HAVE YOU EVER SEEN THE RAIN ► CADENCE & HUNTER



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Rejoins-nous sur Discord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
HAVE YOU EVER SEEN THE RAIN ► CADENCE & HUNTER
Invité
avatar
Mer 18 Oct - 20:13
C’est face à un soleil qui semblait vouloir quitter le ciel prochainement que Hunter J. Morrow arrêta sa bagnole sur Cambridge Street. Cela faisait une semaine qu’il sortait de l’hôpital et pour lui, il n’en avait jamais fait séjour. Il gardait quelques cicatrices de cet horrible accident, mais il se sentait beaucoup mieux depuis son départ du Colorado. Comment avait-il pu commettre une erreur pareille. Il s’en voulait, surtout que Hunt n’avait jamais eu les moyens pour une assurance automobile et aujourd’hui, la seule chose qu’il pouvait se payer était un vieux pick-up sur le point de rendre l’âme. Il l’avait payé cash à un vieux drogué qui vivait non loin du club de poker qu’il côtoyait et d’un sens, ça faisait l’affaire aux deux côtés. Retirant la clé du contact, Morrow enfouit le trousseau dans le creux de sa veste de cuir et alluma une cigarette qu’il porta à sa bouche tout en redressant sa casquette sur sa tête. Il aspira quelques fois avant de l’écraser sur le revers de sa main et la glisser dans son paquet pour finalement marcher le long de l’allée qui conduisait à la résidence de sa sœur Cadence. Combien de fois avait-il imaginé la vie que son père avait ? Il le croyait mort – bien qu’aujourd’hui, rien ne confirmait qu’il ne l’était pas – mais il ne s’imaginait pas avoir une autre famille vivant dans une étrange petite ville à plusieurs heures de route de l’endroit où il vivait depuis son enfance. Morrow n’appréciait pas tant cet endroit et il devait de l’argent à beaucoup de gens, c’était pour lui un bon moyen de faire un nouveau départ à Beacon Hill. L’homme racla sa gorge, prit une bonne inspiration et toqua à deux reprises. Le pied frottant le sol de malaise, il espérait tomber sur elle et non un copain ou quelque chose dans le style.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Mer 18 Oct - 21:31

have you ever seen the rain
Je n’avais jamais connu mon père et ma mère n’avait réellement parler de lui, non plus. Ça, ce n’était pas un très grand secret. Ça avait toujours été maman et moi, puis il y avait eu Stiles et Noah. J’avais enfin une famille complète, puis la relation avec Noah s’est terminée, mais je n’ai jamais perdu le lien fraternel avec Stiles et encore moins le lien paternel que j’avais avec le shérif de Beacon Hills. À l’adolescence, j’ai découvert que j’étais une Styra, créature mythologique capable de contrôler les gens par un simple mouvement de mains ou même de doigts. Ma mère était à cent pour cent humaine, je le savais tout simplement. Je ne pouvais que penser que mon père était comme moi ou j’étais adopté. Il m’arrivait de penser à lui, où il était et qu’est-ce qu’il était devenu ? Peut-être était-il mort ? Peut-être avait-il une nouvelle famille, en quelque part sur la planète ? Qui sait ? Certainement pas moi.

Il y a environ une semaine, j’ai reçu un drôle d’appel. Une dame du nom de Victoria Wellington m’avait contacté pour me demander si j’étais bien la fille de Winslow Sullivan. J’étais effectivement sa fille, mais je n’avais jamais vu autre chose que des photos et encore. Celle-ci m’annonça être son ex-conjointe et elle avait besoin de mon aide. Je me demandais bien ce qu’elle me voulait après toutes ces années. C’est à ce moment qu’elle m’a annoncé avoir un fils, mon frère et qu’il avait été victime d’un accident de la route et qu’il avait besoin de mon aide, il avait besoin d’une transfusion de sang et il y avait de grandes chances que nous étions compatibles. Pour tout vous dire, j’étais compatible avec tout le monde puisque mon groupe sanguin était O négatif. Sans réellement réfléchir et prise par ma curiosité, je suis partie sans rien dire au Colorado pour rencontrer cette famille, détruite par le même homme qui avait détruit ma famille, à une époque.

Une semaine s’était écoulée depuis mon voyage vers le Colorado. J’étais de retour à Beacon Hills et la vie prenait son cours. Après plusieurs tests, nous avions eu la confirmation que je pouvais donner du sang à Hunter. Eh oui, c’était le nom de mon petit frère. J’avais réussi à lui sauver la vie, mais je ne pouvais pas rester bien longtemps, puisque ma petite vie californienne n’allait pas m’attendre bien longtemps. J’étais tranquillement assise dans le salon, à visionner les émissions de fin d’après-midi ultra nulle. Je remerciais presque le bon Dieu d’avoir envoyé quelqu’un frapper à ma porte. J’ai levé mes fesses du canapé et traîner mes pieds jusqu’à la porte d’entrée de la maison. J’étais assez surprise de voir ce joli visage familier devant moi, en ouvrant la porte. « Hunter !? » Dis-je, comme si j’étais à bout de souffle.

©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Mer 18 Oct - 23:07
Pour tout dire, après le réveil de Hunter à l’hôpital, ce dernier n’avait pas eu vent de ce que Cadence avait bien pu faire et même qui elle était. Endormi durant un bon moment, le pauvre gamin voguait entre la réalité et le rêve. C’est une fois réveillé que sa mère daigna lui parler de cette famille secrète – surtout de cette sœur qui venait de lui sauver la vie. Morrow ne savait pas quoi en penser à ce moment, il comptait la remercier et plus qu’il repensait à cette histoire, plus que l’envie de la revoir, plutôt de la rencontrer lui hantait l’esprit. C’est peut-être sur un coup de tête qu’il fonça vers Beacon Hills, mais jusqu’à maintenant, il comprenait que cette nouvelle vie serait parfaite pour lui. Il comptait sur ce changement, c’était une bénédiction même – voir une nécessité. Nerveux, Hunter James Morrow tapotait du pied, les mains dans les poches de sa veste durant quelques instants. Il ne pouvait même pas déterminer si le temps s’écoulait en seconde ou en minutes tellement il était nerveux. La porte finit enfin par ouvrir et une jolie brunette se dévoila face à lui. Avec surprise, elle le reconnut aussitôt. Hunt ne put s’empêcher de lui réserver un petit sourire timide. Il se racla la gorge et sans s’en rendre compte, il se gratta la nuque en signe de malaise. « Hum… oui oui… j’imagine que c’est toi… je veux dire Cadence … enfin… ma sœur quoi… » Il riait nerveusement et ça se lisait parfaitement sur son visage. Il ne savait pas si elle accepterait sa présence, mais il tentait le coup malgré tout.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 127
Jeu 8 Mar - 21:40

have you ever seen the rain
Lorsque j'ai appris, il y a un peu plus d'une semaine, l'existence de mon petit frère, je ne pouvais qu'imaginer ce que mon père, notre père, avait bien pu faire vivre à une seconde famille. Il nous avait abandonné, ma mère et moi, et voilà qu'il avait fait la même chose à Hunter et sa mère. Même s'ils étaient de simples étrangers pour moi, j'ai senti que je devais prendre le premier vol vers le Colorado pour aller les rencontrer, pour aller sauver la vie de mon petit frère... Petit frère, ces deux mots sonnent si bizarrement entre mes lèvres. J'allais m'habituer, c'est certain, mais tout est encore si récent.

Alors que mon après-midi s'annonçait plutôt calme et... nul, le destin avait décidé de m'envoyer quelqu'un... Mais pas n'importe qui, lui. Hunter. Mais qu'est-ce qu'il faisait là ? Avait-il réellement fait tout le chemin entre le Colorado et la Californie pour venir me voir ? Je n'allais pas tarder à le voir. C'était tout une surprise, mais une belle surprise, je dois l'avouer. « Hum… oui oui… j’imagine que c’est toi… je veux dire Cadence … enfin… ma sœur quoi… » Il était nerveux et pour tout vous dire, je l'étais tout autant. C'était une chose de le voir, inconscient et dans un piteux état, mais ça en était une toute autre de le voir bien réveillé devant moi. « Hum... Oui, c'est moi... » Pendant un instant, qui m'a paru presque une éternité, il y a eu un silence entre nous, un silence involontaire crée par la nervosité qui planait sur la situation. « Hum.. Entre, ne reste pas là, tu dois être fatigué après tout ce chemin... » Lui dis-je, après avoir plaqué mon corps contre la porte, pour lui laisser tout l'espace qu'il avait besoin pour qu'il entre.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1
Sauter vers: