AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les Bottins  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  



 

Le forum est présentement en HIATUS
Il vous reviendra très bientôt!!
Les inscriptions sont pour l'instant fermées

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Calista • I think I need some help...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


were-coyote
avatar

Messages : 290


MessageSujet: Calista • I think I need some help...   Sam 24 Déc - 7:17

→ Calista était allergique à la noix de coco depuis qu'elle avait six ans mais avec sa transformation, son allergie a disparue.
→ La brune a pour habitude de jouer avec un médaillon qu'elle a toujours autour du coup quand elle est nerveuse, ou de bouger sa jambe quand elle est à table et que l'anxiété la gagne.
→ Elle déteste le sentiment de faiblesse. Être inutile, fragile, faible. Elle aime pouvoir se rendre utile, mettre ce qu'elle sait au profit des autres, aider son entourage ou même des inconnus.
→ Si elle a voulu faire des études de psychologie c'est bien sûr dans le but de devenir psychologue ou psychiatre pour aider les personnes qui ont besoin de parler, ou en allant plus loin, aider les personnes qui ont des troubles mentaux à aller mieux. Elle n'est pas sûre de si elle veut s'arrêter à la psychologie ou si elle veut aller plus loin et aller vers des horizons plus sombres - en quelque sorte - si je puis dire.
→ La demoiselle a une peur bleue des araignées, surtout si elles sont grosses et toutes velues.

Calista Delacour
  • Es-tu un "howler" de naissance ou tu as subi une transformation ? Peux-tu nous en dire plus ?
  • J'ai été transformée une nuit. Les médecins avaient cru que c'était une morsure de chien quand ils m'ont soignée à l'hôpital. Il s'est avéré qu'ils avaient tout faux puisqu'à la pleine lune qui a suivit, j'ai subis ma première transformation. J'ai fais une véritable carnage. Le lendemain, je me suis réveillée nue dans mon jardin et j'étais couverte de sang. En regardant les infos, j'ai compris. J'ai eu beaucoup de mal à vivre avec ça. Heureusement que je me suis souvenue de ce qu'avait dit Isaac. J'ai donc tout fait pour le retrouver pour qu'il m'aide. Et je ne regrette pas ce choix même si je dois vivre avec les morts que j'ai laissé derrière moi cette nuit-là...

  • Te contrôles-tu quand arrive la pleine lune ou au contraire, es-tu un danger pour ton entourage ? Développes.  
  • J'ai eu du mal à apprendre à me contrôler. Ce fut un long travail mais heureusement j'ai eu de l'aide. Isaac, Stiles, Scott, Saleem, ils ont tous été là pour m'aider à leur manière. J'ai beaucoup appris grâce à eux. Je ne pense pas être un danger pour mon entourage, mais qui sait si une émotion quelconque ne pourrait pas me faire perdre le contrôle? Sommes-nous à cent pour cent maître de nous-mêmes? Qui sait?

  • Tu n'as plus ou presque plus de pouvoirs, comment te sent-tu de redevenir partiellement humain ? Comment comptes-tu agir afin de rétablir la situation ?
  • Bizarre. Je me sens vraiment bizarre. J'aurais tout donné pour ne plus être surnaturelle et pourtant, je me suis habituée à avoir ces capacités. Même si longtemps je me suis sentie faible, j'ai pris l'habitude. Et j'avoue que maintenant que j'ai perdu une grande partie de mes capacités, j'aimerais les retrouver. Je retrouve à nouveau cette sensation de faiblesse alors que j'avais à peine apprit ce que cette morsure m'avait apportée. Et je déteste cette sensation de faiblesse... Je ne sais pas comment rétablir la situation. La bande d'Isaac a beaucoup plus l'habitude que moi de ce genre d'évènements surnaturels. Mais je compte bien faire tout ce qui est en mon pouvoir pour les aider, eux et toutes les autres créatures, à retrouver ce qui nous a été enlevé.

  • Gabriel McCullough demande un Hellhound en échange de la liberté des habitants de Beacon Hills. Quelle est ton opinion à ce sujet ?
  • J'en pense qu'on ne doit pas céder au chantage. Je pense qu'on peut trouver une autre solution à la situation si on s'y met tous. Il y a toujours une faille à quelque part. Il faut juste qu'on réussisse à la trouver, pas vrai?

  • Âge
  • 19 ans

  • Lieu de naissance
  • Paris, France

  • Nationalité
  • Française

  • Travail/Études
  • Etudiante en psychologie

  • Qualités
  • Gentille - Drôle - Attachante - Calme - Simple - Intelligente - A l'écoute - Déterminée - ...

  • Défauts
  • Impatiente - Anxieuse - Timide - Bordélique - Tête en l'air - Maladroite - Bavarde - Trop curieuse - ...

  • Connais la vérité sur le surnaturel?
  • Oui

  • Groupe
  • Howlers

  • Race
  • Coyote-Garou

  • Type
  • Bêta

  • Célébrité
  • Danielle Campbell

  • Autre
  • Aucune information

  • Code de validation
  • The strenght of the pack is the wolf and the strength of the wolf is the pack.

We are all puppeteers.

Ton pseudo/Prénom: Ruby*/Muriel Ton âge: 23 ans
Comment as-tu connu le forum?: Je ne sais plus.
As-tu déjà été sur le forum? Si oui, qui étais-tu?: Calista est mon premier personnage
Quest-ce qui t'as convaincu de t'inscrire sur Every monster?: Le lien avec Isaac en priorité
Le mot de la fin ? : Nop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


were-coyote
avatar

Messages : 290


MessageSujet: Re: Calista • I think I need some help...   Sam 24 Déc - 7:24

Le soleil commençait déjà à pointer le bout de son nez. Par chance, il se levait plus tôt que la grande majorité des habitants de ce quartier. J'ouvris difficilement les yeux en sentant les rayons du soleil caresser ma peau. Je fermai doucement ma main et je sentis dans celle-ci de l'herbe. De l'herbe ? Je ne comprenais pas ce qu'il se passait. Je bougeai un peu mon regard, comme si j'étais en quelque sorte dans les vapes et que j'émergeais tant bien que mal. Je pus constater que j'étais dans mon jardin. Mais que faisais-je dans mon jardin ? Je me redressai et vis que je n'avais plus de vêtements. Tout ceci commençait à me faire paniquer. Je me levai et courus rapidement dans la maison que j'avais pour moi seule, mes parents étant – comme très souvent – en voyage d'affaires. Je fermai la porte derrière moi et m'adossai à cette dernière en espérant que personne ne m'avait vu nue. Je fermai la porte à double tour avant de monter en catastrophe les escaliers, puis j'empruntai en quatrième vitesse le couloir menant à la salle de bain.

Je me mis devant le miroir. Du sang... J'avais du sang sur moi... Je ne me souvenais de rien mais les larmes commencèrent déjà à couler le long de mes joues sans que je n'y puisse rien. Je me dépêchai d'aller dans la douche pour me nettoyer en pleurant à chaudes larmes. Je ne me souvenais de rien du tout ! Pas une seule bribe de souvenir ne me revenait ! Rien ! Comme si ma mémoire avait été effacée ! Je crois que je restai près d'une demi-heure dans la douche, alternant entre rinçage puis savonnage – sans que l'eau ne coule pour ne pas utiliser inutilement cette ressource – puis à nouveau rinçage et à nouveau savonnage... Tout ça durant environ une bonne demi-heure pour être sûre d'être totalement propre et nettoyée de tout ce sang. Et mes larmes n'avaient pas cessées de couler une seule seconde. Ma respiration était saccadée par les sanglots.

Je sortis de la cabine de douche et j'enfilai mon peignoir. Je me regardai dans le miroir. « Qu'est-ce-que j'ai fais... ? » Je n'avais toujours pas la réponse. Je me dirigeai vers ma chambre et regardai autour de moi. Je me sentais soudainement étrangère à ma propre chambre. Vous y croyez ? Pourtant, c'était la vérité et surtout ma triste réalité. Je vis une photo de mes parents et moi quand j'étais petite. Ils étaient présents à cette période là, durant mon enfance. Ce n'était que vers l'adolescence qu'ils avaient commencé à aller plus souvent en voyage d'affaires. C'était souvent qu'ils partaient mais quand ils étaient là – à savoir malgré tout la moitié du temps – on profitait de chaque instant. Je souris doucement en prenant le cadre en main. Cadre que je lâchai d'un seul coup en voyant à la place de mes ongles des... griffes ?! Le cadre se brisa au sol et je sursautai d'autant plus. Mon cœur se remit à battre la chamade. Que m'arrivait-il ?! Je commençai à faire les cent pas. Aller mémoire, reviens moi ! J'avais besoin de comprendre ce qu'il se passait!

Je regardai autour de moi en quête du moindre indice, du moindre signe que je n'étais pas folle ou que j'hallucinais, que rien de tout ça n'était réel. Que je n'avais pas de griffes. Les larmes me brouillaient la vue mais je repérai une autre photo. Isaac... Je m'approchai pour la prendre dans ma main. Non... Je n'étais pas comme lui, comme est-ce-que tout ça pouvait être vrai ? Je n'étais pas un... loup... Je le saurais sinon, pas vrai ? Isaac... Il me manquait chaque jour qui passait depuis les quatre mois et demi qu'il était partis. J'allai m'asseoir un instant sur le rebord de mon lit pour tenter de remettre mes idées à leur place, de reprendre mes esprits. Tout du moins si c'était possible.

• FLASHBACK :

C'était une simple soirée qui avait scellée notre amitié et une période de ma vie. J'étais un peu en train de m'ennuyer parce que je devais avouer que j'étais surtout venu pour accompagner une amie un peu plus âgée mais cette dernière était déjà bien saoule et m'avait complètement oubliée. J'étais debout contre une table, un verre à la main, en train de me demander ce que je faisais là quand un type me bouscula. Je renversai mon verre sur le garçon à côté de moi. Garçon qui lui aussi semblait être seul. Imaginez ma gêne d'avoir renversé mon verre sur lui ! Je m'étais confondue en excuses ce qui l'avait fait sourire, par chance. Certains, sans doute un peu éméchés, m'auraient sûrement râlé dessus. Vous savez comment peuvent parfois être les gens saouls. Finalement, cette bousculade s'était transformée en une discussion. Une discussion très agréable. A cet instant précis, je ne regrettais plus le moins du monde d'avoir accompagnée mon amie. La soirée toucha à sa fin mais Isaac et moi nous étions échangés nos numéros et nous nous étions revus rapidement, à de nombreuses reprises.

Isaac fut mon premier amant. J'avais seize ans. Il s'était montré doux et très tendre. Ce n'était pas du tout prévu, c'était juste arrivé comme ça. Une sortie un soir et une chose en entraînant une autre, j'avais finis par lui offrir ma virginité. Il avait ma confiance, on se connaissait à ce moment là depuis quelques semaines. Cependant, ça ne s'était plus jamais reproduit. Nous n'avions plus jamais eu de rapports par la suite. Nous ne sortions pas ensemble et nous n'étions jamais sortis ensemble. Nous étions juste de très bons amis.

Un jour, il semblait avoir enfin assez confiance en moi, ou plutôt une confiance aveugle en moi, puisqu'il m'avoua sa véritable nature. Un loup-garou... C'était dingue ! J'aurais pu prendre peur, j'aurais pu péter un plomb. Mais non. Enfin, si, bien sûr que ça m'avait foutu la trouille. Se dire qu'on fréquentait un loup depuis presque qu'un an, qu'on avait couché avec et qu'il aurait pu me tuer ou que savais-je d'autre en l'espace de quelques secondes, oui, ça foutait quand même la trouille. Logique. Je lui avais demandé de me montrer. Ce qu'il fit. J'avais sursauté comme une dingue avant de m'approcher, le cœur battant à tout rompre, et de poser ma main sur sa joue. Ce fut un peu étrange au début, mais je m'étais assez vite habituée à l'idée que je traînais avec un loup et que l'adulte l'accompagnant n'était autre qu'un chasseur. Chris Argent. Je l'aimais beaucoup aussi, je devais l'admettre.

• FIN DU FLASHBACK

Quatre longs mois que mon premier amant, mon meilleur ami, mon confident, était partis. Sans rien dire. J'avais encore du mal à croire qu'il avait pu me faire ça. Me laisser, du jour au lendemain. Ce n'était pas cool pas vrai ? Je crois... Qu'il m'avait brisé le cœur. Je soupirai doucement avant de secouer légèrement la tête de droite à gauche. Penser à lui n'allait pas m'aider à savoir ce qu'il s'était passé. Je laissai la photo sur le lit et partis en quête des dossiers où étaient soigneusement rangés tout ce qu'on avait de l'hôpital – comme les radios, les résultats des prises de sang, etc... – et une fois ces dossiers trouvés, je cherchai celui à mon nom. Et là, je crû que mon cœur allait arrêter de battre. J'avais une morsure mais je souffrais d'un trouble post je sais pas trop quoi. Je me fichais royalement du nom de quoi je souffrais. Ce qui était important, c'était que le choc avait fait que j'avais oublié ce qu'il m'était arrivé. Seul un témoin avait dit que j'avais été mordue par un chien... Je me levai et allai au calendrier. La pleine lune... C'était cette nuit... Mais une morsure de chien ça ne vous fait pas vous réveiller un lendemain de pleine lune, nue, dans votre jardin, du sang sur le corps, et sans souvenirs de la nuit passée... Je m'empressai de tout ranger à sa place avant de retourner dans ma chambre. Je m'habillai et regardai la photo d'Isaac et de moi. « Peu importe pourquoi t'es partie... Je vais avoir besoin de toi... » Je fis mes valises aussi rapidement que possible. Je pris la photo dont le cadre avait cassé ainsi que celle d'Isaac et de moi. Je ne pouvais pas partir sans elles.

e montai rapidement en voiture pour aller en direction de l'aéroport. Je réservai un vol pour la ville la plus proche de Beacon Hills. Je patientai et réservai une voiture pour conduire jusqu'à la ville. S'il n'était plus là, peut-être qu'il était retourné chez lui, pas vrai... ? Ou peut-être que quelqu'un là-bas saurait me dire où le trouver. De toute façon, j'avais moins d'un mois pour le retrouver avant la prochaine pleine-lune et qu'il m'aide si je ne voulais pas faire à nouveau des dégâts. Je m'installai dans l'avion, angoissée. L'homme à côté de moi avait son ordinateur et il regardait les infos. La matinée avait bien avancée. Ils parlaient d'un carnage et je regardai les images. J'avalai difficilement ma salive. Ils parlaient d'une attaque d'animal. Peut-être plusieurs pour avoir fait autant de dégâts. Je détournai le regard et posai mes yeux à travers le hublot. Ma petite vie tranquille et heureuse était-elle terminée ? Je plaquais tout du jour au lendemain parce que j'avais la terrible sensation de n'être devenue qu'un monstre. Je quittais mes études de psychologie, que je pourrais reprendre là-bas sans doute. Je quittais mes parents. Je quittais mes amis. Ma maison où j'avais grandit. Mon quartier. Ma vie. Et je ne savais pas quand j'allais revenir, ni même si j'allais un jour revenir. Je finis par m'endormir dans l'avion, avant de faire un horrible cauchemar. Je massacrais des innocents. J'avais imaginé avoir la forme d'un loup, comme Isaac, mais la vérité c'était que je n'en savais rien. Je me souvenais vaguement qu'il m'avait parlé de coyote, chat, ou je sais plus trop quoi. Je ne savais même pas ce que j'étais... J'étais juste devenue un monstre... Comment est-ce-que j'allais vivre avec tout ces morts sur la conscience ?

L'avion se posa sur le sol. J'allai récupérer ma voiture. Heureusement qu'un gps était intégré. Je conduisis jusqu'à Beacon Hills. Sans savoir ce que j'allais devenir, où j'allais vivre, où trouver Isaac, ni même s'il était revenu ici. Je franchis la frontière de la ville. « Welcome to Beacon Hills ». J'aurais préféré venir pour de meilleures raisons... Mais la vérité était toute autre. « Faites qu'il soit là... Faites qu'Isaac soit ici... » Je soufflai doucement. Là allait commencer mon aventure à Beacon Hills.

Depuis mon arrivée en ville, des choses avaient bien changées. J'avais rencontrée des personnes formidables: Stiles, Scott, Saleem. J'avais fait la connaissance d'Allison aussi, revenue d'entre les morts aussi incroyable que ça puisse paraître. J'ai été kidnappée et sauvée, heureusement, avec un tas d'autres personnes. Avec Isaac, les choses se sont arrangées. Nous sommes ensemble pour le meilleur et le pire, mais rassurez-vous sans l'anneau au doigt pour le moment, ce serait rapide. Et puis honnêtement, nous avons d'autres chats à fouetter avec toutes les créatures surnaturelles mal intentionnées qui se pointent à Beacon Hills...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


sibel
avatar

Messages : 338


MessageSujet: Re: Calista • I think I need some help...   Lun 16 Jan - 12:35

Bonjour :**:
N'oublies pas que tu as jusqu'au 23 janvier pour terminer la mise à jour de ta fiche !
N'hésites pas si tu as des soucis :calin:


 
Can you hear Silence's scream ?
What if I'm far from home? Brother I will hear you call.
What if I lose it all? Oh, sister I will help you out
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


were-coyote
avatar

Messages : 290


MessageSujet: Re: Calista • I think I need some help...   Dim 22 Jan - 14:22

Merci, je pense avoir terminé la modification, je vais de ce pas le signaler (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Isaac
avatar

Messages : 437


MessageSujet: Re: Calista • I think I need some help...   Lun 23 Jan - 20:34

Love it :calin: Fiche revalidée


pieces
There’s too much smoke to see it. There’s too much broke to feel this. I love you, I love you and all of your pieces
© by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


were-coyote
avatar

Messages : 290


MessageSujet: Re: Calista • I think I need some help...   Mar 24 Jan - 7:11

Merci chou ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Calista • I think I need some help...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Calista • I think I need some help...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liens improbables [PV : Calista Manticore]
» Sauvetage raté (Alwin, Keylo, Lisa, Ilialis, Calista)
» Idryl T'allen
» [Undertaker] Le fossoyeur et la fille au coeur par trois fois brisé [PV: Undertaker & Calista Moon]
» [Bas Fond: Cimetière] Sonate pour la lune [PV: Calista Moon & Undertaker]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Let the Right One In :: Join the pack-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: