AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les Bottins  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  



 

Le forum est présentement en HIATUS
Il vous reviendra très bientôt!!
Les inscriptions sont pour l'instant fermées

Partagez | 
 

 The gesture of fault. (violet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Invité


MessageSujet: The gesture of fault. (violet)   Ven 24 Mar - 12:01

JASON
&
VIOLET
THE GESTURE OF FAULT.
Un mal de crâne monumental me réveilla, un léger rictus de douleur se dessina sur mes traits fins et prononcés. Oye, quelle excellente idée avais-je eue de boire autant à cette soirée... Je me souvenais à peine de ce qui s'était passé mais surtout, de comment j'étais rentré. Sans doute, un camarade de ma promotion qui m'avait déposé, car j'habitais vraiment pas à côté de l'université. Enfin bref, ce n'était au fond, qu'un détail qui m'importait peu. J'allume mon téléphone qui s'était éteint la veille, voyant quelques messages non lus. Je les ouvre, avant de plisser des sourcils. Des SMS de nargue pour la plupart. J'écarquille les yeux en les lisant, voyant pas mal de " Tu t'es pris un râteau quand même hier, c'était trop drôle". Quoi ? Qu'est-ce que j'avais fichu ?  Je râle alors, tout en me levant pour aller à la douche, après avoir pris un cachet pour la tête. J'avais beau réfléchir à qui, à comment mais rien ne me venais. Je me demandais vraiment si je n'avais pas pris de la drogue car jamais je n'avais eu des trous de mémoire pareil. Oui, clairement. J'avais du prendre quelque chose sans le vouloir, ayant quelques camarades très ferrue de ce genre de truc. J'avais beau avoir quelques pouvoirs surnaturels, je n'avais pas cette chance, comme certaines créatures, d'être immunisé face aux effets de ces produits illicites. Je verrais bien une fois à la faculté, si j'avais fais tant de conneries que ça.

J'observe ma montre, m'indiquant une heure encore confortable avant d'entamer ma journée de cours qui s'annonçait un peu chargée. Je te cherche alors du regard, puisque nous avions des projets à travailler à la bibliothèque, même si nous ne bossions pas sur les même choses. Tu étais sans doute la seule amie que je m'étais faite ici, pour le moment. Oui, je ne sais pas trop pourquoi toi en particulier, sans doute que tu avais réussi à contrer un peu mon côté fermé par ta jovialité et ta sympathie qui me plaisait grandement ou ce secret que tu me cachais, concernant, toi aussi, ton petit côté différent des autres.Oui, car j'avais parfaitement remarqué cette aura que tu avais, sans trop savoir qui tu étais. Je ne voulais pas t'en parler, car je voulais te l'entendre dire de vive voix. Qu'importe, ce n'était pas le plus urgent.  Après avoir tenté de t'envoyer un énième SMS, je dois avouer que je m'inquiétais un peu. J'essaie donc de me souvenir de la veille, savoir si j'avais vue, comment tu étais rentré et si tu n'avais pas fait de bêtise. Cela m'étonnerait, je ne te pense pas comme cela, du genre à finir complètement torché à un after non. Enfin..j'espérais.


La sonnerie me fait me bouger des casiers, allant donc dans la bibliothèque . Je remarque très rapidement ta chevelure rousse, au milieu, face à ton ordinateur. Tu détournes rapidement le regard quand nos regards se croisent. Je suis surpris. Qu'est-ce que j'avais fait ? Je monte donc, venant m'asseoir à côté de toi, tout en posant mon sac :
« Salut.» Oui, ce n'était pas vraiment l'idéal surtout en vue de ce baiser que je t'avais donné hier, mais bien évidemment, je m'en souvenais pas vraiment. Mais étrangement, je me sentais nerveux face à toi, et je compris que j'avais du faire une connerie. De plus, ta non-réponse me fait vite comprendre que oui, il y avait un truc qui clochait :
« Tu es rentré tard hier ? » Ouais, j'osais pas vraiment aborder le sujet, j'avais du mal à être déjà très bavard alors déjà deux questions, c'était pas mal. Allais-tu aborder le sujet ? J'espérais, car j'avais de plus en plus le coeur qui tambourinait dans ma poitrine et ce n'était pas que du à ta présence qui m'intimidait toujours un peu.
 
CODAGE PAR AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas


druidesse
avatar

Messages : 273


MessageSujet: Re: The gesture of fault. (violet)   Ven 31 Mar - 14:31


The gesture of fault

Violet B. Dawson & Jason Bowman

V iolet étouffa un bâillement et attrapa à l’aveugle la tasse de café posée à côté de son ordinateur sans quitter l’écran du regard. Ces derniers temps, elle avait pris pas mal de retard dans son travail et tentait, tant bien que mal, de se rattraper. Le rituel qu’elle avait effectué avec les autres druides de la ville l’avait vidée, la rendant totalement incapable de trouver l’énergie de se concentrer sur quoi que ce soit durant plusieurs jours. Il y avait du mieux, mais ce n’était pas encore trop ça. Elle qui était déjà sujette aux nuits agitée avait beaucoup de mal à trouver le sommeil dernièrement et elle se demandait franchement si ce n’était pas un contrecoup de ce fameux rituel. Mais la vie continuait. Elle était en dernière année et ne pouvait se permettre de se laisser dépasser maintenant, alors qu’elle s’engageait dans la dernière ligne droite. Voilà pourquoi elle était présente dès l’ouverture de la bibliothèque alors qu’elle n’avait  pas cours avant la fin de matinée.

Elle avait en effet décidé de se mettre un bon coup de pied aux fesses. Elle avait repris son boulot là où elle l’avait laissé et la veille au soir, elle avait même décidé de sortir un peu. S’aérer l’esprit et redevenir le temps d’une soirée une étudiante lambda, bien loin des soucis de druides, de dôme et de surnaturel ne serait-ce que quelques heures ne pourrait lui faire que du bien. Résultat, cela n’avait suffit qu’à ajouter davantage de soucis à son esprit déjà bien chargé. Tout avait commencé normalement. Elle avait retrouvé un ami à une soirée sur le campus, bu un verre sans toutefois abuser et, pour une fois, passé une soirée digne d’une étudiante tout ce qu’il y a de plus normale. Mais Jason avait commencé à se comporter bizarrement. Bon, Jason était toujours un peu étrange mais Violet s’en moquait bien. Elle-même n’était pas tout à fait normale. Disons qu’il avait été plus bizarre que d’habitude, et il l’avait embrassée. Violet, qui n’avait jamais été avec qui que ce soit depuis la mort de Kieran, avait été légèrement prise de cours et l’avait peut être repoussé un peu sèchement, ce qui n’était pas vraiment son habitude. Les rires et railleries de ceux qui avaient assisté à la scène avaient été la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase et elle avait fuit la soirée pour retrouver la tranquillité de son petit appartement.

Alors elle avait écourté sa soirée et était rentrée chez elle. Violet n’était pas en colère contre Jason. Elle était surtout mal à l’aise. Elle devrait cependant passer au-delà de ce malaise rapidement puisqu’elle avait rendez-vous avez lui le matin même à la bibliothèque. Attrapant pour la énième fois sa tasse de café, elle la porta à ses lèvres sans regarder mais s’aperçu bien vite qu’elle était vide. Ce n’est que là qu’elle détourna le regard de son écran pour le porter au fond de la tasse, comme si elle espérait malgré tout y découvrir un peu du liquide noir apparu là par enchantement. Avec un soupire, elle reposa sa tasse et alors qu’elle parcourait la pièce du regard, ses yeux se posèrent sur un grand roux qui venait visiblement d’arriver. Elle détourna les yeux et se reconcentra peut-être un peu trop rapidement sur son écran alors qu’il la rejoignait et s’asseyait sur la chaise à côté de la sienne.

Salut. Tu es rentré tard hier ? lui demanda-t-il une fois installée à côté d’elle. Violet ne répondit pas immédiatement, pianotant frénétiquement sur son clavier sans quitter l’écran du regard. Non. J’étais fatiguée et les gens commençaient à devenir de véritables crétins, donc je suis rentrée, répondit-elle une fois qu’elle eu terminé d’écrire sa phrase. Violet se tu un instant, cherchant ses mots ce qui pour elle, n’était pas vraiment une habitude. Si Jason n’était pas un grand bavard, c’était loin d’être le cas de Violet. Ecoute à propos d’hier soir… Je suis désolée si j’ai été… désagréable.  Tu m’as prise de cours. Je suis désolée, s’excusa-t-elle, se décidant enfin à croiser son regard malgré le malaise ambiant.  

© POUPI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The gesture of fault. (violet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» the fault in our stars ♣ augustus
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» The fault is in our stars • Ayaki
» Bambi et Paytah || Some people find fault like there is a reward for it

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Sujets Terminés-
Sauter vers: