Not knocking on heaven's door ft. Louis



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

Not knocking on heaven's door ft. Louis

 ::  :: Sujets Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Sam 11 Fév - 14:33
Not knocking on heavens' door ft. Louis  
Tonight...I'm gonna have myself...
...for a good time...
...I'm alive -ive -ive -ive...

Et il frappe. Encore. C'est la seule chose qu'il puisse faire. Frapper. Encore et encore. Pourquoi faire ? Il ne savait pas vraiment. Peut être pour éviter de frapper sur autre chose que ce sac de sable accroché, pendouillant au milieu du salon où il logeait. Il avait trouvé quelque chose de temporaire, il en était plus que conscient. D'ici quelque jours, il allait devoir partir. Il avait fait jouer quelques contacts, ainsi, il avait pu avoir un appartement sur le point d'être vendu. Il avait séjourné là déjà deux semaines, et il ne lui restait plus que cinq jours. Peut être irait-il chez Nila, ou sinon, il ne savait pas où. Mais en attendant, il ne voulait pas y penser. Il était seulement focalisé sur ses poings, enroulés de bandages, qui allaient choquer le sac. Cet acharnement, cette lutte sans but et sans fin, cela ne pouvait que lui rappeler ses trois années dans ce centre pour chasseurs. Il n'aimait pas nommer cela comme ça, centre, ça sonnait mal. Cela le mettait mal à l'aise. Mais il ne voyait pas d'autres mots pour qualifier cet endroit et pour rester dans le plus neutre possible. Seul, il lui était arrivé d'appeler cela l'Enfer, mais il ne s'y risquait pas en présence d'autres personnes. Il ne préférait pas trop heurter la sensibilité des gens. Il l'avait déjà fait, il était entré dans celle d'Aedan. Et où est ce que tout cela l'avait mené ? Jared frappa sur le sac, plus fort. Et bien ici, dans un appartement gris, vide, seul. Tout seul. Alors les prochaines fois, il se contiendrait. Mais pour l'instant, c'était trop difficile. C'était d'ailleurs peut être pour cela qu'il frappait. Pour ne pas déverser sa colère, sa haine et toute sa rancœur contre une personne qui ne l'aurait pas mérité. Cela avait failli déraper avec Sibel. Il s'était énervé contre elle alors qu'elle n'avait rien demandé autre que les deux frères évitent de se tuer l'un l'autre. Et pourtant, toute la haine qu'il n'avait pas réussi à faire sortir sur le moment, elle était ressortie sur Sibel. Alors non, il était hors de question que cela recommence. Il n'en était pas question. Et les Steel en ville ne laissaient pas Jared indifférent. Jusque là, il avait dû la jouer finement seulement pendant ses trois ans. Après, pas besoin de faire l'impasse sur sa famille, pas besoin de mentir en racontant que les Montgomery étaient une famille de chasseurs de faible renommée. Il avait dû nier ce qu'ils étaient vraiment, et cela avait été ce qui était le plus dur. Il frappa. Encore plus fort, sa faisant mal. Il jura. Puis frappa de nouveau. Encore. Il ne fallait pas qu'il se laisse submerger par le reflux de souvenirs qui allaient l'engloutir. Mais trop tard. Il se sentait partir, il frappait plus fort, et ses pensées allaient en divagant. Non, cela avait été trop dur de renier sa famille pendant trois ans. Soit de les faire passer pour inexistants, soit de les faire passer pour des chasseurs sanguinaires et sans pitié, ce pour quoi il se faisait passer pour ne pas finir inconscient au fond d'un ravin. Il avait dû le faire, mais il s'était senti hors de lui même. Renier sa famille, c'était renier ce pour quoi il était né. C'était renier ses origines. Il avait été envoyé sur Terre pour une seule et unique raison : remplir ce foutu culte. Il frappa. Alors renier ses frères et sœurs arrivés pour le même dessein, c'était se renier soi même. Pendant ces trois ans, il n'avait qu'un pâle reflet de lui même. Il avait pensé, en sortant de cet endroit affreux, qu'il pourrait tourner la page. Qu'il pourrait laisser ces Steel derrière lui. Mais non. Les résultats qu'il avait montré avaient été bien trop satisfaisants pour qu'il puisse séjourner tranquillement tout le reste de sa vie. Sans le dire à Sibel, il avait reçu de nombreuses lettres et de nombreux appels. Il ne pouvait pas ne pas répondre, sinon, ils seraient venus et auraient mis le nez dans ses affaires et dans celles de sa famille. Le cas échéant, Jared ne voulait pas en connaître les modalités. Il frappa. Il ne voulait plus y penser. Il allait devoir continuer à faire bonne figure, comme il l'avait fait. Pour les tenir éloignés, mais sans les envoyer valdinguer. Et il allait devoir le faire avec beaucoup plus de conviction. Les Steel se vantaient d'être la plus redoutable famille de chasseurs. Pour Jared ce n'était qu'un tissus de connerie bête et méchante, mais il ne pouvait pas lutter. Il porta un dernier coup.

Jared prit la serviette posée sur une chaise pliante non loin de là, et s'essuya le visage. Il passa sous la douche et enfila un pantalon noir et un t-shirt gris. Si il devait faire bonne figure, cela voulait dire qu'il devrait aller dire bonjour. C'était une bien grande expression. Il allait surtout faire acte de présence pour que ces tarés ne viennent pas le chercher. Il prit une veste, attrapa ses clefs et grimpa dans sa voiture. Il n'était pas pressé d'arriver, mais de toute façon, le moment fatidique arriverait forcément. Il se gara devant une grande maison, ce qui ne l'étonna pas outre mesure. Ils aimaient voir les choses en grand ces gens-là. Jared prit une grande inspiration, et fit comme si il était vraiment heureux de les revoir. Il grimpa les trois marches du perron puis sonna. Il attendit quelques secondes avant d'entendre des pas derrière la porte. Qui allait ouvrir ? Sherihane ? Un autre. Si il n'avait pas voulu faire croire qu'il était tout à fait zen, il se serait rongé les ongles tiens. La porte s'ouvrit sur un adolescent de quelques années le cadet de Jared. Qui était-ce ? Jared ne se souvenait pas vraiment l'avoir croisé. Il tendit quand même la main.

- Bonjour, j'étais venu voir Sherihane ou Aaron... Ils sont là ?

Est ce qu'il devait lui expliquer pourquoi il était là ? Oui sûrement, c'était très certainement plus tactique.

- Je suis Jared Montgomery, et tu es...?

Houlà, il avait tutoyé un Steel sans sa permission. Tu débloques Jared ! Tu débloques !

code by lizzou × gifs by tumblr

Invité
Revenir en haut Aller en bas
chasseur
avatar
Messages : 317
Sam 11 Fév - 16:34
ft.
Caleb
Not knocking on heaven's door
Les cris envahissaient toutes la maison, des hurlements de douleur et de peur. Louis était à table, il semblait légèrement agacé... Le vacarme persistait maintenant depuis deux heures, et il fallait dire que malgré l'excitation de pouvoir entendre la souffrance d'une bête, les effets négatifs étaient assez nombreux. Une pauvre petite dose de poison, voilà la mince raison qu'avait ce loup afin de faire partager ses ressentiments à la demeure entière. Les faibles étaient de bien ennuyeuses créatures, fatiguant par la même occasion le jeune garçon, occupé à autre chose qu'à entendre gémir un chien ! Lyana n'aurait jamais dû descendre cette vermine à la cave... En plus de ne donner aucune information utile sur de possibles meutes, c'était un vrai poids pour la santé mentale du jeune Steel (qui, il fallait le dire, était déjà bien amoché...). Ce fut après vingt minutes de repas dans les cris que Louis se décida à agir. Il n'aimait pas tellement ôter une proie à sa cousine, mais celle-ci était bien trop bruyante ! Il était facile pour elle de ramener les loups à la maison avant de repartir aussitôt... Le garçon descendit de ce fait vers le sous-sol, faisant grincer les marches sur son passage. Le prisonnier eut immédiatement entendu son bourreau, ce qui ne manqua pas d'éveiller en lui une attitude encore plus pleutre qu'elle ne l'était déjà... Il se mit à implorer pitié ! Quel imbécile. Il n'y avait pas plus ennuyeux pour le garçon que l'imploration d'un loup. La chose lui donnait des nausées... Si Louis n'aimait pas les créatures surnaturelles, il exécrait les couards de cette espèce... Où étaient donc passé les nobles loups, ceux-là même qui crachaient à la figure de leur ravisseur une fois attaché ! Ils semblaient vraisemblablement bien loin du pauvre petit chien que le gamin tenait face à lui... « Qu'est-ce que t'as ? Ta guérison est en panne ? », le chasseur pouffa « allez, ferme ta gueule, ou t'auras une vraie raison de pleurer... J'voudrais pas te toucher avant que Lyana se soit occupée de toi... ». Pas de chance, son invité ne l'écouta pas... Bien au contraire, il se contorsionna dans tous les sens, tentant désespérément de s'échapper, tout en appelant à l'aide. Louis soupira, et vint se poster devant le présentoir, où de multiples fioles et armes y étaient entreposées. Rapidement, le garçon attrapa le matériel nécessaire. Du venin de Boomslang, suivit d'une fine lame. La concoction était un anticoagulant, en plus de provoquer de nombreuses hémorragies. L'homme allait très certainement crier à s'en déchirer les poumons, mais son petit cinéma ne durerait que peu de temps. Louis se pencha ainsi face à sa victime, de sorte à le regarder droit dans les yeux. Il lui souriait légèrement...
Après avoir enduit son arme dans le poison, le gamin érafla méticuleusement la pommette du loup, d'un coup sec. Il se redressa et embrassa le front de son prisonnier, il le narguait définitivement. « Remercie-moi, j'abrège tes souffrances petits loups ! ». C'est à ce moment que la sonnette retentit, laissant alors Louis perplexe... Il avait été trop impatient. Sa cousine était arrivée... Quelques minutes d'attente supplémentaires auraient pu lui permettre de laisser le soin à Lyana de s'occuper de leur invité. Le garçon tenta de remonter les marches du sous-sol afin d'ouvrir la porte, mais le loup se manifesta une fois de plus... Il suppliait toujours plus fort ! Louis fit une impasse de dix petites secondes afin de recadrer son prisonnier, s'approchant alors de ce dernier. Il se pencha face à l'homme, tentant de placer une phrase, mais trop tard, le cocktail de venin avait fait effet... Un jet de sang fut éjecté de la gueule pantelante du loup, tachant définitivement les habits du petit chasseur... Le silence... Louis soupira une fois de plus « Tu paies rien pour attendre... ». La sonnerie retentit de nouveau, arrachant Louis à son règlement de comptes. Il se précipita vers la porte d'entrée et l'ouvrit brusquement : « Lyana ! Ton copain en bas, il me les cas... ». Sa cousine n'était pas sur le perron... Un jeune homme était posté à sa place dans les escaliers. « Bonjour, j'étais venu voir Sherihane ou Aaron... Ils sont là . ». Le coeur du gamin s'était retourné pendant quelques secondes à l'idée qu'un inconnu remarque ses habits dans cet état, mais les premières paroles de son interlocuteur vinrent le soulager... Il connaissait vraisemblablement la famille, et n'était -potentiellement- pas une menace. « Shérihanne comme Aaron n'ont jamais mis les pieds ici, que leur voulez-vous ? » lui répondit-il le sourire aux lèvres. L'homme se présenta, "Montgomery", un nom connu du jeune Steel. Ayant épluché chaque dossier lié à sa famille, il lui avait été à de nombreuses reprises donné l'occasion de tomber sur ce fameux Jared. « Et tu es ? » demanda-t-il... Louis leva un sourcil, d'un air orgueilleux, il ne le connaissait pas. Comment pouvait-il lui parler ainsi. « En France, on met un point d'honneur sur le vouvoiement... Je suis le cousin de Shérihanne. T'as peut-être quelque chose à dire, je t'en prie, je ferais passer le message. ». Louis pria son interlocuteur de rentrer à l'intérieur, se retirant du passage afin de le laisser passer. « Je suppose que j'ai pas besoin de te craindre ? À moins qu'une envie folle te passes par l'esprit ! ». Le garçon avait regardé Jared droit dans les yeux, un rictus provocateur sur les lèvres. « Fais pas attention aux cris... Tu connais la rengaine ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Dim 26 Fév - 6:55
Not knocking on heavens' door ft. Louis  
Tonight...I'm gonna have myself...
...for a good time...
...I'm alive -ive -ive -ive...

Les cris. Il devait faire semblant que cela ne lui faisait rien, ou même qu'il aimait cette douce symphonie. Mais à dire vrai, cela lui donnait plus envie de vomir qu'autre chose. Les hurlements, les coups. Cela lui retournait l'estomac, et tout ce qu'il souhaitait, c'était retourner dans sa voiture et conduire, pied au plancher, pour rentrer chez lui. Mais il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas faire remarquer que cela le dégoûter car il était sensé peut être pas apprécier cela, mais au moins en être habitué, à ne pas ciller. Il devait être capable de faire cela lui même, d'être celui qui les faisait souffrir. Alors comment faire penser qu'il était capable alors que rien que de l'entendre, rien que d'imaginer le massacre qui pouvait se dérouler en bas, lui donner un haut-le-cœur contre lequel il devait lutter pour ne rien laisser paraître, sinon la couverture tombait. Il frémissait à l'idée de devoir faire quelque chose de ce genre, pouvoir faire souffrir les gens, leur infliger de telles choses qui pourraient provoquer ce genre de cris. Mais il ne devait pas être étonné par ce genre de pratiques. Il ne devrait pas s'offusquer d'entre cela, d'entendre ce genre de choses mais pourtant il l'était. Et il l'était aussi par ce type, juste en face de lui. Il savait à qui il avait à faire, il savait à quelle famille il avait à faire, et tant de confiance en soi cela ne l'étonnait pas vraiment. Il allait juste devoir mettre sa fierté de côté. Il fit mine d'être ennuyé en apprenant que Shérihane et Aaron n'avaient jamais mis les pieds à Beacon Hills, mais pour être complètement honnête, il était tout à fait soulagé. Il ne connaissait pas directement Lyanna, ils ne s'étaient pas fréquentés, ils avaient dû se parler très rapidement, en présence d'autres personnes, et il ne l'avait pas réellement remarquée. Donc au niveau de la cadette, pas réellement de risque pour Sibel. Et Aedan. Mais lui là, cette petite teigne qui pinaillait sur le vouvoiement, c'était un peu plus compliqué. Il n'était pas nécessaire d'être un génie de la perception pour se rendre compte qu'il serait moins dangereux que Lyanna. Il n'enlevait absolument pas de la bravoure à la cadette des Steel, mais il pouvait avancer que c'était la moins pire. Mais donc lui, il était bien moins soft. Premièrement il pinaillait sur un règle de politesse qui n'était en vigueur que outre-mer et qui ne pouvait, linguistiquement parlant ne pas être appliquée ici même, à Beacon Hills. Donc, il pouvait toujours pinaillait, Jared ne pouvait pas, grammaticalement, lui donner le soi-disant respect qu'il quémandait. Mais bon, Jared ne pouvait pas non plus être étonné de cette attitude dans le sens où il était le cousin d'Aaron et Sherihane. Cela devait être dans les gênes non ? Et il lui proposait de passer un message ? Non, non vraiment ce n'était pas la peine. Il ne reprenait contact que parce qu'ils étaient à Beacon Hills. Ou plutôt parce que Jared croyait qu'ils étaient à Beacon Hills. Et puis cela voudrait dire qu'il devait après les revoir au cas où ils recevraient son message. Il en avait un peu marre de marcher sur des oeufs avec cette bande de tarés.
Et dire que tout cela était à cause de ses parents, de ce stupide culte. Cela lui avait ruiné un septième de sa vie. Il avait dû quitter sa maison, sa soeur et son frère. Il ne regrettait que Sibel, mais au fond, ruiner sa relation avec son frère à cause d'un stupide stage dans un camp de concentration à moitié nazi à moitié nord coréen, cela l'embêtait vachement. Cela avait ruiné sa vie, et cela continuerait. Il ne pouvait pas tourner la page, ils restaient là comme ça, à lui envoyer des lettres pour ne pas que Jared oublie qu'il leur appartenait. Et Jared répondait poliment, soumis. Et cela serait comme cela éternellement pour ne pas que ces fous viennent fouiller chez lui. Si seulement ils savaient la vérité, cela serait la fin du monde de Jared. Donc, il fit semblant d'être complètement à l'aise.

- En entendant ces cris, il serait idiot de ma part de tenter quelque chose.

Il se rendit compte de sa phrase. Cela aurait pu faire penser qu'il avait prévu quelque chose.

- Si j'avais eu quelque chose à tenter.

Jared n'allait pas s'en aller comme si de rien était sous prétexte que les gens qu'il voulait voir n'était pas là. Voulait voir étant, bien entendu, une façon de parler. Et pourtant, non loin était l'envie de partir, ses jambes à son cou. Il devait dire quelque chose. Quelque chose à dire. Vite. Vite faire la conversation. Trouver quelque chose à dire.

- Donc Sherihane et Aaron ne sont pas là ? J'ai mal dû comprendre leurs messages.

C'est cela, faire comprendre qu'il était aussi en contact avec les huiles Steel.

code by lizzou × gifs by tumblr



Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
chasseur
avatar
Messages : 317
Lun 27 Fév - 21:44
ft.
Caleb
Not knocking on heaven's door
Malgré quelques hésitations dans son regard, Jared se décida à rentrer dans la demeure Steel. Avec le dédain que présentait Louis pour les étrangers, le garçon aurait très bien pu laisser son interlocuteur devant la porte. Pourtant, une excitation à l'idée de se trouver devant un allié chasseur l'empêchait de se montrer si rude avec son hôte. Sa curiosité l'animait : c'était là le premier camarade qu'il rencontrait en dehors de la famille. De plus, Jared s'était entraîné dans l'une des écoles Steels, Louis avait pour devoir de lui adresser un semblant de respect -chose que le gamin ne connaissait qu'en de rares occasions-. Il se tint à cette attitude, proposant même un café à son interlocuteur... « On a de l'alcool aussi si tu veux » rajouta-t-il, l'air de rien, visant une étagère de la cuisine en haussant le sourcil. Il fallait dire que le fameux Montgomery ne se sentait pas extrêmement à l'aise : ses coups d'oeil à travers la maison exprimaient une certaine gêne. Son allusion au loup-garou torturé du grenier afin de définir son impuissance dans la demeure fit sourire Louis. Ce Jared avait une certaine expérience des convenances de chasseur, il gratifiait les habitants de la maison, tout en se faisant passer pour plus faible qu'il ne l'était... « Voyons ! T'as étudié dans notre école ! T'es pas une pédale de chasseur toi ! Si tu m'prends là tout de suite au dépourvu, tu m'trucides ! ». Louis avait prononcé ces mots d'un grand sourire, à pleines dents, tandis qu'il prenait place sur la table de la salle à manger. Il invita son hôte à s'asseoir afin de parler plus en profondeur : Jared devait avoir quelques informations intéressantes à faire part à l'esprit curieux du jeune Steel. Il devait résider à Beacon Hills depuis plus longtemps que le jeune garçon, ses idées de chasse et ses techniques de traque pouvaient être tout à fait enrichissantes ! Disons que Louis devait probablement avoir encore le besoin de conseils d'autres expérimentés... Jusqu'à maintenant, son approche de la chasse ne s'était fait qu'au travers des méthodes violentes et barbares de son oncle, ainsi que de l'intelligence et de la sournoise de sa cousine. Il était un chasseur solitaire qui devait en apprendre des autres... Étant peut-être encore trop jeune, Shérihane ne lui avait pas encore confié la responsabilité d'une escouade. Pourtant, le garçon détestait travailler seul. Lorsqu'il s'agissait de simples assassinats à l'empoisonnement, il était vrai qu'une personne suffisait amplement. Les "promenades" forestières en dehors du dôme étaient une tout autre affaire... C'était là un lieu dangereux, où le jeune homme s'était à maintes reprises fait surprendre et attaquer violemment. Sa solitude en tant que tueur n'avait, dans son optique, que peu de bons côtés. L'arrivée de Jared Montgomery, directement devant sa porte était une aubaine ! Outre l'idée de pouvoir éliminer des bêtes en sa compagnie, il s'agissait surtout là d'une connaissance supplémentaire à ne pas négliger ! Si Louis avait pris beaucoup d'inspiration des méthodes de Slade et Lyana, il demeurait une pratique du jeune homme le rendant unique face aux personnalités de la famille... C'était un être très sociable. Ses liens au sein de la communauté des chasseurs, ou même encore parmi les créatures surnaturelles lui avaient créé un réseau conséquent de source et d'information. Si l'on pouvait associer la matriarche Shérihane à la grande veuve noire dirigeant ses rejetons à travers sa grande toile, nous pouvions dire que Louis possédait sa propre toile, tissé par ses soins, au fil des rencontres... Jared ferait très certainement partie de ses connaissances "utiles" aux intérêts du petit chasseur, il devait se montrer respectueux et enclin au dialogue avec lui... Vraisemblablement, son interlocuteur était en correspondance avec sa cousine et son cousin. Les deux Steels lui auraient donné des informations erronées . Avaient-ils pour plan de se rendre à Beacon Hills afin d'accomplir de nouvelles missions ? Jared avait définitivement attisé la curiosité de Louis. Ce dernier fronça les sourcils, d'un air interrogateur : « Que t'ont-ils dit ? Shérihane et ma mère nous ont envoyé moi et Lyana dans cette ville afin de veiller sur des phénomènes de plus en plus préoccupants... Qu'est-ce que tu fais là toi ? Ce sont des ordres aussi ? ». Louis devait se montrer légèrement offensif dans ses questions. Le caractère assez réservé de son interlocuteur face à lui avait immédiatement fait écho, et son instinct de chasseur afin de dégoter les informations le pousser à se montrer ainsi... Tandis que le gamin reprit sa mine enjoué face à Jared, les cris du sous-sol reprirent de plus belle ! Le loup-garou était enragé, les claquements des pieds de sa chaise raisonnaient à travers toute la maison... Ces râles de douleur transmirent à Louis une charmante idée, il semblait réellement être lassé de cet insecte chez lui... « Un chasseur à Beacon Hills n'est pas quelque chose d'anodin, tu dois bien être là pour quelque chose non ? Pour ma part, ça fait déjà une semaine que j'ai pas chassé, ça te dirait de descendre ce rabas-joie en bas . C'est qu'il fait un boucan... ». Le jeune Steel avait pris un air tout à fait joueur face à son hôte. Celui-ci avait déjà eueut affaire aux pratiques familiales, il devait de ce fait être tout à fait disposé à mettre un terme au vacarme de ce loup ! Quoi qu'il en soit, Louis avait bien l'intention de découvrir les intentions de ce cher Jared et ses moyens d'y parvenir. La manière de tuer d'un chasseur en apprenait beaucoup sur celui-ci...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Jeu 23 Mar - 13:49
Not knocking on heavens' door ft. Louis  
Tonight...I'm gonna have myself...
...for a good time...
...I'm alive -ive -ive -ive...

De l'alcool ? A onze heures du matin ? Plus il continuait cette entrevue avec un des rejetons Steel, plus Jared les trouvait complètement déconnectés de la réalité. Et c'était pour dire ! Car on ne pouvait pas non plus dire que Jared était complètement ancré dans la réalité de la plupart des gens sur cette planète. Il ne refusa pas le café, ça, par contre il en avait bien besoin pour tenir sur pieds. Il aurait préféré décliner, dire que non, désolé, il avait autre chose à faire, voir des gens moins effrayants de bizarrerie malsaine. Mais non, la bienséance et la courtoisie faisait qu'il était bloqué ici, comme un couillon. Oui, il devait obéir aux convenances, à bien trop de convenances. Premièrement, à celles que lui imposait sa nature de chasseur. Il n'était pas obligé, certes, de les appliquer, mais il était quand même un bon petit soldat, il avait été élevé pour cela, pour appliquer tout ce qu'on lui demandait de faire. C'était un bouclier. Point. Et deuxièmement, à celles que lui imposait la présence d'un Steel dans la même pièce que lui. Pourquoi ? Tout simplement, il savait que s'il dépassait les bornes, il verrait arriver chez lui une horde de Steel pour lui régler son compte et le tirer de force dans cette Ecole complètement naze. Or, premièrement, sa maison était habitée par un garou et une banshee, donc autant dire que les chasseurs se feraient un plaisir de cette petite razzia en perspective, et deuxièmement, il n'habitait plus chez lui, donc impossible de réagir vite et efficacement. Alors non, il ne pouvait pas se montrer rude et impoli, ou trop poli et donc louche. Le petit con qui se tenait en face de lui tenait donc les rennes. C'était à pleurer. Mais bon, puisque, apparemment, Jared n'était pas une pédale de chasseur, il fallait qu'il se décoince. Et que si il le voulait, il prenait le môme au dépourvu et qu'il le trucidait. Oui, c'était vrai. En étudiant dans cette Ecole, il avait appris à tuer. A très bien tuer, un travail rapide et efficace. Alors oui en effet, si il le voulait il le trucidait. Il n'avait pas molli au niveau des efforts et il s'entraînait toujours. Mais il valait toujours mieux que les gens le sous-estiment. C'était la technique adoptée par Jared. Jared sourit et haussa les épaules d'un ton bourru. Mais bon, Louis savait sûrement tout de lui, il imaginait bien qu'un dossier portant son nom traînait quelque part dans cette baraque alors il n'avait plus de rôle à jouer. Jared s'assit et s'appuya sur le dossier de la chaise, regardant Louis. Derrière ce masque effronté et sur de lui, qui était-il ? Etait-il aussi sur de lui qu'il voulait le prétendre ? Jared n'en doutait pas tellement. Il savait de quoi était capable un Steel. Seulement, Louis devait l'imaginer assez fort, mais pas tant que ça. Et c'était peut être tant mieux. Mais pourquoi croyait-il donc qu'il leur faisait la cour ? Chaque année, il recevait une lettre l'invitant à s'inscrire dans leur école, à présent, il avait 21 ans, et le cycle était terminé, mais il avait reçu au moins trois lettres. Et pourquoi ? Car il était simplement un des meilleurs élèves de sa promo. Et il fallait dire que, bien que les actions qu'il avait dû faire pour y arriver le dégoûtait pas mal, il n'en était pas peu fier. Simplement, il était à présent obligé de faire la cour à ces cinglés pour éviter qu'ils ne débarquent chez lui. Alors oui, il valait mieux que Louis le sous-estime un petit peu quand même. Que lui avaient dit les huiles ? Oh, rien de bien important. Ils partageaient assez cupidement quelques informations sur le dôme, qu'il utilisait pour aider sa famille et non pour annihiler les êtres surnaturels. Et puis ils faisaient aussi beaucoup de publicité et de marchandage pour que Jared ne revienne. Jared fit une moue un peu dépitée, et haussa les épaules.

- Oh, j'ai reçu quelques informations à propos du dôme, que tu as dû avoir aussi j'imagine, et puis des nouvelles du front ! Et je suis à Beacon Hills parce que justement on m'a dit qu'il y avait pas mal d'activité dans le secteur. Je suis là uniquement pour faire...la taupe disons !

Jared haussa les épaules. Il savait que mentir était risqué mais bon, c'était comme cela. Mais il ne put retenir une réaction tout à fait naturelle quand il lui demanda de tuer la bête en bas qui hurlait depuis tout à l'heure. Aïe, ce n'était pas quelque chose qu'il aimait faire. Il y avait été formé certes, mais il n'aimait pas le faire. Il écarquilla les yeux puis secoua la tête. Il se leva.

- Désolée pour ma réaction, j'ai été pris de court. Allons-y, il est temps de le faire taire.

Argh. Mais, retrouvant son impassibilité, Jared se leva et se montra prêt à suivre Louis. Il le suivit jusque dans le sous-sol de la grande bâtisse, qu'il gagnait par un escalier coincé entre deux murs recouvert de crépi. Comme tous les sous-sols, ça sentait pas mal l'humidité et le renfermé. Il priait pour que le sol ne soit pas de la terre battue, sinon il se croirait vraiment dans un film d'horreur. Plus il descendait, plus les cris se faisaient clairs, moins étouffés par les différentes couches de murs qui les séparaient. Plus il descendait, plus il se rendait compte, aussi, que les cris n'étaient pas tout à fait bestiaux. Le dôme était encore en place, c'était vrai. Les êtres surnaturels n'avait pas encore recouvré tout leur empire sur leurs pouvoirs. Cet être, en bas dans la cave, devait être à moitié humain, à moitié animal, si Jared avait de la chance. Si il n'en avait pas, il avait sa seule apparence humaine, et le tuer deviendrait alors pour Jared une vraie torture. Oui, Jared était résolu. Il avait longuement oscillé, mais pour protéger sa famille, pour les éloigner au plus de cet enfer, il serait prêt à tuer.

code by lizzou × gifs by tumblr



Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
chasseur
avatar
Messages : 317
Jeu 30 Mar - 16:43
ft.
Caleb
Not knocking on heaven's door
Un visage serein animait ce petit corps ! La demande malsaine de Louis contrastait parfaitement avec son sourire enfantin. Bien qu'une large touche de malice et de sadisme se cachait derrière ces dents pointues, le garçon arborait un regard chaleureux face à son invité. Sans grand étonnement, Jared répondit favorablement à l'élimination de la vermine du sous-sol. Louis était là légèrement désolé pour sa cousine, à qui il retirait la satisfaction de détruire ce loup... Mais après tout, ce n'était pas tous les jours qu'un chasseur si réputé dans la famille se pointait directement devant sa porte ! Jared Montgomery était devenu l'égérie des étrangers dans les écoles Steel. Rares étaient les nouveaux chasseurs hors de la famille à percer réellement dans ce genre d'école... Le niveau demandait souvent bien trop de force morale et physique pour une personne n'ayant pas grandi dans ce monde. Jared avait réussi l'exploit de passer haut la main toutes les épreuves, ce qui lui valut cette renommée, particulièrement chez les mignons petits chasseurs aux idées humanistes... Ces derniers étaient souvent bien trop faibles et optimistes afin de se faire un nom dans le métier ! Ils ne devaient probablement pas savoir ce qu'avait dû faire leur "héros" pour en arriver là. Louis s'était ainsi donné l'occasion d'observer de ses propres yeux l'art de M. Montgomery ! Une fois le café de son invité apporté, le jeune Steel lui laissa tranquillement le temps de le boire, avant de se lever brusquement de sa chaise ! Il appela vivement son camarade chasseur à le rejoindre devant la porte de la cave, d'où émanaient les cris stridents de la bête... L'ouverture de la porte n'aida pas à calmer les hurlements, car le loup sentit immédiatement le danger revenir ! Des implorations, dont Louis se fichait éperdument... Si le garçon n'avait aucun scrupule à défigurer un enfant par la torture, ce pauvre homme n'avait aucune chance de l'amadouer. Ses plaintes lui firent par ailleurs lever les yeux au ciel, tandis qu'il accompagnait Jared dans les escaliers... C'est seulement une fois face à la victime que le jeune chasseur se décida à lui adresser la parole, se penchant à son oreille le sourire aux lèvres. Il prit une grande bouffée d'air, comme si ses futurs mots se trouveraient être longs, denses et porteur de sens ! Ce fut pourtant seulement deux syllabes qui s'échappèrent de sa bouche : « gros porc ! » lui avait-il dit d'un ton presque compatissant... Le garçon releva ainsi le regard vers son collègue, l'air interrogateur. Un signe de tête en direction du bureau au coin de la pièce lui indiqua ses pensées : le meuble était recouvert d'instrument et d'armes en tous genres ! Du couteau au fusil à poupe, en passant par la machette, la maison de Lyana regorgeait d'outil propice à l'élimination de créatures monstrueuses. Louis s'accouda sur l'épaule de son prisonnier, observant Jared en attendant le choix du chasseur... Si le choix de l'instrument avait été de sa volonté, il n'y a nul doute que le garçon aurait en ce moment choisi le couteau à os ! Ce loup avait déjà dégusté un bon nombre de poisons, sa douleur devait être maximale. Une giclée de sang, crachée violemment par l'homme en dit longue sur la dose que Louis n'avait pas hésité à injecter en lui ! « Il est vrai qu'on n'apprend pas beaucoup à tuer les êtres humains dans l'école qu'on a fréquentée... Du moins, pas ce qui ressemble à un humain ! Je peux t'assurer que malgré les similitudes, ce gars n'est qu'un mauvais monstre ! ». Jared semblait en effet avoir très légèrement hésité avant de répondre à la requête du jeune Steel... Le garçon tentait là de lui assurer que cet individu face d'eux était bel et bien nuisible !
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Sam 6 Mai - 7:20
Not knocking on heavens' door ft. Louis  
Tonight...I'm gonna have myself...
...for a good time...
...I'm alive -ive -ive -ive...

L'attitude de Louis lui donnait des haut-le-cœur. Comment pouvait-on se comporter de la sorte sans ne jamais être pris d'un quelconque remord ? Non, en effet, Jared ne connaissait pas Louis au point de savoir qu'il ne ressentait aucun remords, mais il connaissait la dynastie, et il savait parfaitement que c'était le genre de la maison. Ni dieux, ni maîtres. Ni scrupules, ni remords. Jared n'était pas comme cela, mais pour deux heures, et toute la vie, il allait devoir le mimer. Ce soir-là, en rentrant chez lui, il irait se coucher, ne trouverait pas le sommeil et noierait alors sa violence, son chagrin et sa culpabilité dans les coups qu'il irait frapper sur un sac rempli de sable. Personne ne saurait alors jamais ce qu'il comptait faire pour sa famille, personne ne saurait jamais qu'encore une fois, il se comporterait comme un bouclier. Aedan ne le saurait jamais, et Jared le laisserait le blâmer pour une hypothétique grosse tête. Il ne les protégeait pas. Non, bien évidemment que non. Jared riait jaune. Qu'est ce qu'il ne fallait pas faire. Jared se concentra sur les armes que Louis lui présentait. Un véritable arsenal de mercenaires sans foi, ni loi, ni pitié, ni rien du tout d'humain. Quelle drôle d'ironie quand ces mêmes gens disaient chasser des êtres déshumanisés. Enfin, Jared n'était pas la pour faire de la philosophie et encore moins pour faire durer le déplaisir. Il regarda l'ensemble. Des couteaux en tous genres, les plus barbares qui soient, des machettes, des pistolets et revolvers ainsi que d'autres objets de torture dont il ne voulait jamais avoir à le croiser de nouveau. Mais l'hésitation de Jared devait être un peu trop visible car Louis se mit à se justifier. Intéressant. Il voulait donc rassurer son invité en lui assurant que même si ce qui se tenait devant eux ressemblait en tous points à un humain, il n'en était pas un. C'était notable de savoir que Louis tenait tout particulièrement à mettre en confiance son invité. Bien que ses arguments ne tenaient pas la route pour des personnes ayant un petit peu de jugeote. Enfin, Jared était terriblement mal, trop mal pour pouvoir répliquer et lui répondre que ce qu'il disait ne faisait aucun sens. Mais il préférait le brosser dans le sens du poil. Il n'avait pas peur, il faisait simplement attention.

- C'est vrai que c'est peut être ce qui manque. D'autres chasseurs moins doués hésiteraient à coup sûr dans une situation comme celle-ci. Mais bon, tout œil avisé verrait pertinemment que ce n'est pas un humain.

Jouer les arrogants, les sûrs de soi, les impétueux et les connards. Voilà ce qu'il fallait faire dans une situation comme celle-ci. Il regarda une dernière fois l'homme à terre avant de prendre un Colt M1911 basique. Le rêve, le mythe américain. Celui sur lequel il s'était entraîné, bien qu'il n'en avait plus en sa possession, s'étant rabattu sur un Beretta 92. Et là, touchant l'arme, touchant ce qui allait le rendre meurtrier, il se sentit tout petit. Comment allait-il pouvoir avoir le courage de porter cela ? De le soulever, et de tirer, presque à bout portant. Il fallait le faire. Il le devait. Une boule avait pris une trop grande place dans sa gorge. Il devait vomir, il n'arrivait plus à déglutir. Il regardait le tyran qui s'était accoudé à l'homme qui voyait venir ses derniers battements de cœur.  Comment pouvait-il prendre autant de plaisir devant une scène comme celle-ci. Louis s'écarta du type alors que Jared prenait l'arme entre ses mains. Les années à l'école lui revinrent et c'est alors que Jared reprit le même état d'esprit qui l'avait habité pendant toute ces années. Il refoula tout ce qu'il était, le jeune adulte avec sa sœur jumelle et son frère, leurs rires, tout ce qui était beau, tout cela, il le refoula au plus profond de lui même pour le protéger de tous les éclats noirs qui allaient forcément arriver. Il en voulait pas que cela soit tâché par la méchanceté, la couardise et la haine. C'était pour cela qu'il ne détournerait pas le regard. Il regarderait sa victime droit dans les yeux et regarderait son crime, sans se cacher, sans s'auto-préserver. Il assumerait. Il assumerait et ferait semblant de ne pas être affecté voire même d'être soulagé. Jared déglutit. Il tendit son bras devant lui et posa son doigt sur la gâchette. Comme il devait s'y attendre, le pistolet était déjà chargé. Par mesure de sécurité et d'urgence. C'était ce qu'on lui avait appris. Lui, chez lui, il ne pouvait pas le faire, car cela mettait en compte la sécurité de sa famille. Mais dans cette famille-là, chez les Steel, ce n'était très certainement pas un problème. Jared visa entre les deux yeux de l'homme, qu'il ne quittait plus du regard. Tout en ayant l'air froid, il essaya de communiquer le plus de pardon dans son regard. Louis n'y ferait très certainement pas attention, il espérait, absorbé dans ce spectacle atroce. Il implora un pardon céleste et appuya sur la gâchette. Une détonation retentit. La balle parcourut en un instant les deux mètres et demi qui séparait Jared de sa victime. La balle atteint son but, sur le haut de l'os nasal, entre les deux yeux à présent froids de sa victime. Jared avait toujours les yeux ouverts et le regardait, ses nerfs faisant bouger une dernière fois ses muscles. Jared l'acheva d'une dernière balle dans le cœur. C'était fini. L'homme était mort, et Jared était un meurtrier. Il avait tué. De sang froid. Et dès lors, il sentait les ténèbres se rabattre sur lui. Mais il devait combattre. Il devait se rattacher à la réalité si il voulait pouvoir passer. Tout comme il l'avait fait durant les trois années en enfer. Il regarda Louis, l'air neutre et posa, peut être un peu violemment pour être tout à fait neutre, le pistolet sur le bureau. Il regarda Louis et sourit froidement.

- J'imagine que tu n'as rien à redire ? Jared ré-ajusta le col de sa veste. C'est ce que j'ai appris dans une de vos écoles.

code by lizzou × gifs by tumblr

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ⊱ knocking on heaven's door. (camille)
» knocking on heaven's door | Gamora
» Knockin' On Heaven's Door. | Caleb & Lena |
» (m) tyler hoechlin ☩ heaven is here because Louis lives here
» Knockin' on heaven's door [ft. Fhury]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Sujets Terminés-
Sauter vers: