AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les Bottins  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  



 

Le forum est présentement en HIATUS
Il vous reviendra très bientôt!!
Les inscriptions sont pour l'instant fermées

Partagez | 
 

 Transposée, transportée | Alycia & Alejandra & Kahlan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


nixerian
avatar

Messages : 121


MessageSujet: Transposée, transportée | Alycia & Alejandra & Kahlan   Dim 26 Fév - 16:21

       
Transposée, transportée
   
Alycia & Kahlan & Alejandra

Je n’avais jamais appréciée les vacances mais je crois qu’après celle-ci, je m’en passerais définitivement. En tout cas, pour un bon petit bout de temps. J’étais guérie de cette envie, que je n’avais jamais eu d’ailleurs, de faire une pause dans mon métier. Et je n’aspirais plus qu’à passer cette espèce de… Blocage, qui m’empêchait de traverser la limite de la ville. Je n’en avais toujours pas compris la nature, ou la raison. Ou plutôt, j’avais des doutes, ils existaient bien des espèces. Peut-être qu’une espèce de sorcière avait agi ? Ou les émis-quelque-chose dont m’avais parlé Emrys, mon collègue lupin. Mais pourquoi est-ce que je me retrouvais bloquée là dedans ? Je n’avais toujours pas compris…

- Tu es une idiote, ma chérie ! Tu ne vois même pas l’évidence. Ah, ce que tu peux être crétine sans moi pour t’aider.
« Puisque tu m’emmerdes, tu peux aussi bien me parler et m’expliquer, oh grande maîtresse de la connaissance. »

Je lui réponds en lui jetant un regard noir. Comme toujours quand elle prend une forme physique, elle est habillée de cuir et elle a un sourire insupportable sur les lèvres. A croire qu’elle est la reine du bal. Décidément embêtant. Je la vois claquer sa langue contre son palais plusieurs fois pendant qu’elle secoue son doigt.

- Ca ne serait pas drôle ! Je veux que tu comprennes !
« Dis plutôt que tu ne sais rien mais que tu n’oses pas l’avouer. »

Je marmonne tout en me détournant. Quand elle a un sourire comme ça, elle ne me dira rien. Oui, pour certains, elle est une part de moi. Mais elle a une sacré indépendance, surement du à ses moments où elle m’efface et elle sait des choses. Sauf que ce soir, elle ne veut pas les partager. Et je me retrouve toujours coincée ici. Alors j’ai décidé de mon prochain arrêt. Le commissariat. Il est temps que j’en mette certains à la page, histoire de ne pas me retrouver arrêtée pour possession d’armes. Un petit mémo n’est pas inutile, dans ce genre de cas…

Après avoir tourné en rond pendant plusieurs minutes dans les quartiers, je finis par trouver le commissariat, j’ai d’ailleurs dû passer une fois devant sans faire attention… Je descends de ma moto, m’assurant de la laisser devant le bâtiment de police, histoire qu’un idiot ne tente pas de me la voler, et je rentre ensuite dans le bâtiment. Je ne sais pas à quoi je m’attendais mais surement pas à ce qu’il y ait si peu de monde. Enfin je suppose que cela doit être dû à la pause du repas. C’était aussi un peu pour cela que j’avais choisi de venir faire passer mon message à 12h30… Histoire d’être certaine de ne pas être harcelée ou arrêtée auparavant. Les paniques, ce n’est pas très intéressant. Ah tu plaisantes Kahlan ! Y a rien de mieux que les paniques ! Ca court partout, y a de la sueur, du sang, de l’excitation ! Tu n’aimes pas le frisson du danger ? Avoue que même toi, tu adores ce shoot d’adrénaline ! Mais tais-toi ! Est-ce que tu ne t’arrêtes jamais de causer ? Est-ce que c’est moi ou elle devient de plus en plus insupportable ?

Je me retrouve dirigée par l’hôtesse vers ce qui semble être le bureau du seul homme à travailler durant la pause. C’est assez étonnant qu’il n’y ait personne d’autres. Je n’ai pas pour habitude de fréquenter des postes, tout du moins, plus dans ma vie adulte, mais il me semblait que les policiers ne pouvaient pas rester seuls avec des civiles, enfin… J’entends les bruits d’une conversation, entre une femme et un homme, visiblement, le policier est légèrement occupé. Je vois des chaises devant son box, et sur l’une d’entre elle, une jeune fille, qui ne relève même pas la tête à mon arrivée, visiblement absorbée par son téléphone. Ses longs cheveux et sa petite stature me rappelait d’autres petites poupées qui étaient les enfants de mes frères d’armes. De vraies petites princesses.

Je m’assois au côté de la petite, étendant mes jambes devant moi et me préparant pour une longue attente. Je reste parfaitement immobile, ayant appris la patience depuis longtemps, quand il y a un petit changement dans le programme. Tout d’un coup, le téléphone émet une sonnerie, apparemment un appel entrant. Je vois la petite fille sursauter, avant de regarder le téléphone sans réagir pendant une seconde.

« Tu deviendrais peut-être amenée le téléphone à ta mère ? Je pense qu’elle ne t’en voudra pas de la déranger pour cela. »

Oui, j’ai beau apprécié les enfants, ce n’est pas pour autant que je suis parfaitement à l’aise avec eux. Malgré tout, je fais l’effort de lui offrir un petit sourire qui, je l’espère, ne la mettra pas mal à l’aise. Espérons qu’elle ne soit pas du genre à avoir été élevée avec l’idée que les inconnus portaient forcément le mal en eux…

   
Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


hellhound
avatar

Messages : 148


MessageSujet: Re: Transposée, transportée | Alycia & Alejandra & Kahlan   Dim 26 Mar - 8:26

Phone
with Kahlan & Alejandralycia

Aujourd’hui était un jour assez spécial. Non pas parce qu’il allait se passer quelque chose d’incroyable, ou parce qu’une fête était organisée, ou un autre évènement, non… Aujourd’hui était un jour spécial car il n’y avait pas école, pas de baby-sitter, et que l’on était un mardi. Autant dire que tu avais été bien embêtée, mais le Shérif autorisait largement, pour cette fois tout du moins, la présence de ton petit trésor blond à tes côtés. Pour ne pas te déranger, tu avais donné ton téléphone à Alycia, la laissant jouer à tous les jeux auxquels elle voulait jouer, tandis que tu étais plongée dans de récentes affaires, étudiant les dossiers.
Le nez dans tes affaires, tu épluchais chacun des dossiers, détestant cette partie paperasse de ton travail, préférant de loin l’action. Ancienne membre des Stups au Brésil, à Rio, par moment, tu regrettais les courses poursuites et les affaires de gangs qui dealaient, qu’il fallait chasser… oh, bien entendu, tu étais tout de même ravie de ne pas faire peur à Alycia : avec ces parties bureaucratiques, elle pouvait s’assurer que tu rentrerais bien normalement le soir. Après tout, la tête de ta petite blonde pouvait très bien avoir peur qu’un jour tu partes pour de bon le matin…

Ce jour-ci, tu étudiais l’affaire particulière d’une nouvelle attaque d’animal, ne connaissant rien du surnaturel, pas même que tu en faisais partie, tandis que ton enfant était habillée d’une jupe rose avec des collants noirs, des chaussures avec des lumières sur les côtés, et d’un t-shirt blanc avec noté « I’m a cop’s daughter,be careful ». Tu avais trouvé ce haut bien marrant dans une boutique, un jour, au Brésil, et tu avais craqué. Il était merveilleux. Alycia portait aussi sa veste en jeans, et un serre-tête avec un symbole Hello Kitty dessus, tandis que ses petites mains s’amusaient à faire exploser des bulles de couleurs sur ton portable. Toi ? Toi tu étais en uniforme, bien évidemment.

Vers midi cependant, alors que la pause déjeuner parvenait, tu repéras quelque chose parmi les rapports. Tu ne le savais pas, mais le simple fait que tu ne connaisses pas le surnaturel t’avait mise en retard, et si Noah Stilinsky connaissait la vérité, il tenta de t’expliquer, de te dissuader sur une affaire, ne voulant pas te révéler quelque chose qui pourrait, par la suite, probablement, te mettre en danger. Ainsi, durant de longues minutes, il te parla, tenta de te montrer les erreurs que tu avais faites… Cependant elles n’étaient pas réellement erreurs, juste incomplètes avec les connaissances des simples humains.
Alors tu lui montrais, tu parlais, encore et encore, tu surenchérissais, et ayant raison, Noah avait du mal à ne pas te révéler le grand secret…

Au dehors du bureau, Alycia jouait, balançant ses pieds en même temps, lorsque la nouvelle venue arriva dans le commissariat. Ta gosse ne la remarqua que d’un œil, préférant jouer, lorsque soudain, le nom de Quinn apparut sur l’écran, tandis que le portable vibrait. En entendant la demoiselle lui parler, ALycia la regarda avant de dire Tu crois madame ? puis finalement de tester. Elle se leva avant de toquer à la porte et de l’ouvrir. Aussitôt, la conversation avec le shérif se stoppa, et tu vis ta fille t’apporter ton téléphone. Tu te retournas alors vers Noah Bon, si vous me dîtes de laisser tomber, pas de problèmes… mais j’aimerais avoir toutes les explications monsieur.
Tu sortis alors, laissant ALycia prendre les devants, et une fois dehors, tu jetas un œil à Kahlan, lui disant tout simplement, avec ton bel accent indélébile et brésilien, Le shérif Stilinsky est un peu occupé mademoiselle… je peux peut-être faire quelque chose pour vous ? Si c’est le cas, attendez juste un instant s’il vous plait. Et tu décrochas, ne voulant surtout pas faire attendre la belle blonde vivant sous ton toit, et ne sachant pas s’il s’agissait d’une urgence ou tout simplement d’un appel pour le plaisir. Tu espérais que c’était la seconde solutions, mais évidemment, tu ne pouvais pas être sûre.
Tandis que tu t’éloignais un instant pour répondre, Alycia alla trouver celle qui lui avait donné lé conseil d’aller dans le bureau, et lui dit d’une voix si innocente Je m’appelle Alycia madame. Et toi ?
Elle avait un sourire d’ange. Un véritable petit trésor. SI Kahlan avait su qu’Alycia avait aussi la langue aiguisée et tranchante… Non, cela n’aurait rien changé.
EN effet, Alycia restait devant Kahlan, attendant de connaître son nom, lui souriant chaleureusement. Toi aussi tu peux pas quitter la ville ? Alycia savait poser les questions les plus embarrassantes ou gênantes sans le savoir. Maman en tout cas elle y arrive pas, mais moi j’y arrive. Elle sait pas pourquoi. Tu sais toi ?
Elle avait un tel sourire… Et visiblement, appréciait déjà Kahlan.
Etait-ce réciproque ?


electric bird.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Transposée, transportée | Alycia & Alejandra & Kahlan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LEONOR VON HOHENZOLLERN ► alycia debnam-carey
» [F] Alycia Debnam Carey ⊰ Une meilleure amie, c'est une soeur qu'on choisit
» (F/FAMILY/RÉSERVÉE) ALYCIA DEBNAM-CAREY + SO MUCH TROUBLE.
» MAXXIE MONTGOMERY ► alycia debnam carey
» Alejandra, una ragazza molto bella ( e calda)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Sujets Terminés-
Sauter vers: