A Walk To The Cemetery | Violet & Theo



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
A Walk To The Cemetery | Violet & Theo
Invité
avatar
Jeu 26 Oct - 10:10

A Walk To The Cemetery
Cultiver sa différence pour susciter la préférence
▴▽▴⟁▴▽▴
Le lièvre n'a jamais remporté la course. Il ne sert donc à rien de foncer tête baissée dans la mêlée, en espérant obtenir le trophée. Non. Il faut se la faire à la torture. Avancer doucement, mais sûrement. C'est la seule façon d'obtenir quelque chose de durable. Finalement, Theo l'avait appris à ses dépends. Il s'était montré bien trop impatient quelques temps plus tôt. Tout ce qu'il voulait, c'était devenir Alpha, avoir sa propre meute. Quelque part, il a obtenu ce qu'il voulait, bien qu'il n'ait pas eu le statut d'Alpha. Qu'importe, ses chimères étaient là, lui obéissant comme s'il s'agissait de leur chef. Et c'est ce qu'il est, leur chef. Mais le pouvoir et la puissance, c'est comme l'argent, plus on en a et plus on en veut. Theo n'était malheureusement pas différent à ce sujet, il avait voulu plus et trop tôt. Il avait fini par ne plus rien avoir du tout, jusqu'à ce qu'il refasse surface à Beacon Hills. Comme si ces quelques temps d'absence avaient suffi à lui donner ce qu'il voulait, en partie. Il avait retrouvé Malia, pas si en colère que ça finalement. Puis ses chimères étaient instinctivement revenues vers lui, sans qu'il n'ait besoin de partir à leurs recherches. Comme une évidence. Et toujours de cette même façon, il est parvenu à croiser le chemin de Peter Hale. C'est vrai qu'ils ont beaucoup de points communs, mais le premier est plus âgé et a été Alpha. Dans la matière, on peut dire qu'il a de la bouteille. Finalement, c'est un peu grâce à lui, si Theo prend plus le temps de gratter pour obtenir ce qu'il désire. Rien ne sert de courir, après tout.

Il faut apprendre à se poser parfois. Et d'ailleurs, en parlant de ça, la chimère s'était rendue au cimetière. Voilà des années qu'il n'était pas revenu dans cet endroit. La dernière fois remonte à l'enterrement de sa défunte sœur. Le corps de celle-ci gît là-dessous, sous une pierre tombale. Depuis le temps, il ne doit  plus rester grand chose dans le cercueil. Mais ce n'était pas tant pour se recueillir qu'il était venu, juste par curiosité. Juste pour voir si la tombe était fleurie. Juste pour … juste parce que c'était sa sœur malgré ce qu'il a fait. Aucune excuse, personne ne lui en donnerait. Pourtant, personne ne semble comprendre que parfois, les gens sont obligés de faire des actes horribles, odieux, pour avancer dans la vie. Il ne faut pas oublier que le monde n'est pas blanc, ni noir, il est teinté de gris et il en existe de nombreuses nuances.

Bien qu'il ne soit pas venu ici depuis longtemps maintenant, même des années, Theo n'avait pas oublié où se trouvait la dernière demeure de Tara. Machinalement, il s'y rendait. Les mains dans les poches de son blouson à la fermeture remontée de trois quarts. Dans le fond, pile où la pierre tombale se trouvait, c'est-à-dire dans l'angle, une personne s'y tenait tête penchée vers l'avant. Un peu comme si cette femme se recueillait. Theo continuait d'avancer, certes un peu moins rapidement que précédemment. Mais dans sa progression, il finit par reconnaître la personne de dos. C'était Violet. Violet ou l'une des meilleures amies de sa sœur. Pourtant, elle ne semblait pas lui en tenir plus rigueur ou peut-être qu'elle lui permettait de rattraper ses erreurs. Mais peut-on vraiment rattraper la mort de quelqu'un ? Ce n'est pas certain. C'est même complètement impossible.

L'espace d'un moment … d'un très court instant, la chimère s'était demandée s'il devait se manifester ou s'en aller. Peut-être n'était-ce pas le meilleur moment pour engager une conversation. Peut-être n'était-ce simplement pas le meilleur moment pour se retrouver ici, tous les deux en même temps. C'est ça, il y en avait un de trop. Pourtant, il ne fit pas demi-tour pour autant. Comme s'il en était incapable.

Pour annoncer sa présence, Theo se racla la gorge dans un premier temps, avant de prendre la parole après avoir déposé les yeux sur la pierre tombale.

« C'est donc toi qui emmènes toutes ces fleurs. »

Lui, il n'a jamais rien emmené. Peut-être par désintérêt ou bien par honte ? Comment savoir avec quelqu'un comme lui. Il est toujours difficile de deviner à quoi il pense et qu'elles sont ses véritables intentions.

code by bat'phanie
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dim 29 Oct - 20:53

a walk to the cemetery

Violet B. Dawson & Theo Raeken



V iolet n’avait pas été élevée dans un contexte religieux. Elle croyait en beaucoup de choses, des choses qui pour certains étaient même plus improbables encore que l’existence d’une divinité toute puissante mais elle ne croyait en aucun Dieu. Malgré tout, cela ne l’empêchait pas d’avoir un respect pour la mémoire des défunts. Pour la place qu’ils avaient dans le cœur de ceux qui continuaient de vivre. Pour le vide qu’ils avaient laissé derrière eux. Ca ne l’empêchait pas non plus de croire que peut être, il y avait quelque chose après. Quoi ? Elle l’ignorait. Mais l’idée que la mort ne soit pas une fin en soi avait quelque chose de réconfortant et puis si des loup-garous, hellhounds et autres créatures arpentaient la terre, croire en une forme de vie après la mort, quelle qu’elle soit, n’était pas si improbable. Et puis quelque part, l’idée que les êtres chers qu’elle avait perdu puissent exister encore d’une manière qui lui échappait était une idée plaisante.

Elle se moquait bien de ce qu’on pouvait penser de ses croyances, de toute façon. Toute sa vie, ses amis avaient considéré son intérêt pour le surnaturel, le fantastique, comme une passion un peu étrange, sans jamais se douter que son intérêt ne résidait pas dans un goût prononcé pour l’horreur et les légendes mais dans une réelle connaissance d’un monde que beaucoup préfèrent ignorer. Alors Violet laissait glisser les rires, évoluant entre le monde des humains et celui des créatures surnaturelles avec un peu plus d’aisance à chaque année qui passaient.

Aujourd’hui, c’était dans le monde des humains qu’elle évoluait. Armée d’un bouquet de fleur, elle se rendait au cimetière. Si elle avait eu la chance d’avoir une vie relativement heureuse et simple, malgré le monde dans lequel évoluait sa famille, sa vie n’avait pas été exempte de drames. Le premier était survenu alors qu’elle n’était qu’une enfant. Tara Raeken. Elle avait été son amie, la personne qu’elle avait hâte de retrouver chaque fois qu’elle venait en vacances à Beacon Hills pour rendre visite à Alan Deaton, son parrain. A chaque vacances, les deux petites filles se retrouvaient avec bonheur. Et puis un beau jour, les Raeken avaient disparu. Violet était loin de se douter, à l’époque, du drame qui avait touché la vie de son amie et longtemps, Deaton s’était contenté de lui dire qu’ils avaient déménagé. C’était sa manière de la préserver, jusqu’à ce qu’elle soit assez grande pour comprendre la vérité. Tara était décédée, mort de froid après être tombée dans une rivière. C’était la version officielle, en tout cas. Elle n’avait appris les véritables circonstances de la mort de son amie que récemment. Stiles, président du fan club de Theo Raeken, ne s’était pas privé de lui raconter qu’il avait causé la mort de sa sœur.

Les années étaient passées mais Violet n’avait pas pour autant oublié son amie. Triste de constater que sa tomber comptait parmi les oubliées, elle s’était fait un devoir de s’assurer que sa dernière demeure soit toujours entretenue et fleurie. Depuis son arrivée à Beacon Hills, voilà plusieurs mois maintenant, elle venait donc régulièrement. Elle enlevait les fleurs mortes et les remplaçait par de nouvelles, balayait les feuilles. Jusqu’à aujourd’hui, personne n’était venu la déranger. Personne n’était venu rendre visite à la tomber de Tara. Sa famille avait quitté la ville, c’était compréhensible. A sa connaissance, seul Theo se trouvait en ville et elle s’était plusieurs fois demandé s’il était venu, ne serait-ce qu’une fois, rendre visite à sa sœur. Accroupie face à la tombe de son amie, elle n’entendit pas les pas qui s’approchaient, d’une part parce qu’elle avait l’esprit ailleurs, et d’autre part parce que son ouïe laissait à désirer. Toutefois, le raclement de gorge derrière elle ne lui échappa pas et elle sursauta légèrement. Tournant vivement la tête, elle découvrit Theo, le regard rivé sur la pierre tombale.

C'est donc toi qui emmènes toutes ces fleurs, constata-t-il. Violet baissa le regard vers les mains vides du jeune homme et rétorqua Il faut bien que quelqu’un le fasse. Et à en croire ses mains vides, il ne fallait pas compter sur lui. Un reproche ? Pas vraiment. Violet balaya l’herbe et la poussière accumulées sur les genoux de son pantalon et se redressa, avant de reporter son attention sur la tombe à leurs pieds. La première fois que je suis venue, la tombe était sale. Pas une seule fleur… Elle mérite mieux que ça. Elle mérite que quelqu’un pense à elle. Le cimetière était loin d’être l’endroit qu’elle préférait au monde, mais ici, seule, face à la tombe de son amie décédée, elle pouvait au moins se permettre de penser à ceux qu’elle avait perdu. A Tara. A Kieran, aussi, son petit ami massacré par les Steels et dont le corps reposait à des milliers de kilomètres de là, à Chicago. Je me demandais si je finirais par te voir ici, avoua-t-elle. Savait-il qu’elle était au courant des véritables circonstances de la mort de sa sœur ? Elle n’en avait pas la moindre idée.  

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Sam 25 Nov - 10:57

A Walk To The Cemetery
Cultiver sa différence pour susciter la préférence
▴▽▴⟁▴▽▴
C'était comme une évidence. Quelqu'un n'avait pas oublié Tara et ce quelqu'un n'était même pas son frère. Violet lui envoya aussitôt un pique, mais Theo ne pouvait pas lui en vouloir. La demoiselle avait entièrement raison à son sujet. Ce n'était pas lui qui s'occupait de cette tombe. Pour dire vrai, il ne venait jamais par-ici. C'est bien le hasard qui l'avait poussé à s'y aventurer cette fois-ci.

"Ce n'est pas moi qui le ferais."

Termina-t-il simplement, comme s'il s'agissait de la suite des paroles de Violet, lorsqu'elle sous-entendait que si elle ne le faisait pas, personne d'autre ne le ferait. Peut-être bien que pour la première fois depuis des années, le regard de Theo se fit fuyant, tandis qu'il glissait sur la pierre tombale où reposaient maintenant des fleurs, mais aussi des plaques de souvenirs. Sa sœur est morte il y a maintenant si longtemps. Elle a perdu la vie par sa faute, mais il ne l'oublie pas pour autant. Personne ne pourrait le croire tant tout le monde s'accorde à s'imaginer que c'est un monstre dénué de sentiment. Il suffit d'interroger Scott ou encore son fidèle roquet Stiles. Ces deux-là se feraient un réel plaisir de le rendre bien plus monstrueux qu'il ne peut l'être. Mais qu'importe, il ne se passe pas un seul jour sans qu'il ne pense à sa sœur. Sauf qu'il n'a pas besoin de fleurir une stupide tombe pour se souvenir d'elle. Son cœur bat en lui.

"Il n'y a pas que dans un cimetière que l'on pense aux défunts. Peu importe tout ce que tu as entendu à mon sujet, mais Tara est toujours avec moi."

Il ignorait encore que Stiles avait eu le temps de faire la promo désastreuse de la chimère. Parfois, Theo en viendrait presque à se demander de qui, la bande à Scott se méfie le plus : lui ou Peter. Quoique, avec tout ce qu'il a entendu au sujet du père de Malia, ils doivent se batailler la première place du classement, limite à score égal.

"Je n'ai jamais aimé venir ici." Avoua-t-il sans décoller les yeux de la plaque. "Elle est morte dans la forêt, c'est là-bas, à la rivière, que je laisse les fleurs."

C'est vrai en plus. Certes, il l'a déjà fait en sachant que Stiles et Liam le suivaient, pour les mener en bateau, mais même sans ça, il lui ait déjà arrivé de le faire. Enfin, personne ne serait en mesure de croire qu'il peut ressentir de la peine. Après tout, il ne l'a pas sauvé. Après tout, il l'a regardé mourir de froid alors qu'elle le suppliait. Si c'était à refaire .... Si c'était à refaire, ce n'est pas sa sœur qui serait morte pour sa cause, mais ce satané Stiles, au moins il en serait débarrassé une bonne fois pour toute.

Dommage qu'il ne soit pas possible de remonter le temps. Après tout ce n'est pas grave, Theo a vécu avec ça pendant toutes ces années, il peut bien continuer de cette façon.


code by bat'phanie
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 359
Dim 17 Déc - 18:40

a walk to the cemetery

Violet B. Dawson & Theo Raeken



L a première fois que Violet était revenue sur la tombe de Tara, elle l’avait retrouvée non entretenue, dénuée de fleur, de toute trace de passage. La petite fille avait pourtant eu une famille, des amis qui l’aimaient. Mais la vie avait continué sans elle et chacun avait pris sa route de son côté et il n’était plus resté grand monde pour penser à venir déposer une fleur sur sa tombe. Peut être était-ce parce qu’elle ne pouvait se recueillir sur celle de Kieran, à Chicago, qu’elle ressentait le besoin de venir ici. Elle était pourtant la première à admettre que chacun était libre de gérer son deuil à sa manière. Déposer une fleur au dessus d’une boite où reposait un corps était une marque de respect pour certains, un geste d’amour aussi. Et pour d’autres, ça ne voulait pas dire grand-chose. Ca ne voulait pas non plus dire que ceux qui ne se déplaçaient pas ne pensaient pas aux défunts. A chacun sa façon d’appréhender les choses. Il ne se passait pas un jour sans qu’elle ne pense à Kieran et pourtant, sa tombe se trouvait à des milliers de kilomètres de Beacon Hills. Mais elle savait qu’il y avait du monde là-bas pour s’assurer que sa sépulture ne serait pas laissée à l’abandon. Ce n’était pas le cas de Tara.

Les mots de Violet à l’égard de Theo pouvaient sonner comme un reproche mais dans le fond ils n’en étaient pas un. S’il ne souhaitait pas se rendre sur la tombe de sa sœur, libre à lui. C’était bien là le dernier de ses pêchers, à en croire ce que Stiles avait pu lui raconter. Il n'y a pas que dans un cimetière que l'on pense aux défunts. Peu importe tout ce que tu as entendu à mon sujet, mais Tara est toujours avec moi, répliqua Theo. Etait-il sur la défensive ? Violet n’avait pourtant pas voulu paraître le juger – pas sur ce sujet là, en tout cas. Je n'ai jamais aimé venir ici, avoua-t-il le regard rivé sur la plaque alors que Violet posait les yeux sur lui. Elle est morte dans la forêt, c'est là-bas, à la rivière, que je laisse les fleurs. La rousse l’observa en silence quelques secondes, considérant ses paroles. Disait-il vrai ? Elle avait entendu tellement de choses sur lui qu’il était difficile de savoir ce qu’il pouvait bien se passer dans sa tête… Mais quelque part, Stiles n’était peut être pas vraiment objectif quand il parlait de Theo. Il n’était pas réputé pour être son plus grand fan. T’as pas à te justifier. Je serais mal placée pour te le reprocher, j’ai été incapable de me rendre sur la tombe de mon petit ami après son enterrement. Ca ne veut pas dire que je ne pense pas à lui tous les jours. Elle avait pris son courage à deux mains la veille de son départ, mais avait été bien incapable de dépasser l’entrée du cimetière. La peine, la culpabilité avaient pris le dessus et elle avait fuit, comme une lâche. Mais j’avoue que je n’ai pas entendu que du bien à ton sujet. Je suis amie avec celui qui doit certainement être ton plus grand fan, et il a eu pas mal de choses à me raconter à ton sujet. L’ironie était évidente, le sous entendu aussi. Elle connaissait Stiles, et il lui avait plus ou moins tout raconté. Avec ce qu’elle savait, elle pourrait être en colère. Partir, le planter là. Lui hurler dessus, le traiter de tous les noms. Elle n’en fit rien. Elle n’était pas comme ça. Elle aimait comprendre les choses et si elle ne doutait pas une seule seconde que Stiles croyait fermement tout ce qu’il avait pu lui dire, elle voulait se faire son propre avis. Violet se contenta donc de l’observer en silence, guettant ses réactions même les plus subtiles. .  

© POUPI


HJ : désolée pour le temps de réponse :arf:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: