Parrish | I'll burn for all of you if it can save you | Terminée



 
Every MonsterRECRUTE -- Vous avez jusqu'au 31 octobre pour participer ♥️

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

Parrish | I'll burn for all of you if it can save you | Terminée

 ::  :: Let the Right One In :: Join the pack Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
hellhound
avatar
Messages : 16
Mar 14 Fév - 5:30
× Tu es l'aîné d'une fratrie de trois. Vous vous êtes tous engagés. Tu es le seul à être revenu de la guerre et tu t'en veux de ne pas avoir su les protéger. Tu ne feras plus cette erreur avec ceux que tu aimes.
× Tu aimes aider les autres et c'est pour cette raison que tu t'es engagé et que tu es ensuite entré dans la police. Le poste de shérif adjoint fait d'aider les autres ton quotidien et tu n'envisages pas les choses autrement. A tes yeux, chaque vie a la même valeur et ne mérite pas d'être prise. Tu défendras chacune de celles qui en aura besoin de ton mieux.
× Si tes principaux défauts sont d'être méfiant envers ceux que tu méconnais et d'être possessif, tu as un défaut bien plus inavouable... Tu es gourmand. Aucun petit four ne peut résister à ta gourmandise. Serait-ce là ton véritable point faible ? Ce pourrait être une piste à creuser.
× Tu es une personne méticuleuse, qui prend à coeur de vérifier les choses plutôt que de te jeter tête baissée. Le moindre doute freine tes ardeurs car tu ne sais que trop bien qu'en voulant défendre les uns avec trop d'impatience, on peut oublier de défendre les autres. Tu ne l'oublies pas et c'est ce qui t'as poussé à quitter l'armée à la fin de ton contrat.
× Tu viens d'apprendre pour l'esprit du Hellhound et tu ne sais pas comment l'appréhender. C'est ce manque de contrôle qui t'inquiète. Qui sait ce que tu fais réellement pendant tes absences.

Jordan Alexander Parrish
  • Quel est ton sentiment au sujet de Beacon Hills ?
  • Beacon Hills est la ville que tu as choisi de défendre contre les menaces qui l'assaillent. Même si les créatures surnaturelles sont nombreuses, trop sont innocentes, sans oublier tous les humains pour que tu ne continues pas ton travail. Parce que c'est votre ville et que rien ne doit vous en faire partir contre votre volonté.

  • Comment vis-tu le fait d'être différent des simples humains ?
  • Je ne comprends pas tout ce qui se passe mais je sais que je suis lié à tout ce surnaturel d'une façon où d'une autre. Peut-être que Stiles et Lydia ont raison et que je suis bien un Hellhound. Cela expliquerait bien des choses.

  • Tu n'as plus ou presque plus de pouvoirs, comment te sent-tu face à cette situation ? Comment comptes-tu agir afin de rétablir la situation ?
  • L'absence de pouvoirs des créatures menace l'équilibre de la ville, surtout lorsque ceux qui l'aidaient ne sont plus en capacité de le faire. Et d'être pris au piège ne me plait pas. Quelque chose d'important est entrain de se passer et vous ne maitrisez rien. Non, vraiment, tu n'aimes pas ça même si cela n'a pas beaucoup d'un impact sur toi puisque tu ne sais pas contrôler les pouvoirs que tu pourrais avoir. Tu sais juste que tu t'es brûlé l'autre jour et que cela n'est pas arrivé depuis ce jour où la bombe à exploser...

  • Gabriel McCullough demande un Hellhound en échange de la liberté des habitants de Beacon Hills. Quelle est ton opinion à ce sujet ?
  • On ne peut faire confiance à un inconnu. Il faut trouver autre chose avant qu'il ne soit trop tard. Mais s'il s'avère que c'est la seule solution et que tu es bien un Hellhound comme le pensent Stiles et Lydia, tu te rendras dans l'espoir de sauver Beacon Hills et tous ceux qui y vivent.

  • Âge
  • 27 ans

  • Lieu de naissance
  • Lancaster, Californie (USA)

  • Nationalité
  • Américaine

  • Travail/Études
  • Shérif adjoint

  • Qualités
  • Intelligent | Courageux | Altruiste

  • Défauts
  • Méfiant | Discret | Possessif

  • Connait la vérité sur le surnaturel?
  • Oui

  • Groupe
  • Myths

  • Race
  • Hellhound

  • Niveau de pouvoir
  • Niveau 3

  • Célébrité
  • Ryan Kelley

  • Autre
  • RAS

  • Code de validation
  • Validé par Nix'

We are all puppeteers.

Ton pseudo/Prénom: Meywen Ton âge: 19ans, bientôt 20
Comment as-tu connu le forum?: Cf Caleb
As-tu déjà été sur le forum? Si oui, qui étais-tu?: Caleb & Charlie
Qu’est-ce qui t'as convaincu de t'inscrire sur Every monster?: Parrish :**:
Le mot de la fin ? : Je suis super contente :happy:

Before your first death

Il n’y a pas de famille parfaite, tu l’as appris de la vie de tes frères. Tu es né de parents aimants et attentionnés qui t’ont transmis leurs valeurs. Très vite, tu es devenu un petit garçon plein de vie et poli. Tu as toujours été vif d’esprit, intelligent même, mais tu ne levais pas la main. Tu ne voulais pas attirer l’attention des autres sur toi, ce n’était pas ton truc. Alors tu murmurais la réponse à chacune des questions que posait l’enseignant à voix basse, laissant ton voisin profitait d’un moment de gloire grâce à toi. Tu es si discret qu’il arrivait que ton professeur mette plusieurs semaines à retenir ton nom là où celui de tes camarades étaient connus dès le premier mois de cours.

Lancaster était une petite ville tranquille. C’est là que s’étaient installés tes parents avant ta naissance. Et c’est là que tu grandis en toute quiétude jusqu’à ce que ton premier frère naisse. Peter. Tu avais 4 ans, un âge où tu pouvais mesurer l’ampleur de la tâche qui t’attendait en tant que grand frère. Deux ans plus tard, Harry vint au monde à son tour. Dès ce jour, ta principale préoccupation fut de t’occuper d’eux. Tu les accompagnais à l’école, au sport, jusqu’à la porte de leur copain. Vous vous entendiez à merveille, pour le plus grand bonheur de vos parents. Malgré l’écart d’âge, tu ne refusais jamais les propositions de jeu de tes frères. Et c’est ainsi qu’à 16 ans, il t’arrivait encore de jouer à cache-cache avec eux.

En dehors de tes frères, tu étais un garçon attentionné et travailleur. Tes notes à l’école étaient excellentes et tous les voisins ne manquaient pas de souligner ta politesse et ta gentillesse à tes parents. Tu les rendais fiers même si ton père ne te le disait jamais. Il était avare de compliments mais plus généralement de paroles. Tu étais un peu à son image. Cependant, là où son visage affichait une expression neutre, le tien arborait un éternel sourire bienveillant. A l’école, tu n’avais pas vraiment d’amis. Tu ne faisais rien pour en avoir. Tu aidais tout le monde sans préférence et tu te méfiais de ceux qui essayaient de prendre plus de place dans ta vie. Tu l’avais appris à tes dépens, l’homme n’est pas bon par nature. Cette leçon, c’était Kimberley Chandlers qui te l’avaient apprise lorsque tu avais 14 ans. Elle était magnifique et, comme bon nombre de garçons de ton âge, tu avais succombé à son regard envoutant et son sourire chaleureux. Un jour, elle s’était soudain mise à s’intéresser à toi et tu n’avais rien trouvé à y redire. Cela avait duré quatre mois et, pendant ce temps, elle avait profité de tes connaissances et de tes capacités scolaires pour retrouver les bonnes grâces de ses parents et éviter le redoublement. Le jour même des résultats, d’un simple SMS, elle t’avait laissé tomber, te disant purement et simplement que tu n’étais qu’un pauvre nul qui ne savait rien faire d’autres que d’être un lèche-botte. Depuis ce jour, chaque personne qui s’intéressait à toi te voyait devenir méfiant à son égard. Tu ne voulais plus être ce garçon naïf qui avait été trompé si facilement.

Ce fut le jour de tes 20 ans que ta vie changea pour toujours, tu ignorais juste à quel point à cet instant. Ce fut ce jour-là que tu décidas de faire ton service militaire. Bien sûr, tu obtiendrais ton diplôme avant. Tes parents, comptable et banquier, tombèrent des nues. Pourquoi leur fils si discret voulait-il partir à la guerre ? Parce que c’était son devoir de protéger les innocents quels qu’ils soient. Et c’est ainsi que l’été de tes 20 ans fut celui de ton entrée dans l’armée. L’entrainement fut rude. Tu y appris tant de choses que tu aurais préféré ne pas avoir à apprendre. Pour te déculpabiliser, tu te disais que c’était nécessaire au bien du plus grand nombre. Tu finis par entrer dans la section des démineurs. Ta vivacité d’esprit et ton courage t’avaient mené là. Ils te dirent que ton travail était de protéger tes frères d’armes et les civils des bombes. Toi qui ne voulais qu’aider les autres, tu n’aurais pas besoin de tuer pour le faire en devenant démineur. Tu travaillas dur jusqu’à ce qu’on te juge près. Toutes les techniques connues de désamorçage ancrées dans ta mémoire, tu montas dans un avion pour l’Afghanistan.

La guerre est une chose affreuse. Il ne te fallut pas longtemps pour être confronté à ses atrocités. Il te fallut bien plus de temps pour commencer à les supporter sans pour autant les accepter. Dès ton arrivée, tu fus placé sous les ordres du chef de section, lieutenant Nottingale. Un homme bon, père de famille. Vous étiez affectés à une unité de commandos qui était chargée de reprendre des villages pris en otage par les ennemis. Chaque route recelait mille et un pièges. En quelques mois, tu perdis le compte du nombre de bombes que tu avais rendu inoffensives au péril de ta propre vie. Deux ans après ton engagement, lors d’une permission à Noël, ton frère Peter t’annonça qu’il allait faire son service militaire aussi. Tu passas les trois jours qu’il te restait avant de prendre l’avion à essayer de l’en dissuader. Rien n’y fit. A partir de ce jour, tu pris contact avec lui aussi souvent que possible. Et puis, ce fut le tour du petit Harry de partir combattre en Afghanistan. Tu fis tout pour que vous soyez réunis, demandant des faveurs à ceux qui t’en devaient et même aux autres. C’est ainsi que vous furent réunis dans un camp près d’une importante zone de combats. Heureux d’être à nouveau ensemble, le poids de la guerre et des horreurs qui l’accompagnent s’allégea sur vos épaules.

Cela faisait un mois que vous étiez réunis lorsque le drame arriva. C’était un jour comme un autre. Un convoi s’ébranla, toi et deux autres démineurs devant pour repérer les bombes laissées par les talibans. Dans le camion suivant le tien, tu avais vu Harry et Peter montaient. Tu n’aimais pas les voir quitter la base mais ils étaient là pour se battre et toi pour veiller à ce qu’ils ne meurent pas dans une explosion. A un moment, tu eus un doute. Tu fis signe à la colonne de s’arrêter et tu descendis avec l’un de tes compagnons d’armes. A moins d’un mètre du premier véhicule, une tête d’amorce mal dissimulée dépassait du sable. Malgré le travail bâclé, tu avais failli la manquer. Aussitôt, tu te fis équiper pour aller la désamorcer. Quand tu l’eus dégagé, tu souris. Tu connaissais cette technique de fabrication d’explosifs par cœur, la rendre inoffensive ne serait pas un problème. L’équipement était lourd et la chaleur étouffante mais tu y étais habitué. Le convoi ne pouvait pas reculer, cela aurait été une manœuvre longue et inutile. Aussi, tu ne donnas aucun ordre pour éloigner les soldats de la bombe. Ce fut ta première erreur. La seconde fut de penser que celui qui l’avait confectionné n’avait pas ajouté sa touche personnelle. La couleur des fils et la place de leur branchement était tout ce dont ut avais besoin. Mais il avait tout monté à l’envers et tu fis le mauvais choix. Tu le sus une fraction de seconde avant l’explosion, lorsqu’un cliquetis se fit entendre. Tu fis le seul choix qui s’offrait à toi, tu essayas de te coucher sur la bombe, ton équipement aurait étouffé la déflagration. Mais tu n’en eus pas le temps. Tu étais mort avant de toucher le sol. Pourtant, tu te réveillas une minute plus tard dans le chaos et le sang. Le comment tu avais survécu, tu ne le sus que des années plus tard. A l’infirmerie de la base, on t’apprit que les deux premiers camions avaient été touchés et qu’on ne savait pas encore avec certitude ceux qui avaient péri. Tu ne voulus pas être transféré à l’hôpital le plus proche tant que tu n’avais pas de nouvelles de tes frères. Ce ne fut qu’une fois la nuit tombée que ton supérieur direct vint te voir. A l’expression sur son visage, tu sus. Aucun d’eux n’avait survécu à ses blessures. Ils t’expliquèrent que ton équipement et l’angle de ton corps étaient ce qui avait dû te sauver. Tu n’y croyais pas. C’était impossible que tu aies survécu à quelques centimètres de la source de l’explosion et que tes frères soient morts alors qu’ils étaient à plusieurs mètres. Tu ne voulais pas y croire, il devait y avoir une autre explication. Mais rien d’autres ne semblaient pouvoir l’expliquer. Tu étais mort et pourtant, tu vivais encore.

After a first death

Tu fus rapatrié au plus vite aux Etats-Unis. Tu avais survécu mais tes blessures étaient importantes. Les médecins te prédirent de longues semaines de convalescence, quelques semaines suffirent. Tu guérissais plus vite que prévu et bientôt ton corps ne porta plus aucune trace du drame qui avait changé ta vie. Tes parents étaient venus te voir à plusieurs reprises mais peu de paroles avaient été échangées. Vous portiez le deuil de tes frères et ton père te reprochait leur mort. Ils ignoraient ce qui s’était passé en Afghanistan mais toi tu savais que tu étais responsable de leur mort. Tu n’en parlas pas, acceptant les reproches de ton père et les mots réconfortants de ta mère. Cette culpabilité que tu ressentais ne pouvait pas empirer, alors qu’il se décharge sur toi n’avait pas d’importance tant que cela le soulageait.

Dès ta sortie de l’hôpital, tu montas dans ta voiture et ton regard s’arrêta sur un nom inscrit sur la carte qui se trouvait dans ta boîte à gants. Beacon Hills. Lancaster était porteuse de bien trop de souvenirs douloureux pour que tu y restes. Tu mis le contact et pris la direction de cette ville de Californie. Y trouver un logement ne fut pas si compliqué et, une semaine après ton arrivée, tu t’installas dans un petit appartement proche de la rue principale. Toutes les semaines, tu appelais tes parents. Ton père refusait toujours de t’adresser la parole alors tu n’avais de ses nouvelles que par ta mère. Tout allait bien pour eux, aussi bien que possible après avoir perdu deux de leurs enfants. Tu espérais que la ville leur apporterait du bonheur pour pallier ceux que tu leur avais causé.

La ville cherchait un nouveau shérif adjoint. Toi qui souhaitais toujours aider les autres, tu allas te proposer. Tu fus accepté et mis à l’épreuve dès le début. Beacon Hills n’était finalement pas la petite ville tranquille que tu avais crue au départ. Tu n’avais rien contre, cela te permettait d’oublier un peu l’Afghanistan. Dès les premiers mois, tes compétences de démineur furent mises au service de la protection des habitants de la ville. Une bombe dans un bus scolaire. Tout se passa sans accroc. Et puis les événements s’enchainèrent sans que tu n’aies vraiment de temps pour toi et sans que tu n’en prennes non plus. Disparitions, suicides, meurtres violents. Certaines choses semblaient dépasser l’entendement. Heureusement, le plus souvent, tes interventions étaient des plus normales.

Un jour, ton premier appel de la journée fut pour un incendie. Les pompiers demandaient de l’aide pour sécuriser les lieux. Un feu s’était déclaré dans le gymnase du lycée. Aussitôt, avec ton partenaire, vous vous êtes rendus sur place. Mais les pompiers peinaient à combattre les flammes grandissantes et tu entendis sa voix. Tu ne réfléchis pas davantage avant d’entrer dans le bâtiment. Tu n’ignorais pas le risque que le tout s’effondre. Mais il y avait cette femme qui appelait à l’aide. Tu aurais dû mourir où tout du moins être brûlé, cependant tu sortis complètement indemne du gymnase. C’est à cet instant que tu compris que l’explication que tu avais accepté pour ta survie à l’explosion en Afghanistan était fausse. Cela venait d’autre chose de bien plus grand, d’extraordinaire, de surnaturel même. Tu en avais trop vu à Beacon Hills pour nier l’évidence à présent. Il te restait à découvrir ce qui t’arrivait.

Les semaines passèrent jusqu’à ce qu’un homme arrive en ville. On le surnomma le Collectionneur. Il réunissait des créatures surnaturelles pour les faire combattre. Garous, banshees et autres s’affrontaient dans des combats à mort. Parfois, des humains étaient forcés d’affronter des créatures surnaturelles. En tant que shérif adjoint, tu ne pus rien faire. Tu fus capturé parmi les premiers avec Stilinski et Lydia. Heureusement, Scott et Derek vinrent vous libérer. Tout ce que cela avait fait été de t’assurer que tu étais bien lié au surnaturel. Quoiqu’il en soit, le règne du collectionneur prit fin et la ville put retrouver un peu de sérénité. Mais cela ne dura pas. Les Dread Doctors arrivèrent à Beacon Hills. La terreur s’immisça de nouveau dans vos vies. Tu travaillais autant que tu le pouvais pour essayer d’arrêter ces nouvelles créatures. Finalement, Scott et sa meute réussirent ou tu avais échoué.

Tu croyais au calme à présent. Les meurtres et les disparitions étranges avaient diminué, presque cessé. Comme tu n’avais pas conscience de ton pouvoir, tu ne réalisas pas tout de suite la présence du dôme. Mais lorsque l’on te chargea d’une mission dans la ville voisine et que tu ne pus quitter Beacon Hills, tu compris que quelque chose n’allait pas. Le dôme. Les disparitions reprirent, mais seules les créatures semblaient concernées. Que se passait-il encore ? Entre temps, tu cherchais à savoir ce que tu étais. Cette question te trottait dans la tête sans cesse. Surtout que quelque chose était en train de changer. A présent, tu faisais des rêves étranges et il devenait de plus en plus oppressant. Toutefois, tes recherches semblaient ne mener nulle part. Jusqu’au jour où Stiles et Lydia vinrent sonner chez toi, un livre comme seule explication. Et ils te montrèrent une page en particulier, celle du Hellhound. Tout était expliqué, ta survie miraculeuse, ton immunité au feu, tes guérisons rapides et l’effet du dôme sur toi.

Ce n’est que quelques jours plus tard que tu entendis son appel. Le chien de l’Enfer, c’était toi. Il te fallait faire quelque chose mais quoi ? Le temps t’était compté et la vie de dizaines de créatures pour certaines innocentes étaient en jeu. Personne ne savait ce que tu étais à part Lydia et Stiles et tu doutais qu’ils te condamnent à la fureur des autres. Tu avais donc un peu de temps. Il te fallait réfléchir. A moins que le Hellhound qui sommeillait en toi ne prenne la décision à ta place…

Revenir en haut Aller en bas
kahina
avatar
Messages : 222
Mar 14 Fév - 5:49
Re-re-bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue :happy:
Bon courage pour ta fiche (j'espère que ta prof d'anglais arrêtera de parler /out), du love :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
druidesse
avatar
Messages : 273
Mar 14 Fév - 6:18
Welcome petit Parrish :) garde moi un coin dans tes liens ♡
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
were-coyote
avatar
Messages : 231
Mar 14 Fév - 7:05
Bienvenue et bon courage pour ta fiche :**:
Revenir en haut Aller en bas
cade
avatar
Messages : 152
Mar 14 Fév - 7:35
Graaaaaaaaaouh


People change, i change
« My powers are back, it's time to fight, it's time to kill, it's time to reign, my pack and me, we are gonna kill them all, kill the fuckings hunters » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Stiles
avatar
Messages : 1701
Mar 14 Fév - 9:56
blablabla 7 jours blablabla :hihi: :happy: isis


WHEN YOU & I ARE AT THE EDGE

The road is long with many a winding turn.That leads us to who knows where Who knows when But I'm strong Strong enough to carry him He ain't heavy, he's my brother©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mar 14 Fév - 10:08
bon courage pour ta présentation ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
hellhound
avatar
Messages : 16
Mar 14 Fév - 10:25
Merci à tous

J'garde de la place dans mes liens pour tous ceux qui voudront

Bisous
Revenir en haut Aller en bas
human
avatar
Messages : 230
Mar 14 Fév - 12:52
Encore toi ? Avec un personnage trop classe ? Mais j'approuuuuuuuuve :happy: :coeur:
Rerebienvenue parmi nous et bon courage pour ta fifiche :calin:
Revenir en haut Aller en bas
sibel
avatar
Messages : 333
Mer 15 Fév - 20:47
Re-bienvenue :**: :**:


 
Can you hear Silence's scream ?
What if I'm far from home? Brother I will hear you call.
What if I lose it all? Oh, sister I will help you out
Revenir en haut Aller en bas
hellhound
avatar
Messages : 163
Jeu 16 Fév - 15:38
JORDAAAAAAAAAN

*saute sur lui*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Sam 18 Fév - 15:49
Re-Bienvenue :coeur:
Tu connais la chanson donc si tu as une question n'hésite pas à contacter le staff ! :calin:
Bon courage pour ta fiche !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
hellhound
avatar
Messages : 16
Dim 19 Fév - 3:44
Merci à tous :coeur:

J'ai presque fini *contente*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Lun 20 Fév - 15:11
Re-Bienvenue (:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Ivians
avatar
Messages : 150
Lun 20 Fév - 19:01

Tu es officiellement Validé(e)

Yay :pompom:

Et oui, l’étape cruciale de la présentation est terminée pour toi mon petit loup ! Tu as respecté les différentes demandes et nous trouvons que ton histoire est franchement géniale ! Évidemment, nous ne pouvons pas te laisser aller sans quelques recommandations. Il est important pour toi de recenser ton avatar puisque sinon, n’importe qui pourrait le croire libre. Ensuite, les demandes diverses sont obligatoires – du genre demande de logement et de communications. La création de ta fiche de Rp et de lien est également nécessaire pour le bon fonctionnement du rp. Il serait préférable que tu crées ta fiche avant d’aller demander des liens aux autres. Il est fortement recommandé de participer au concours du membres du mois. Des liens sont mis à ta disposition pour faciliter ton intégration. Tu as une semaine pour faire ton premier sujet ! Sur ce, bon jeu !


Invité
lets play hide and seek.
Story | Links

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» MAXFIELD PARRISH (1870-1966)
» Jordan Parrish - Les cendres du passé [terminé]
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» Louys - A fire needs a space to burn
» Pap Benoît XVI mande afriken ak ayisien pou yo sispann vole lougarou

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Let the Right One In :: Join the pack-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: