Tire moi dessus, je te fuis - Scott and Louis



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tire moi dessus, je te fuis - Scott and Louis
avatar
Messages : 163
Dim 29 Oct - 11:12


► Forêt | Scott & Louis
Tire moi dessus, je te suis.
You shoot me down, but i won’t fall
La forêt, ou l’endroit où Scott venait pour réfléchir. Autrefois lieu de refuge pour lui et Allison, lieu de combat entre loups et chasseurs, repère du Nemeton… Il s’y était passé des choses, dans cette immense forêt qui, elle aussi, donnait l’impression d’être surnaturelle. Il se souvenait, c’était ici que sa vie avait basculé. Quelle idée d’aller chercher un cadavre en pleine nuit aussi, hein.

Il progressait doucement entre les arbres, les sens aux aguets, perdu dans ses pensées. Cela faisait du bien de revenir chez soi. Bien-sûr, revenir à Beacon  Hills était toujours synonyme de problèmes, mais à force on s’habituait. Qu’avait-il à gérer en ce moment ? Cade, tout d’abord, ensuite Theo et il devait garder Peter et Konrad à l’œil. Inutile de préciser les raisons qui poussaient Scott à surveiller Peter, si ce n’est que ce dernier s’était introduit par effraction chez l’Alpha récemment. Il avait dans l’intention de récupérer un pouvoir qu’il estimait être le sien, apparemment volé par Scott, alors que tout le monde savait, lui y compris, que Scott s’était élevé au rang d’Alpha par sa simple volonté, sans avoir été obligé de prendre le pouvoir de Peter. Peter avait perdu son pouvoir dans un combat qu’il avait lui-même provoqué, il en était le seul fautif et il était visiblement le seul à penser le contraire. S’il voulait réellement uniquement récupérer ses pouvoirs il y avait d’autres moyens. Non, Peter était aveuglé par la vengeance, voilà tout. Scott se méfiait de lui, parce qu’il avait toujours eu des failles dans ses plans et qu’il aurait sans doute trouvé et fermé ces failles. Pour l’instant, ce n’était pas son souci majeur. Non, en ville un Alpha voulait déclencher une guerre et ça, ça c’était un réel problème, à régler au plus vite. Bien que les chasseurs ne soient pas tous d’adorables anges, ils ne méritaient pas de disparaître, comme les loups-garous qu’ils chassaient. Il fallait trouver un moyen de stopper la chasse sans avoir recours au meurtre. Si seulement ça avait été aussi facile qu’avec les Argent. Il ne connaissait pas très bien, voire pas du tout la famille qui agissait en ville en ce moment mais il devait se renseigner rapidement, pour pouvoir agir avant Cade et empêcher un massacre. Il avait conscience de se jeter au beau milieu d’un champ de bataille et de hurler « stop », au risque de se faire pulvériser. Qui ne tente rien n’a rien, après tout.

Il avança et fit craquer une branche, s’arrêtant brusquement. Ce n’était pas le craquement de la branche qui l’avait poussé à se stopper, c’est ce qu’il avait sous les yeux. Devant lui se trouvait un jeune homme, qu’il n’avait jamais croisé auparavant. Il s’arrêta car il ne voulait pas le déranger, il était peut-être ici comme lui pour se changer les idées, et il savait qu’on ne voulait pas être dérangé. Il s’apprêtait à faire demi-tour lorsque ses oreilles lui indiquèrent que le jeune homme en question entamait un mouvement brusque.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 524
Lun 30 Oct - 10:36
ft.
Scott McCall
Tire-moi dessus, je te fuis
La chasse... L'affaire de toute une vie. De toute ta vie. Tu portais ce devoir comme une de tes responsabilités les plus Essentielles, si ce n'était la plus importante ! Ton éducation avait été garanti par la chasse. Toute ton enfance avait été faite autour de l'élimination des créatures dangereuses, des monstres de la nuit capable de décimer des populations... Tu t'étais parfois demandé si cette haine que tu tenais envers les loups ne t'avait pas été solidement encré dans la tête sans ton consentement. Après tout, plus d'une personne t'avait déjà fait remarquer ton comportement semblable aux garous... Tu étais un être sociable, aimant particulièrement procéder en "meute". Tes techniques de combats rapprochés dans les moments les plus risqués n'en étaient pas plus éloignées de ces animaux : tes dents faisaient en effet réellement partie de ton arsenal d'armes ! (et combien de créature avaient pu goûter à tes canines dans leur chaire...).

Peut-être, après tout... Probablement avais-tu été entrainé dans cette haine du surnaturel. Mais ça t'était égal. La chose était faite, et aucune personne désormais ne pouvait te convaincre de l'utilité de ces monstres dans une vie humaine... C'est ainsi que tu te promenais dans la forêt de Beacon Hills, à l'affût. Un simple couteau accompagné d'un pistolet n'était désormais plus approprié. Les loups-garous devenaient de plus en plus nombreux. De plus en plus agressifs. Mais surtout... Au fur et à mesure de tes chasses. De tes pièges malsains sur ces bêtes, ton visage avait fini par être enregistré par une partie des monstres. Tu ne pouvais plus te permettre de sortir munit uniquement de ton intelligence et de ton physique trompeur (qui, il fallait le dire, t'avait aidé de nombreuses fois). Non, en cette soirée, c'était avec ta carabine de précision que tu t'étais engouffré dans les bois. Une arme parfaite afin de toucher ta cible à une centaine de mètres plus loin... Accompagné de tes lunettes infra-rouges et de ton silencieux, tu étais véritablement paré pour une chasse digne de ce nom !

Ce fut au beau milieu d'une petite clairière que les choses sérieuses commencèrent. Tes oreilles étaient certes bien moins développées que celles d'un loup, mais elles n'en restaient pas moins très efficaces ! Tous tes sens étaient à l'affût, et un bruissement anormal attira immédiatement ton attention. Tu n'avais même pas cherché ! Impossible de croiser ici même un humain, caché jusqu'à présent dans la forêt... Si une quelconque personne en opposer au monde surnaturel était depuis ce temps près de toi, tu l'aurais déjà surprise depuis longtemps ! Tu n'avais donc pas réfléchi. En moins d'une seconde, tu te retournas, faisant face à l'inconnu. Tu savais parfaitement d'où provenait le bruit, aussi n'avais-tu pas eu besoin de viser longtemps afin de tirer ta balle de sorbier. Un cliquetis sourd, pas assez puissant cependant pour faire écho dans la forêt... Telle était la force de ton arme silencieuse.

Ton visage sérieux se transforma rapidement en sourire amusé lorsque ta cible évita comme par réflexe le puissant tir que tu lui avais réservé. Tu étais prêt à lancer une seconde offensive, mais tu n'en fis rien... Seul un rire puéril s'échappa de ta bouche, tandis que tu t'approchais de ton "adversaire". « Si j'avais su, j'aurais ptetre visé les couilles ! Plus difficile à éviter ça. » lanças-tu énergiquement, désormais à quelques pas de ton interlocuteur. « Scott McCall ! Si ça c'est pas une surprise. ». Tu avais terminé ta phrase en lui faisant la révérence... Foutage de gueule ? Véritable politesse ? À lui de voir...


Monsters are real
Ghosts are real too. They live inside us and sometimes, they win. We're the one who kill these winners...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 163
Ven 3 Nov - 8:02


► Forêt | Scott & Louis
Tire moi dessus, je te suis.
You shoot me down, but i won’t fall
Le coup de feu avait à peine eut le temps de retentir que le brun avait déjà anticipé l'esquive de la balle qui allait lui arriver dessus. En se retournant vers son agresseur, il avait bougé rapidement de quelques centimètres afin de laisser passer la balle sans qu'elle le touche. Un chasseur. Il n'était pas des Argent, il ne l'avait jamais vu. Cela signifiait qu'il faisait sans doute parti de la famille qui terrifiait les loups-garous en ville en ce moment. Il prit le temps d'observer le garçon qu'il avait en face de lui. Pas très grand, assez jeune... Il avait du grandir en ayant eu l'éducation d'un chasseur pour avoir de tels réflexes à un tel âge. Il écouta son cœur, il battait normalement, il n'avait pas peur. Ça tombait bien, Scott n'avait pas peur de lui non plus, malgré tout ce qu'il pourrait dire.

-On se connait?

Non, évidemment qu'ils ne se connaissaient pas, sinon croyez bien que Scott aurait retenu son visage de peste. Il le regardait, méfiant, prêt à réagir à chaque instant. Il ne sentait aucune émotion chez son interlocuteur, si ce n'était une espèce d'euphorie sans doute due au fait de sa rencontre avec lui. Il ne se considérait pas comme important, du moins pas autant que ce qu'on disait de lui, mais il savait qu'il était connu et il devait avoir une mauvaise réputation chez les chasseurs. C'est vrai, les chasseurs n'avaient aucune raison de le tuer si ce n'est que c'est un loup-garou. Il n'avait jamais tué d'innocents, ce qui signifiait qu'il n'était pas dangereux pour la population et donc les chasseurs ne pouvaient pas le tuer comme ça. Evidemment Scott ne comptait pas les laisser tuer d'autres créatures surnaturelles, coupables ou non. Il y avait bien d'autres moyens de punir les criminels. Puis d'ailleurs ils ne chassaient pas que les criminels, ils chassaient toutes les créatures, jusqu'aux plus innocentes. C'était à se demander qui était le plus barbare entre leur famille et l'ensemble des membres du surnaturel qu'abritait Beacon Hills.

Scott se demandait ce que le jeune homme allait faire. Allait-il tirer une nouvelle fois? Allait-il parler? Il ne partirait sûrement pas comme ça sans rien faire. Cela aurait été contre sa logique, après tout même si Scott était un loup-garou passif, il restait un loup-garou.    
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Hrp: c'est un peu court mais je manquais d'inspiration
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 524
Dim 5 Nov - 16:57
ft.
Scott McCall
Tire-moi dessus, je te fuis
Qui croisais-tu par hasard dans la forêt de Beacon Hills, durant l'une de tes chasses ? Quelle chance ! Le héros en chef de la ville. Plus compétent que n'importe quel policier, et ce d'après les rapports des Argents et des Calaveras : Scott McCall ! Ce gars luttait pour l'humanité... Un chic type t'étais-tu dis. Quel bon chasseur aurait-il pu être ! Juste et bon, tout ce que les gens aimaient. Dommage que le gentilhomme est été mordu par une bestiole... Face à lui, tu avais un instant baissé ta garde. C'était belle et bien une première dans toute l'histoire de tes chasses. Tu gardais ton arme pointée sur le sol face à un loup...

Scott t'avait naturellement demandé si vous vous connaissiez. Facile... Le petit garou commençait à se faire un nom dans le royaume de la chasse. Aucune créature digne de cette réputation ne t'échappait ! « On ne se connaît pas » lui réponds-tu sympathiquement. « TU ne me connais pas, quoi qu'il en soit... ». Avec toute la politesse dont tu étais capable, et ce même envers une bête, tu lui tendis la main... Jamais, au grand jamais Louis Steel n'avait osé tendre sa main à un loup. Leur couper les doigts, leur arracher les griffes. Voilà les seuls contacts que tu entretenais jusqu'à présent avec ces créatures. « Louis Steel. Enchanté ! »

Tu n'avais rien à craindre et tu le savais très bien. Scott McCall... Tu te remémoras les nombreux rapports de chasseurs sur ce garçon. Un alpha... À première vue, c'était une cible évidente à abattre. Pourtant, ce jeune loup n'avait pas une seule fois donné la mort. Une situation paradoxale pour une bête de son espèce ! "Véritable alpha", c'est ainsi que l'on qualifiait ce type de loups. Des créatures capables de s'élever à ce niveau par leur simple force. Tu éprouvais presque de l'empathie pour ce garçon, retrouvé plongé dans un monde de sang... « Un Kanima... Un were-jaguar... Des berserkers... De nombreux alphas et j'en passe... Ta liste de chasse est étonnamment bien remplie. On t'appelle le héros. Un très joli titre pour un loup. ». Tu lui faisais bien comprendre que son cas ne t'était pas inconnu. Tu étais parfaitement renseigné sur ton interlocuteur.

« On cherche des méchants à combattre, tout seul dans les bois ? Ou peut-être ton instinct primaire aurait eu raison de toi afin d'aller verser un peu de sang humain. »


Monsters are real
Ghosts are real too. They live inside us and sometimes, they win. We're the one who kill these winners...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 163
Sam 11 Nov - 13:54


► Forêt | Scott & Louis
Tire moi dessus, je te suis.
You shoot me down, but i won’t fall
-Nous ne sommes pas des monstres, vous n'en n'êtes pas non plus, enfin du moins pas tous. De toute évidence toi et ta famille vous êtes des monstres, tout comme il y a des monstres parmi les créatures surnaturelles. Dans les deux cas ce n'est pas le cas de tout le monde, il faudrait arrêter d'être stupide et de prendre ça pour une généralité.

Il avait dit cela dans le plus grand des calmes, sans aucune agressivité marquée dans sa voix. Il savait très bien ce que les gens comme lui voulaient. Il avait en face de lui un Theo Raeken sans les crocs, les griffes et les yeux qui brillent, mais avec une arme à la main et sans doute trois autres cachées sous ses vêtements. Ce qu'il voulait c'était attiser sa colère pour avoir une raison de s'en prendre à lui. C'est le principe de la légitime défense. Puis il fallait dire que les rumeurs disaient que Scott McCall était naïf et qu'il se laissait duper facilement. Malheureusement pour tout ses ennemis ce n'était plus le cas. Tout ceux qui auraient pu l'avoir en le manipulant avant ne pourraient plus l'avoir aussi facilement. Il ne tomberait pas dans le même piège deux fois. On sentait qu'il avait mûri suite aux événements récents et qu'il avait beaucoup changé, devenant plus fort.

-Je ne suis pas ici pour tuer, toi si, et c'est moi que tu traites de monstre?

Cela lui arracha presque un rire, un rire jaune. Il ne savait pas ce qui le dégoûtait le plus entre la personne qu'il avait en face de lui ou le fait qu'il n'ait que 17 ans.

-Les gens comme toi, on appelle ça des psychopathes.

Il avait assez entendu Stiles lui raconter des histoires tout droit venues du bureau de son père pour avoir deux trois notions en justice. Scott l'écouta ensuite parler. Il ne savait pas s'il avait envie de rire ou de pleurer de rire. C'était complètement ridicule, cette famille était ridicule. Bien que dangereuse, elle était à la limite du cliché. Il serait peut-être temps d'évoluer. On était plus au Moyen-Âge où les créatures surnaturelles étaient brûlées au bûcher. Les temps avaient changés, il serait temps de cesser d'agir comme de parfaits crétins. C'est à cause d'eux qu'on se retrouvait avec des gens comme Cade en ville.

-Je tiens à te signaler que c'est à cause de votre famille que Cade en est arrivé à vouloir la mort d'innocents. Vous généralisez, alors les créatures surnaturelles généralisent aussi. Jusqu'à présent les catastrophes à Beacon Hills n'ont jamais été arrêtées par des chasseurs, mais bien par des créatures du surnaturel. C'est parce que vous tuez au hasard et par pur plaisir que des gens comme Cade sortent du lot pour monter une révolte. C'est parce que vous êtes trop stupides pour ouvrir les yeux qu'une guerre va être déclenchée à Beacon Hills. Si vous aviez un minimum d'intelligence vous sauriez que vous n'avez aucune chance de gagner contre une révolte de notre race comme vous le dites si bien. Si on était pas là pour essayer de rattraper les choses vous iriez tout droit vers une mort certaine. Cade est puissant, bien plus puissant qu'il ne le laisse paraître. On aurait très bien pu l'arrêter avant même qu'il envisage un massacre si vous ne faisiez pas n'importe quoi.

Encore une fois il était resté cordial. Bien que ça l'énerve que les gens puissent être aussi imbéciles parfois, il ne comptait pas se battre, pas aujourd'hui. Il avait d'autres problèmes à régler qu'un petit chasseur un peu trop prétentieux. Quand Cade aurait trouvé ses partisans il faudrait se battre pour rattraper les erreurs de chacun et il ne comptait pas perdre de la force aujourd'hui alors qu'il aurait besoin de la tripler pour ce qui allait venir.

-Je compte régler les problèmes comme il le faut. Une fois qu'on aura neutralisé Cade on viendra vous chercher. Et je ne parle pas forcément de moi. Parce que moi et ma meute n'avons l'intention de tuer personne, mais crois moi ce n'est pas le cas de Derek, d'Aedan ou de Cora. Avoir un Alpha à dos c'est pas une bonne idée, en avoir 5 ça l'est encore moins.



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 524
Sam 11 Nov - 21:27
ft.
Scott McCall
Tire-moi dessus, je te fuis
Le loup avait autant de confiance en toi qu'il pourrait en avoir avec la peste... Il ne t'appréciait pas, et tu le sentais parfaitement dans son regard. Tu lui avais tiré dessus après tout... Peu importe, tu n'étais clairement pas ici pour te faire apprécier de ces bêtes ! Lui serrer la main avait déjà été un dépassement conséquent sur ta relation avec ces créatures. Tu ne pousserai pas plus loin.

Ce fut presque sur la défensive que Scott te répondit. Il n'avait aucune envie de tuer qui que ce soit et tu le savais très bien ! L'unique but de ta question cynique avait été son agacement... Un vrai gamin, c'était évident. « Bien sûr, tu ne tueras personne. Parmi tous les monstres que j'ai rencontrés à ce jour, toi, Scott McCall doit être le plus docile. » C'était par ailleurs là l'unique raison pour laquelle tu te permettais de t'approcher si près de lui ! Si sa réputation ne le précédait pas, il y a longtemps que tu aurais élaboré un plan afin de lui faire passer un sale quart d'heure... Cet alpha devait bien avoir dans ses poings la force de te tuer en un coup. Il pouvait te transformer en monstre d'une morsure, et pourtant, tu savais pertinemment que ton interlocuteur n'en ferait rien... Du moins, s'il osait, tu ferais tout ce qui est en ton pouvoir afin de l'emporter dans la tombe avec toi.

C'était désormais à son tour de te jeter une pique. Il savait jouer à ton jeu et ses allusions aux pulsions meurtrières te firent hausser les sourcils. « Disons ça oui. Je suis venue ici pour tuer, de toute évidence. C'est une tâche plus ardue pour moi que pour une bestiole qui s'attaquerait à une passante ! ». Tu risquais ta vie, tous les jours... Chaque sortie de nuit, et ce malgré le couvre-feu était une chance de plus de te faire tuer. Pourtant, tes convictions étaient plus fortes qu'une quelconque peur ! Peu importaient la créature, si tu ne pouvais l'attaquer de front, tu mémoriserais au moins son visage afin de t'en prendre à elle de façon plus subtile. Chaque monstre à terre était une terrible victoire que tu appréciais plus que tout.

« Mais, hey ! On n'est dans le même camp toi et moi ! ». Ton sourire jovial te regagnait quelques instants. L'histoire d'une petite pensée optimiste, qui s'estompa malheureusement très vite en y réfléchissant un peu... « Non... Non on est définitivement pas dans le même camp... Tu fais étonnamment bien plus office de gentil justicier n'est-ce pas ? ». Tu regardas ton arme pointée vers le sol avec "innocence". « Même si nos deux concepts de justice sont assez éloignés, je suis sûr et certains qu'il existe en ville quelques trouble-fêtes que nous voudrions tous deux voir muselé. ». Tu plonges une nouvelle fois tes yeux dans les siens d'un air amusé. « C'est ta ville, Héros ! Tu comptes y faire quelque chose ou laisser la merde s'installer ? »


Monsters are real
Ghosts are real too. They live inside us and sometimes, they win. We're the one who kill these winners...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 163
Dim 19 Nov - 15:32


► Forêt | Scott & Louis
Tire moi dessus, je te suis.
You shoot me down, but i won’t fall
-Nous ne sommes pas des monstres, vous n'en n'êtes pas non plus, enfin du moins pas tous. De toute évidence toi et ta famille vous êtes des monstres, tout comme il y a des monstres parmi les créatures surnaturelles. Dans les deux cas ce n'est pas le cas de tout le monde, il faudrait arrêter d'être stupide et de prendre ça pour une généralité.

Il avait dit cela dans le plus grand des calmes, sans aucune agressivité marquée dans sa voix. Il savait très bien ce que les gens comme lui voulaient. Il avait en face de lui un Theo Raeken sans les crocs, les griffes et les yeux qui brillent, mais avec une arme à la main et sans doute trois autres cachées sous ses vêtements. Ce qu'il voulait c'était attiser sa colère pour avoir une raison de s'en prendre à lui. C'est le principe de la légitime défense. Puis il fallait dire que les rumeurs disaient que Scott McCall était naïf et qu'il se laissait duper facilement. Malheureusement pour tout ses ennemis ce n'était plus le cas. Tout ceux qui auraient pu l'avoir en le manipulant avant ne pourraient plus l'avoir aussi facilement. Il ne tomberait pas dans le même piège deux fois. On sentait qu'il avait mûri suite aux événements récents et qu'il avait beaucoup changé, devenant plus fort.

-Je ne suis pas ici pour tuer, toi si, et c'est moi que tu traites de monstre?

Cela lui arracha presque un rire, un rire jaune. Il ne savait pas ce qui le dégoûtait le plus entre la personne qu'il avait en face de lui ou le fait qu'il n'ait que 17 ans.

-Les gens comme toi, on appelle ça des psychopathes.

Il avait assez entendu Stiles lui raconter des histoires tout droit venues du bureau de son père pour avoir deux trois notions en justice. Scott l'écouta ensuite parler. Il ne savait pas s'il avait envie de rire ou de pleurer de rire. C'était complètement ridicule, cette famille était ridicule. Bien que dangereuse, elle était à la limite du cliché. Il serait peut-être temps d'évoluer. On était plus au Moyen-Âge où les créatures surnaturelles étaient brûlées au bûcher. Les temps avaient changés, il serait temps de cesser d'agir comme de parfaits crétins. C'est à cause d'eux qu'on se retrouvait avec des gens comme Cade en ville.

-Je tiens à te signaler que c'est à cause de votre famille que Cade en est arrivé à vouloir la mort d'innocents. Vous généralisez, alors les créatures surnaturelles généralisent aussi. Jusqu'à présent les catastrophes à Beacon Hills n'ont jamais été arrêtées par des chasseurs, mais bien par des créatures du surnaturel. C'est parce que vous tuez au hasard et par pur plaisir que des gens comme Cade sortent du lot pour monter une révolte. C'est parce que vous êtes trop stupides pour ouvrir les yeux qu'une guerre va être déclenchée à Beacon Hills. Si vous aviez un minimum d'intelligence vous sauriez que vous n'avez aucune chance de gagner contre une révolte de notre race comme vous le dites si bien. Si on était pas là pour essayer de rattraper les choses vous iriez tout droit vers une mort certaine. Cade est puissant, bien plus puissant qu'il ne le laisse paraître. On aurait très bien pu l'arrêter avant même qu'il envisage un massacre si vous ne faisiez pas n'importe quoi.

Encore une fois il était resté cordial. Bien que ça l'énerve que les gens puissent être aussi imbéciles parfois, il ne comptait pas se battre, pas aujourd'hui. Il avait d'autres problèmes à régler qu'un petit chasseur un peu trop prétentieux. Quand Cade aurait trouvé ses partisans il faudrait se battre pour rattraper les erreurs de chacun et il ne comptait pas perdre de la force aujourd'hui alors qu'il aurait besoin de la tripler pour ce qui allait venir.

-Je compte régler les problèmes comme il le faut. Une fois qu'on aura neutralisé Cade on viendra vous chercher. Et je ne parle pas forcément de moi. Parce que moi et ma meute n'avons l'intention de tuer personne, mais crois moi ce n'est pas le cas de Derek, d'Aedan ou de Cora. Avoir un Alpha à dos c'est pas une bonne idée, en avoir 5 ça l'est encore moins.



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 524
Dim 19 Nov - 17:19
ft.
Scott McCall
Tire-moi dessus, je te fuis
Scott McCall ne t'aimait pas. Il ne t'aimerait probablement jamais ! Pauvre de toi, un ami tel que lui... Tu en manquerais sûrement... Non. Évidemment, tu t'en cognais éperdument ! Si ce Scott était probablement l'unique loup-garou de Beacon Hills que tu pouvais un temps soit peu blairé, il en restait une créature de la nuit, tout comme les autres. Tu n'avais pas tenté une seule seconde de l'interpeller dans ses mots. Le jeune loup se montrait assez virulent, autant que tu pouvais l'être, mais tu laissas la chose passer. Tu l'écoutais attentivement, naïvement, haussant parfois les sourcils face aux horreurs que sa bouche pouvait proliférer... Certes, ton interlocuteur avait raison sur certains points, néanmoins, tu te devais de corriger un bon nombre de ses affirmations à ton encontre ! Le garçon avait tout d'abord défini les Steels comme des monstres. Plus monstrueux encore que les lycanthropes... Si ces mots avaient bien failli te faire vomir, tu te retins au profit d'une explication sur ta vision des choses. Il fallait dire que par ici, la limite entre le bien et le mal était plutôt mince, toi-même ne te désignais pas comme un ange. Très loin de là ! « Peut-être... Peut-être après tout, que nous sommes des monstres. » Tu commenças de façon étonnamment diplomate ! Beaucoup plus que tu ne pouvais te le permettre avec un loup-garou... C'était extrêmement novateur pour toi. Aller dans le sens d'un loup... « Soit, je ne cacherais pas qu'il m'est arrivé de tuer des loups dits "innocents". Des loups qui n'avaient pas une seule fois mordu. J'en ai torturé, jusqu'à la folie pour trouver des réponses, c'est aussi vrai ! Et je n'en ai aucun remords, c'est tout aussi vrai ! Mais... Essaie de te mettre à notre place. Tu sais, nous, les nuls ! Les... Sans super force. Sans super sens ni extra-crocs. Sans armes naturelles capables de tuer un homme par la seule force de son poing. » Tu lui souris légèrement « t'sais ! Ce truc insignifiant que tu étais, avant de te faire mordre ! Ce truc qui, à chaque coin de rue, a des chances de se faire sauvagement arracher la tête... Ou pire ! Se faire enrôler de force dans une vie de pulsions qu'il n'aura pas choisie, par une simple morsure. » Tu t'arrêtes légèrement, jetant des coups d'oeil un peu partout. « Ce truc, c'est ce que nous protégeons des créatures capables, même sans le vouloir, de décimer des familles. La lycanthropie est un fléau ! Ceux qui l'acceptent sont prêt à voir le monde réduit à sang... Même si tu es la preuve vivante, Scott McCall, que les loups-garous ont l'infime capacité de réfréner leur pulsion, il n'en est pas du même ressort pour tout le monde ! La puissance dont tu fais preuve afin de ne blesser personne est très louable... Très respectable, et j'ai pas pour habitude de dire ça à un loup, crois- moi... ». Tu tâchais d'être le plus diplomate possible face à lui. Après tout, tu étais le porte-parole des Steels. TU étais le tisseur de lien, celui qui ne se cachait pas. Aussi, si vos motivations pouvaient être expliquées à une créature de la nuit, Scott McCall devait probablement être le plus apte à accepter le dialogue... Tu savais pertinemment que les deux camps étaient très difficiles en matière de paroles conjointes. « Ne crois pas pour autant que l'espèce née de cette maladie qu'est la lycanthropie soit aussi puissante que toi... Tu es une exception parmi les exceptions. Combien d'enfants souriants et sympathiques ai-je vus se retourner contre des innocents après leur première crise d'adolescence "lupesque" ! Des morts, des morts et encore des morts ! Je vis dedans ! » Tu rigoles en roulant des yeux « On m'a souvent traité de psychopathe ! Plutôt ironique, parce que jusqu'à présent, seuls des loups m'ont nommé ainsi... Quoi qu'il en soit, je ne me cache pas... Mon travail et mes convictions sont louables. Je n'ai jamais dit que je l'étais. Tu fais un bien plus fantastique gentil que moi Scott McCall, mais ne te berce pas d'illusion... La réalité n'est pas toute belle toute rose comme le monde que tu sembles envisager. Alors oui ! Nous sommes peut-être des monstres, aux yeux de ton espèce. Mais rappelons-nous que la lycanthropie reste un virus... Elle agit, infecte et tue comme un virus... Elle tente de survivre comme un virus... Et autant que je sache, pas un seul virus n'a été bénéfique à une quelconque espèce animale sur terre ! »

Tu continuas rapidement sur ta lancée en revenant sur le cas de Beacon Hills. Ton interlocuteur avait eu le malheur de mettre ta famille dans le même sac que tous ces chasseurs inutiles et sans envergure... Tu te devais de redorer le blason des Steels face aux propos tenus par ce loup. « Tu ne vas pas chercher ton problème assez loin... C'est à cause de nous si Cade Lewis sévit en ville ? Mais... Pourquoi d'après toi l'avons-nous chassé, lui et sa meute ? Une meute entière de malade de la lycanthropie, ça ne se laisse pas dans la nature rôder comme bon leur semble... Tu prétends que seules des créatures comme vous ont permis à Beacon Hills de retrouver son calme face aux menaces. Stupidité ! Si vous n'existiez pas, vous n'auriez jamais eu à réparer les crimes commis par votre espèce ! Et puis... Ne rattache pas les Steels à cette bande d'incompétents chasseurs que vous avez eue jusqu'à présent. Notre famille est arrivée en ville il y a seulement deux ans, Beacon Hills était jusqu'alors une bourgade qui nous était inconnue... Si nous étions arrivés plus tôt, sache que les choses se seraient tout autrement passé ! Les Steels gardent des villes entières telles que Paris sous leur protection. Le cas de Beacon Hill n'était pas une mince affaire, avant l'arrivée des véritables problèmes. » Tu avais minutieusement passé au peigne fin toute la tirade de ton interlocuteur, de sorte que tu puisses lui répondre en conséquence. Pas un seul mot ne t'avait échappé, et pas une de ses remarques impertinentes ne pouvait être tolérée. Il pouvait très bien vous appeler monstre, peut-être était et ce vrai dans un sens... Mais définir votre travail comme du "n'importe quoi" t'était particulièrement resté dans la gorge. « Tu nous prends pour qui ? Des bouchers sans envergure ? Des chasseurs primaires et incompétents chassant le premier individu croisé ? Si c'était le cas, il y a longtemps que j'aurai tenté de te tirer entre les yeux à nouveau... Comment peux-tu affirmer que notre travail est nuisible aux intérêts de la ville ? Sais-tu combien de fléau bien plus coriace et plus mal intentionné que toi la famille Steel a éradiqué ? Cade Lewis est une nouvelle menace conséquente... Nous avons besoin d'effectif à Beacon Hills afin de nous permettre d'entrer réellement en action. Les chasseurs américains semblent bien ridicules... » Tu repris alors rapidement ton sourire si commun. « Et puis... Ne t'en fais pas pour notre famille, mis à part ce sympathique Cade, les autres alphas ne sont pas une très grande menace. Je n'ai pas eu vent d'une quelconque meute conséquente par ici... À croire que vos alphas ne savent même pas rallier leur propre peuple... »


Monsters are real
Ghosts are real too. They live inside us and sometimes, they win. We're the one who kill these winners...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 163
Mer 27 Déc - 17:30


► Forêt | Scott & Louis
Tire moi dessus, je te suis.
You shoot me down, but i won’t fall
-Les humains savent faire preuve d’imagination quand il s’agit de se défendre contre les bêtes surnaturelles, vous en êtes la preuve vivante !  Le problème n’est pas tant que vous soyez sans défense, puisque vous prouvez, toi et ta famille, que ce n’est pas le cas. Seulement l’histoire de la connaissance générale de notre existence c’est encore une autre affaire. Tu le dis toi-même, tu fais partie de ces gens sans défense et pourtant tu as torturé des loups-garous. Alors ne me dis pas que nous vous sommes supérieurs. Certes, la base d’un loup est de mordre pour fonder sa meute mais les temps ont changé et tant que je serais là et que quelqu’un qui partage mes opinions sera là pour assurer ma relève, je peux t’assurer que le temps ou les loups se contentaient d’être de vulgaires créatures sanguinaires restera de l’histoire ancienne. Seulement vous, vous êtes resté à l’âge de pierre. Tu parles de lycanthropie, mais tu oublies de dire que nous ne sommes pas les seules créatures surnaturelles à l’origine de problèmes en ville. Au lieu de chercher à exterminer une espèce par pures convictions, vous devriez lever le nez et voir que les choses ont bien changées.

Scott regardait son interlocuteur avec une once de pitié. Pour lui, il faisait face à quelqu’un qui se battait en vain, les yeux fermés, contre un ennemi qui lui avait tourné le dos. Ça le rendait triste car, l’ambition même du chasseur était, finalement, plutôt louable. Protéger les habitants, au final c’est ce que lui aussi voulait. Seulement là, il était question de massacre d’innocents, de torture et de psychopathie, ce qui éloignait beaucoup la chose de son but initial. Maintenant, les meutes étaient constituées de créatures diverses et variées, les ennemis n’étaient plus uniquement de simples Alphas et le surnaturel à Beacon Hills avait beaucoup changé. C’était sans doute de sa faute. Après tout il avait été « le premier » à se dresser contre les codes. Il avait attiré beaucoup d’ennemis et avait modifié les courants populaires. Mais éliminer Scott c’était prendre le risque de voir des tas de gens vouloir devenir comme lui, sans avoir les mêmes ambitions. Scott avait toujours assumé ce qu’il était et il combattait ce qu’il avait amené. Seulement il fallait aussi voir ce qu’il avait fait de positif : il avait réussi à créer des unions impensables, il avait réussi à calmer les massacre en montrant l’exemple, il avait instauré une espèce de loi selon laquelle on devait protéger les innocents par son  unique volonté et, même s’il ne s’en vantait pas parce qu’il n’avait pas hérité d’un égo surdimensionné, on pouvait quand même applaudir ces exploits.

-Si tu avais écouté tes cours de biologie tu saurais que beaucoup de virus sont bénéfiques. Les transferts horizontaux sont majoritairement faits par voie virale et permettent l’évolution. Seulement on ne se rend pas compte que ce sont des virus. Alors non, tous les virus ne sont pas négatifs. Nous n’avons pas demandé à être comme ça, c’est la nature qui l’a décidé. Essaies d’éradiquer un phénomène naturel, elle te renverra une amplification de ce dernier. Nous causons peut-être des problèmes, en attendant nous massacrer n’est pas une manière de les régler, car vous vous mettez tout le monde à dos inutilement. Et puis on tente de les régler, nos problèmes. Seulement en voulant nous exterminer, vous rajouter un problème à régler, donc comment voulez-vous qu’on puisse être efficaces ? Si on le voulait vraiment vous seriez déjà tous morts à l’heure qu’il est. Seulement je ne suis pas comme ça et je me battrais pour ne pas le devenir. Mais ne vous fiez pas aux apparences, c’est pas parce que je ne veux pas en arriver à  ça que je m’opposerais si vous continuez à foutre encore plus de bordel et que vous continuez à tuer des gens. A mes yeux, toi et ta famille vous ne valez pas mieux que Cade. On s’occupera de Cade nous-mêmes. Si vous venez y mettre votre nez, ce n’est pas seulement moi que vous aurez à dos, mais tout les Alphas de cette ville ou presque. Ce n’est pas parce que vous ne le voyez pas qu’on ne communique pas, au contraire.  



CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne


Hrp: Désolé pour le temps d'attente, j'ai vraiment eu du mal à trouver de l'inspiration pour répondre autre chose que "T'es juste stupide et ta famille est débile" mdrrrr. C'est un peu fouilli parce que j'ai écrit comme ça me venait, j'espère que ça te plaira quand même :**:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 524
Dim 11 Mar - 13:42
ft.
Scott McCall
Tire-moi dessus, je te fuis
Ce Scott McCall se défendait sacrément bien ! Tu devinais parfaitement bien comment il avait réussi à mettre ces imbéciles de Argent dans sa poche. Son discours si touchant et porteur d'espoir pour sa race ne te touchait néanmoins d'aucune façon. Tu savais parfaitement bien à quel point les créatures surnaturelles et particulièrement les loups étaient dangereux... Ils existaient depuis l'apparition de l'homme comme les virus existaient au temps des dinosaurs. Ce genre de choses n'aidait jamais, et malgré les remontrances de ton interlocuteur sur les cours de biologie que tu n'aurais pas révisé, tu savais pertinemment que son exemple pouvait être mis à la poubelle...

Le jeune homme semblait de même vouloir "réformer" la condition des loups. C'était assez intéressant, il fallait le dire, mais loin d'être faisable... Empêcher les créatures métamorphes de céder à leur instinct naturel revenait à domestiquer tous les tigres de la planète. Le genre de comportement sanguinaire que tu observais quotidiennement de la part de ces créatures n'était pas quelque chose qu'il était possible de renfermer à jamais. Ce Scott était un pauvre petit utopiste prêt à voir le monde brûler pour protéger la minorité qu'il représentait.

« Loin de moi l'idée que les loups seraient supérieurs aux hommes ! Vos faiblesses vous ont toujours perdu dans l'histoire de la chasse. Crois-moi, si votre race n'avait pas tant tué et massacré de populations, les chasseurs n'auraient jamais vu le jour. Si notre travail persiste, c'est que votre condition de tueurs n'a pas changé ! Ta cause semble très louable, mais cela reste une utopie. Un animal sauvage, même apprivoisé reste dangereux. Et ne t'en fais pas, les métamorphes ne sont pas nos seules cibles. Toute créature surnaturelle et létale figure sur notre liste. »

Tu te demandais réellement pourquoi tu continuais à répondre ainsi... Bien trop bavard, il t'était désormais impossible de quitter ce débat. Pourtant, Dieu sait que ta carabine n'avait qu'une envie : tirer dans la tête de ce loup... Ta raison prenait heureusement bien plus souvent le contrôle de tes actions que ta colère, et t'attaquer seul à cet alpha n'était certainement pas une bonne idée. Vous étiez ainsi piégé dans un duel de revolver ! Le premier à lâcher prise se faisait descendre par son adversaire...

« Ne me fais pas vomir avec ta biologie sortie d'on ne sait où. Les loups ne seront jamais comparables à une quelconque aide pour l'homme. Ils n'ont apporté que la mort, et la seule chose que des individus un poil plus civilisé tel que toi arrive à faire, c'est réparer les erreurs que vos semblables ont commises. »

Le final du jeune McCall reposa sur une mise en garde. D'après ses dires, lui et ses loups tenaient vos vies de chasseurs entre leurs griffes... "S'il l'avait voulu, vous seriez déjà mort". Outre un manque de modestie certain, le garçon avait tout faux... Comment pouvait-il prétendre pouvoir éradiquer une famille entière de chasseur ? Tuez un membre de ce clan et quatre reviendront à la charge ! Beacon Hills n'en avait pas fini avec les Steels, et vous n'étiez pas prêt de quitter cette ville moisie de l'intérieur.

« Tu tentes de me faire peur Scott McCall ? Non, parce que même si je renonçais à me mêler des sales histoires de Beacon Hills, il y a tout un clan sauvagement armé qui n'attend qu'à être déployé ici... Désolé, je ne peux vraiment rien faire pour toi. Vous ne ferez jamais ni la loi ni la justice, c'est aux humains de s'occuper de cela. »



Monsters are real
Ghosts are real too. They live inside us and sometimes, they win. We're the one who kill these winners...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 163
Dim 22 Avr - 7:53


► Forêt | Scott & Louis
Tire moi dessus, je te suis.
You shoot me down, but i won’t fall
C’était encore pire que de parler à un mur. Ce gamin était insolent, prétentieux et tellement stupide à la fois. Cela ne l’étonnait plus de voir pourquoi sa famille était aussi dérangée. Il pouffa de rire en l’écoutant parler. Ça lui donnait presque mal au cœur d’entendre ça. Étaient-ils bêtes à ce point ? Scott n’avait jamais été partisan du meurtre, mais il devait avouer que pour eux il laisserait peut-être Peter, Derek et tous les autres agir à leur guise.

-Tu voudrais qu’on vous laisse vous gérer les problèmes surnaturels de Beacon Hills ?

Il riait presque sincèrement en entendant ce genre de paroles. Dieu du ciel, qu’est-ce qu’il pouvait être naïf.

-Si on n’agissait pas dans l’ombre, vous seriez tous morts à l’heure qu’il est. Tu crois vraiment qu’avant que j’arrive il n’y avait que les chasseurs qui réglaient les problèmes de Beacon Hills ? Laisses-moi rire ! On vous a toujours préparé le terrain. Si on n’était pas là, Beacon Hills aurait été détruite avant même que vous ayez eu le temps de chasser un tiers des créatures qui peuplent la ville ! Sans nous, sans moi, sans ma meute et mes alliés, vous êtes voués à mourir. Oh je ne dis pas que vous ne servez à rien, seulement tu ne peux pas dire que vous faites tout, parce que c’est faux, et ça l’a toujours été. Vous pensez vraiment que depuis votre création, vous êtes les seuls qui aient réussi à régler les problèmes surnaturels du monde. Ouvre les yeux gamin, vous avez encore des tas de choses à apprendre.

Il le regardait. Ce garçon lui faisait de la peine. Il était sans doute dangereux, mais surtout ravagé du cerveau et il avait cruellement besoin d’ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure. Ils veulent faire la loi eux-mêmes ? Ils ne tiendraient pas une semaine sans eux.

-Tu parles comme si vous étiez tous des anges. Comme si les hommes étaient tous clean et sages. Je te signale que des criminels, il y en a bien plus que de créatures surnaturelles. Vous aussi, vous ne faites que réparer vos erreurs. Vous n’êtes en aucun cas supérieurs à nous et vous faites souvent bien plus de dégâts que nous.

Il le regarda et tendit l’oreille. Ses sens étaient agités, il se passait quelque chose. Il devait trouver ce qui se passait et où ça se passait. Soudain, un cri se fit entendre, mais pas n’importe quel cri. Celui qui, peu importe la distance, arrive jusqu’à vos oreilles comme si vous étiez à côtés. Scott mit ses mains sur ses oreilles. Ce cri était strident et était reconnaissable entre mille. Le cri de la Banshee. Skyla. Elle était en danger. Alors que Louis reprenait ses esprits, Scott avait disparu, parti, envolé.




CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: