AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les Bottins  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  



 
Personnages féminins inventés : Inscriptions FERMÉES. Veuillez prioriser les PV et scénarios.

Partagez | 
 

 Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


kitsune
avatar

Messages : 315


MessageSujet: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Lun 19 Déc - 11:24



Kaylann



& Milo

Pour quelques bonbons
Bon sang, qu'est-ce qu'il faisait moche aujourd'hui ! Certes, c'était déjà la fin du mois d'octobre, mais pour un samedi c'était tout simplement déprimant. Aux alentours de dix-sept heures, le ciel était d'un gris opaque, recouvert de dizaines de nuages qui ne présageaient rien de bon et cachaient un soleil incapable de percer – faiblesse de l'astre du jour qui ne s'était pas encore réveillé sans doute. Il ne faisait ni chaud ni froid, pourtant l'humidité était omniprésente et s'infiltrait dans tous les vêtements, donnant la chair de poule à tous ceux qui se baladaient dehors malgré la météo. C'était le cas de Kaylann qui n'avait qu'une seule envie depuis ce matin : manger une pâtisserie. Ou peut-être deux, si ce n'est trois puisqu'il était déjà l'heure du goûter – qui a dit qu'à dix-sept ans on n'en prenait plus ? – et qu'elle commençait à avoir faim. Elle qui adorait grignoter n'importe quoi un peu tout le temps, il fallait reconnaître que ce temps si triste lui mettait le moral à zéro, et donc lui donnait envie de manger quelque chose de sucré. Elle avait passé sa matinée à attendre que le ciel se dégage de lui-même et que le soleil se libère de l'entrave des formes cotonneuses qui l'empêchait de réchauffer la Terre, et ce en vain. Son travail de serveuse au Chilled Whisper Coffee avait réussi à l'occuper un moment, mais puisqu'elle avait bientôt terminé il allait bien falloir qu'elle trouve quoi faire d'autre. Et pourquoi pas manger un gâteau ?

Ainsi, l'idée de rejoindre le Crystall Mall pour acheter une pâtisserie avait rapidement germé dans son esprit, et sa détermination quasi-inexistante n'avait rien pu faire contre cela. Elle avait un job désormais – petit, certes, et à temps partiel, mais puisqu'elle était étudiante et n'avait que dix-sept ans c'était assez normal –, alors elle pouvait bien s'offrir ce petit plaisir, non ? Qu'importe, elle était déjà partie de toute manière. Seules quelques rues séparaient le café où elle travaillait de l'immense bâtiment plein de magasins, et elle remercia mentalement sa mère un bref instant puisqu'elles vivait en centre-ville grâce à elle. Marchant assez vite, il ne fallut pas longtemps à la demoiselle pour rejoindre le centre commercial et la boulangerie – enfin elle ne savait pas vraiment si elle devait l'appeler ainsi – qui s'y trouvait. Ils vendaient de merveilleux gâteaux là-bas, c'était comme un rêve éveillé pour la gourmande qu'elle était.

Il n'y avait pas de porte dans ce genre d'endroit, on aurait dit un magasin encastré dans un mur, comme un trou. C'était quelque peu perturbant, mais l'adolescente avait fini par s'y habituer. Elle se dirigea vers le fond du petit lieu, là où on devait faire la queue, passant devant des dizaines de gâteaux qui, exposés derrière une vitre transparente, lui faisaient honteusement envie. Bon sang, qu'est-ce qu'elle avait faim. Par chance, il n'y avait pas grand monde, alors elle n'aurait pas à faire la queue bien longtemps. Une seule personne était devant elle, un jeune garçon à qui elle donnait – de dos en tout cas – dix ans à peine, avec sa tignasse brune un peu longue et sa petite taille. Elle vit qu'il voulait s'acheter des bonbons, semblant fouiller dans ses poches pour trouver quelques pièces sous le regard réprobateur de la bonne femme qui attendait son dû. Vu son air, ce n'était pas la première fois qu'il venait, elle avait même l'air d'être agacée par le comportement du petit bonhomme qui n'avait visiblement pas de quoi payer ce qu'il voulait. Sentant son cœur se serrer, Kaylann fit un pas en avant, d'abord hésitante puis finalement convaincue que c'était ce qu'elle devait faire. « Excusez-moi, vous pourriez rajouter un éclair au chocolat s'il vous plaît ? » Ne comprenant pas, la vendeuse ne s'exécuta qu'après avoir vue l'adolescente sortir de sa poche suffisamment de pièces pour payer le tout. « Merci, » fit-elle une fois cela réglé, offrant un bref sourire à la caissière qui devait trouver cette gamine bien étrange. Puis elle se saisit de son gâteau ainsi que du sachet de bonbons et s'éloigna, lançant un bref regard au brun pour qu'il la suive. Elle quitta le petit magasin, faisant encore quelques pas avant de se tourner vers lui, un léger sourire éclairant son visage. « Tiens, c'est pour toi, » fit-elle en lui tendant le paquet de bonbons qu'il n'aurait pas pu se payer seul. « La prochaine fois tu ferais mieux de compter... elle avait pas l'air très contente, » opina-t-elle avec une légère grimace. Moue presque enfantine, il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ne la prenne pas pour une idiote, et tant qu'à faire qu'il ne parte pas en courant. Elle fit encore quelques pas avant de le regarder à nouveau, penchant légèrement la tête sur le côté. « Je peux te demander ton prénom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


werewolf
avatar

Messages : 65


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Ven 23 Déc - 15:50

Tu avais vécu beaucoup de chose en un an, des bonnes, des très bonnes, des mauvaises, des horribles, un nombre bien supérieur à celui des autres gamins de ton âge, un nombre bien supérieur à ce que quelqu’un d’autres pourraient endurer. Ton secret, garder le sourire quoi qu’il arrive. Et c’est ce que tu t’évertuais de faire, en tentant de passer un maximum de temps avec des gens que tu aimais ou en faisant justement des choses que tu aimes. Du skate, voir Emmy, coller Malia, rencontrer d’autres personnes ou bien sortir. Malheureusement, tu ne pouvais pas te contenter de faire uniquement ce qu’il te plaisait et tu devais aussi aller à l’école. Cet endroit que tu détestais et dans lequel tu t’ennuyais à mourir. Disons le clairement, du haut de tes onze ans tu pouvais d’or et déjà affirmer que les études n’étaient pas pour toi. Tu t’ennuyais et surtout il était insupportable pour toi de devoir rester assis toute la journée. Alors tu agitais ta jambe, faisais tourner ton crayon sur ta main, jouais avec le clique de ton stylo à quatre couleurs mais le temps te paraissait interminable, ta concentration n’y étais pas et tu ne retenais que peu de choses de ta journée. En ajoutant cela à certaines de tes préoccupations, on peut dire que tu te retrouvais totalement déconnecté de la réalité par moment malgré tes efforts et la bonne volonté que tu tentais par moment de mettre. Les cours finis, tu te décidais de faire une escale avant de rentrer, de toute façon tu avais le temps, il n’était que dix-sept heures mais tu n’allais pas trop trainer pour ne pas qu’Henry s’inquiète. Tu voulais simplement passer à la boulangerie pour t’acheter quelques bonbons, normalement il devait te rester quelques sous pour te prendre un paquet. Tu tétais empressé de te rendre au centre commercial afin de rejoindre le petit magasin que tu souhaitais. Tu t’y rendais désormais à pied évitant un peu de te déplacer en skate en pleine rue afin de ne plus te faire renverser une énième fois par une voiture. Ca commençait à faire beaucoup. Néanmoins, tu ne pouvais t’empêcher de courir. Te défouler te faisait le plus grand bien et parvenais même à t’apaiser un peu, le temps d’une heure avant que tu ne redeviennes une boule d’énergie à nouveau.
Lorsque tu atteignais finalement ta destination, tu te rangeas derrière la file en attendant patiemment ton tour sans prendre la peine de compter tes sous. Tu te donnais une somme approximativement sans te rappeler que tu les avais déjà utilisé, et que ton argent de poche ne devait pas tomber avant la semaine prochaine. Tu passais une main dans tes cheveux tombant sur tes yeux avant de les repasser derrière ton oreille. Tu souriais même à la vieille dame venant d’acheter son pain lorsque tu croisais son regard. Plus qu’une personne et ça serait ton tour, ce qui ne tardait pas à arriver. Finalement, ton tour arriva et la vendeuse, habitué à te voir régulièrement te demanda ce que tu souhaitais. Tu ne l’aimais pas, tu la trouvais aimable comme une porte de prison mais les prix ici étaient les plus avantageux pour ton maigre budget. Tu choisissais alors l’un des sachets rempli présenté dans le panier juste devant la caisse puis elle le prenait, le posant à côté d’elle avant de te demander l’argent. Tu fouillais alors dans ton sac à dos abimé, dans la pochette avant, pour n’en sortir un peu de monnaie, vraiment insuffisante pour pouvoir te payer la totalité. Te te sentais alors quelque peu gêné et n’osais rien dire sous le regard accusateur de la bonne femme qui t’impressionnait. Les larmes te venaient aux yeux et tu songeais à partir en courant quand une voix, interrompis ce moment gênant pour demander à la vendeuse d’y ajouter un éclair au chocolat. Tu ne comprenais pas pourquoi elle demandait ça, était-elle trop impatiente d’attendre ? Elle n’avait pourtant pas l’air agacé au contraire, elle semblait plutôt gentille mais tu ne te fiais pas aux apparences. Tu reculais alors de quelques pas, te rapprochant de la sortie du magasin. De toute façon tu n’avais pas de quoi payer. Tu croisais une dernière fois le regard de la jeune femme qui te fit signe de la suivre en dehors du magasin, ce que tu fis sans hésité, tu voulais quitter cet endroit à tout pris. Tu la rejoignais et répondit à son sourire quand elle t’en fit un pour finalement te donner le sachet que tu désirais. « C’est vrai ? Oh merci ! » Tu le prenais timidement sans vraiment oser la regarder dans les yeux. Tu te sentais un peu mal à l’aise, comme un enfant que l’on va engueuler. Elle te disait de mieux compter tes sous en se moquant un peu de la vendeuse. « J’pensais que j’avais assez mais non en fait… » Tu haussais les épaules, reprenant peu à peu ton sourire qui te caractérisait tant. C’est alors qu’elle te demandait si elle pouvait savoir ton prénom. Tu te sentais à l’aise avec elle, elle avait un visage vraiment gentil. « Je m’appelle Milo » Tu souriais en l’observant avant de lui retourner la question. « Et vous ? » Elle avait beau ne pas être beaucoup plus âgé que toi, elle était une adulte à tes yeux alors tu la vouvoyais. « Merci de m’avoir sauvé de cette vieille sorcière. » Tu la suivais toujours, sans savoir pourquoi en tenant fermement ton sachet dans tes mains. « Tu veux un bonbon du coup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


kitsune
avatar

Messages : 315


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Sam 31 Déc - 12:18



Kaylann



& Milo

Pour quelques bonbons
Contente que le jeune garçon l'ait suivie alors qu'il ne la connaissait pas – il aurait très bien pu partir en courant en la prenant pour une folle, ou bien une sociopathe –, Kaylann lui avait offert un grand sourire tout en lui tendant le paquet contenant les bonbons qu'il comptait précédemment acheté. Elle trouvait cela normal, après tout ce n'était pas pour quelques pièces qu'elle devrait ronchonner, surtout que le petit bonhomme face à elle semblait adorable, lui et sa bouille à croquer. Lui faisant gentiment remarquer – elle ne voulait pas le vexer – qu'il aurait mieux fait de compter pour ne pas énerver la vendeuse, elle fut rassurée lorsqu'il haussa les épaules tout en souriant. Elle ne voulait pas le froisser. « J’pensais que j’avais assez mais non en fait… » Un léger rire qui n'avait rien de moqueur lui échappa alors qu'elle remettait une mèche de cheveux derrière son oreille, quelque peu gênée de ne pas s'être contenue. « A mon avis, t'es loin d'être le premier à faire une erreur de calcul, » objecta-t-elle avec un sourire légèrement amusé. Rares étant les siennes de par son QI supérieur à la moyenne, elle songea au fait qu'elle aurait tout de même l'air idiote, à son âge, dans une telle situation. Mais lui devait à peine avoir plus de dix ans... Et puis qui ne pardonnerait pas à un tel visage d'ange ?

Quelques instants plus tard, après avoir avancé encore un peu en marchant assez lentement, elle lui demanda son prénom de manière assez... détournée, encore une fois pour ne pas avoir l'air d'une folle ou elle ne savait quoi d'autre. « Je m'appelle Milo, » répondit-il, la soulageant à nouveau d'un poids – preuve qu'elle était capable d'angoisser pour bien peu – en lui souriant. Elle trouvait qu'il avait un joli prénom, néanmoins il lui rappelait forcément celui du chien blanc du fameux rouquin Tintin – bon, son nom à lui c'était Milou mais il y avait tout de même une ressemblance évidente, soyons honnêtes –, et ce fut un prétexte suffisant pour qu'elle se traite mentalement d'idiote. Elle sentit son regard la détailler un instant, ne bronchant pas même si elle n'aimait pas cela, se contentant de détourner le sien pour qu'il glisse de magasin en magasin sans qu'elle ne pipe mot. « Et vous ? » Le vouvoiement lui sembla très étrange, parce que même si elle était de quelques années plus âgée que lui elle n'était pas encore majeure et était loin de se considérer comme une adulte. Elle avait bien souvent l'impression d'être une enfant, un véritable bébé. Exaspérant. « Je m'appelle Kaylann, » se présenta-t-elle à son tour, cette fois-ci en tournant la tête vers lui pour lui sourire. « Milo est un très joli prénom, » fit-elle alors remarquer, avec cette honnêteté qui la caractérisait tant. Assez fière d'elle parce qu'elle ne rougissait pas, elle songea alors que se transformer en coquelicot face à un gamin de dix ans était ridicule. Décidément, ce petit l'intriguait.

Vieille sorcière. C'était quelque peu méchant comme appellation, mais il fallait reconnaître que cette dame avait un regard qui faisait peur, ainsi il n'était pas étonnant que le gamin qui l'avait senti braqué sur lui pendant de longues secondes la prénomme ainsi. Et puis, elle était tout de même contente qu'il la remercie, quoiqu'assez gênée puisque durant quelques secondes ses joues se teintèrent de rose. « C'est rien, ça arrive à tout le monde de ne pas bien compter, » fit-elle, trop modeste et serviable pour se rendre compte que beaucoup n'auraient pas fait preuve de sa générosité et auraient laissé le jeune garçon partir en courant sans ses bonbons. Elle ne savait pas vraiment où elle allait, marchant aléatoirement simplement pour s'éloigner du petit commerce où elle avait acheté son éclair qui, elle en était convaincue, lui faisait de l’œil même enfermé à l'intérieur d'une boîte. Oui, sans yeux, c'était tout à fait possible. La voix de Milo la sortit de ses pensées complètement stupides. « Tu veux un bonbon du coup ? » Elle ne voyait aucun problème à ce qu'il la tutoie malgré leur différence d'âge, de toute manière elle n'était pas encore adulte. Elle en avait encore pour un peu plus de trois ans avant d'entrer dans cette galère-là. Et autant avouer maintenant qu'elle n'avait pas hâte du tout. « Je veux bien oui, s'il te plaît. » Lui offrant un sourire, celui-ci s'agrandit encore plus lorsqu'il posa au creux de sa main l'une des friandises. Dieu ce qu'elle était gourmande. « Merci. » Un instant après, le bonbon était dans sa bouche, et son air enfantin ne se faisait que plus visible encore. « Quel âge as-tu ? » demanda-t-elle après avoir mangé la petite friandise acidulée, espérant que répondre ne le gêne pas. En toute honnêteté, elle ne lui donnait pas plus de onze peut-être douze ans, mais puisqu'elle-même paraissait plus jeune que son âge, elle ne se permettait pas de juger aussi rapidement. Alors autant lui poser la question directement. Et lorsqu'il eut répondu, elle se rendit compte qu'il avait l'âge d'être au collège, lieu où elle n'avait pas mis les pieds depuis maintenant des années. « C'est bien le collège ? » fit-elle alors en tournant la tête vers lui sans pour autant cesser d'avancer – elle risquait de se prendre un mur mais qu'importe. « Moi je m'ennuyais lorsque j'y étais, » fit-elle remarquer avec un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PNG
avatar

Messages : 489


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Mer 15 Fév - 19:57


Sujet inactif depuis le 31 décembre

J'archive ?


Badwolf est le compte PNJ du forum.
Tous les membres du staff y ont accès.
Répondre à Badwolf s'il vous envoi des mp et non à l'Administrateur que vous croyez qui vous à écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


werewolf
avatar

Messages : 65


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Jeu 16 Fév - 8:29

Tu ne savais pas d’où était sortie cette jeune femme mais elle t’avait bien sauvé la mise face à cette vieille sorcière de boulangère. C’est aussi pourquoi tu n’avais pas vu de mal à la suivre, presque à sa demande après qu’elle te l’ait fait comprendre. Elle ne semblait pas avoir la carrure d’un dangereux kidnappeur d’enfant, bien au contraire, tu ne t’inquiétais même pas un peu. Tu avais même trouvé cela extrêmement gentil de sa part de t’avoir offert les bonbons. Après tout, elle aurait pu être d’une extrême cruauté, d’avoir acheté tes bonbons pour les manger sous ton nez. Encore une fois, ce scénario ne collait pas tant avec le visage bienveillant de la jeune femme qui te faisait tout de même remarqué qu’il aurait été préférable que tu comptes tes sous avant d’aller faire tes emplettes. Ta réponse, en tout cas, sembla l’avoir faite rire mais tu ne t’en vexais pas le moins du monde, en réalité, il t’en fallait bien souvent beaucoup pour te froisser, et puis tu ne te sentais pas en position de te montrer désagréable après ce qu’elle. Tu haussais les épaules lorsqu’elle se rattrapa un peu en te disant que tu ne devais pas être le premier à faire une erreur. « Mais c’est vrai, c’est pas facile de compter les pièces on peu vite faire une erreur. » Tu râlais presque, content que quelqu’un te comprenne enfin. Enfin, à ton âge tu devrais quand même savoir un peu mieux calculer mais l’erreur est humaine comme on dit. Puis vous aviez un peu avancé tout en parlant, la jeune femme te demanda ton prénom. Tu ne voyais vraiment aucun mal à cette question, tu n’étais vraiment pas du genre à t’inquiéter pour un oui ou pour un non, au contraire, c’est pourquoi tu lui avais révélé sans aucun mystère. Finalement après quelques instants, tu te décidas tout de même à lui demander son propre prénom à elle aussi, pour savoir comment l’appeler si jamais tu avais besoin et surtout par savoir à qui tu parlais. Tout simplement. Par politesse, tu l’avais vouvoyé ce qui te semblait normal, à tes yeux, elle paraissait adulte ou du moins plus âgé que toi, alors tu employais les marques de respect nécessaire. Tu avais alors appris qu’elle s’appelait Kaylann, un prénom assez original que tu n’avais encore jamais entendu mais qui ne sonnait pas mal à ton oreille. Tu avais sourit lorsqu’elle avait complimenté sur ton prénom. Il est vrai que tu l’aimais bien, tu trouvais qu’il sonnait bien, il allait plutôt bien avec tes origines latines maternelles. « Kaylann aussi, j’aime bien et je l’avais jamais entendu. » Finalement vous aviez continué de parler, ça devenait un peu naturelle On voyait bien que vous ne vous connaissiez pas tant que ça mais vous arriviez presque à tenir une conversation. Dans le pire des cas, si un gros blanc s’installe vraiment, vous n’aurez qu’à rentré chez vous chacun de votre côté. Mais tu avais tenu à la remercier pour son geste, peu de gens en aurait sans doute fait autant et tu le savais. Tu fus cependant surpris de la voir à nous rougir, tu avais remarqué que ses joues s’empourpraient pour un oui ou pour un non et tu te demandais bien pourquoi. Tu avais alors décidé de lui proposer un bonbon pour tenter de la détendre un bonbon sans te rendre compte que ton vouvoiement était passé au tutoiement. C’était tellement naturel et instinctif et surtout involontaire que c’était un détail que tu ne remarquais même pas. Lorsqu’elle accepta, un grand sourire traversa ton visage juvénile avant que tu ne lui tendes le paquet. C’était te semble t’il la moindre des choses et ça te faisait plaisir qu’elle accepte. Plein de personnes refusent en disant qu’elles ne mangent pas de sucre ce que tu ne comprenais absolument pas étant donné que tu ne jurais que par ça. « J’ai onze ans et toi ? » Oui tu étais jeune mais ton anniversaire était dans quelques mois, quoi que tu restes toujours aussi jeune. « Bof, je préférerais faire autre chose que de rester assis en cours mais j’ai pas le choix. » Avais-tu répondu en râlant presque avant d’ajouter en souriant. « Ca fait longtemps que tu n’y es plus ? J’ai hâte de ne plus y aller aussi» Tu avançais toujours picorant dans tes bonbons sans oublier de lui en proposer à nouveau en tendant le paquet de bonbons vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


kitsune
avatar

Messages : 315


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Lun 20 Fév - 15:26



Kaylann



& Milo

Pour quelques bonbons
Les mathématiques... Voilà bien une matière que la majorité des élèves n'aimaient pas, voire détestaient parce qu'ils n'obtenaient que peu de notes correctes, si ce n'est aucune. Si cela n'avait jamais été son cas – ses deux années d'avance et son QI pouvant en témoigner –, Kaylann comprenait néanmoins que d'autres puissent la déprécier. D'autant plus que, dans le cas du petit garçon ici présent, ce n'était qu'une erreur de calcul des plus bénignes. L'erreur n'était-elle pas humaine après tout ? « Je n'en doute pas, » répondit la jeune fille avec un sourire compréhensif. Un bonbon plus tard, elle lui demandait son prénom afin de ne pas avoir à l'appeler « petit bonhomme » – en réalité elle aurait plutôt dit « jeune homme » mais force est de constater que cela aurait été très étrange pour parler à un enfant de onze ans –, le complimentant dès lors qu'il le lui dit, d'autant plus ravie qu'il ne se braque pas. C'était tout de même plus agréable de parler avec quelqu'un de souriant et assez jovial, qu'importe la différence d'âge. Lui donnant à son tour son prénom, elle ne put retenir le léger rougissement de ses pommettes qu'elle aurait voulu masquer avec ses longs cheveux si seulement il ne la regardait pas lorsqu'il affirma aussi bien l'aimer. « Merci, » fit-elle avec un doux sourire. « C'est vrai qu'il n'y en as pas beaucoup... Mes parents aiment les prénoms un peu originaux je pense, » supposa-t-elle ensuite en haussant les épaules. Elle n'en savait rien à vrai dire, n'ayant jamais demandé à sa mère pourquoi elle s'appelait ainsi. Enfin, ce fut ce à quoi elle songea avant de se rappeler qu'ici elle n'était censée n'avoir aucun autre membre de sa famille que sa grande sœur. Agaçante entourloupe.

Onze ans. C'était très jeune, et pourtant il avait déjà vécu la première décennie de sa vie. Quoique beaucoup n'auraient pas été contre, Kaylann n'aimait pas l'idée de retourner dans le passé pour revivre ces vieilles années. Pas son enfance en tout cas. « Dix-sept ans, » répondit-elle à son tour avec un sourire. Six ans d'écart, tout de même, voilà qui ne la rajeunissait pas. « C'est chouette d'avoir onze ans, c'est un bel âge. » Notamment parce qu'à cet âge-là on a l'air moins stupide lorsque l'on dit le mot « chouette », n'est-ce pas Kaylann ? C'était aussi, aux yeux de la demoiselle en tout cas, synonyme de collège, ainsi elle lui demanda ce qu'il en pensait, peu étonné lorsqu'il râla parce qu'être assis sur une chaise pendant des heures était loin d'être excitant. C'était compréhensible, en effet. « On a déjà dû te le dire un million de fois mais... c'est pour ton avenir que tu le sais, même si pour l'instant ça t'ennuie. Je suis sûre que lorsque tu seras adulte, l'école te manquera parce que c'était bien moins compliqué, » affirma-t-elle alors qu'un léger amusement brillait dans ses yeux noisette. Il lui demanda alors si elle l'avait quant à elle quitté il y a longtemps, ce qui la perturba légèrement. Elle avait deux années d'avance – du moins à l'époque –, et y avait donc passé moins de temps que d'autres, ce que certains envieraient sans doute. Qu'ils écopent de sa timidité maladive et de sa maladresse avant de se plaindre. Et puis de ses joues aussi puisque le rose ne les avait pas encore totalement abandonnées. « Hum... oui ça fait déjà un moment déjà. Y a eu le lycée entre-temps, mais maintenant je suis à l'université. C'est... plus difficile que le collège, et beaucoup plus grand aussi. Enfin, surtout plus difficile, donc tu devrais en profiter je pense, » suggéra-t-elle de manière quelque peu idiote puisqu'elle-même rencontrait bien peu de difficultés comparée à d'autres étudiants plus âgés qu'elle. Surdouée, c'était le mot. « Mais tu as le droit d'avoir hâte, ça peut se comprendre oui, » reconnut-elle avec un haussement d'épaules. « Tu as une idée de ce que tu veux faire plus tard ? Onze ans c'est très jeune mais... certains le savent déjà à ton âge, » se justifia-t-elle avant d'ajouter, comme brusquement mal à l'aise : « Tu n'es pas obligé de répondre, je ne te force pas. » Inquiétude stupide, mais rien d'étonnant venant de la brunette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


werewolf
avatar

Messages : 65


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Dim 19 Mar - 12:20

Toi et les matématique, ce n’était même plus nombre prononçable tant tout vous opposait. Tu n’aimais pas cela et tu ne faisais honnêtement aucun effort pour t’y mettre. Il faut dire que tu avais tant de raison d’être préoccupé par autre chose que tes exercices de mathématiques, entre tes problèmes de transformation avant l’apparition du dôme, la perte de ta famille, et tout simplement le dôme et l’annonce de ce taré. Heureusement Malia était là pour te soutenir et Henry veillait bien à ce que tu ne décroche pas des cours, lui qui n’était pas au courant du monde surnaturel. Au moins maintenant tu n’avais plus rien à craindre à ce sujet mais les études ne restaient tout de même pas ta passion. Tu ne supportais pas de devoir garder tes fesses assises plus de dix minutes et tu ne tenais pas en place, ce qui ne collait pas avec ce que l’on attendait de toi dans les établissements scolaires. Et suivant ce parfait schéma d’impatient, tu avais compté tes sous à une vitesse folle sans réellement faire attention et tu t’étais trompé. Finalement, tu avais commencé à faire connaissance avec la jeune femme en lui révélant ton prénom. Si ton nom de famille hérité de ton père était purement américain, ton prénom lui faisait référence à tes origines latines héritées de ta mère, que l’on voyait également apparaitre physiquement. La jeune femme qui s’était présenté sous le prénom de Kaylann semblait l’apprécier ce qui te toucha. Mais tu lui retournais le compliment, appréciant sincère l’originalité du sien ce qui semblait la faire rougir sans que tu n’y prête plus attention que cela. Tu ne te banalisais jamais de ce genre de détail qui te semblait si insignifiant. « Vaut mieux un prénom rare que tout le monde ait le même je trouve » Tu n’avais pas vraiment de problème, tu connaissais de vu un autre Milo mais ce prénom ne courrait pas non plus les rues. Votre conversation suivait toujours son cours et tu lui avais donné ton jeune âge, même si elle devait bien se douter que tu n’avais pas quinze ans, en retour à ta question la jeune femme te révéla avoir dix sept ans ce qui t’étonnait un peu. Son visage assez doux et sa façon de se comportait t’avait fait avoir une image plus jeune qu’elle, pourtant il est vrai que tu entendais aussi une certaine maturité dans sa voix. De toute façon, elle en avait dix sept quoi que tu ais pensé. La jeune femme avait ajouté trouver ton âge chouette, ce dont tu n’étais pas du même avis. « C’est petit encore… J’ai hâte d’être plus grand moi ! » Comme toutes les personnes de ton âge ou presque, tu avais beau ne pas encore être un adolescent, tu ne te considérais plus non plus comme un enfant comme on pouvait parfois te traiter et tu trouvais cela plutôt frustrant. Et lorsque vint le sujet du collège ta réponse fut assez catégorique, tu n’aimais pas cela et tu t’y ennuyais. Tu ne pouvais t’empêcher de sourire en entendant son discours digne des adultes. « Je sais… Mais c’est tellement long » Tu savais bien qu’elle avait raison mais rien ne pourrait faire que tu ne t’ennui plus en cours, même en les écoutant, les minutes ne défilaient pas plus vite. Plutôt curieux, tu lui demandais si elle l’avait quitté depuis longtemps, normalement si tu ne te trompais pas, elle devait sans doute être au lycée.  Tu avais alors appris qu’elle y avait fini depuis un moment déjà et qu’elle avait même fini le lycée. Pourtant elle avait le même âge que ton défunt qui venait lui était au lycée. « Comment ça se fait que t’es déjà à l’université ? Mon frère avait ton âge et il était qu’au lycée. »  Lycée qu’il ne finira jamais. Finalement, elle t’avait demandé ce que tu souhaitais faire plus tard, la vérité était que tu n’en avais pas la moindre idée. « Je sais pas trop… J’ai pas d’idée… Et toi tu veux faire quoi ? » Ta curiosité était toujours tellement présente mais toi, tu ne t’inquiétais pas de savoir ce qu’elle prendrait bien ou non, tu posais ta question avec tellement de simplicité et de spontanéité. « Toi aussi tu avais faim ? C’est pour ça que tu es venu à la boulangerie ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


kitsune
avatar

Messages : 315


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   Dim 26 Mar - 6:56



Kaylann



& Milo

Pour quelques bonbons
Elle le trouvait mignon, Milo. Onze ans à peine, mais il avait de l'énergie à revendre et cet air adorable qui ne pouvait que la faire craquer. C'était le genre de personne dont on avait envie de saisir les joues pour jouer avec un instant. Un peu comme un bébé mais avec une dizaine années de plus. Elle n'était pas beaucoup plus âgée que lui finalement, et de toute manière elle n'était pas de ceux qui se pensaient plus intelligents sous prétexte qu'il avaient quelques mois de plus au compteur. Au contraire, elle préférait largement dissimuler son intelligence plus proche du génie que de la normalité, son air naturellement réservé et naïf l'y aidant grandement. Elle avait toujours été modeste, à se cacher derrière les autres plutôt qu'être sur le devant de la scène. Trouillarde, elle l'était sans nul doute, craignant par dessus tout la foule qui l'intimidait grandement. Elle les aimait bien ses bouquins, finalement. Son prénom aussi elle l'aimait bien, tout comme celui du petit bonhomme face à elle. Ni l'un ni l'autre n'était courant, et c'était sans doute mieux ainsi. Au moins, il était plus difficile de les confondre avec d'autres. « Bien d'accord avec toi. » Et puis, l'originalité ne faisait de mal à personne, surtout que leurs prénoms étaient loin d'être laids.

Après cela, ils en vinrent à parler de leur âge. Celui de Milo ne l'étonna pas, il les faisait, ses onze années de vie. A l'inverse, il semblait bien plus surpris lorsqu'elle lui apprit avoir dix-sept ans. Semblait-elle si jeune que cela ? Hum... Oui sans doute. Mais onze ans, c'était un bel âge, quoiqu'à l'époque Kaylann était loin de penser la même chose. Craignant le harcèlement, elle ne parlait à personne, se renfermant dans une coquille dont elle ne voulait s'extirper de peur d'être blessée. Peur continuelle qui, encore aujourd'hui, ne la quittait pas. Mais il y avait du progrès, et c'était déjà pas mal. Elle avait mûri sans doute, et pris conscience qu'elle ne pourrait rester seule indéfiniment. « Oh, tu vas grandir, ne t'en fais pas pour ça, » répondit-elle avec un léger rire amusé. « Il faut juste un peu de patience. » C'était pas ce qu'il lui manquait à elle, la patience. Au contraire même, elle pouvait passer des heures à attendre quelque chose, preuve en est qu'elle avait attendu plus de douze ans avant de se faire une vraie amie. Pourtant, elle comprenait parfaitement qu'un jeune garçon comme lui ne soit pas de cet avis, et trouve le temps long. Celui passé à l'école aussi, par la même occasion. « Pour ça aussi il faut de la patience, je le reconnais... » Tu lui offres un sourire rassurant, après tout il finira bien par grandir et quitter le collège, quitte à le regretter une fois adulte.

Il lui demanda alors pourquoi elle était à l'université, et elle se rendit alors compte qu'il avait effectivement des raisons d'être surpris par ce fait. Elle préféra s'attarder sur cela plutôt que sur le temps qu'il avait employé en lui parlant de son frère. Mort, sans doute, mais elle ne voulait pas le forcer à en parler, sentant déjà une certaine compassion l'envahir. Plus que cela, de la culpabilité, sans doute due à l'impression de ne pas être en mesure de l'aider. Il valait mieux répondre afin qu'il pense à autre chose. « Hum... J'ai sauté deux classes quand j'étais plus petite donc j'ai... deux années d'avance. » Ayant l'impression d'être incroyablement prétentieuse en répondant cela alors qu'elle ne l'était aucunement, elle sourit, semblant mal à l'aise. Elle fut surtout soulagée lorsque, après lui avoir offert une réponse indécise, il lui retourna la question. « J'aimerais bien être médecin. Comme ça je pourrais soigner des personnes malades et les aider. C'est un beau métier, je trouve, » lui confia-t-elle avec un léger sourire, comme embarrassée de le lui avouer ainsi. T'étais gênée pour pas grand chose en fin de compte, contrairement à lui qui n'hésitait pas à t'interroger sur divers points plus ou moins personnels. Tant mieux d'ailleurs, ça vous permettait de discuter. Il était cependant navrant de constater que tu étais à peine aussi à l'aise qu'un gamin de onze ans quand tu discuter. « Un peu oui... J'avais surtout envie d'un gâteau, » avoua-t-elle en montrant la boîte qu'elle avait encore dans la main et qui contenait le fameux éclair au chocolat qu'elle était venue chercher ici. Sa pâtisserie préférée. « Les parents appellent ça de la gourmandise, » ajouta-t-elle avec un léger rire. Elle n'avait jamais rien pu faire contre la sienne en dix-sept ans, et sans doute n'était-ce pas prêt de changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour quelques bonbons [Milo & Kaylann]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour quelques immortels.. Beaucoup doivent mourir.. ( Renzaburo )
» Pour Quelques Pièces d'Or
» Pour quelques fragments de plus skaven Vs Liche and co
» Juste pour quelques commentaires ^^
» [FB:1619] Pour quelques crânes de plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Beacon Hills' Attractions :: Crystal Mall-
Sauter vers: