les réponses ? Au fond d'elle, elle voulait en apprendre plus, mais elle était effrayée par ses flashs backs souvenirs qui surgissaient dans ses rêves et cauchemars. Elle ne voulait pas se retrouver à hurler de peur dans une rue car elle se rappelait de son passé petit à petit. " C'est qui Scott ? Tu sais qui c'est ? " Elle se tourna vers lui et s'assit en tailleur, ne lâchant pas ses mains. Elle adorait ses mains. Elles étaient douces et fragiles. Elles étaient assez grandes pour envelopper les siennes. Elles étaient parfaites à ses yeux. Allison rougit doucement car elle ne s'arrêtait pas de les fixer. Elle l'adorait tellement son Thomas... (lovelovelovelove)

crackle bones


Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Montgomery
Messages : 310
Mar 8 Sep - 16:32
When you only got eachother

You don't know me, and you don't even care,
Well you said You don't know me, and you don't wear my chains... I think I'll start a new life, I think I'll start it over, where no one knows my name,.

Elle voulait savoir si j’allais être démoli si elle partait – si elle réussit à quitter cet enfer. La réponse était évidemment oui, au point de m’en enlever la vie. C’était un peu trop dépendant comme pensé, mais c’était la vérité, en 10 ans, j’avais eu qu’une seule famille et c’était elle ma famille.  Mais il y avait encore cette partie de moi qui croyait qu’elle serait bien mieux loin de toute cette folie. « Tu sais, c’est certain que ça m’attristerait…mais que tu sois heureuse – en liberté, c’est ce qui me rendrait le plus heureux. » Je pris l’un de ses mains et déposa un baiser sur celle-ci avant de l’apporter à mon cœur « Et puis, peut-importe où tu te trouveras, tu seras toujours ici ».  Je lui avais offert une nouvelle vie, qui étais-je pour lui dire que je ne voulais pas qu’elle en profite à 100%. " Tu crois qu'il me reconnaitrait ? Tu crois qu'ils seraient choqués ? " Alors là, j’en étais persuadé, si du jour au lendemain une personne que je croyais morte refaisait surface, alors je crois que cela me prendrait quelques jours pour m’en remettre. Mais aux yeux de ma famille, j’étais cette personne, je ne pouvais que comprendre la réaction d’Allison. «  Tu n’as pas vraiment changé physiquement Allie, alors je suis persuadé qu’ils te reconnaîtraient en une seule seconde ». Ses amis loup-garou serait peut-être confus par son odeur qui est probablement extrêmement différente de celle qu’elle dégageait autrefois, mais Allie, était toujours, Allison. « Oui, ils seraient choqués et déstabilisés, mais je crois qu’ils seraient plus qu’heureux de te retrouver. »  Je passais ma main dans ses cheveux et pendant un instant, je voulus lui montrer un monde ou elle était entourée de ses amis – un univers tiré de mon esprit, mais qui ne pouvait qu’être proche de la réalité. Je m’étais cependant toujours promis de ne pas projeter d’illusion dans la tête de la jeune femme et opta plutôt pour un élément plus humain. Je la serrai un peu plus dans mes bras et la secoua un peu – ce qui me fit penser à ma sœur et aux genres d’accolades que je lui avais données chaque jour avant de disparaitre. " C'est qui Scott ? Tu sais qui c'est ? " Elle s’assit face à moi, gardant mes mains dans les siennes et son regard brillait, elle attendait une réponse concernant l’amour de sa vie – bien qu’elle l’ignore encore. Je regrettais lui avoir offert de lui expliquer tout et de lui dire la vérité, j’avais peur que ça la pousse encore plus loin de moi et du collectionneur et qu’une fois encore, je me retrouve seul. Mais je n’avais pas le choix, une promesse était une promesse. «  C’était ton ex-petit ami. Celui qui t’a fait découvrir les loups-garous et notre univers. Ton premier amour ». Mes derniers mots étaient ceux que j’avais entendu prononcer la jeune femme avant que la vie ne la quitte. « Il est ce qu’on appelle un Vrai Alpha. Très puissant et tu chassais le mal à ses côtés, et non les loups-garous. » En lançant mes dernières paroles, je réalisais que si l’âme d’Allison n’était plus pure, c’était probablement de ma faute. Je l’avais ramené à la vie égoïstement dans un monde malsain de violence et de mensonges. « Tu semblais en paix avec la mort. » Je baissai les yeux et réalisa que j’avais peut-être fait une erreur en la ramenant à la vie. « Je suis désolé. »

made by roller coaster


Spoiler:
 


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous
Dim 13 Sep - 4:52
Help me to breath again
I have lost myself again
Lost myself and I am nowhere to be found,
Yeah I think that I might break
I've lost myself again and I feel unsafe
Il lui promit qu'elle serait toujours là pour elle et elle le croyait. Allison ne savait pas par quel moyen cela était possible, mais elle se sentait de plus en plus liée à Thomas, comme si le fait qu'il l'ai ressuscité joue un rôle sur ses sentiments intérieurs. Elle l'écoutait d'une oreille attentive. Allison ne pouvait pas se permettre de ne pas l'entendre parler une fois dans sa journée. Il illuminait toutes ses journées, aussi mauvaises et sombres qu'elles soient. Thomas était toujours là pour lui sourire et lui raconter ses histoires rocambolesques de la journée. Allison buvait ses paroles et lui parlait alors de ses peurs. Il lui disait que ses amis la reconnaitraient et qu'il serait triste de la voir partir. Allison comprenait ce sentiment plus que tout et jamais elle ne pourrait l'abandonner. Si elle devait quitter le repère du collectionneur, elle le ferait avec lui. Elle ne pourrait pas l'abandonner ici, à son triste sort, pas après ce qu'il avait fait pour elle. Il lui avait offert une nouvelle vie, une nouvelle chance de vivre aux côtés de quelqu'un. " Jamais je ne t'abandonnerais Thomas, ne dis pas de bêtises. Jamais je pourrais partir voir ses amis et ne jamais revenir vers toi, tu... Tu as été là pour moi durant deux années, comment serais-je capable de te laisser ici à croupir comme un esclave ? " Oui, croupir comme un esclave c'était à peu près ce que c'était de vivre ici. Ils pouvaient sortir, mais ils devaient impérativement revenir, sinon, le collectionneur les rechercherait surement. Il avait posée sa main sur le coeur de Allison et elle n'avait pas pu se retenir de rougir. Heureusement pour elle qu'il faisait bien sombre dans la chambre, car elle avait souvent honte d'elle quand elle rougissait de la sorte. Elle se mordit la lèvre, perturbée et elle attrapa sa main pour la serrer dans la sienne. Allison adorait ce contact physique, son contact à lui. Elle ne pouvait pas s'empêcher de le toucher ou le frôler, c'était surement rien de bien important, mais pourtant, il y avait quelque chose entre eux qui se passait tout au fond. " Même si ils me reconnaissaient, je ne pourrais pas te laisser. C'est juste que... Parfois, je rêve d'eux. Je rêve d'une fille rousse, tu sais, celle qui était prise en otage il y a pas si longtemps, c'était exactement elle... " Elle soupira et baissa ses yeux. Elle détestait ce sentiment de culpabilité qu'elle avait. C'était presque elle qui les avait capturés et il semblait que ce soit ses amis d'autrefois. Elle s'était laissée bernée par le collectionneur, alors qu'il disait qu'ils étaient néfastes à son environnement. Pourtant, il n'en était rien. Allison était si naive... Elle l'écouta parler à nouveau et il lui annonça la plus terrible des nouvelles. Scott, c'était son ex petit ami loup garou alpha. Elle ne pouvait pas réellement y croire, c'était une blague à ses yeux. Pourtant il n'en était rien. Allison était bel et bien sortie avec Scott McCall quand il était encore un loup garou bêta, et elle était "morte" avant sa transformation en vrai alpha. Alison fixa son ami sans cligner des yeux, surprise, perdue. Elle l'entendit alors s'excuser. Non, il ne devait pas s'excuser, il n'avait pas le droit. Allison le frappa dans la poitrine de son petit poing sans force. Et un deuxième coup, troisième coup. " Arrête de t'excuser, Thomas. Tu n'y es pour rien. " Elle le détestait quand il s'excusait de l'avoir ressusciter, de s'être occupé d'elle sans l'avoir ramener à ses amis. " Je me fiche bien de qui était Scott, il n'est plus dans ma vie depuis deux ans. C'est... Thomas, tu... " Elle était perdue. Elle se perdait dans ses paroles. Ses yeux brillaient. Thomas, elle ne voulait pas le perdre, c'est tout. Elle ne se fichait pas de ses amis, elle sentait en elle que si elle les retrouvait, ils l'aideraient à sortir de ce cauchemar avec le collectionneur. Seulement, Allison redoutait de perdre Thomas. " S'il te plait, ne m'abandonne pas. " A ses yeux, elle n'avait que lui. Elle s'approcha de lui, son poing toujours collé à la poitrine de Thomas. Son visage s'approchait de celui de Thomas. Elle sentait son souffle contre sa peau. Allison se sentait si bien auprès de lui...



crackle bones
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Montgomery
Messages : 310
Lun 21 Sep - 21:52
When you only got eachother

You don't know me, and you don't even care,
Well you said You don't know me, and you don't wear my chains... I think I'll start a new life, I think I'll start it over, where no one knows my name,.

J’étais sans voix. J’adorais Allison et tout ce qu’elle me disait me donnait espoir qu’on pourrait peut-être avoir une véritable sortie ensemble un jour. Je nous imaginais mangés au restaurant juste avant d’aller au cinéma pour regarder un film – ou ne pas le regarder. Mais cet espoir n’existait déjà plus. C’était impossible, on ne pourrait jamais se balader normalement dans la ville, on ne pourrait jamais manger en tête à tête dans un restaurant italien, on ne pourrait jamais regarder un film au cinéma. Nos rêves de libertés étaient bien loin d’être réalisable, surtout si nous étions deux. Seule, elle avait une chance de vivre une vie normale, en compagnie de son père et de ces amis. Elle me dit une fois de plus, parmi des centaines de fois déjà que je n’avais pas à m’excuser de lui avoir sauver la vie. Elle s’approcha de moi, et je savais très bien ce qui se passait et je ne pouvais pas me permettre un moment de faiblesse, je ne pouvais pas me permettre de lui briser le cœur, de me briser le cœur. L’envie de l’embrasse enflamma mon corps entier, mais j’avais cette petite voix dans ma tête qui me disait que si on agissait sur nos sentiments, l’un d’entre nous finirait dans la cage du collectionneur et pas juste pour le plaisir d’un match amical. Je me résous à faire une chose que je m’étais promis de ne jamais faire. J’allais projeter une illusion à Allison. Je crois que je voulais le faire pour protéger mon cœur plus que le sien, elle allait avoir l’impression que je l’embrassais – ça serait ce qu’il y a de plus réaliste et une fois terminé, j’allais la serrer dans mes bras et mettre un stop à l’illusion. Elle n’y verrait que du feu et bien que cela m’avait dégouté de le faire – d’une certaine manière, je nous protégeais. Au moment où j’allais déclencher l’hallucination, je changeai d’idée et embrassa le front de la jeune femme avant de la serrer dans mes bras.    

« Alli… Tu sais qu’il nous tuerait… »  Le collectionneur avait cette idée de la vie, probablement qu’il avait eu le cœur brisé plus d’une fois pour empêcher ses *employés* de se voir de la sorte. Je ne pouvais pas être la raison de son retour à la vie et puis la raison de sa mort, c’était inimaginable. « Il nous tuerait… »  C’était une évidence, il ne prendrait même pas deux secondes pour y penser et s’il le pouvait il nous ferait nous battre l’un contre l’autre. Ce n’était pas parce que je n’avais pas de sentiment pour Allison. Au contraire, je n’avais jamais eu de sentiment du genre pour quelqu’un. Les joies d’avoir été kidnappé à 15 ans quoi…


made by roller coaster


You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: