AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les Bottins  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  



 
Personnages féminins inventés : Inscriptions FERMÉES. Veuillez prioriser les PV et scénarios.

Partagez | 
 

 We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


banshee
avatar

Messages : 538


MessageSujet: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Lun 13 Mar - 10:20


   

     

   

A friendship like ours can not be dissolved ... It is epic and never will tarnish no matter the vagaries of life

— Alison & Lydia

Cela faisait maintenant un an que j'avais retrouvé Alison, je n'irais pas jusqu'à dire que tout à été rose... Non, sa perte de mémoire a été dur autant pour elle que pour moi. Je l'avais retrouvé et j'avais eu l'impression de la perdre de nouveau quand j'avais compris qu'elle ne se souvenais pas de moi. Fort heureusement et ce malgré toute la folie destructrice que Beacon Hills nous prodiguais à cause du psychopathe nommé Gabriel, Aly' avait retrouvé une partie d'elle même. Je ne l'avais pas lâché comme tous ses amis. Ce soir alors que Stiles était avec Scott à faire je ne sais quoi, j'avais envoyé un message à ma meilleure amie afin de connaître ses plans pour la soirée.

- Je suis seule chez moi, ca te dirais de venir? Une soirée entre filles ça nous ferai du bien m'écrivait-elle. Je m’empressais de lui répondre que je prenais des affaires et que j'arrivais.
Je ne l'avais avoué à peu de personnes, mais je redoutais de me retrouvée seule. J'avais après maintes et maintes arguments, convaincue ma mère, simple humaine, de prendre un congé loin de Beacon Hills. Ce fut donc avec tristesse, mais aussi un grand soulagement de la savoir bientôt en sécurité, qu'elle avait quitté la ville hier pour un remplacement d'un collègue dans un établissement scolaire à deux heures d'ici. Elle avait insisté pour que je l'accompagne et j'avais du me résoudre à lui faire part de mon impossibilité à quitter Beacon Hills à cause du surnaturel encore.
Ma mère était une novice dans ce domaine, je m'étais résolue à lui avouer la vérité et grâce au Sheriff et Melissa, elle avait fini par accepter et essayait encore de comprendre les choses. Cela nous avait rapprochée et j'en était ravie.
Je fermais mon petit sac de voyage et prit rapidement la direction de la maison Argent. Une fois arrivé je me hâtais de rejoindre la brune. Je frappais deux coups à la porte et entrais comme à mon habitude. Je me souvenais parfaitement le jour où j'avais fait cela pour la première fois, Mr Argent avait été surpris de me voir mais m'avait aussi avoué qu'il était content car ça lui prouvait une fois encore que sa fille était bien revenue. Je rejoignis Alison dans sa chambre.
" Coucou, c'est moi " lui dis-je en posant mon sac sur le lit de ma meilleure amie. Penchée sur le bestiaire avec divers documents autour d'elle, elle leva les yeux et me fit un sourire enjoué.

   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


chasseuse
avatar

Messages : 686


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mer 15 Mar - 5:42

En un an, les choses avaient évolué, la plupart, dans le bon sens, même s’il y avait toujours des choses que je ne parvenais pas à mettre au clair. Je n’avais pas retrouvé la totalité de mes souvenirs, malheureusement, mais les plus importants étaient là, et je m’en contentais. Ça ne servait à rien de perdre mon temps à courir après des souvenirs que je retrouverais peut-être pas. J’avais d’abord renouer avec Stiles, avec Lydia aussi, je savais que je pouvais compter sur leur amitié. J’avais renoué avec Isaac, un lien amical cette fois, j’étais même devenue amie Calista et pourtant, au départ, elle me voyait comme une rivale. Je parlais de temps à autre avec Kira, mais je n’avais toujours pas osé faire un pas vers Scott et à l’évidence, lui non plus. Ils avaient tous du mal à accepter Thomas, du moins, je le pensais, alors j’évitais d’en parler, bien que j’en avais envie. Il comptait pour moi et je comptais pour lui, on essayait même donner un nouveau sens à notre histoire, et ce n’était pas évident de se lâcher quand on était libre d’aller ou on le désirait. Sauf, que bon, lorsqu’on avait décidé de se donner une chance, tout avait foiré et je m’étais retrouvé à vivre à nouveau chez mon père. Ce n’était pas la maison ou j’avais grandis, mais il avait refait ma chambre à l’identique, je suppose qu’on l’avait aidé dans cette tâche. Il ne manquait rien, j’avais mes photos, tout était là pour que je me souvienne. Des portraits de moi avec mes amis, des portraits de moi avec mes parents, il y en avait même un de ma tante et de moi, quand j’étais petite fille, mais je ne savais pas si je devais le garder, étant donné ce qu’elle a fait, par la suite. J’avais appris, qu’elle n’était pas vraiment morte, mais j’ignorais ce qu’elle était devenue. Enfin voilà, en un an, beaucoup de choses avaient changés, mais j’étais redevenue comme avant, enfin presque. La seule différence, c’est que je voyais bien qu’on me trait différemment et ça m’énervait. Je le comprenais, dans un sens, mais ça me pesait qu’on évite certains sujets avec moi, qu’on me ménage, comme si j’étais en sucre. Je savais toujours me défendre, j’en restais persuadé, mais comment le prouver, si j’étais mise à l’écart ? Je restais dans ma chambre, à faire des recherches par moi-même. J’avais finis par comprendre, grâce à Raven, ce qu’était le dôme, et je cherchais dans le bestiaire, si je ne pouvais pas trouver une explication logique à tout ceci. Sur mon lit, on pouvait trouver le journal de mon ancêtre, qui m’avait permis de me dégoter un super costume pour Halloween. Bon sang, ça faisait déjà un moment, mais je ne m’étais pas résolu à le ranger, je voyais ce journal comme un talisman. J’étais plongée dans mes recherches lorsque je reçu un message de Lydia, elle voulait savoir ce que je faisais et je lui proposais aussitôt de passer à la maison, j’avais besoin d’une soirée entres filles. Elle ne tarda pas arriver, et je levais les yeux de mes papiers, avec un grand sourire. « Hey ! » lui dis-je, en mâchonnant un stylo. « Tu vas bien ? » je lui demande, presque aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


banshee
avatar

Messages : 538


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mer 15 Mar - 19:52


   

     

   

A friendship like ours can not be dissolved ... It is epic and never will tarnish no matter the vagaries of life

— Alison & Lydia

Je ne savais pas comment Aly' faisait pour savoir ce qui pourrait me faire du bien, mais elle y arrivait. Cette soirée à deux était la chose qu'il nous fallait autant à l'un qu'à l'autre. Je ne m'y pas longtemps pour faire mon sac, étant donné que j'avais toujours un petit sac prêt pour l'urgence. Je souris en voyant cela, j'avais été contaminée par l'idée de Stiles, comme quoi tout pouvait arriver, alors qu'en principe je ne me souciais pas de cela. Tampis, je rajoutais quelques truc pour la soirée dans le dit sac, j'en referais un autre pus tard.
Quand j'arrivais chez ma meilleure amie, je pus la voir en pleine recherche. Ce dôme nous obnubilait tous et tous cherchions un moyens de comprendre. Au fond de moi j'avais voulu savoir ma best en sécurité et n'avait pas tellement parler de tout cela avec elle. "C'était peut-être une mauvaise chose finalement" pensais-je en la voyant concentrée sur les documents, livres et autres diverses choses trônant sur son lit.
« Hey ! Tu vas bien ? » me demanda-t-elle. Je lui souriais en déposant mes affaires dans le coin de sa chambre.
Chambre identique à celle qu'elle possédait lorsqu'elle était en vie dans leur maison. Lorsque l'on avait appris et vu qu'elle était en vie mais amnésique, on avait fait les chose bien avec son père et ses amis. On voulait qu'elle se sente chez elle. Je sortais de mes pensées et m'asseyais à côté d'elle faisant gaffe de ne pas écraser ses documents.
"Ca va " répondis-je simplement, un peu trop simplement surement pour être à 100 % véridique. " Et toi? Que cherche tu à savoir avec tous cela. On dirait Stiles lorsqu'il est en mode enquête. Il te manque plus que le tableau et les fils de couleurs." blaguais-je.
La chambre de l'ancienne maison des Stilinski était dans un état à la limite du profilage vue dans les séries télé, le tableau de liège trônais en son  avec tous ses fils accrochés à divers articles ou annotations, et le second tableau de verre était quand à lui posé dans un coin où il ressassait tout ce que nous savions et pour le moment on ne pouvait pas dire que l'on savait beaucoup de chose. On y lisait cependant les effets néfastes du dôme sur les pouvoirs des créatures surnaturelles. Et la liste n'était pas courte et cela ne donnait pas d'onde d'espoir pour un clou.
Je tournais l'un des livres afin de lire ce qu'il y était noté et je vis qu'il s'agissait d'un livre ancien ou des annotations figurait dessus afin de traduire certain passage de Latin archaïque. Je souris en voyant cela me rappelant l'avoir moi même traduit par le passé.
" Tu peux me demander certaines choses si cela t'intéresse " me décidais-je. Je me rendais compte que l'on ne pouvait pas la laisser dans le silence, surtout qu'à l'heure actuelle nous étions tous en danger. Je me doutais qu'elle serait surement surprise d'entendre cela et je savais aussi que beaucoup préfèrerait surement qu'elle ne sache rien mais tampis.

   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


chasseuse
avatar

Messages : 686


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mar 21 Mar - 3:36

Nous avions été amies avant que je n’oublie tout de ma vie. Elle m’avait accueillie lors de mon premier jour à Beacon Hills, alors que j’étais nouvelle et pas franchement à l’aise. Quelques minutes avaient suffi pour qu’elle ne devienne ma meilleure amie et moi la sienne. Et puis, j’étais morte. L’histoire aurait pu s’arrêter là. L’histoire aurait dû s’arrêter là. Car on n’est pas sensé revenir d’entre les morts. Et pourtant, j’étais revenue. Mais je n’étais plus la même, je n’ai jamais su si mon absence de souvenirs étaient liés à mon passage dans l’au-delà ou c’était le Collectionneur qui avait fait en sorte que je ne me souvienne de rien pour mieux me tenir sous sa coupe. Il n’empêche qu’après notre évasion à Thomas et à moi, après le retour à la normal, cette absence de souvenirs m’avait d’abord torturée, je voulais me souvenir, pour moi, mais aussi pour mes amis, pour mon père. J’avais d’abord eu des flashbacks, que je ne comprenais pas. Le plus souvent, ils apparaissaient en rêve, et puis, j’étais revenue vivre chez mon père et j’avais presque tous retrouvés. Bien sûr, il avait toujours des blancs, des choses que je ne comprenais pas. Je me sentais vulnérable, nue. Parce que même si j’étais redevenue la même ou presque, on me laissait à l’écart et ça ne me plaisait pas. Je comprenais pourquoi, mais je ne l’acceptais pas. C’est triste, mais si je devais recommencer, je le ferais. Même en connaissant l’issue. J’étais programmée pour protégé mes amis, ma famille. Je le referais cent fois s’il le fallait. D’un autre côté, je ne pouvais pas cacher que j’avais peur. Je jouais les filles fortes, les filles têtues, mais j’avais peur. Et je ne voulais pas l’admettre, je préférais me cacher derrière un masque. Le seul à qui je pouvais tout dire, c’était Thomas. Sauf que mes amis ne l’acceptaient pas. Même mon père avait du mal, et pourtant, et pourtant, Thomas n’était pas un loup-garou. J’étais toujours plongée dans mes recherches lorsque ma meilleure amie arriva, elle posa ses affaires avant de me demander comment j’allais. « Très bien et toi ? » demandais-je, en souriant. Je poussais quelques affaires pour qu’elle puisse s’assoir à son aise. « Je ne sais pas vraiment, mais je veux savoir ce que mon père me cache. » Car il ne me disait pas tout, c’était un fait. Sans Raven, je ne saurais pas de quoi le dôme retournait, j’avais seulement fias des suppositions en observant Isaac et Calista, ce qui était pas si mal. Je pouffais en entendant sa remarque à propos de Stiles en mode ‘enquête’. « J’ai ça, à la place ! » dis-je, en levant fièrement une tablette tactile ou j’avais noté tout ce qui me semblait important, c’est-à-dire, pas grand-chose. J’étais peut-être intelligente, je n’avais pas le don d’enquêtrice de Stiles et le QI de Lydia. « Ça peut attendre, je pense ! » dis-je, en refermant un livre. Je n’avais pas demandé à Lydia de venir pour faire des recherches, seulement pour passer un moment entre filles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


banshee
avatar

Messages : 538


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mar 21 Mar - 4:39


   

     

   

A friendship like ours can not be dissolved ... It is epic and never will tarnish no matter the vagaries of life

— Alison & Lydia

« Je ne sais pas vraiment, mais je veux savoir ce que mon père me cache. » me dit-elle, je lui souris amicalement, mais dans ma tête je nous maudissais tous. Nous n'étions pas discret, car si elle avait remarqué que son père, pourtant humain bien que chasseur, était différent, elle avait à coup sur remarqué qu'Isaac l'était encore plus. Sa transformation devenant un problème. Je ne pus cependant m'empêcher de lui faire une petite remarque blagueuse en la voyant dans ses recherches, elle répondit en me montrant la tablette qui remplaçait les fils et le tableau de Stiles. Je ris en voyant cela.
" J'avoue que cela reste plus moderne et plus fille. Mais les fils et le tableau sont plus le style de Stiles je n'imagine pas mon copain avec une tablette " annonçais-je. Cependant je lui fit tout de même remarquer que si elle avait besoin de savoir quoique ce soit je lui dirais même si j'allais à l'encontre de tous.
Allison était ma meilleure amie au même titre que Skyla, nous avions vécut tellement de chose ensemble. Le loup alpha qui m'a mordue même si j'étais inconsciente de ce qui se tramait à l'époque. Le Kanima qui était mon petit ami, la résurrection de Peter qui était ma faute, le darach qui était notre professeur, la bande d'alphas dont l'un était (encore) mon petit ami. Mais aussi le Nogitsune qui m'avait fait perdre Allison et qui m'avait plongé dans une tristesse sans nom et enfin le collectionneur qui m'avait kidnappé, mais surtout qui avait été l'instrument de la résurrection d'Alli'. Bien que ce phénomène était aussi ''grace'' à Thomas, jeune homme dont je n'étais pas fan. Mais je n'avais jamais vraiment pris le temps de le connaitre fallait bien l'avouer.
« Ça peut attendre, je pense ! » dit-elle me faisant sortir de mes pensées. Je lui souriais, puis l'aidait à ranger ce qui était sur son lit.
"Tu as raison, on aurait d'autre occasion de faire des recherches sur ce qui nous bloque à Beacon Hills, franchement il aurait pu aller ailleurs quand meme" marmonnais-je à l'encontre de ce Gabriel.
" Bref, si nous nous faisions une soirée glaces; films et ragots digne des filles ?" proposais-je. Je comptais bien passé le week-end chez elle, son père étant absent, et ma mère hors de la ville, puis Stiles était avec Scott, qui savourait son retour en mode garou. Me retrouver seule me faisait peur, si Gabriel avait compris mon lien étroit avec Jordan, j'étais une cible facile. Merci Aya de m'avoir mis cela en tête.

   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


chasseuse
avatar

Messages : 686


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mer 29 Mar - 12:52

Le peut que je savais de tout ça, je le savais grâce à Raven, elle ne m’avait rien cachée. Certes, je ne pouvais pas en vouloir à mon père ou à mes amis de m’avoir caché certaines choses, mais je ne pouvais pas, je ne voulais pas aller contre ma nature. C’est ce que j‘avais fais ce soir là, j’étais aller portée secours à ma meilleure amie, parce que c’était mon devoir. Je savais parfaitement que je recommencerais si besoin est. Il n’empêche qu’aucuns d’entre eux ne s’était montrer subtile. Voir Isaac se balader dans la cuisine un soir de pleine lune alors que d’ordinaire, il ne reste pas dans les parages, forcément, ça m’a mis la puce à l’oreille, comme on dit. Surprendre mon père en train de faire des messes basses avec le père de Stiles dans son bureau, en pensant à tort, que je ne m’en apercevrais pas, ça aussi, ça m’avait faite cogité. Alors, j’avais tenté de chercher des réponses moi-même, et finalement, c’est Raven qui m’avait aidé à y voir plus claire. Oh, j’avais tenté de cuisiner mon père pour en savoir plus, pour avoir son avis sur la question, mais rien. J’avais même mit sur le tapis le fait que c’est moi qui prenait les décisions, parce que j‘étais une femme, mais il s’était contenter de rire, comme si je venais de raconter l’histoire drôle de l‘année. Raison de plus pour essayer de savoir ce qui se tramait, car même s’il me faisait confiance, je me doute bien que je ne saurais rien de tout ça de la bouche de Thomas, et pourtant, il savait beaucoup de chose, je le savais. « Je dois avouer que moi non plus, ceci dit, je trouve que c’est plus pratique et moins fouillis ! » Je me demandais même comment Stiles arrivait à s’y retrouver au milieu de tous ses fils, rouges pour la plus part. Mais quand on regardait la tablette plus en détails, on remarquait que moi aussi, j’avais utilisé beaucoup de rouge. Enfin, je n’avais pas demandé à mon amie de venir chez moi, pour lui parler recherches. Pour une fois, je voulais juste être une fille, rien d’autre qu’une fille. Aussi, je commençais à rangé tout ce qui trainait sur le lit. « J’ai fait découvrir Netflix à Thomas, je suis certaine qu’on devrait trouver des films de filles ! » dis-je, soudain, adoptant un comportement de fille, justement. Tant que le shopping n’était pas à l’ordre du jour, tout irait bien. C’est quelque chose que je n’ai jamais beaucoup apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


banshee
avatar

Messages : 538


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Dim 9 Avr - 10:22


   

     

   

A friendship like ours can not be dissolved ... It is epic and never will tarnish no matter the vagaries of life

— Alison & Lydia

Une soirée comme beaucoup de filles normales avaient, voilà un programme que j'appréciais, une soirée où l'on ne penserait pas au problème de dehors. Une soirée où on regarderait des filles parfois nunuche mais qui nous font bien marrer. Cela me rappelait le passé, car avec Aly' on le faisait souvent avant sa disparition.
Je l'aidais à ranger les divers documents entassés sur son lit, fermant la page de l'extérieur au passage. « J’ai fait découvrir Netflix à Thomas, je suis certaine qu’on devrait trouver des films de filles ! » me dit-elle.
" Je suis certaine que l'on va en trouver, surtout avec cette chaîne, par contre j'imagine pas Thomas regarder Netflix" répondis-je amusée.

Après avoir déposé tous le fouillis sur le bureau de ma meilleure amie, elle alluma la tv. " J'ai apporté bonbons et pop-corn mais je compte sur toi pour la glace et les mouchoirs au cas où on tombe sur un film qui nous fait chialer" lançais-je sortant le tout de mon sac, je me demande d'ailleurs comment j'avais pensé à cela en partant précipitamment de chez moi. Une habitude du passé j'imagine.
Bien malgré ma crainte de Gabriel et de son envie d'avoir un Hellhound dans ses rangs, et surtout mon lien avec Jordan qui était connu de beaucoup de personnes, je savais que je serais en sécurité avec Alison, après tout elle avait toujours été une chasseuse hors pair avant sa ''mort''. Puis pour avoir combattu contre elle, je ne pouvait pas nier que son passage chez le collectionneur avait affuté ses talents de combattante. Je pouvais donc me détendre, du moins essayé.

On commença à regarder le premier film qui passait à savoir Triple Alliances, avec Cameron Diaz. Un film que j'avais déjà vu mais qui était marrant donc je savais que l'on allait bien rire.
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


chasseuse
avatar

Messages : 686


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mer 19 Avr - 14:14

Je m’apprêtais à passer une autre soirée toute seule, j’étais d’ailleurs habillée en circonstance puisque je portais un sweat-shirt au couleur de Beacon Hills et un pantalon de survêtement. Aussi, la présence de Lydia était la bienvenue. Je n’avais pas encore pleinement recouvré mes souvenirs, mais je me souvenais des choses les plus importantes. Ça avait pris du temps, mais j’en étais ravie. En fait, même si au départ, j’avais mal pris le fait de revenir vivre chez mon père, parce que Thomas n’était pas là, j’étais contente aujourd’hui et je ne voulais pas vraiment repartir. Mes pensées étaient assez contradictoires, je dois bien l’avouer. Enfin voilà, une soirée de filles, voilà dont j’avais besoin. Quelque chose de normal, quelque chose qui me permette d’oublier qu’on me cachait volontairement bien des choses, pour ma propre sécurité. D’accord, j’avais bien conscience que je n’étais pas invincible, mais je savais que j’étais une combattante. Lire le journal de mon ancêtre ; dont je m’étais servie pour mon costume d’Halloween ; m’avait fait comprendre que j’étais au moins aussi forte et courageuse qu’elle. Elle avait vécu il y a bien des années, mais son sang coulait dans mes veines. Enfin, pour l’heure, il était temps de refermer les recherches et de profiter de la présence de ma meilleure amie. Je revoyais en accélérer les moments que l’on avait passé ensemble, dans ma chambre. A essayer des vêtements, à faire des recherches, nos devoir, à parler garçon, ce genre de chose. Nous n’étions plus des adolescentes et j’avais grandis trop vite pendant la longue période passer sous le joug du Collectionneur, mais j’avais la certitude d’être resté la même. J’avouais à mon amie avoir fait découvrir Netflix à Thomas, ce qui sembla la surprendre, car elle ne l’imaginait pas en train de regarder des films. « Il aime bien pourtant ! » dis-je, en réponse. Après notre évasion, il avait bien fallu qu’on réapprenne à vivre normalement, et on avait passé beaucoup de temps devant la télévision. Lydia m’indiqua ensuite qu’elle avait apporté de quoi grignoter, mais qu’elle n’avait pas de glace et de mouchoirs. « Je vais en chercher ! » dis-je, en sautillant pour sortir de la chambre. Dans la cuisine, je dénichais ce dont nous aurions besoin, puis on se vautra sur le lit, fraichement débarrasser de mes notes, de mes bouquins et de ma précieuse tablette, pour regarder le premier film, Tripple Alliance, une comédie à hurler de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


banshee
avatar

Messages : 538


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Mer 26 Avr - 6:55


   

     

   

A friendship like ours can not be dissolved ... It is epic and never will tarnish no matter the vagaries of life

— Alison & Lydia

Finalement j'étais heureuse d'avoir eu l'idée de venir chez Ali', je savais qu'elle était l'une des rares personnes à arriver à me faire oublier mes soucis. Même si le fait que je sois liée à un Hellhound et que ce psychopathe en veuille un pour je ne savais quelle raison me filait la chair de poule et pas dans le sens du froid mais bien de la peur. Car oui j'avais peur, peur que tout cela ne finisse mal, peur de perdre une personne chère à mon cœur, peur de me faire enlever pour qu'il atteigne Parrish, peur de beaucoup trop de choses à mon goût. Je n'y avais pas songer avant d'avoir vu débarqué ma cousine en panique chez moi m'ennonçant tout ce que à quoi je ne souhaitais pas penser.
Mais en présence d'Ali' je me sentais moins peureuse, je ne sais pas à quoi cela est du, la confiance, le fait qu'elle soit une chasseuse douée, ou simplement le fait de ne plus être seule, je ne sais pas. Je n'avais rien dit à Stiles pour mes peurs récalcitrantes, je ne voulais pas l'inquiéter davantage. Personne ne savait par ailleurs.
Ce soir tout du moins, je tenterais de ne plus y songer, de ne penser qu'à prendre les choses comme elles viennent et de profiter de ce moment avec Alisson. Nous étions enfin installées sur son lit, avec toutes sortes de gourmandises entre nous. Le film en route qui nous faisait bien rire d'ailleurs.

"- Je te promet que si je ne connaissais pas Stiles comme je le connais je serais parano après avoir vu ce film" dis-je en riant à ma meilleure amie, lorsque le film fut terminé.
" D'ailleurs je ne t'ai pas dis je vais finir par commettre un meurtre, il y a une fille qui est selon moi très folle, et qui ne cesse de coller MON petit ami. " continuais-je en repensant à la personne que Stiles avait rencontré à Eichen House.
J'avais besoin de vider mon sac, je ne connaissais pas cette fille, je l'avoue, mais sa façon d'agir envers Stiles faisait ressortir la Bitch qui sommeillait en moi. Je ne voulais même plus faire d'effort à force mais juste la virer à coups de pied au fesses. Je ne l'avais pas fait certes, Stiles avait l'air de bien l'aimé, j'en ignorais la raison.
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


chasseuse
avatar

Messages : 686


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   Jeu 15 Juin - 4:26

J’avais peur moi aussi, mais sans doute pas de la même façon que mes amis, parce que j’ignorais les trois quarts des choses qui se passaient en ville. Ce que je savais, c’était Raven qui me l’avait dit, mais je ne savais pas tout. Il y avait encore des manques à combler. Elle avait répondu à mes questions, mais il y en avait encore tant d’autres. C’est pour cette raison que lorsque Lydia avait débarqué à la maison, elle m’avait trouvé plongée dans le bestiaire, en pleine recherches. Je ne sais pas exactement ce que je comptais trouver, ni même ce que je cherchais, mais ce que j’espérais, c’était de trouver des réponses à mes questions. C’était d’ailleurs paradoxale, parce que je me sentais plus forte, plus confiante, depuis que je vivais à nouveau auprès de mon père, mais je me sentais aussi plus effrayée, chose dont je ne tenais pas à parler, sinon, à coup sûr, on allait encore plus me materner. Je ne suis pas en sucre. Enfin, ce soir, je ne voulais pas parler de tous nos soucis, on en avait tout le temps de toute manière. Dès que ça allait mieux, pouf, un truc énorme nous tombait dessus. Ce soir, je voulais simplement passer un bon moment avec ma meilleure amie, comme au bon vieux temps. Je reportais donc mon attention sur le film, qui me faisait bien rire, je dois l’admettre. Ça me changeait des dessins animés stupides que je regardais habituellement. « Je ne pense pas que tu es à craindre quoique ce soit avec lui ! » fis-je alors. C’est vrai, Stiles était fou de Lydia depuis toujours. Je le savais, j’en avais été témoin. Maintenant, il y a des choses que j’ignorais, comme son histoire avec Malia, puisque j’étais supposée être morte à ce moment-là. « C’est qui cette fille ? » je demande ensuite, tandis qu’elle évoque une nana qui tourne un peu trop autour de son petit ami.
HJ : Je suis vraiment désolée pour le retard :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]   

Revenir en haut Aller en bas
 
We are epic ... We are sisters from the beginning [Aly & Lyd's]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Epic Armageddon [GW]
» Site Ork Epic
» Cypher's sisters of battle
» Epic Rap Battle: A vous de juger
» Magic Work - Les bizarr'Sisters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Home Sweet Home :: Irving Square :: Isaac Lahey et Chris Argent-
Sauter vers: