AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  Les Bottins  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  



 
Personnages féminins inventés : Inscriptions FERMÉES. Veuillez prioriser les PV et scénarios.

Partagez | 
 

 I'm here for you ∆ Nila & Emmy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


human
avatar

Messages : 193


MessageSujet: I'm here for you ∆ Nila & Emmy   Mar 8 Nov - 15:36


Tough girl in the fast lane. No time for love, no time for hate, no drama, no time for games. Tough girl whose soul aches. I'm at home, on my own, check my phone, nothing, though act busy, you order in pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup, wash away all the things you've taken, and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking. Emmy & Nila ♥


I'm here for you

Cela faisait un bon bout de temps qu'Emmy et Nila ne s'étaient pas vues ; et pour cause, depuis l'agression de cette dernière, et puis avec les cours et tous les soucis quotidiens auxquels elles avaient pu faire face toutes les deux, passer du temps ensemble s'était avéré vraiment compliqué. Sachant aussi que, quand elle n'était pas à l'université ni à son travail au Sinema, la jeune Woodbury avait passé le plus clair de son temps à continuer vainement ses recherches sur son oncle disparu, qui n'avaient donc toujours pas abouti à quelque chose de concret. Comme depuis environ deux ans maintenant. Étrangement, elle-même se demandait comment elle faisait pour ne pas baisser les bras après autant de temps sans même une piste à l'horizon…
Emmy lui avait donc rendu visite de temps en temps, mais il faut qu'elle n'avait jamais pu rester très longtemps, et elle partait toujours à contre-coeur avec le sentiment de ne pas vraiment aider sa meilleure amie comme elle devrait le faire. Alors cette fois-ci elle voulait vraiment marquer le coup, surtout que ce soir elle ne travaillait pas et pouvait donc passer sa soirée avec Nila. Ça lui manquait terriblement, ces soirées entre filles comme elles avaient tant eu l'habitude de faire… Et c'est ainsi qu'elle s'était donc motivée pour ne pas passer sa soirée affalée dans le canapé à manger des cochonneries devant la télé – enfin, si, mais au moins elle ne serait pas toute seule à le faire disons. Et donc, après avoir envoyé un message à sa meilleure amie – parce qu'elle n'allait pas débarquer chez elle à l'improviste non plus –, Nila lui répondit qu'elle était totalement d'accord, visiblement aussi enthousiaste de la revoir qu'Emmy. Ni une ni deux, la jeune fille s'empressa d'aller rapidement préparer un sac dans lequel elle mit quelques affaires un peu en vrac, sans vraiment se perdre la tête puisqu'après tout, ce n'était l'histoire que de quelques jours même pas. Chose faite, elle enfila sa veste, cala son sac sur l'épaule puis sortit de son appartement en prenant soin de verrouiller derrière elle, espérant que sa mère n'ait pas oublié ses clefs comme à son habitude. Puis elle descendit quatre à quatre les escaliers, sortant de son immeuble pour déboucher dans la rue, vérifiant au passage qu'elle n'avait rien oublié – ne serait-ce son portable ou sa clé USB, sur laquelle était stockée tellement de films qu'elle n'avait même pas eu le temps de tout regarder… elle allait sûrement se rattraper avec Nila, du coup. En chemin, elle s'arrêta à la petite épicerie du coin pour acheter deux ou trois bricoles ; car oui, Emmy était bel et bien celle qui pensait à tout quand une soirée entre filles se présentait… voire une soirée tout court, en fait.

En fait, même si elle avait essayé de rendre visite à Nila le plus de fois possible, Emmy avait l'impression de ne pas lui avoir parlé depuis des années. En réfléchissant, il y avait sûrement beaucoup de choses qu'elle ne lui avait pas encore dit et qu'elle devait absolument raconter, simplement parce qu'elle était du genre à lui raconter la moindre anecdote de sa vie, même si elle n'était absolument pas intéressante. Elle avait toujours adoré parler de tout et de rien avec la jeune Richards, et le fait de ne pas avoir pu le faire ces derniers temps l'avait vraiment attristé. Si Nila n'était pas là pour écouter ses histoires carambolesques, qui le ferait ? Même si Emmy ne manquait pas d'amis, disons que peu d'entre eux avaient le courage d'entendre ses récits comme le faisait sa meilleure amie. Décidément, et rien que pour ça, elle méritait une médaille. Peut-être même plusieurs parce que ce n'était sûrement pas le seul don qu'elle possédait.
Arrivée dans la rue où se trouvait la demeure des Richards – d'ailleurs elle se demandait si ses frères étaient là, même si elle les avait déjà vus quelques fois elle ne les connaissait pas réellement, bien que leur présence ne la dérangerait guère –, Emmy envoya rapidement un message à Nila pour lui annoncer qu'elle serait bientôt là, tout en continuant son chemin jusqu'à ce qu'elle se retrouve devant la maison.
Il ne lui fallut peu de temps pour se poster devant la porte et donner deux ou trois grands coups dans cette dernière. Elle n'attendit à peine quelques secondes qu'elle s'ouvrit enfin sur Nila à qui elle sourit aussitôt. Elle fouilla un instant dans son sac, en sortit un sachet de bonbons – les préférées de son amie, bien évidemment… Emmy n'en ratait jamais une pour marquer le coup – avec lequel elle se cacha le visage tout en le secouant.
Devine qui a encore pensé à tout ? lança t-elle d'une voix presque enfantine.
Chose faite, elle baissa le paquet et se mit à rire, puis elle prit aussitôt la jeune fille dans ses bras, pour ensuite la relâcher quelques secondes plus tard, bien qu'elle garda ses mains posées sur ses épaules, puis elle sourit de nouveau.
Comment tu vas ?
Malgré la question anodine, Emmy semblait vraiment vouloir sa réponse la plus honnête, car elle restait toujours un peu inquiète quant à l'état de sa meilleure amie.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


banshee
avatar

Messages : 68


MessageSujet: Re: I'm here for you ∆ Nila & Emmy   Mar 14 Fév - 17:27

I'm here for you
Emmy & Nila
J'pourrais insulter un boxeur, draguer une bonne sœur pendant deux bonnes heures et m'faire claquer. Faire la vaisselle de bon cœur, vivre dans un bunker. Le suivre dans ses délires, lui porter ses valises. Promener son poisson rouge et partir surfer à Nice. J'm'y attache c'est pour pas qu'il m'lâche. J'le suivrai jusqu'au au bout du monde, mais faut pas qu'il l'sache
Finalement, j'étais sortie de cette grotte, mais mon esprit était quelque peu embrouillé. Je n'étais pas comme ça. Je n'étais pas une fille qui se laissait facilement avoir et encore moins celle qui faisait le premier pas ou qui embrassait dès le premier soir... Encore une fois, j'avais un minimum de valeurs et m'y tenais généralement bien... J'avais peur et la présence rassurante de cette chaleur masculine m'avait perturbée. Je ne voulais pas d'autres explications logiques à ce qui c'était passé. Je ne m'étais pas reconnue et ce comportement m'avait quelque peu effrayée. Mais je ne pouvais pas retirer cet homme de mes pensées, j'étais comme obnubilée par lui, par sa gentillesse et par ses gestes si doux. Je n'avais cessé de penser à lui, et d'un côté, ça m'arrangeait bien. Les voix se taisaient de plus en plus, mes crises de somnambulismes n'étaient plus aussi longues et les souvenirs se taisaient. Je me sentais tout simplement mieux. C'était quand même étrange qu'un inconnu m'ait autant aidé. Peut-être n'était-il simplement que le coup de jus dont j'avais besoin pour me ressaisir un peu. Je n'aimais pas l'état dans lequel j'étais restée trop longtemps. J'étais une femme courage et non une gamine apeurée. Mais je restais terrorisée par l'idée de sortir de chez moi. C'est pourquoi je n'avais tenté que le jardin pour l'instant. C'est peut-être peu au yeux de certains, mais pour moi, c'était déjà une grande avancée. Il fallait que j'arrive à aller de l'avant et à surpasser tout ça.

Mon téléphone se mit à vibrer et me tira rapidement de mes pensées. J'étais allongée sur mon lit et contemplait le plafond en me demandant comment je pourrais revoir cet homme qui envahissait mes pensées, sans sortir de chez moi. J'en vins rapidement à la conclusion que c'était tout bonnement impossible. Je me redressai et attrapai mon téléphone sur la table de nuit. C'était Emmy. La douce Emmy qui faisait toujours de son mieux et dont le sourire était aussi chaud que le soleil. Elle me manquait. Je ne l'avais pas vu depuis un petit moment car elle avait en travail en plus des cours auxquels elle assistait toujours. Mais apparemment, elle voulait venir passer la soirée à la maison. Génial, un peu de compagnie féminine ! Je lui ai rapidement envoyé un message pour lui dire que c'était bon pour moi avant de filer à toute allure dans la salle de bain afin de prendre un bon bain et de soigner les quelques égratignures que j'avais encore sur la peau. Une fois propre, j'enfilais un pull, un pantalon de survêtement long et de grosses chaussettes. Il me tardait qu'Emmy arrive, vraiment. Je me suis mise à ranger quelque peu ma chambre, puis j'ai mis des coussins un peu partout par terre avant d'aller chez cher deux gobelets et des boissons. Mon téléphone vibra une autre fois, mais ce fut un message d'Aedan me disant qu'il devait me parler de quelque chose. Cela semblait important, mais Emmy venant à la maison, et ne pouvant sortir, je ne pouvait pas lui dire de passer dans la soirée. Je n'avais rien contre le fait de réunir Aedan et Emmy, au contraire puisqu'ils étaient ensemble. Mais j'avais envie de profiter de ma meilleure amie et de l'avoir juste pour moi pendant une soirée. Je lui répondis alors que s'il voulait qu'on parle, il pouvait venir me voir la semaine suivante. Réponse envoyée, je remarquais qu'EMmy m'avait répondu pour me dire qu'elle ne tarderait pas à arriver. Alors, je descendis deux par deux les marches de l'escalier afin d'attendre impatiemment derrière la porte que mon amie arrive. J'adorait les soirées entre filles à parler de tout et de rien, à vider notre sac, à parler des ragots et des prochaines soirées. Cette fois, je savais très bien de quoi lui parler, mais j'allai attendre de voir ce qu'elle avait a raconter avant. Soudain, on frappa à la porte et je ne fis qu'un bon pour aller ouvrir toute souriante. C'était bel et bien Emmy et elle agitait un paquet d'ours en guimauve devant son visage.

- Devine qui a encore pensé à tout ?

Cette fille était géniale et prévoyait toujours tout. Son rire me fit sourire de plus belle tandis que je sentis ses bras m'encercler. J'étais bien dans cette simple étreinte qui m'avait tant manqué. Emmy repris la parole afin de me demander:

- Comment tu vas ?

Je lui fis signe d'entrer tout en lui répondant.

- De mieux en mieux... Et toi ? Tu dois en avoir des choses à me raconter ! J'ai reçue un message d'Aedan tout à l'heure, ça va toujours entre vous?

Après avoir refermé la porte derrière mon amie, je lui fis signe de me suivre et nous montâmes les escaliers jusqu'à ma chambre tandis que je continuais de lui parler. Lorsque nous arrivâmes devant la porte de ma chambre, je lui ouvris en souriant puis ajoutai.

- Je t'en pris, fais comme d'habitude, installes toi !

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


human
avatar

Messages : 193


MessageSujet: Re: I'm here for you ∆ Nila & Emmy   Mar 21 Fév - 15:16


Tough girl in the fast lane. No time for love, no time for hate, no drama, no time for games. Tough girl whose soul aches. I'm at home, on my own, check my phone, nothing, though act busy, you order in pay TV, it’s agony. I may cry ruinin' my makeup, wash away all the things you've taken, and I don't care if I don’t look pretty. Big girls cry when their hearts are breaking. Emmy & Nila ♥


I'm here for you

Sans réellement pouvoir s'en empêcher – et quand bien même elle aurait pu, elle ne l'aurait pas fait –, Emmy avait automatiquement souri en voyant le visage de sa meilleure amie. Certes, elle pouvait encore y voir certaines égratinures, et ces petites blessures lui rappelèrent sans mal l'épisode douloureux que Nila avait vécu. À cette pensée, le coeur de la blonde se serra, alors que la jeune fille devant elle lui rendait son sourire ainsi que son étreinte lorsqu'elle l'avait prise tout naturellement dans ses bras, car cela faisait bien trop longtemps qu'elle ne l'avait pas fait. Encore une fois, cette même culpabilité revenait, tel un poids insoutenable sur ses épaules. Emmy avait l'impression de ne pas avoir fait assez pour sa meilleure amie, surtout après ce qu'il s'était passé.
Pourtant, Dieu sait à quel point elle avait fait son maximum pour prendre de ses nouvelles, en venant la voir quand elle le pouvait et quand elle était certaine de ne pas la déranger, ou simplement par message ou par téléphone. Elle s'était assurée, comme elle le pouvait, d'être là pour Nila si elle en avait le besoin, comme n'importe quelle meilleure amie le ferait, même si elle était certaine que la jeune fille n'était jamais seule et qu'elle avait des proches sur qui elle pouvait compter. Mais non, il fallait qu'elle soit encore et toujours aussi inquiète de ne pas avoir fait les bonnes choses au bon moment. Parce qu'elle était comme ça, Emmy. Elle était généralement très spontanée, mais quand il s'agissait de ses proches, et encore plus lorsque ces derniers étaient en détresse, elle se faisait un sang d'encre pour tout et n'importe quoi. Si on l'écoutait, elle était toujours la fautive dans l'histoire, même si elle n'y était absolument pour rien, voire même qu'elle n'avait rien à voir avec ce qui s'était passé. La moindre erreur, la moindre chose qui n'allait pas, c'était de sa faute, un point c'est tout. Car elle trouvait toujours un argument pour se convaincre qu'elle était en partie coupable. Sauf que voilà, Emmy se gardait toujours de garder ça pour elle, ainsi personne n'était jamais au courant, même quand elle rêvait de le dire.
Toutes ses pensées s'envolèrent au moment où Nila se détacha de son étreinte. Aussitôt, son visage quelque peu pensif reprit cet air souriant et jovial, comme si de rien n'était.

Elle ne put cependant cacher le fait d'être vraisemblablement soulagée de la réponse de sa meilleure amie, malgré toutes les pensées qui avaient traversé son esprit en si peu de temps. Elle avait d'abord scruté son visage d'un air exagérément suspicieux, simplement pour s'assurer qu'elle disait vrai – et c'était le cas, du moins sûrement, car elle semblait bien plus rayonnante qu'il y a quelques semaines. Emmy, tout en entrant dans la demeure, esquissa donc un nouveau sourire, plein de bienveillance, comme à son habitude lorsqu'elle était en compagnie de sa jolie Nila. Tandis qu'elle rangeait le paquet d'ours en guimauve dans son sac, la blonde haussa les sourcils lorsqu'elle entendit la jeune fille lui assurer qu'elle devait avoir beaucoup de choses à lui raconter. Bon Dieu, qu'elle avait raison.
Carrément ! lança t-elle alors.
Elle le prit d'abord à la rigolade, pensant à toutes les anecdotes de l'université ou de son travail qu'elle pouvait avoir, tant qu'elle pourrait en discuter toute une soirée. Mais sa seconde question lui fit aussitôt perdre son air enjoué – évidemment, ça aussi elle devrait lui en parler. Les choses avaient bien changé, depuis, avec Aedan. Voilà qu'elle n'avait même pas eu le temps de lui expliquer qu'ils n'étaient désormais plus ensemble – ceci dit, et sans l'ombre d'un doute, elle prendra bien soin de cacher la véritable raison de leur rupture à sa meilleure amie, simplement parce qu'elle était inconsciemment impliquée. Tout ça allait être compliqué, mais qu'importe, elle allait se débrouiller.
Hmm… disons que… c'est un peu compliqué…
Elle fit la grimace, puis haussa les épaules d'un air désinvolte, lui faisant comprendre qu'elle lui expliquerait tout ça après. Ce n'était pas le moment de se morfondre, elle était justement là pour remonter le moral de Nila ainsi que le sien. Tout en faisant, elle ôta ses bottines à talons qu'elle laissa au pied de l'escalier, avant de suivre la jeune fille jusqu'à l'étage. Arrivées en haut, Nila lui ouvrit la porte – Emmy simula une révérence, avant qu'elle n'entre dans la chambre en riant légèrement. Elle déposa son sac sur le sol, puis s'installa parmi les coussins qu'avait disposé Nila, s'allongeant de tout son long en soupirant d'aise.
Je crois qu'on va passer toute la nuit à discuter ici, fit-elle gaiement avant de rire de nouveau.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I'm here for you ∆ Nila & Emmy   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm here for you ∆ Nila & Emmy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théo Jens'ai
» Nila, prêtresse de Poséidon [ok]
» Too late to apologize • Nila-Grace
» Petit Mot
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Home Sweet Home-
Sauter vers: