The Highschool Case [Ft. Violet]



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord
anipassion.com
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
The Highschool Case [Ft. Violet]
avatar
Messages : 75
Mer 25 Avr - 13:32
The highschool case
FT. Violet B. Dawson
De nombreuses affaires. Toujours plus d'affaires ! Toi, Rory Eastwood, croulait sous les cas de meurtres et de blessures... Tu avais rapidement compris que le repos n'était pas de mise par ici, aussi t'étais-tu mis facilement en tête d'être le plus efficace possible. Rien ne devait échapper à la police, c'était une image que tu devais absolument retirer de votre agence... En cette matinée, c'était sur un dossier particulièrement mystérieux que tu travaillais. "Mystérieux" devait d'ailleurs définir la plupart des affaires dont tu étais chargé, mais peu importait. C'était avec volonté et ruse que tu fouinais toujours partout ! Il y avait de cela quelques jours, un combat avait vraisemblablement éclaté dans le gymnase du lycée de Beacon Hill. Comme quoi, cet établissement attirait bien des événements... Des traces de sang avaient été retrouvé un peu partout dans l'enceinte du bâtiment, et une large flaque recouvrait le sol. Les combattants devaient avoir perdu une dose conséquente de sang. Tu ne trouvas pourtant aucune trace de quelconque patient suspect à l'hôpital. Ils étaient tout simplement repartis dans la nature ! Tu t'étais réellement demandé comment de véritables personnes avaient pu détruire à ce point le gymnase... Des fissures contre les murs démontraient une force considérable emploi dans ce combat.

Ta seule piste jusqu'ici résidait le long de la Crimson Avenue. Une certaine Violet Dawson, unique témoin auquel vous aviez pu avoir accès. Son sang avait été en effet retrouvé sur la scène de bataille... Tu te demandais franchement si une jeune femme de ce profil avait vraiment eu la poigne afin de faire autant de dommage dans le bâtiment ! Et si elle avait été la victime, comment avait-elle pu survivre à un colosse de cette envergure ? Quoi qu'il en soit, c'est au poste de police que tu l'attendais. Tu avais envoyé un agent s'occuper de la ramener à ton poste, pendant que tu continuais tes recherches sur l'affaire !

Ce fut finalement une petite heure plus tard que la jeune femme se pointa devant toi. Tu te permis de lui sourire, évitant de l'accuser sur-le-champ. Il était tout d'abord bon de mettre en confiance ton interlocuteur... Tu ne voulais pas rester sur cet interrogatoire trop longtemps, ainsi commenças-tu rapidement. Tu prias à la jeune Dawson de s'asseoir avant de prendre place à ton tour.


« Vous devez certainement savoir pourquoi vous avez étez convoqué ici aujourd'hui ? Des intrus se serraient introduits dans le lycée de la ville, occasionnant des dommages dans le gymnase de l'établissement. Nous avons retrouvé vos traces sur le lieu. Vous pourriez peut-être nous donner de plus amples renseignements sur cette affaire ? »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Jeu 26 Avr - 18:48

The High School Case

Violet B. Dawson & Rory Eastwood



S e faire botter les fesses par un were-jaguar, ça ne faisait jamais du bien. C’est qu’ils étaient coriaces, ces bêtes-là et Violet avait beau être une druidesse, elle demeurait, avant toute chose, humaine. Si Thomas n’avait pas été là, c’est sûrement à la morgue qu’on l’aurait retrouvée, honnêtement, même si elle estimait s’être défendue dignement avant que le were-jaguar ne prenne finalement le dessus. Encore que sans Thomas, elle ne se serait pas trouvée dans le gymnase du lycée au beau milieu de la nuit. Et le gymnase était tout de même plus adapté à un entraînement que la boutique de Deaton, ou l’arrière boutique du Pentacle…

De ce combat et des blessures qu’elle avait subi cette nuit là, elle ne gardait aucune trace. Aucune trace physique, en tout cas, puisqu’il arrivait qu’elle ressente une sensation étrange là où les griffes de la créature avaient transpercé sa chair. Mais elle était entière, sur ses deux pieds, pas même une cicatrice ne témoignait de sa mésaventure. Merci Thomas. Il avait beau haïr ses capacités de Darach, elles étaient parfois bien utiles. Suite à tout cela, la vie avait repris son court. Le corps du concierge avait été retrouvé par les forces de l’ordre, et l’enquête était en cours pour tenter d’expliquer ce qu’il s’était passé. Comme toujours en cas de meurtre inexpliqué, la mort du conciergé, dont Violet avait elle-même trouvé le corps, serait certainement  attribué à une bête sauvage. Pauvre Sheriff Stilinski, son commissariat  allait finir par obtenir le record d’attaques animales par an et par habitant. Les joies de la vie à Beacon Hills…

Si elle n’était pas prête d’oublier cette nuit, Violet ne s’attendait pour autant pas, lorsqu’elle ouvrit sa porte, à se retrouver nez à nez avec un officier de police, venu l’informer qu’on la réclamait au commissariat. Sans faire de difficulté, et même un peu curieuse de savoir ce qu’on lui voulait, elle s’était contentée d’attraper sa veste et, laissant son fidèle compagnon à quatre pattes à la maison, elle avait suivi l’homme en uniforme. Un court trajet en voiture et ils étaient arrivés à destination. Docilement, Violet suivi l’homme jusqu’à un bureau, où l’attendait l’un de ses collègues. Vous savez, vous auriez pu vous contenter d’un coup de téléphone. J’avais pas besoin d’une escorte, fit-elle remarquer, désignant ladite escorte qui partait déjà vaquer à d’autres occupations. Sur l’invitation du policier, Violet prit place sur la chaise en face du bureau.

Vous devez certainement savoir pourquoi vous avez été convoquée ici aujourd'hui ? Des intrus se seraient introduits dans le lycée de la ville, occasionnant des dommages dans le gymnase de l'établissement. Nous avons retrouvé vos traces sur le lieu. Vous pourriez peut-être nous donner de plus amples renseignements sur cette affaire ? Violet haussa les sourcils. Clairement, elle n’avait pas du tout repensé à ça. Il faut dire qu’elle n’était même plus consciente quand ils avaient quitté les lieux, alors elle n’avait pas la moindre idée de l’état dans lequel ils avaient laissé le gymnase. Retrouvé mes traces ? C’est-à-dire ? demanda-t-elle. Du sang, certainement. Ses empreintes sur le téléphone du concierge, peut être, voire sur le panneau électrique, depuis lequel elle avait rétabli l’électricité, ou même la porte du gymnase. Nier sa présence serait compliqué. Ce qui ne voulait pas dire qu’elle était forcée de la confirmer, pas tant qu’elle ne savait pas si oui ou non on voulait l’accuser de quelque chose. D’ailleurs… Est-ce que vous insinuez que c’est moi qui aurais causé tous ces dommages ? demanda-t-elle, arquant un sourcil interrogateur. Si Violet n’avait pas passé l’examen du barreau, elle n’en avait pas moins étudié le droit, et avant de dire quoi que ce soit pour confirmer ou infirmer les propos de l’officier face à elle, elle voulait savoir dans quoi elle s’embarquait. Et si les accusation de vandalisme n’étaient qu’une introduction vers la mort du concierge, la conversation allait vite tourner court. Elle n'avait aucun problème avec l'idée d'aider la police, mais il était hors de question qu'elle s'incrimine pour un acte qu'elle n'avait pas commis.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Ven 27 Avr - 17:29
The highschool case
FT. Violet B. Dawson
La jeune femme pesta quelque peu dès son entrée dans ton bureau, avouant qu'une escorte était pour elle bien risible. Tu te permis de lui sourire. Un rictus presque compatissant face à la tigresse que tu avais apportée à toi. Tu lui répondis sans aucune mauvaise intention, tachant de ne pas créer d'ores et déjà des tensions entre la témoin et toi. Il était primordial que tu agisses comme ça avec les citoyens de Beacon Hills, du moins tant que ton visage ne leur était pas familier !

« Je note ça. »

Ce fut alors le temps des sujets qui fâchent... La jeune Violet semblait sur la défensive. Tu n'avais pas tenté de la rendre coupable d'un quelconque crime, mais la témoin voulue immédiatement comprendre ce que tu entendais par "traces"... Peut-être ne comprenait-elle pas que l'affaire était grave. Vous aviez un mort sur les bras, et ce n'était pas vraiment à elle de poser les questions... Tu lui répondis sans réfléchir. Comme toujours, tu n'étais pas très bon pour les remontrances. Tu avais toujours tenté par tous les moyens de ne pas devoir utiliser la force lors d'un interrogatoire, aussi ces gestes te suivirent jusqu'à Beacon Hills, malgré la situation désespérée de la ville...

« Votre sang. Vous devez en avoir perdu une certaine quantité... Votre nom ne registre cependant pas sur la liste des patients de l'hôpital. Une tierce personne vous est venu en aide ? »

Ta question avait été posé au bon moment, dans la continuité de tes paroles. Vraisemblablement, c'était en douceur que tu devais procéder avec Mlle Dawson, ainsi tentais-tu de ne brusquer personne. Tu continuas rapidement le long de ce chemin dangereux lorsque la jeune femme te demandait si une quelconque insinuation avait été caché dans tes mots... Était-elle nerveuse ? Tu ne pouvais pas vraiment le dire, mais quoi qu'il en soit, son attitude sur la défensive n'était pas en sa faveur.

« Bien sûr que non Madame... Sans vouloir apporter aucun jugement, il semble que votre gabarit soit assez peu apte à causer de tels dommages. Vous restez encore au stade de témoin, ce pour quoi vous êtes ici aujourd'hui... Ainsi, j'aimerais savoir si vous pourriez nous éclairer sur cette affaire ? »

Tu reposas ta question... Décidément, tu avais jusqu'à présent été le seul à répondre aux questions de l'autre. Comme quoi, tu devais sérieusement faire un effort sur ton autorité....
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Sam 28 Avr - 12:45

The High School Case

Violet B. Dawson & Rory Eastwood



V iolet n’avait rien contre le fait d’aider la police. Elle n’avait, de toute façon, rien à se reprocher, si ce n’est le fait de s’être introduite dans le lycée au beau milieu de la nuit. Mais le lycée de Beacon Hill était pire qu’un hall de gare, s’ils commençaient à causer des problèmes à toutes les personnes qui allaient s’y balader alors qu’elles n’étaient pas censée s’y trouver, ils n’allaient jamais en finir. Et puis, Violet connaissait bien Stiles, elle savait qu’au besoin elle n’aurait qu’à demander à son ami d’expliquer la situation à son père. Mais avant de coopérer, elle voulait être certaine que les suspicions de l’officier ne portaient pas sur elle. Elle n’avait vraiment ni l’envie, ni le temps de se laisser embringuer dans ce genre d’histoire. Alors peut être semblait elle sur la défensive, mais s’ils avaient trouvé des traces de sa présence sur les lieux d’un meurtre, il n’y avait qu’un pas d’ici à ce qu’ils l’accusent d’en être l’auteur. Même si elle manquait un peu de griffes pour commettre une telle horreur…

Elle ne parlerait donc que si elle était assurée de ne pas compter parmi les potentiels suspects. Encore que l’on pouvait rapidement passer de témoin à suspect, et elle devrait être prudente. Elle ne pouvait décemment pas aller dire à ce policier qu’un were-jaguar avait débarqué, et qu’elle avait été sauvée par l’ami qui l’accompagnait, et qui s’avérait être un darach. Il allait falloir qu’elle réfléchisse, et qu’elle le fasse vite, d’autant que le policier cherchait déjà à savoir si elle avait été accompagnée ce soir là. Et il était hors de question qu’elle mêle Thomas à tout cela. Sa vie était déjà bien assez compliquée.

Lorsqu’il évoqua que vu son gabarit, il doutait qu’elle soit responsable des dégâts dans el gymnase, Violet n’essaya même pas de retenir un léger rire. Pas très grande, mince, il est vrai qu’elle n’inspirait pas la méfiance… Elle était plus forte qu’elle en avait l’air, cependant. Les apparences sont parfois trompeuses, vous savez. Surtout à Beacon Hills. Si j’étais vous, je garderais ce proverbe bien au chaud dans un coin de ma tête. Ne pas se fier aux apparences pourrait lui être bien utile s’il voulait être efficace dans son travail dans une ville telle que celle-ci.

Je suis désolée, je devais juste m’assurer que vous n’étiez pas en train d’essayer d’obtenir une confession, d’une manière détournée. Quoi qu’elle n’aurait certainement pas eu grande valeur devant un tribunal… Elle marqua une pause, considérant un instant ce qu’elle pourrait dire ensuite. J’étais bien là-bas, vous avez raison. D’ailleurs, je vais vous faire gagner du temps, vous trouverez aussi mes empreintes sur le panneau électrique du gymnase, et sur le téléphone du concierge. Inutile de prétendre le contraire, ils avaient retrouvé son sang sur les lieux et il n’était pas arrivé là par magie. Mais si je peux me permettre… Vous perdez votre temps. Vous ne retrouverez pas l’homme qui a fait ça de sitôt. Pour la simple et bonne raison que Thomas l’avait téléporté loin de là, après lui avoir collé la frousse de sa vie. En voilà un qui n’était pas prêt de remettre les pieds en ville. A défaut de réussir à lui faire lâcher l'affaire, elle essayait au moins de gagner un peu de temps, durant lequel elle pourrait réfléchir à comment tourner les évènements d'une manière... Non-surnaturelle, et qui n'irait pas mêler Thomas à tout ça.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Jeu 3 Mai - 16:04
The highschool case
FT. Violet B. Dawson
Violet Dawson était difficile en affaires. Elle continuait sans arrêt à esquiver tes questions... Comme quoi, c'était elle qui se mettait seul dans le profil du suspect ! Rien jusqu'alors ne témoignait réellement que la jeune femme ait pu être l'agresseur, seulement, la victime d'une telle agression devait bien souhaiter l'arrestation de son opposant . Du moins, si victime il y avait... Violet ne s'était de même pas plus attardée sur le sujet de sa guérison "magique". Tu n'avais encore aucune piste sur une tierce personne ayant pu aider cette jeune femme dans l'affaire... De nombreuses questions encore sans réponse quoi qu'il en soit. Seulement tu ne souhaitais pas rester des heures à attendre les réponses de ton interlocutrice. À vrai dire, les interrogatoires n'étaient pas ta tasse de thé, et tu t'en passerais volontiers...

Violet commença ainsi par te rappeler de te méfier des apparences. Tes yeux s'étaient comme naturellement levés vers le plafond... Il fallait dire que la jeune femme avait réellement l'air de se jouer de toi.

« Certes madame, pardonnez mon jugement hâtif... Mais là n'est pas la question. » lui répondis-tu du ton le plus courtois possible.

Tu marquas alors une pause afin d'écouter ce que Violet sembla enfin vouloir te dévoiler. Tu avais déjà commencé à écrire ce qu'elle t'expliquait lorsque tu compris la bêtise de la chose... Des informations inutiles évidemment, qui soulevaient d'ailleurs bien plus de questions qu'autre chose ! Comme tu avais pu le constater quelques secondes auparavent, tu sentais que la jeune femme se jouait de toi. De même, elle attirait d'autant plus ton attention... Cacher autant de choses par de tels détournement ne pouvait que t'inciter à pousser l'affaire plus loin.

« Ah, nous ne le retrouverons pas . Parce que vous savez peut-être où il est parti ? »

Tu posas tes coudes sur la table et appuyas ton menton sur tes mains croisées, comme pour te donner un air plus solennel...

« Madame Dawson, ai-je tort de croire que vous souhaitez nous cacher des informations importantes ? »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dim 6 Mai - 18:14

The High School Case

Violet B. Dawson & Rory Eastwood



V iolet pouvait être très convaincante lorsqu’il s’agissait de mentir. Mais elle n’aimait pas ça. Et elle n’avait pas envie de servir des salades à cet officier qui ne faisait qu’essayer de résoudre un meurtre. Bien sûr qu’elle aurait voulu que ce malade se fasse arrêter et qu’il subisse les conséquences de ses actes. Il avait tué le concierge, il l’aurait tuée elle aussi si Thomas n’était pas intervenu. Ce n’était pas cet ordure qu’elle cherchait à protéger. C’était Thomas. C’était Stiles, qu’elle avait contacté alors qu’elle cherchait le panneau d’alimentation du gymnase. Et c’était cet officier, aussi, qui fouillait dans des choses qu’il ne comprenait certainement pas, prêt à se lancer sur les traces d’un homme qui ne ferait qu’une bouchée de lui. Alors oui, elle mentait. Ou en tout cas, arrangeait la vérité, puisque si elle lui disait ce qui s’était réellement passé, il ne la croirait sûrement pas. Elle se doutait que son comportement risquait d’attirer les soupçons sur elle, mais ça ne l’inquiétait pas plus que ça. Au besoin, elle pourrait toujours clarifier les choses avec le Sheriff. Elle était amie avec son fils, et Stiles savait qu’elle n’avait rien fait. Qu’elle ne ferait jamais ce genre de chose.

Elle ne chercha pas plus loin lorsqu’il s’excusa de son jugement hâtif. Elle s’en moquait bien, d’autant que ce n’était pas ce dont elle avait cherché à l’avertir. Certes, elle était capable de bien plus de chose que ce que l’on pourrait penser de prime abord, mais ce n’était pas vraiment de ça qu’elle avait voulu l’avertir. C’était de Beacon Hills, en règle générale. Le message, visiblement, n’était pas passé. Ah, nous ne le retrouverons pas. Parce que vous savez peut-être où il est parti ? Evidemment, il avait des questions. Vu le peu d’informations qu’elle lui avait données, tout ce qu’elle faisait c’était éveiller davantage d’interrogations. Mais si elle commençait à lui parler de druides, de darach, de were-jaguar… Elle allait le perdre en cours de route. Madame Dawson, ai-je tort de croire que vous souhaitez nous cacher des informations importantes ? La réponse était Non. Non, il n’avait pas tort.

Je ne souhaite pas vous cacher des informations. Seulement si je vous dis tout ce qu’il s’est passé, vous allez vouloir m’envoyer à Eichen House… Et cette endroit de donne la chair de poule. Et croyez moi, il en faut pour me foutre la trouille. reconnu-t-elle avant de soupirer, s’appuyant contre le dossier de sa chaise. Ecoutez… Je veux vous aider, vraiment. Violet se passa une main dans les cheveux, ramenant vers l’arrière ses boucles rousses tout en réfléchissant à ce qu’elle pourrait bien lui dire d’utile. Ce pauvre homme avait sûrement une famille, qui attendait de savoir ce qui lui était arrivé pour trouver un peu de paix et faire leur deuil…

Elle décida finalement de lui en dire le maximum, sans pour autant rentrer dans les détails qui lui vaudraient un détour à Eichen House. J’étais bien là bas. Avec un ami, on utilisait le gymnase pour s’entraîner et d’un seul coup, les lumières se sont éteintes. J’ai commencé à paniquer parce que sans mes appareils, j’avais plus aucun repère, expliqua-t-elle, désignant l’appareil qui logeait juste au dessus de son oreille.  Cet homme est entré, je suis allée chercher de l’aide pendant que mon ami essayait de sauver sa peau, et c’est là que je suis tombée sur le corps du concierge. Dans la panique, j’ai appelé un ami, le fils du shérif dont vous retrouverez le numéro sur le téléphone du concierge. J’ai rallumé les lumières, et je suis retourné  dans le gymnase. Il s’en est pris à moi, j’ai été blessée, et c’est la dernière chose dont je me rappelle. et voilà, la version la moins incroyable qu’elle pouvait trouver. Le plus proche de la vérité, tout en omettant le surnaturel. J’peux vous faire un portrait de l’homme qui s’en est pris à nous, si vous voulez. Mais honnêtement… vous perdez votre temps. Thomas lui avait dit qu’il avait envoyé ce cinglé dans le désert, à des kilomètres de là, après lui avoir collé la trouille de sa vie du haut d’une falaise. Il n’était pas près de revenir en ville… Et quand bien même il le faisait, cet officier et son arme n’avaient pas de grandes chances de s’en sortir face à un were-jaguar, alors c’était mieux ainsi.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Mar 17 Juil - 2:49
The highschool case
FT. Violet B. Dawson
Madame Dawson était difficile, mais tu savais être en capacité de la faire parler. Tu voyais pertinemment qu'il ne s'agissait pas d'une mauvaise enfant, aussi tes suspicions étaient actuellement très basses concernant la potentielle culpabilité de ton interlocutrice dans cette affaire. Tu savais seulement qu'elle était une bonne source d'information pour cette affaire, et elle ne repartirait pas de ton bureau sans t'avoir divulgué quelques-unes d'entre elles ! Tu ne souhaitais pas sembler méchant, ou menaçant. Là n'était pas ton but -du moins, pas en présence d'une jeune femme accusé d'aucun crime à qui tu passais un interrogatoire. Parfois, la méthode forte était la meilleure, seulement tu ne l'utilisais que très peu...

Tu reconnus avoir sagement agi en présence de Violet lorsque celle-ci se mit enfin à parler... Au point où tu en étais, toutes les informations étaient bonnes à prendre ! Il fallait dire que tu avais un mort dans l'affaire, et un tueur en cavale sans aucune piste quant à son actuelle position... Les premiers mots de madame Dawson t'arrachèrent un léger haussement de sourcils. D'après elle, les informations qu'elle détenait lui voudraient un accès gratuit à Eichen House... Tu pensas rapidement à un psychopathe. Cette jeune fille pouvait avoir eu affaire à un tueur sadique et fou. Sûrement avait-elle vu d'horribles choses dans ce gymnase, et tu étais prêt à faire intervenir un psychanalyste si de précieuses informations pouvaient être récupérées via ton interlocutrice...

"Écoutez… Je veux vous aider, vraiment"... Voilà les mots qui te firent reprendre confiance en cette discussion. Tu croisas les bras, prêt à écouter attentivement ce que Violet avait à te dire... Ton cerveau était prêt à enregistrer toutes les informations afin de les écrire sur ton bloc-note après ses explications. À vrai dire, tu ne souhaitais pas interrompre le contact visuel que tu tenais avec ton interlocutrice. Ce dernier était important lors d'un interrogatoire, et écrire en même temps d'écouter te faisait inconditionnellement perdre ce contact...

La jeune fille t'expliqua ainsi la scène... Enfin... Toute son histoire semblait plausible. En effet, vous aviez retrouvé le numéro du jeune Stilinski sur le téléphone du concierge. Tu pouvais aisément croire en la majeure partie de son histoire. Seulement un élément manquait toujours... Madame Dawson semblait toujours garder quelque chose pour elle, et tu ne comprenais pas son obstination. Voulait-elle réellement faire arrêter cet homme ? Tu ne comprenais pas vraiment quels étaient les motifs de cette jeune femme afin de vous cacher tant de choses...


« Je prendrai le portrait volontiers, merci à vous... » Commenças-tu, une fois l'histoire de ton interlocutrice terminée.
« Seulement, le plus gros de l'histoire reste un mystère madame Dawson, et vous en avez conscience. »

Tu approchas soudainement ton visage de ton interlocutrice afin de  lui chuchoter tes prochaines paroles :

« Écoutiez, si cet homme vous a traumatisé, ou quoi que ce soit d'autre, cette simple information nous sera d'une grande utilité. Madame Dawson, je ne vois aucune information qui puisse VOUS envoyer à Eichen House. Ce serait une piètre façon de récompenser un témoin qui parle... » Tu parlais du ton le plus compatissant que tu pouvais offrir, tachant de paraître un minimum réconfortant... Il n'était pas vraiment question de traumatiser plus encore cette jeune femme si tel était déjà son cas.

« Et rappelez vous, tous les flics ne sont pas comme moi ici... Certains pourraient aisément vous faire porter le chapeau, par le simple fait de vous voir aussi fringante après une si grande perte de sang... »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Mar 17 Juil - 19:00

The High School Case

Violet B. Dawson & Rory Eastwood



L e but de Violet n’était clairement pas d’entraver l’enquête de l’officier qui se trouvait face à elle. Sans les talents pour le moins particuliers de Thomas, elle se serait sûrement vidée de son sang sur le parquet du gymnase avant que quelqu’un ne la trouve. Et si ça lui était arrivé à elle, ça arriverait à quelqu’un d’autre. Face à elle, elle n’avait pas eu un were-jaguar qui avait perdu le contrôle un soir de pleine lune. Ce jaguar n’était pas un innocent. Le monde n’était pas fait que de noir et de blanc, elle le savait mieux que personne, mais il était clair que celui là ne se trouvait pas du bon côté de la balance. Et sa nature n’avait rien à y voir, elle avait croisé des humains tout ce qu’il y a de plus normaux tout aussi vicieux que ce nahuaL  Si Violet saluait la bonne volonté de ce policier, qui voulait à tout pris mettre la main sur le meurtrier du concierge et, par la même occasion, son agresseur, elle devait malgré tout rester réaliste. Ce n’était pas lui et son flingue qui allaient pouvoir arrêter une créature telle qu’un Jaguar Garou et même si elle avait su où le trouver, elle ne lui aurait certainement pas dit.  Ce serait le jeter dans la gueule du loup – ou du félin, en l’occurrence – totalement à son insu. Des chasseurs mettraient la main sur ce cinglé bien assez vite.

Je prendrai le portrait volontiers, merci à vous...  Seulement, le plus gros de l'histoire reste un mystère madame Dawson, et vous en avez conscience. Une chose était indéniable : l’agent Eastwood était tenace. Oui, j’en ai conscience, confirma-t-elle alors qu’il se penchait au dessus de son bureau pour se rapprocher d’elle. A quoi bon le nier ? Il y avait des trous évidents dans son histoire, des choses qu’elle ne pouvait expliquer sans se lancer dans des explications qui n’auraient, pour lui, ni queue ni tête.  Ainsi penché vers elle, il reprit en chuchotant, continuant d’insister pour la faire parler. Peut être était-elle traumatisée, à défaut d’être folle ? Il ne voyait évidemment pas quelle raison pourrait lui donner envie de l’envoyer à Eichen House. Comment aurait-il pu, alors qu’il ne connaissait pas la nature des informations qu’elle se bornait à lui cacher ? Il aurait été tout naturel pour elle d’être choquée après avoir découvert le cadavre d’un homme, après avoir été agressé, si elle avait été une personne normale. Mais Violet avait beau être humaine, elle n’était pas normale. Il poursuivit en lui faisant comprendre que ses collègues ne seraient pas tous aussi patients et compréhensif qu’il ne l’était, et que certains pourraient même essayer de lui faire porter le chapeau. Imitant le geste de l’officier un peu plus tôt, elle se pencha à son tour au dessus du bureau. Attention, agent Eastwood, ça sonnerait presque comme une menace… ce qui passerait plutôt mal devant un tribunal. Et votre shérif sait que je ne suis pas une meurtrière, alors vous perdez votre temps. Violet n’avait certes pas passé l’examen du barreau, elle avait tout de même suivi des études de droit. Elle savait dans quoi elle se lançait, tout comme elle savait que quoi qu’elle puisse dire durant cette conversation ne serait pas admissible devant un tribunal. Ce qui ne signifiait pas qu’elle ait envie de dire quoi que ce soit qui puisse l’incriminer. Se redressant pour s’adosser à nouveau au dossier de sa chaise, elle reprit, arquant un sourcil interrogateur. Il en faut beaucoup pour m’intimider, vous savez ? J’en ai peut être pas l’air comme ça, mais je sais me défendre. Difficile à croire quand on la voyait comme ça, petite, menue, inoffensive, mais elle pratiquait les arts martiaux depuis son plus jeune âge. Elle s’était entraînée avec des créatures plus fortes et plus puissantes que n’importe quel policier armé dans ce commissariat, à l’exception sûrement de Parrish. Il fallait donc plus que ses récentes mésaventures pour apeurer Violet. J’ai vu la personne que j’aimais le plus au monde se faire massacrer sous mes yeux par une bande de cinglés. Alors croyez-moi, retrouver le corps d’un homme que je ne connais pas dans le lycée, et un face à face avec un fou furieux, c’est pas ça qui va me traumatiser. Mon égo en a pris un coup, mais à part ça je vais très bien. Bon, sur le coup il n’y avait pas que son égo qui en avait pris un coup, mais hormis quelques douleurs intempestives à l’endroit où s’était trouvé sa blessure, la seule blessure qui subsistait était celle de son orgueil. Dites-moi, monsieur Eastwood. Est-ce que vous croyez au surnaturel ? demanda-t-elle de but en blanc, le plus sérieusement du monde. Car elle était là, la clé. Peu importe ce qu’elle pourrait lui raconter, s’il n’y croyait pas, cette conversation tournerait en rond indéfiniment, et il se retrouverait face au même mur à chaque fois qu’une nouvelle attaque toucherait la ville. Et il y en aurait d’autres, c’est de Beacon Hills dont on parle, le Nemeton se chargeait d’attirer toutes sortes de créatures, qui n’étaient pas toutes bien intentionnées.

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Mar 21 Aoû - 7:32
The highschool case
FT. Violet B. Dawson
Oh Violet... Tant de secrets cachés en cette jeune femme. Tant de secrets qu'elle te poussait à toujours plus approfondir. Tu te débattais intérieurement pour rester ce bon et gentil policier que tu avais toujours tenu à être. Ce rôle que tu endossais, afin de travailler dans des circonstances plus positives, cette Violet te le rendait bien difficile... Trop de blabla, trop de promesses pour finalement ne rien te divulguer. Tu aurais pu croire que cette fille se jouait de toi ! Elle savait définitivement quelque chose, quelque chose de gros, et les réactions de la jeune fille te faisaient rapidement comprendre l'étrangeté de l'affaire... Elle avait parfaitement confiance qu'elle te faisait patauger dans tous ces mystères. "Oui, j’en ai conscience"... Ces mots t'avaient arraché un mince rictus légèrement gêné. Tu ne comprenais pas ton interlocutrice. Dans ton métier, tu avais parfois eu affaire à des interrogatoires de sourds... Parfois, ils restaient muets, se contentant de te regarder d'un air hautain. Tu n'aimais vraiment pas ce genre de scénario. N'étant pas le policier capable de faire parler un homme ayant pour conviction de rester dans le mutisme, ce genre d'interrogatoire se terminait dans la honte et la gêne... Tu n'étais pas le genre à mettre le poing sur la table afin d'obtenir ce que tu souhaitais, aussi t'étais-tu résigné à ne pas user de violence, tant verbale que physique comme de nombreux autres policiers pouvaient utiliser sans en subir les conséquences... Dans l'affaire de madame Dawson, tu avais évidemment de gros doutes quant à sa pleine culpabilité. Seulement, de grosses zones d'ombre restaient visibles. Elle brouillait le dossier et Violet semblait être le seul témoin susceptible de vous apporter de plus amples explications...

Une fois de plus cependant, la jeune femme se braqua et resta sur la défensive. Elle usa vraisemblablement de ses connaissances en droit pour te remettre à sa place... Mais que cette Violet Dawson pouvait être naïve... Elle devait certainement avoir de la chance d'être tombée sur un policier tel que toi. De nombreux autres auraient déjà utilisé bien plus de méthodes d'intimidation... Tu faisais en sorte d'être le plus respectueux et calme possible, pourtant cette fille réussissait à te faire passer pour le méchant de l'histoire. Tu avais lâché un léger soupir...

« Loin de moi l'idée de vous menacer... Mais il faut dire que peu de chose sont en votre faveur dans ce dossier. » Lui lanças-tu d'un air compatissant, évitant de continuer sur le terrain de la violence au sein de la police (dont tu ne voulais certainement pas prendre part).

Violet avait ainsi continué sa lancée t'assurant être capable de se défendre. Oh, vraisemblablement, madame Dawson avait des capacités de survie très louable... Il suffisait d'observer un peu l'affaire : la jeune femme avait perdu beaucoup de sang, et elle se tenait face à toi, prête à en découdre avec son interrogateur.

« Avec la conviction et la confiance dont vous faîtes preuve face à moi, je ne doute pas que vous sachiez vous défendre... »

La jeune femme te fit finalement part d'expérience presque irréelle et totalement folle, qu'elle aurait vécu il y a de cela quelques années. Tu tâchas de l'écouter attentivement, écrivant parfois sur ton petit carnet les éléments qu'elle te donnait. Oh, cela ne se pas particulièrement utile pour l'affaire, seulement ils pourraient mettre plus en relief le personnage qu'était madame Dawson. Tu ne pus ainsi répondre à ton interlocutrice que par de simples mouvements de tête concernés.

« Je suis désolé d'apprendre cela »

La fin de la conversation s'était terminée en beauté. Tu aurais réellement eu envie de te frapper la paume contre le crâne. Voilà que ton interlocutrice te posait une question bien impertinente... Dont tu doutais de l'utilité pour l'évolution de l'affaire. "Dites-moi, monsieur Eastwood. Est-ce que vous croyez au surnaturel ?" Tu soupira légèrement une fois de plus, tachant pourtant de lui répondre.

« Je vous avouerai ne pas tout à fait croire en toutes ces histoires. »
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: