An attempt of flight that ends at the supernatural.[Wolfgang & Thalia]



 
Recherche de liens ?
Tu as l'idée parfaite d'un lien en tête
mais à la flemme de créer un scénario?
Le sujet de recherche de lien est pour toi !!!
C'est dans ce sujet que tu trouveras ton bonheur!
Scénario coup de ♥️

An attempt of flight that ends at the supernatural.[Wolfgang & Thalia]

 ::  :: Sujets Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Ven 30 Déc - 14:40
An attempt of flight that ends at the supernatural

feat. Wolfgang & Thalia
https://31.media.tumblr.com/b1c4b1818a927e12783591711c214e0c/tumblr_inline_nqdpu7f9Df1tqu5x7_500.gif"> https://media.giphy.com/media/clwK7OiXb3CzS/giphy.gif">
 J'étais de patrouille ce soir, il faut dire que c'était plutôt calme ses derniers temps. En tant que nouvelle j'ai dû passer pas mal de temps derrière un bureau. J'étais assez contente de pouvoir sillonner les rues de la ville dans mon uniforme, ça me faisait beaucoup de bien de prendre l'air, bien qu'il fît assez froid en ce moment. Je suis ce que l'on appelle une femme assez frileuse, pour ne pas dire allergique au froid. L'uniforme de flic n'était pas tellement chaud, heureusement le manteau qui allait avec était plutôt douillet. J'étais en train de surveiller les lieux depuis une bonne heure environ quand un bruit de verre casser attire mon attention. Je braque ma lampe torche vers un magasin dans une ruelle un peu isolée. Je pouvais entendre des aboiements de chiens, mais aucune de ses petites bêtes n'était assez proche du magasin pour assurer sa protection la nuit. Je contourne le bâtiment, je n'étais pas certaine qu'il y eût vraiment eu ce bruit finalement, mais en faisant le tour je trouve rapidement une vitre brisée. J'attrape ma radio et j'avertis le poste qu'un cambriolage a certainement lieu en donnant l'adresse. Je n'avais pas le choix il fallait que j'entre par le même endroit que ce dernier, si je passais avec mon passe par la porte je risquais d'être grillé avant même de l'intercepter. Je range ma lampe et mon arme dans leurs étuis, je prends une longue inspiration en remettant une mèche de cheveux derrière mon oreille. " Bon s'est parti, j'espère ne pas me prendre de balle." Je me parlais toute seule, ça m'arrive parfois. Je grimpe sur un conteneur et je passe la tête par la vitre brisée en essayant de voir à l'intérieur, il faisait sombre, je ne voyais rien. J'attrape doucement ma lampe pour y voir plus clair. Je suis finalement surprise par un visage pas vraiment normal on va dire, je trébuche de mon conteneur et me retrouve étaler sur le dos au sol. Une créature sort de l'ouverture qu'elle a dû certainement faire quelques minutes auparavant. Elle était rapide et j'ignorais vraiment à quoi j'avais affaire. J'aurais dû rester là et faire comme si je n'avais rien vu, mais je suis curieuse alors je décide de lui courir après, si j'arrive à la rattraper. Elle laisse des traces derrière elle. Je peux la suivre grâce à des poubelles renversées et des traces ce qu'elle laisse derrière elle. Je finis ma course devant un bâtiment abandonné. ma raison me crie, me hurle d'arrêter là ma course, mais quand je l'aperçois je me remets à courir. Je risque certainement gros en agissant ainsi, je ne contrarierais plus mes frères quand ils me traitent d'inconsciente parfois. Ce soir j'étais vraiment décidée à me mettre en danger. Je parviens à trouver un escalier, du moins ce qui en reste. Arrivé à l'étage l'endroit est grand, vide et surtout sombre. J'ignorais si la créature était encore là, visiblement ma présence ne semblait pas la déranger, elle m'aurait attaqué au magasin si elle l'aurait voulu. J'espérais que je n'étais pas dans sa liste de victime. J'avais de l'aconite sur moi et également du sorbier, j'aurais de quoi faire diversion si jamais une attaque et à prévoir.


made by guerlain for bazzart
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kanima
avatar
Messages : 247
Dim 1 Jan - 15:55
An attempt of flight that ends
at the supernatural
Thalia & Wolfgang
If I told you what I was, would you turn your back on me ? Even if I seem dangerous, would you be scared ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough, if this problem lies in me.

Wolfgang ne savait même pas ce qu'il foutait véritablement là. Enfin, si, il savait pourquoi il était là, il n'était pas non plus taré ou somnambule pour se retrouver dans un endroit sans savoir pourquoi… quoique, c'était assez mal placé venant d'un kanima pour dire une chose pareille, non ? Sûrement oui, m'enfin qu'importe. Il savait pourquoi il était là, mais disons qu'il avait aucune idée de ce qu'il était en train de foutre. Cette soirée n'aurait jamais dû se passer comme ça, en fait il était conscient qu'il était en train de faire n'importe quoi et c'est ça qui l'agaçait. Pour résumer la chose, Wolfgang était actuellement dans un magasin, une bijouterie pour être plus précis – du moins, normalement –, dans laquelle il était entré par effraction. Évidemment, à une telle heure de la nuit, il n'avait pas pu entrer légalement, mais là n'était pas le problème. Le problème, c'est qu'il y a encore une heure, il était en boîte de nuit, et autant vous dire qu'il n'avait pas ménagé sur l'alcool, ce qui fait qu'il avait à présent un «coup dans le nez» comme on pouvait si bien le dire. Il n'était pas bourré, loin de là, puisqu'il avait à peu près conscience de ce qu'il faisait, mais pas assez pour être assez concentré dans ses actes et agissements. Cependant, il avait un putain de trou noir, et pour le coup il était assez défoncé pour ne plus se souvenir du pourquoi il était ici. Bon d'accord, les clients qui l'engageaient pour ses services en tant que cambrioleur se faisaient plus ou moins rares ces temps-ci – même si il n'y en avait plus que la moyenne dans cette foutue ville, allez savoir –, et autant dire qu'il avait vraiment besoin de fric, surtout en ce moment. Les factures, tout ça, des conneries de ce genre quoi. Mais est-ce que c'était vraiment une excuse pour aller dans une bijouterie à cette heure-là, et en plus avec un taux d'alcoolémie – on va pas se mentir – assez élevé ? Pas le moins du monde. Même lui le savait.

Il jeta un regard vers la fenêtre qu'il avait brisé et grommela une injure. Est-ce qu'il était bourré au point de faire n'importe quoi et de rentrer dans un magasin en brisant une vitre, sérieusement ? Bah visiblement oui, et il le regrettait amèrement, surtout lorsqu'il entendit les aboiements des chiens des environs qui avaient sûrement dû être excités par le boucan qu'il avait foutu. Super, bravo Wolfgang. Il tourna sur lui-même, soupira ; c'était peut-être le moment de se barrer, finalement, même sans butin, ce n'était pas forcément un problème pour le coup. Le problème n'était pas non plus cette voix féminine qui semblait s'approcher et les halos de lumière, provenant sûrement d'une lampe torche, qu'il pouvait apercevoir à travers la vitre brisée – en soit, si, mais pas le premier de la liste. Le véritable problème à ce moment précis, c'étaient les écailles qui apparaissaient peu à peu sur sa peau, partout, de ses mains jusqu'à son cou. Il se tourna en vitesse vers un miroir où il put apercevoir sa transformation qui avançait peu à peu, et il put s'empêcher de lancer une nouvelle injure, presque las. Il savait qu'il ne pouvait rien faire contre, mais merde, pas maintenant, c'était franchement pas le moment.
Il ne fallut donc que quelques minutes avant que le lézard humanoïde ne prenne le contrôle et sorte ainsi de cette boutique en trombe. Pas sûr que la flic qui le suivit donc en courant ne soit prévu, mais soit, ce n'était certainement pas ça qui allait arrêter la bestiole. Le kanima s'élança à toute vitesse vers un bâtiment abandonné, la jeune femme toujours à sa poursuite. Lorsque cette dernière apparut enfin à l'étage, la créature resta au plafond, planquée dans l'obscurité, ses yeux braqués sur cette étrange humaine qui semblait la chercher. Elle n'était pas sa cible, mais à rester ici elle risquait de faire partie de ses prochaines victimes. Chose que le kanima sembla vouloir lui dire lorsqu'il sauta agilement au sol pour se mettre en position de défense, à quelques mètres d'elle à peine.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Lun 2 Jan - 15:52
An attempt of flight that ends at the supernatural.

feat. Wolfgang & Thalia

Il y a des jours comme ça où je me dis que j'aurais mieux fait de fermer les yeux, de jouer aux cartes dans ma voiture, enfin bref, n'importe quoi sauf me lancer à la poursuite d'une créature que je ne connaissais vraiment pas. C'est donc dans un immeuble abandonné que je me retrouve, pas du tout un décor flippant, il fait nuit, il n'y a pas un chat et je suis certainement devenue la proie d'une créature surnaturelle. Je secoue la tête doucement, mais qu'est-ce qu'il te prend Thalia? Tu veux mourir ou quoi? J'allais m'en aller et revenir au petit matin pour chercher des indices à donner à John, en tant que druide il connaît tout sur le surnaturel. Je tourne les talons et la bête tombe la pile devant moi. Sa posture me fait rapidement comprendre qu'il n'est pas là pour m'embrasser, remarque avec toutes ses écailles pas sûres que ce soit une meilleure idée qu'une attaque. Je n'avais jamais vu ce genre de créature, elle me fascinait et me faisait flipper aussi, oui il faut le dire. Je ne bouge pas d'un centimètre, je ne veux pas risquer une attaque, je ne suis qu'une simple humaine. J'ouvre doucement mon sac de poudre de sorbier et rapidement je le disperse autour de moi. Je l'avais fait tellement de fois que j'étais capable de faire cette action très rapidement. J'étais à présent en sécurité, enfin je l'espérais. Je soupire doucement, comment se faisait-il que ce dernier pouvait se transformer et pas mes frères? Je pose ma main sur le coter de mon visage en fronçant les sourcils. J'ignorais s'il comprenait ce que je disais, mais je tente tout de même. " Comment tu fais pour pouvoir te transformer avec ce dôme?" J'étais vraiment perplexe, mais je suppose que chaque créature avait sa façon à elle de réagir par rapport au dôme. Je range mon arme dans son étuit, de toute façon il ne me servirait à rien face à lui, du moins il me semble. J'étais coincée là dans ce bâtiment, j'ignorais ce que je pouvais faire. Je scrute rapidement le vide non loin de moi, trop haut pour que je saute, la chute me tuera à coup sûr. Je regarde les marches, mauvaise idée. Cette créature m'aura atteinte avant même que je ne fasse quelques enjambées. Le mieux c'était d'attendre ici qu'elle se lasse.

made by guerlain for bazzart
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kanima
avatar
Messages : 247
Ven 6 Jan - 12:09
An attempt of flight that ends
at the supernatural
Thalia & Wolfgang
If I told you what I was, would you turn your back on me ? Even if I seem dangerous, would you be scared ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough, if this problem lies in me.

Évidemment, la bestiole ne comprit absolument pas les paroles de la jeune femme qui, face à lui, s'était immobilisée, avant qu'elle n'attrape un petit sac et qu'elle ne disperse de la poudre de sorbier autour d'elle dans un cercle parfait pour se créer un bouclier face à la créature. Cette dernière ne broncha pas, à vrai dire elle n'avait pas vraiment l'air impressionnée par cette barrière qui la retenait pourtant de l'humaine, certainement parce qu'au fond, l'attaquer ne faisait clairement pas partie de ses objectifs. Elle semblait même savoir qu'elle ne pouvait pas passer ce trait fait de poudre noire puisqu'elle ne bougea pas d'un pouce, toujours postée à la même place, perchée sur quatres pattes aux griffes crochues, légèrement penchée en avant, les yeux rivés sur la jeune femme. Le kanima avait tout l'air de vouloir attaquer, il est vrai, certainement au vu de sa position ou simplement en regardant ses deux yeux de reptiles jaunes qui ne renvoyaient guère une image amicale – la physionomie de la bestiole et les écailles y étaient aussi pour quelque chose, certes, mais dans l'obscurité du bâtiment abandonné ils étaient beaucoup moins visibles que son regard luisant.
Tout ça pour dire que le kanima, aussi évident que cela puisse être, ne répondit rien – en même temps, un kanima qui parle, ce serait vraiment le comble –, se contentant de fixer la jeune femme qui semblait donc parler toute seule. Quelle idée de questionner une créature pareille aussi… c'était très certainement la première fois qu'elle voyait un kanima, même si elle avait l'air d'être assez informée sur le surnaturel si elle possédait de la poudre de sorbier et qu'elle savait comment elle fonctionnait et comment l'utiliser.

Ce face-à-face dura facilement plusieurs minutes, peut-être même une dizaine, la créature ne semblant guère vouloir partir. Elle gardait ainsi l'humaine piégée dans cet endroit, puisqu'elle non plus n'avait sûrement pas envie de partir de là, de peur de se faire attraper par le kanima qui restait sagement sur place si elle sortait de son petit cercle. La scène pouvait durer un long moment comme ça, pourtant la bestiole se mit enfin à réagir. Elle avança une patte, puis une deuxième, et se contortionna pour se mettre à marcher tout autour de la barrière de sorbier sans pour autant s'en approcher. Finalement, elle lança ce fameux grognement étrange, presque digne d'un feulement de chat – ironique venant d'un lézard mais qu'importe –, puis elle se mit à courir vers un mur, grimpant dessus à une vitesse folle avant de disparaître dans l'obscurité du bâtiment. Enfin, disparaître était un grand mot, puisqu'elle s'arrêta non loin de là, et bien qu'il était difficile de l'apercevoir, il était néanmoins évident que sa silhouette était encore visible du point de vue de la jeune femme. Le kanima resta de dos à elle, immobile, et se mit à s'agiter étrangement. Sa mission fut étrangement brêve, voire même inexistante, ou peut-être avait-il simplement voulu se dégourdir les pattes ce soir-là avant qu'une humaine ne vienne l'emmerder, enfin qu'importe, ce n'était pas vraiment important. Tout ça pour dire que, finalement, la forme étrange de grand lézard laissa peu à peu place à une silhouette parfaitement humaine, une silhouette d'homme qui n'était autre que Wolfgang qui, enfin, reprenait le dessus sur sa créature. Même si elle l'avait tout de même aidé à s'échapper de la bijouterie, mais tout de même, ce n'était jamais plaisant pour lui.
Désormais debout, il baissa le regard, remarquant qu'il était sans vêtements – forcément, sa transformation les déchirait à chaque fois –, puis il observa rapidement autour de lui pour tenter de reconnaître les lieux. Mais pas moyen, sa mémoire ne l'aida pas sur ce coup-là… comme toujours finalement. Puis soudain il se stoppa ; dos à Thalia, il ne l'aperçut pas, mais il avait néanmoins le sentiment que quelqu'un l'observait dans son dos, et autant dire que c'était pas une bonne nouvelle. Il jeta simplement un bref regard derrière son épaule, comme pour vérifier ses intuitions… qui s'avéraient donc être bonnes, puis il soupira et resta de dos à la jeune femme, l'air las et presque blasé.
Fais chier, marmonna t-il simplement.
Il était bien dans la merde.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Jan - 12:50
An attempt of flight that ends at the supernatural.

feat. Wolfgang & Thalia

J'étais planté là complètement piégée, mais en sécurité, du moins je l'espérais. Je n'étais pas encore parfaitement calé sur toutes les créatures surnaturelles qui pouvaient siller notre monde. la créature me fixe, je sens qu'elle n'a pas vraiment l'air dans ses beaux jours. Je ne pense pas qu'elle ait apprécié que je la suive, en même temps j'aurais su à l'avance ce qui m'attendait j'aurais certainement fait demi-tour, ou peut-être pas. J'avais le don de me fourrer dans des situations plutôt délicates et aujourd'hui je ne délogeais pas à la règle. Dans son état de transformation elle ne semblait pas communiquer comme un loup le ferait, mais j'avais tout de même posé ma question à voix haute. Je parlais toute seule, mais je pense que cette créature s'en fichait royalement. Je ne quittais pas ses yeux jaunes qui me fixait sans cesse. Elle ne bougeait pas. C'était limite inquiétante, je me demandais déjà si j'allais devoir rester le reste de la nuit dans ses lieux. Il était hors de question d'appeler du renfort, ce serait mettre en péril le monde surnaturel. Après d'interminables minutes qui parurent extrêmement longues à mes yeux, la créature se décide à bouger. Je me raidis, j'espérais vraiment que mon cercle fasse son effet, j'ignore comment je m'en sortirais cette fois-ci. Je n'avais même pas mon téléphone pour contacter mes frères, de toute manière que pouvaient-ils faire? Ils n'avaient presque plus de pouvoir, finalement pour le coup ils ne seraient au même niveau que moi. La créature tourne autour de moi, elle reste à distance raisonnable de mon cercle. Elle me fixe toujours aussi intensément, je pose automatiquement ma main sur mon flingue, je ne suis pas certaine que ça lui ferait grand-chose, mais c'était tout ce que j'avais pour me défendre. Je la suis du regard, cherchant à anticiper ce qu'elle pourra faire par la suite. Elle lance un grognement, assez étonnant certes, puis elle se rue sur un mur. Je notais déjà qu'elle était de nature hostile, plutôt agile, elle ressemblait à un lézard, un énorme lézard. Elle court a une vitesse incroyable sur le mur puis se laisse retomber au sol un peu plus loin. Je ne distinguais plus ses yeux, je ne voyais plus que sa silhouette. Soudainement, cette silhouette se transforme, elle devient floue, enfin d'une certaine manière, puis elle ressemble à un humain. Je reste dans mon cercle on ne sait jamais. La silhouette est un homme, il était nu, je mise sur la transformation qui mettait à mal ses vêtements probablement. Il semble chercher où il se trouve, puis il tourne légèrement la tête pour me voir du coin de l'oeil. Je l'entends marmonner. Je me racle la gorge et commence à me détendre. " Je peux sortir de mon cercle?" J'espérais qu'il soit plus amical maintenant qu'il avait repris forme humaine, j'avais même une couverture dans ma voiture si jamais ce dernier en avait besoin. Je croise les bras sur mon torse. " Une couverture peut-être?" J'ignorais s'il ressentait le froid, mais il se sentirait certainement plus à son aise avec quelque chose sur le dos.

made by guerlain for bazzart
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kanima
avatar
Messages : 247
Sam 14 Jan - 13:15
An attempt of flight that ends
at the supernatural
Thalia & Wolfgang
If I told you what I was, would you turn your back on me ? Even if I seem dangerous, would you be scared ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough, if this problem lies in me.

Les transformations avaient toujours eu le don d'être assez pénibles en soit. Que ce soit de l'humain au kanima ou du kanima à l'humain. Pendant l'une, Wolfgang avait juste le temps d'apercevoir les écailles recouvrir sa peau petit à petit et de se préparer psychologiquement au prochain trou noir qui allait arriver dès qu'il sera sous transformation complètement. Et pendant l'autre, il avait l'impression de se réveiller d'un profond sommeil dans un endroit qu'il ne connaissait absolument pas, ou parfois dans son appartement quand il avait de la chance, sans vêtement sur le dos. Autant vous dire que lorsque ça arrivait en plein hiver dans la rue… voire dans la rue tout court, il n'était pas forcément pudique mais il n'était pas exhibitionniste non plus. Alors, pendant plusieurs secondes de profonde réflexion, Wolfgang tentait vainement de se rappeler ce qu'il avait fait sous sa forme de kanima, mais pas moyen. Il se demandait si il pourrait un jour se souvenir de ses agissements sous sa forme de lézard humanoïde, mais il ne se faisait clairement pas de faux espoirs. Soit c'était une capacité possible mais très compliquée à atteindre, soit elle était tout bonnement impossible, et pour le coup il penchait plus pour la seconde option.
Néanmoins, le pire n'est pas toujours lorsqu'il retrouve sa forme humaine en pleine rue dans un froid glacial, mais bel et bien devant une demoiselle dans un endroit qu'il ne connaissait absolument. Non vraiment, il n'avait aucun souvenir de ce bâtiment abandonné – on se demandera d'ailleurs pourquoi le kanima a voulu se rendre ici, m'enfin, il y avait plus important à régler pour le moment. Après une petite injure sortit naturellement et plutôt justifiée, Wolfgang observa de nouveau les lieux, essayant de se repérer un minimum.

Puis la jeune femme derrière lui ne tarda pas à se faire entendre – pendant un moment il avait même cru qu'elle serait partie en courant puisqu'il avait le dos tourné à elle, mais non, même pas. Est-ce qu'elle avait l'habitude de croiser des créatures surnaturelles ? Ça ne serait même pas étonnant dans une ville pareille, surtout pour une flic… tiens d'ailleurs il n'avait pas remarqué tout de suite que c'était une flic, en fait il le vit seulement quand il lui jeta un nouveau regard presque perplexe, se déplaçant de quelques pas pour la voir un peu mieux. Il n'avait pas oublié le fait qu'il était nu, mais disons qu'il n'avait pas envisagé l'idée de se cacher de la vue de la jeune femme. Du coup, c'est une flic, et il est dans la merde. Il se rappela d'ailleurs la scène de la bijouterie, et songea que cette nana devait certainement être la même dont il avait entendu la voix avant sa transformation. Super idée de le suivre, franchement.
Il jeta un bref regard au cercle de sorbier dont elle venait de parler, un sourcil arqué. Donc elle était habituée au monde surnaturel, après reste à voir si c'était la première fois qu'elle voyait un kanima ou pas… franchement, il se serait passé de cet honneur. Il détestait quand quelqu'un se rendait compte que lui et cette bête hideuse étaient en fait la même personne – «personne» n'étant peut-être pas le terme adéquat, mais qu'importe. Il devait au moins dire qu'elle avait eu le bon réflexe en se créant une barrière de sorbier.
Je suppose que oui, finit-il par répondre lassement.
Puis il haussa les épaules à sa question ; c'est vrai qu'il faisait pas vraiment chaud et qu'il risquait de geler sur place si il restait plus longtemps ainsi.
Ça serait pas de refus, en effet.
Mais avant qu'elle ne dise ou fasse quoi que ce soit, Wolfgang se sentant presque obligé de lui poser une question à son tour, plissa les sourcils et prit une grande inspiration, jetant un nouveau regard circulaire dans l'endroit avant de reposer ses yeux sur elle.
Il s'est passé quoi, exactement ?

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Sam 21 Jan - 12:38
An attempt of flight that ends at the supernatural.

feat. Wolfgang & Thalia

Je n'étais pas particulièrement à l'aise devant un homme nu que je ne connaissais même pas. C'était difficile pour moi de relever la tête, je me contentais de regarder le sol ou les alentours sans vraiment poser les yeux sur cet homme. J'ai tout de même pris le temps d'observer son visage histoire de m'en souvenir au cas où. Je n'étais pas non plus soulagée sur le fait qu'il soit redevenu humain, j'ignorais encore si je pouvais me sentir en sécurité ou toujours en terrain glissant. Il semblait un peu perplexe, je sentais qu'il y avait quelque chose qui clochait, mais a part qu'il se transforme en énorme lézard bien flippant. Je lui avais donc demandé préalablement si je pouvais sortir de mon cercle. Sa réponse fut évasive, comme s'il était ailleurs que dans cet entrepôt. Je glisse un pied doucement en dehors de ma barrière de protection tout en observant les pieds de cet homme, un seul mouvement brusque de sa part et je retourne vite fait bien fait dans mon cercle. Cependant, il ne bouge pas, je me risque à lever les yeux, mais je les dirige de nouveau sur le sol. Il a bougé et son anatomie est désormais plus visible que prévu. Je décide de rester professionnel, après tout ce n'était pas la première fois que je voyais un homme nu. Je me rappelle d'une petite affaire assez drôle d'ailleurs que j'ai dû régler il y a deux semaines. Un voisin trop bruyant qui a finalement décidé de courir nu dans les jardins de ses voisins puis de se jeter dans leurs piscines. Je devais avouer que moi et mon collègue de ce soir-là nous avions bien ri, nous avions eu un mal de chien à nous contenir et garder une attitude professionnelle. L'homme était complètement ivre et franchement il ne faisait vraiment pas le malin le lendemain. Je m'écarte un peu du sujet, revenons à notre homme-lézard. Ce dernier accepte que je lui file une couverture, je ne sais pas lequel des deux étaient le plus soulager à l'idée qu'il soit couvert, mais c'était une bonne chose. J'allais reprendre la parole quand sa question me stoppe en plein élan. Je le regarde un peu étonnée. J'en déduis rapidement qu'il doit perdre la mémoire lorsqu'il se subit ses transformations. Je le contourne en retirant ma veste puis-je lui la tends pour qu'il se couvre. Je le regarde droit dans les yeux histoire d'éviter que mon regard se heurte là où il ne le souhaite pas. " Eh bien j'ai entendu une vitre se briser à la bijouterie plus bas." Je croise les bras devant ma poitrine. " Je faisais ma ronde et du coup attirer par le bruit je suis venue jeter un oeil et au lieu de tomber sur un humain je suis tombé sur ce lézard, enfin vous, sans vous offenser bien entendu." Je passe une main dans ma chevelure brune puis-je la laisse glisser sur mon visage pour la stopper en dessous mon menton. " Je vous ai suivi, je suis un peu curieuse des créatures que je ne connais pas, j'ai vite compris que ce n'était pas une super idée en fait." Je grimace, c'était même vachement stupide en réalité. Je n'avais aucune idée à quoi m'attendre et j'avais foncé tête baisser, mes frères m'auraient tué s'ils savaient, mais je garderais cette anecdote pour moi.Je me dirige vers la sortie de l'entrepôt puis je me tourne vers l'homme dont je ne connaissais toujours pas l'identité. " Ma voiture est un peu loin, on va devoir passer par les ruelles." On a eu de la chance de ne pas avoir été vu pendant notre course-poursuite, je ne voulais pas prendre le risque qu'une voisine affolée par la vue d'un homme à moitié à poil lui fasse appeler le poste. J'ignore comment j'expliquerais une telle chose, sauf au shérif évidemment, lui il savait que notre monde n'était pas aussi simple que la plupart le croient. " Je suis Thalia en passant." Je lui adresse un sourire rapidement, puis j'emboite le pas pour aller chercher de quoi mieux couvrir mon hôte.

made by guerlain for bazzart
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kanima
avatar
Messages : 247
Jeu 16 Fév - 16:12
An attempt of flight that ends
at the supernatural
Thalia & Wolfgang
If I told you what I was, would you turn your back on me ? Even if I seem dangerous, would you be scared ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough, if this problem lies in me.

Cette situation était des plus étranges, il fallait bien le reconnaître. Faut dire qu'une transformation, et ainsi le retour brutale à la réalité et à sa forme humaine, n'arrivait que rarement devant une personne – quand bien même il croisait quelqu'un sous sa forme de kanima, généralement ledit «quelqu'un» ne voyait que ce lézard humanoïde déambuler les rues et grimper sur les murs, rien de plus, et au fond c'était la meilleure chose qu'il soit. Au moins, il n'avait aucun risque qu'on le reconnaisse, et tant pis si il ne se rappelait pas de cette personne qui avait eu le malheur de le croiser, c'était peut-être mieux comme ça au final. Sauf que là, ça n'avait rien à voir. Il avait eu le malheur de retrouver sa forme humaine devant les yeux d'une jeune femme, flic qui plus est – et qui dit retrouver sa forme humaine dit se retrouver complètement nu, parce qu'il était rare que ses vêtements survivent à un tel changement de corps. Disons que pour la première impression et la crédibilité, on repassera. Alors évidemment, il n'était point surprenant qu'il maudisse le simple fait de ne pas pouvoir contrôler ses transformations qui arrivaient d'un claquement de doigts, sans qu'il ne puisse rien y faire. Il avait parfois l'impression qu'on se jouait de lui et ça le foutait en rogne. C'était surtout ça, qui l'agaçait, au fond. À côté de ça, se retrouver à poil devant une gonzesse était clairement le cadet de ses soucis et de ses angoisses, vraiment.
La demoiselle, suite à la réponse de Wolfgang, glissa alors hors de son cercle fait de sorbier, sans pour autant quitter la silhouette du blond plus loin – enfin, plus ou moins, c'est clair que surveiller un mec nu ne devait pas être très facile à faire. Wolfgang ne la lâcha pas des yeux non plus d'ailleurs, quelque peu intrigué. Maintenant qu'il reprenait peu à peu ses esprits, il se mit à se poser des questions sur cette fille. Qu'est-ce qu'elle était, au juste ? En tout cas, il était certain qu'elle s'y connaissait un minimum sur le surnaturel si elle avait en sa possession du sorbier, qu'elle savait son utilité et comment l'utiliser. C'était pas donné à tout le monde, ça. Quoique, c'était néanmoins recommandé pour quelconque habitant de cette ville, pas vrai ?

Évidemment, la réaction de la jeune femme ne passa pas inaperçue, et au fond il s'y était un peu attendu, à ce qu'elle soit surprise. Visiblement, elle connaissait le surnaturel, mais pas assez pour savoir ce qu'il était exactement comme créature. Lui-même avait eu du mal à le comprendre, m'enfin qu'importe. Même si elle ne l'avait pas encore explicitement dit, c'était évident pour Wolfgang, allez savoir pourquoi et comment il avait deviné ça. L'instinct, peut-être.
Le jeune homme la remercia brièvement lorsqu'elle lui tendit sa veste – certes un peu serrée pour lui si elle était dédiée à une propriétaire de sexe féminin, m'enfin, ça fera l'affaire et c'était toujours mieux que rien. Puis il l'écouta attentivement, curieux de savoir comment les choses s'étaient passées. Il espérait surtout n'avoir rien fait de… comment dire… brutal ? Du genre tuer ou blesser quelqu'un devant ses yeux, ceci dit il n'y avait l'air d'avoir personne dans les alentours et ce serait plus qu'étonnant qu'elle ait réussi à le suivre sur une longue distance.
Enfin, elle mentionna l'incident du cambriolage un peu raté qui lui revint aussitôt en mémoire – il savait, par chance, se souvenir de ce qu'il se passait juste avant les transformations, ce qui pouvait souvent être utile quand on y réfléchissait bien. Il eut une petite grimace à peine perceptible tandis qu'il détournait quelques secondes les yeux.
Ça risque pas de m'offenser, c'est un peu ce que je suis. Un lézard monstrueux qui braquait des bijouteries… ouais, disons ça comme ça. Heureusement que vous n'avez rien eu dans ce cas.
Au fond, il s'en foutait un peu, et son ton totalement neutre ainsi que son air indifférent le laissaient quelque peu penser. Il voulait juste l'aider à éclaircir un peu ce bordel, et lui assurer qu'il n'y était pas pour grand-chose dans cette histoire… sait-on jamais, simple précaution. C'est vrai que ce n'était pas très intelligent de poursuivre une créature que l'on ne connaît pas, mais au moins, d'un côté, il savait maintenant qu'il avait eu raison et qu'elle n'avait aucune information sur les kanimas, et c'était peut-être mieux ainsi.
Il hocha la tête lorsqu'elle lui annonça qu'ils allaient devoir faire marche arrière et traverser des ruelles avant de rejoindre sa voiture – de toute façon il n'avait pas le choix, il ne voyait pas où il pourrait aller dans un tel état.
Moi c'est Wolfgang, répondit-il simplement lorsqu'elle lui donna son prénom.

Made by Neon Demon



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Avr - 6:49
An attempt of flight that ends at the supernatural.

feat. Wolfgang & Thalia

Je me retenais de lui poser un tas de questions sur sa nature, sur sa transformation, mais je sentais que mon interlocuteur n'était pas très causant et surtout je n'avais aucune envie de revoir ce gros lézard qui ne m'avait vraiment pas semblé sympathique. J'ignorais tout de la créature que j'avais eue en face de moi, cet homme pouvait se transformer complètement, c'était à la fois fascinant et effrayant. Je n'étais qu'une pauvre petite humaine sans défenses aux yeux de tous et même si je savais me défendre, mais face à une créature je ne faisais pas long feu, surtout quand je ne connaissais rien de cette dernière. Le jeune homme ne semblait pas du tout offenser par l’appellation que je venais de donner à sa forme surnaturelle. Je sentais que dans ses propos il n'était pas vraiment fan de se coter de sa vie, en même temps je ne pense pas que j'aimerais cela moi non plus. C'était tout de même complètement différent d'un loup-garou, eux se souvenait de ce qu'ils faisaient, pour la plupart ils étaient maîtres de leurs mouvements et décisions. Cet homme lui ne semblait pas être présent lors de ses transformations, il ne se souvenait de rien et mettait un peu de temps avant de rassembler ses idées et ses sens. " Non je n'ai rien eu ne vous en faites pas." J'esquisse un léger sourire en me grattant la tête. Je n'étais pas vraiment dans le genre prudent quand je m'y mettais, on me le reprochait souvent. C'était certainement ce gout du risque qui m'avait envoyé dans les forces de police et avant cela dans le domaine militaire. Je lui avais prêté ma veste, elle était un peu petite pour lui, cependant il n'était pas totalement nu comme un ver. Je lui fais signe de me suivre afin de rejoindre ma voiture et lui prêter une couverture chaude. Il ne devait pas avoir bien chaud dans son état. J'en profite pour me présenter et il en fait de même. Il avait un prénom original, mais il n'était toujours pas disposé à vraiment lancer une discussion, donc je garde ce commentaire pour moi. Nous marchions dans le silence, mais ce dernier me semblait pesant, je décide donc de le briser. " Je ne veux pas être indiscrète, mais ça arrive souvent ce genre de situation?" Et voilà mon coter flic refait surface, je me maudis parfois de ne pas savoir tenir ma langue.Nous arrivons rapidement à mon véhicule, j'ouvre la portière arrière et attrape une couverture assez grande pour envelopper aisément Wolfgang. Une fois ce dernier chaudement recouvert je referme la porte en passant une main dans ma chevelure brune. " Je vais vous reconduire chez vous." Je n'allais pas lui créer encore plus d'ennuis avec cette histoire d'effraction, certes ça ne faisait pas vraiment professionnel de ma part, cependant je me voyais mal expliquer la situation sur un rapport. Je vais me contenter de dire que les lieux étaient vides à mon arrivée.

made by guerlain for bazzart


Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kanima
avatar
Messages : 247
Sam 15 Avr - 9:00
An attempt of flight that ends
at the supernatural
Thalia & Wolfgang
If I told you what I was, would you turn your back on me ? Even if I seem dangerous, would you be scared ? I get the feeling just because everything I touch isn't dark enough, if this problem lies in me.

En soit, ce n'était pas du tout compliqué pour Wolfgang de deviner à quel point cette jeune femme voulait le bombarber de questions à propos de ce qu'elle avait vu, ce qui était d'ailleurs compréhensible puisque ce n'était pas tous les jours que l'on croisait un kanima dans la rue. Ce qui l'était moins, c'est qu'elle tentait vainement de cacher cette curiosité pourtant facilement visible dans son regard, restant ainsi muette et silencieuse, ne posant aucune de ces questions qui semblaient quand même la tarauder depuis tout à l'heure. Wolfgang était très observateur, mais même pour quelqu'un qui ne voyait rien, c'était aussi évident qu'un nez au milieu d'une figure. Peut-être qu'elle gardait le silence pour la simple et bonne raison qu'il ne lançait pas la discussion non plus – enfin ça, ce n'était pas surprenant venant de Wolfgang, et autant dire que ce n'est pas aujourd'hui que cela changerait. Et puis, lui, il n'avait aucune curiosité à assouvir par rapport à cette fameuse Thalia qui paraissait tout à fait normale à première vue – quoique, le fait qu'elle ne soit pas particulièrement effrayée comme le seraient d'autres personnes restait tout de même étrange, mais soit. Elle était sûrement habituée au surnaturel, assez pour ne plus être terrorisée à la vue d'une nouvelle créature qu'elle ne connaissait pas. Tout ça pour dire que Wolfgang n'allait guère la pousser à parler, si elle ne le faisait pas, c'était même peut-être mieux ainsi. Le silence ne l'avait jamais dérangé, alors si elle n'osait pas le questionner, elle ne devait clairement pas compter sur lui pour la mettre à l'aise et lancer la conversation.
Lorsqu'elle lui assura qu'elle n'avait rien eu, le tout avec un sourire, Wolfgang ne releva pas. Il s'efforça de lui adresser un très bref sourire, tellement bref qu'il aurait pu passer inaperçu sans problème, puis il reprit son air neutre dans la même seconde. En fait il commençait à se demander pourquoi le kanima ne l'avait pas attaquée – même si il avait remarqué la barrière de sorbier près de la jeune femme, ce qui expliquait pourquoi elle n'avait rien, il était pourtant persuadé que le kanima n'avait pas cherché à l'attaquer, qu'il y ait eu la barrière ou non. Ce qui, en soit, était étrange, car si la créature n'attaquait pas, généralement elle s'enfuyait sans demander son reste. Qu'est-ce qu'il s'était réellement passé ? Il aurait aimé le savoir, mais il savait qu'il ne pourrait jamais en avoir la possibilité.

Après ça, ils se mirent donc en route, sortant de ce… hangar étrange, ressemblant à une usine délabrée, enfin il ne savait pas trop et au fond il s'en foutait complètement, il était juste ravi de quitter cet endroit une bonne fois pour toute. Heureusement, la voiture de la flic n'était pas loin, il la voyait d'ici – se promener à poil dans la rue n'avait jamais été son trip, normal vous allez me dire, et d'ailleurs il croisait les doigts pour que personne n'apparaisse soudainement dans cette ruelle, il serait dans de beaux draps sinon. Encore que, si il était accompagné d'un représentant de la loi – super d'ailleurs, lui qui n'avait jamais été ami-ami avec les flics –, ça passerait peut-être mieux que si il était vraiment tout seul. Au pire elle inventerait une histoire complètement stupide mais que tout le monde croirait, ils étaient doués pour ça les poulets.
Alors qu'ils n'étaient qu'à quelques mètres du véhicule, Thalia le sortit de ses pensées en brisant le silence une énième fois, lui posant enfin une question – comme quoi il avait eu raison depuis le début en pensant que la jeune femme s'interrogeait à propos de ce lézar humanoïde. La question ne le surprit d'ailleurs pas le moins du monde, alors, toujours sans dévoiler aucune émotion particulière, Wolfgang posa ses yeux clairs sur elle et haussa les épaules.
Plus ou moins, presque toutes les nuits je dirais. Ça dépend.
Il tâchait néanmoins de rester assez vague, ne voulant pas dévoiler une quelconque information compromettante. Se mettre une flic sur le dos, qui en plus savait pour sa nature et connaissait son visage, était vraiment la dernière chose qu'il souhaitait.
Vous êtes habituée à tout ça, pas vrai ?
Bon, allez, il lui refilait un petit coup de main quand même. Quoique, pour le coup, ça l'intéressait vraiment de savoir, lui qui s'était fait l'hypothèse tout à l'heure mais qui n'avait pas encore réussi à la valider pour de bon ou pas.
Ils arrivèrent donc près de la voiture et la brune lui prêta cette fameuse couverture que Wolfgang mit autour de lui sans broncher. Enfin entièrement couvert, il regarda Thalia de haut en bas, un sourcil arqué, alors qu'elle venait de lui proposer de le ramener chez lui.
Et à propos de la bijouterie ? Qu'est-ce que vous allez faire ?
Il s'imaginait bien qu'elle ne l'avait pas oublié, ou alors elle était vraiment médiocre dans son boulot, et il voulait être certain qu'elle ne lui cherche pas les noises à propos de ça – il avait vraiment d'autres problèmes à régler, pour le coup.

Made by Neon Demon



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» The crows flight straight
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» [Topic à supprimer SVP] Mes screens FSX
» The Baggins of Bag End..Bilbo le Hobbit ( En cours )
» [Le Cycle de Hoth] Paquet de Force 4 : L’Attaque de la Base Echo - Assault on Echo Base

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Sujets Terminés-
Sauter vers: