fb - Training - Lyana & Slade



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord

fb - Training - Lyana & Slade

 ::  :: Somewhere only we belong Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
new
avatar
Messages : 36
Dim 18 Mar - 20:02
train
with Lyana & Slade

Alors, moustique ? Prête à montrer à ton vieux père quelques tours ?

C'était dans la maison de son enfance. Sharon en train de travailler, Sherihane quelque part en train de bouder, Aaron en train de frapper un sac de sable comme si ce dernier lui avait volé quelque chose de bien plus important que sa propre vie. Et elle. La plus jeune de tes enfants, Lyana, avec toi, dans la salle d'entrainement. Elle était devant toi, tandis que tu t'étirais, tes muscles suivants les mouvements de tes bras. Tu avais une tenue simple, un haut gris, moulant pour ne pas gêner les mouvements, et un pantalon noir. Une veste par dessus le haut, et les poings fermés. Tes chaussures agrippaient le sol avec une fausse grâce, tandis que tu laissais tes poignets s'échauffer. L'idée était simple : elle devait donner tout ce qu'elle avait. TU te ferais sans doute avoir - tu l'espérais en fait-, mais tu pourrais corriger ses faux mouvement,s et aiguiser son intuition. C'était le but. Faire de Lyanna une machine de combat pour qu'elle soit, tout d'abord protégée mais aussi, une tueuse. Forte et puissante guerrière. Ta fierté. Car si sa soeur viendrait sûrement sur le trône des Steels, et son frère dans ton équipe, tu voulais voir, vu les talents de ta benjamine, si elle n'était pas faite pour être l'arme des Steels.

TU peux utiliser une arme si tu veux. C'est pas une ch'tiote qui me mettra à terre, t'inquiètes pas.

TU lui fis un sourire et un clin d'oeil. Après tout, elle était encore jeune. Si tu crevais dans cette salle d'entrainement, cela voudrait dire qu'elle était fin prête, et plus encore, et tu partirais, de toute, dans l'au delà avec le sentiment de mission accomplie.

Dans ce terrain d'entrainement, il y avait de tout, sur les côtés. Des lames, aux canons. Des bâtons aux chaînes. Et même un lance-flammes. Bien évidemment, les armes à feu étaient enfermées sous clé. Mais les armes blanches non. Elles étaient bien libérées de leur enclos, car tu venais de les tester. Aussi, elle avait tout le choix du monde, ta petite fierté. Tu étais sûr qu'elle surpasserait ses frangins, bientôt. ELle avait cette volonté dans ses yeux...

Et si tu flanches en moins de trente secondes, t'auras pas de dessert.

Un autre petit rire.
Après tout, il y avait un temps pour la rudesse. Et un autre pour la joie.

Une bataille.
Féroce.
L'ascension.
D'une guerrière.

Ton corps étiré, tu écartas les doigts, baissas un peu ton centre de gravité, et te mit dans une position d'où il t'était simple d'esquiver, contre-attaquer, ou l'atteindre.

Je te laisse commencer.

Et dans ton regard, le père s'évanouit peu à peu, pour laisser le guerrier apparaître. ELle avait intérêt à être à la hauteur. Et tu savais qu'elle le serait.
Elle était ta fille après tout.

electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
new
avatar
Messages : 22
Mer 28 Mar - 13:03

FB - TRAINING
ft Lyana & Slade.

Un entrainement comme je les aimais. C’était ma façon à moi de décompresser et surtout j’avais besoin de me perfectionner et de montrer ce que je suis capable de faire. Face à mon frère ou ma soeur c’était une chose simple, non pas que je me prenais la grosse tête mais je les battais plutôt facilement. Du coup je me retrouvais devant mon père. Je n’avais pas peur de lui, mais je savais que lorsqu’il allait passer en mode chasse, qu’il serait différent, et qu’il ne laisserait rien passer. Je m’étais vraiment bien préparée à ce moment. Une queue de cheval, un pantalon large et un débardeur noir. Je m’échauffais doucement, chacun des muscles et petit à petit j’entrais dans ma bulle, j’avais mon père devant moi et petit à petit je devais stopper de voir mon père. Il me faisait sourire un peu “ Tu crois que j’allais attendre ton accord pour me servir d’une arme, mais c’est vraiment mal me connaitre papa” Pour l’instant je pouvais encore rire un peu avec lui. On voyait toujours en lui le grand Slade Steel, le grand chasseur,mais il pouvait avoir une certaine douceur mais qu’il ne montrait que trop rarement, préférant garder cette image froide de lui. Je devais avouer que j’étais comme ça aussi, je détestais montrer mes sentiments, et parfois c’était le mieux à faire. Mon père continuait dans son petit délire “ Hmmm je crois que tu te trompes, c’est toi qui va être puni, je le sens bien” Je commençais à étudier attentivement ce qu’il faisait. Je savais qu’il n’allait rien me laisser passer et justement que je ne devais faire aucune erreur. Papa avait-il une arme sur lui? Aucune idée, il était aussi discret que moi mais je devais effectivement être attentive à tout. Je fermais les yeux pour me mettre dans la peau de la chasseuse que je devais et que j’étais surtout.  Mon arme ou plutôt ma lame était toujours bien plaquée dans ma chaussette. Je relevais la tête prête à prendre dans un premier temps. “ Oh tellement de galanterie “ C’était parti, j’étais vraiment moi, un dernier mouvement de tête , et j’attendais juste de tenter de le piéger , mais il restait le meilleur dans son domaine. Je partais en courant vers lui, pour me déporter vers la gauche me retrouvant rapidement derrière lui, pour le pousser entre les deux omoplates, un sourire sur mon visage. “ Tu commences à rouiller il me semble je t’ai connu bien plus réceptif non?” J’avais envie qu’il attaque un peu aussi, que je puisse vraiment attaquer et me défendre un peu et tout lâcher tout en restant concentrée sur chacun de ses gestes, mouvements ou mimiques.


black pumpkin


Les apparences sont parfois trompeuses.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
new
avatar
Messages : 36
Dim 22 Avr - 0:31
train
with Lyana & Slade

Tout allait si vite avec elle. C’était ce qui te plaisait. Voir cette petite grandir, voir cette guerrière en devenir attaquer aussi férocement. Elle avait le sang Steel, mais elle avait surtout le san chaud. Une combattante aguerrie. Et cela ne faisait que s’améliorer. Encore et encore. Tu ne pouvais pas en être plus fier.

Elle attaqua. Aussi aiguisée dans ses mouvement que la lame qu’elle devait sûrement avoir sur elle. Passant directement à sa gauche - et donc y’a droite - tu tentas un long mouvement pour la choper, chose impossible vu sa taille, et alors que tu terminais le mouvement et la suivais du regard, elle te poussait en se moquant. Ah. La fameuse Steel. Tu souris.

Alors comme ça je suis vieux ?

Tu marquais ta phrase d’un rictus avant d’utiliser un pied de pivot pour une grande attaque, utilisant y’a jambe droite et ses muscles pour tourner et la lancer. Un coup de pied circulaire à la fois pour tenter de la toucher, mais surtout pour la faire reculer. Car c’était sa taille et sa vitesse qui étaient choses dangereuses, non le reste.
Lorsque ta jambe se retrouva vers elle - qu’elle la touche ou non - tu l’abattis au sol dans un mouvement puissant, avant de t’élancer vers ta fille, tentant de la pousser à son tour, visant ses épaules.

Vas y moustique, montre moi que ton vieux ne peut pas t’avoir !

T’étais fier. De la voir si vive. T’étais fier. De la voir si forte. Elle était le portrait craché de sa mère. Une tueuse en devenir, vive et puissante. Une machine. Une arme.

Une beauté.
Une arme de toute puissance.
Une fierté.
Que tu aimais.
Tellement.

Sachant pertinemment que, même touchée, ou non, Lyana se lancerait à nouveau contre toi, dans toute sa splendeur, sa vitesse, son agressivité, tu bloquas tes bras en défense, afin de pouvoir contrer son prochain coup s’il était direct. Tu avais également une position bien ancrée, et un regard vif. Un instinct de guerrier qui se préparait déjà à ce que ton moustique s’évade dans ton dos. Elle avait réussi une fois, tu ne la laisserais pas atteindre sa cible une seconde fois aussi facilement. Qu’elle se dépasse. Il fallait qu’elle se dépasse. Qu’elle évolue plus encore. Si l’obstacle était infranchissable, qu’elle le réduise en poussière. Si c’était impossible, qu’elle trouve un moyen.
Ton regard était profond. Tu attendais d’elle qu’elle te renvoie coup pour coup. Parce que c’était ça, l’apprentissage. Tu étais son maître, en plus de son pere. Il fallait donc que tu la forges. Encore et encore. Toujours plus. Toujours plus forte.

Attaque.

Un ordre. Car cela restait un entraînement. Il fallait qu’elle passe ta défense. Encore et encore. Jusqu’à ce qu’enfin, chaque obstacle tombe.
electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
new
avatar
Messages : 22
Mar 1 Mai - 17:58

FB - TRAINING
ft Lyana & Slade.

C’était mon père, mais là… C’était mon entraineur et je devais oublier qu’il s’agissait de l’homme que j’aimais le plus au monde, que c’était mon roi, mon dieu. Au revoir les sentiments, on allait encore terminer avec du sang et des hématomes mais c’était simplement ça, l’entrainement et puis le maquillage ça permettait de tout camoufler. Mais je savais que j’avais intérêt à être à la hauteur et de ne pas montrer quelconques moments de faiblesses au risque de me faire remettre à ma place et de prendre les coups jusqu’au moment où j’aurai compris ce que je suis et ce que je dois être. Jusque là, je ne me débrouillais pas trop mal d’ailleurs j’avais réussi à pousser Slade, pourtant je n’étais pas bien lourde, je ne possédais pas sa musculature et j’avais réussi à le déstabiliser un peu. Mais surtout je pouvais être piquante en mots. Je le fixais en faisant un grand oui de la tête avec aussi de mon côté un petit sourire sur mon visage. Mais je devais rester attentive à ce grand coup de pied, que je réussissais à éviter de justesse et une chance, sinon c’était le pied en plein visage et je n’étais pas sûre de pouvoir me relever avec la puissance et la vitesse de ce coup. Mon père était en très grand forme vraiment. Je savais qu’il s’entrainait chaque jour dans son coin. Mais je ne pus esquiver son autre coup qu’il avait bien préparé, je fus projetée en arrière, mais sans perdre l’équilibre et ayant toujours le regard posé sur lui, il venait de prendre une position de défense c’était le bon moment pour moi, je tentais de le prendre par surprise “ Tu crois pouvoir m’écraser comme un moustique,mais c’est moi qui vais te piquer” Je courais comme si j’allais lui foncer dessus alors que...ses bras étaient en position de défense. Au dernier moment je pris mon élan pour faire une sacrée glissade sous ses jambes qui étaient écartées pour rebondir contre le mur derrière et lui offrir un magnifique saut chassé, j’espérais réussir à lui faire poser un genou par terre, j’étais bien trop légère pour lui ça je le savais, mais je maitrisais de plus en plus des prises de combat assez techniques. Je posais un genou par terre, relevant mon regard doucement en reprenant mon souffle, alors genou ou pas genou?? Mais pour l'instant je préférais continuer le corps à corps avant de sortir ma petite lame.


black pumpkin


Les apparences sont parfois trompeuses.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
new
avatar
Messages : 36
Lun 7 Mai - 3:58
train
with Lyana & Slade

Agile. Très agile. C'était là la force de ta fille, qui alors que tu balançais ce coup de pied circulaire, vint reculer avec une aisance magnifique pour ne point se prendre le choc de l'attaque. Malheureusement pour elle, la suite la toucha, mais grâce à tes précédentes leçons, elle parvint à garder son équilibre, avant de se lancer dans la suite des aventures. Elle était maligne, et tu savais que même si elle plaisantais sur ton âge, t'énerver était une tactique potentielle pour te déconcentrer. TOut était bon sur un champ de bataille, tout était possible lors d'un combat à mort. L'honneur n'existait pas, et la force d'un Steel n'était pas que dans sa forme, mais aussi dans son esprit. Une fourberie permettant de tuer valait mieux qu'un bras cassé à coup d'honneur. Et lorsqu'un loup ou une autre de ces sales bêtes s'en prendrait à Lyana, sa langue serait une arme tout aussi efficace que le reste de ses compétences.

Rictus non caché lorsqu'elle parla de piquer tel un moustique, tu l'attendais avec une posture béton, stable, et très peu mobile, faite pour encaisser et relancer l'assaut aussi efficacement que possible. Cependant, cette forme était surtout valable piur des adversaire de même taille, et lorsqu'elle se faufila sous tes jambes, tu ne pus que te tourner rapidement, sans pour autant soulever tes pieds. En tournant, ton genou vint effleurer le sol, l'autre remonta, tandis que tu parais son coup. Mais dans son regard, tu devinais sa fierté, car même si tu n'avais pas ployé sous le coup, tu avais tout de même un genou au sol. Te relevant, elle t'en laissait le temps, tu lanças néanmoins : La prochaine fois, continue. Tu as bien fait, et j'étais plus bas que toi. Si tu as un ennemi au sol, peu importe pourquoi, ou comment, roue le de coup, laisse le clouer à terre, le temps de l'abattre, si tu n'peux pas le faire de suite.

C'était une leçon après tout.
Pour lui apprendre.
La former.
En faire une arme.
Un assassin.
Un danger.

Comme il s'agissait d'un entrainement, tu soufflas un peu, avant de lui annoncer : Maintenant, je vais attaquer. Utilise tout ce que tu peux pour te défendre, esquiver, ou contre attaquer. Même l'arme que je te soupçonne d'avoir... A moins que tu en ai pris deux ?

Tu ne savais pas. Mais ta fille était fourbe. La fourberie de la famille coulait en son sang, et ta fierté de la savoir prête à tout pour vaincre te laissait penser qu'une fois encore, tu n'allais pas être déçu. Tu fonças sur elle, commençant avec un direct du droit, puis un coup de genou. TU ne savais pas ce que cela allait donner. Allait-elle tout esquiver ? Allait-elle tenter une parade ? Ou un coup bas digne des Steels ?
electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
new
avatar
Messages : 22
Dim 3 Juin - 4:04

FB - TRAINING
ft Lyana & Slade.

J’étais ravie de voir que mon père avait enfin posé un genou sur le sol, voilà ce qui me faisait comprendre que je pouvais affronter n’importe quel être surnaturel de n’importe quelle stature physique. Il fallait être réaliste mon père était une base et qu’il n’allait jamais me ménager. Enfin j’en étais presque certaine. Mais je penchais un peu la tête “ Oh voyons, je n’ai pas riposté car je sais qu’avec ton grand âge il faut que tu reprennes ton souffle “ Bon d’accord, j’abusais encore, je le cherchais, mais au moins cela pouvait détendre un peu l’atmosphère de l’entrainement. “ De toute manière c’est 1-0 tu peux retourner la chose comme tu le veux “ J’appréciais ce moment , vraiment. Pourtant j’étais toute menue et je n’avais pas vraiment la carrure pour être ce que je suis et ce que je serai sans doute toute ma vie. Mais je savais que l’entrainement ne faisait que commencer. Je l’observais, et papa me préparait oralement à ce qu’il comptait faire, mais je réalisais que je n’avais plus aucun secret pour lui. En même temps c’était lui qui m’avait formée donc normal qu’il me connaisse vraiment par coeur. Je devais vraiment gérer la suite, bien que je commençais à fatiguer petit à petit, même si chaque jour je m’entrainais. Slade chargeait face à moi, et je crois que je venais de trop réfléchir, je me pris sa droite un plein visage ce qui me fit reculer, mais je réussis à esquiver son coup de genou en faisant une roulade, pour attraper mes deux petits couteaux que j’avais cachés sur moi, pour dans mes mouvements réussir à découper le haut de mon père en lambeaux. Je finis par être à genoux face à lui, essoufflée et je me rendais compte que ma pommette me faisait vraiment mal et je voyais du sang couler sur le sol. Limite la douleur était absente pour l’instant. Je relevais le visage vers mon père, en mode prédatrice, je ne voyais pas pourquoi ce mot ne pouvait être utilisé que pour les êtres surnaturels. Je le fixais toujours très sérieuse, reprenant mon souffle, mais j’observais son haut, j’avais juste envie si j’avais bien réussi mon oeuvre d’art que le bas du tissu tombe sur le sol laissant des lambeaux. Par contre je n’étais absolument pas certaine que mes lames ne l’avaient pas blessé mais en même temps si c’était le cas, il ressentirait ça comme une caresse. Mais je restais fixe, sans bouger, il était capable de riposter à nouveau. Pourtant la douleur commençait à se faire sentir un peu plus.



black pumpkin


Les apparences sont parfois trompeuses.
by wiise
Revenir en haut Aller en bas
new
avatar
Messages : 36
Dim 1 Juil - 20:34
train
with Lyana & Slade

C'était bien ta fille, à n'en point douter. Une féroce prédatrice, plus grande encore, en ce moment, comme à chaque fois, que le plus puissant des alphas, misérables cancers qu'elle pourrait probablement affronter un jour. Et éradiquer. Comme on arrache une mauvaise herbe. Et vous saviez combien ces cloportes étaient mauvais...

Ainsi, alors que tu chargeais, tu t'attendais à la voir se défendre, mais elle se prit le premier coup. Sans doute une ruse, pensas-tu. Et tu avais peut-être raison, car lorsque le coup de genou frappa dans le vide, tu n'eus en aucun cas le temps de voir arriver la suite.

Une furie.
Une fureur.
Un furieuse guerrière.
Epanouie.

Ses lames tranchèrent. Si vif. TU la savais armée, tu la savais prête, et même là, tu ne pus empêcher la douce caresse du métal. Cette sensation de pure euphorie arriva alors, celle qui montrait combien tu étais fier de ta petite fille, toujours aussi surprenante. Un genou à terre, certes, mais incroyable. Tu souris. Rictus contrôlé, alors que ton bras s'abattit sur sa tête, ne la frappant pas, mais l'attrapant pour que ton corps se courbe. TU la regardais, un sourire franc posé sur tes lèvres.
J'aurais pu mettre mon précédent conseil à l'épreuve. Relève toi toujours, ou éloigne toi. Ne te laisse pas rattraper le score, moustique.

Tu la lâchas, attrapant ton haut pour le retirer, alors que le sang de la coupure se laissait voir. Elle t'avait eu. Plus qu'elle n'aurait dû. Tu aimais cela. Et tu étais ralenti, bien entendu, mais rien qui n'allait pas te laisser finir ce que vous aviez commencé.

Une fois torse nu, tu accordas une pause, lançant une serviette à ton enfant, t'essuyant le visage également.
Allez microbe. On r'met ça d'ici trente secondes, le temps qu'tu t'remettes de tout ça. Ton vieux père en a encore de bien belles à te montrer.

Nouveau rictus. Ce n'était pas fini.
Donc on échange, et tu m'attaques moi, cette fois. Je vais devoir te repousser, et réagir. T'as le droit à tout. Même à la plus ignoble des ruses. Rends moi fier.

On connaissait les entrainements chez les Steels. On ne s'attendrait donc pas à tant de positivité, mais t'étais lancé sur ta prodige, fallait pas casser son moral. Pas encore.
Si elle réussissait son attaque, peut-être.
electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Training hélécine samedi
» training de genk
» Intensive Training
» Training Day
» Lyana 30 octobre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Somewhere only we belong-
Sauter vers: