We crashed but we can turn it around - Jae Park & Liam Dunbar



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
We crashed but we can turn it around - Jae Park & Liam Dunbar
Invité
avatar
Mar 5 Déc - 18:24

We crashed but we can turn it around
FT LIAM DUNBAR.
Comme à tous les soirs, Jae faisait son travail sans réellement être présent. Une fois passée les portes de l'Arcade Center, notre jeune asiatique faisait tout par automatisme, à croire que son job le faisait royalement chier ce qui n'était pas loin de la réalité. Au tout début, il avait cru que ce serait de la bombe comme il aimait les jeux vidéo, mais devoirs fréquenter des môme hyperactif après avoir étudié toute la journée était loin d'être quelque chose qu'il appréciait. M'enfin, son appartement ne se payerait pas seul, bien que ses parents lui portaient main forte avec ses dépenses.

Lorsque Jae avait pris la décision de quitter la maison, Junsu et Yuna avaient tentée de l'en dissuader, ce qui en soit, était logique quand on avait un fils qui avait des difficultés à contrôler son esprit, mais Jae avait justement besoin d'être seul. Il avait besoin d'un endroit où il allait pouvoir y retrouver un tant soit peu de calme. Il aimait ses parents, mais parfois ils s'entrechoquaient violemment. Avec son tempérament bouillonnant et ses problèmes, c'était justement le genre de choses que Jae devait éviter. Du moins, jusqu'à ce qu'il puisse apprendre à maitriser suffisamment sa colère pour ne pas créer de fâcheux accidents. Rester dans son coin était la meilleure solution pour l'instant. Des cours de yoga et de méditation ne lui ferait pas de tort non plus. D'ailleurs, il songeait sérieusement participer à ce genre d'activité une fois qu'il aurait du temps de libre.

Bien qu'il avait fait des progrès, Jae semblait être resté au même point quant à sa vie sociable, soit se tenir à l'écart. Il y a de ça un an, il s'était enfermé chez ses parents et maintenant qu'il était libre, il semblait obstiner à s'enfermer chez lui à la moindre occasion qui se présentait. Lui qui à l'époque avait été un vrai petit papillon social, ne parlais maintenant presque plus à personne. Il n'avait pris ou donner aucune nouvelle à ses potes du lycée. Une fois sortie de sa taverne, il avait contacté la plupart d'entre eux, mais sans plus. Le seul qu'il n'avait pas contacté était Dunbar. Connaissant Liam qui avait un tempérament aussi fort que le siens, Jae était certain de se prendre un coup. Il repoussait donc le moment où il allait devoir lui faire face, bien qu'il était conscient ne pas pouvoir l'éviter éternellement. Beacon Hills était une petite ville après tout...

Son shift de travail presque terminé, à cette heure si tout était calme. Avec le sourire Jae regardait les gosses se casser les uns après les autres jusqu'à ce qu'il ne reste plus que oui et ce petit con qui ne quittait jamais avant la fermeture de l'établissement. D'ailleurs, Jae n'était pas certain l'avoir déjà vue quitter son siège pour aller à la toilette... M'enfin, il n'allait pas se plaindre, le mec en question n'était pas très bruyant comparativement à ceux qui gueulait ou rageait après avoir perdu la partie. Il avait même déjà été témoin d'une crise de larmes une fois ce qui l'avait bien fait rigoler. Pourtant, c'était toujours mieux éclater en sanglot que de faire fondre sa manette qui était restée coller à sa paume de main une fois qu'il s'était calmé, faisant ainsi tomber la température bien trop élever de sa peau. Ouais ça lui était déjà arrivé deux ou trois fois...

Comme il lui restait encore une heure et demie à perdre avant de pouvoir rentrer à la maison pour aller dormir, Jae prit la décision de s'avancer dans ses travaux scolaires. Ce dernier était en première année en psychologie, sujet qui l'avait toujours grandement intéresser. Accouder au comptoir, le jeune kitsune parcourait attentivement les pages d'un livre imposant, notant dans un cailler de notes ce qui pourrait lui être utile plus tard. Ses cheveux couleurs de jets tombaient comme un rideau soyeux devant ses yeux tout aussi sombre où on pouvait y lire une profonde concentration. Concentration qui fut brisée lorsque les portes de l'Arcade Center s'ouvrir pour y laisser passer la dernière personne qu'il avait envie de voir...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: