Rencontre fracassante + Caleb



 
Every MonsterRECRUTE -- Vous avez jusqu'au 31 octobre pour participer ♥️

Rencontre fracassante + Caleb

 ::  :: Sujets Terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
werewolf
avatar
Messages : 86
Dim 9 Oct - 9:59
Je jetais un nouveau regard sur l’horloge accroché juste au-dessus du tableau de ma salle de classe, sur lequel était marqué un cours de mathématique auquel je n’avais rien suivi. C’était le dernier cours de l’après-midi et j’étais juste pressé de pouvoir enfin rentrer à la maison car je n’en pouvais juste plus. Je n’arrivais pas à rester concentré des journées entières simplement assis à écouter des gens parler. J’avais besoin de bouger, de courir, de me dépenser et ces semaines devenaient interminable tout comme cette heure. J’avais l’impression que des minutes entières s’écoulaient entre deux fois où je regardais l’heure et rien ça n’avançait pas. Finalement la sonnerie retentissait pour mon plus grand plaisir. Je fus bien le premier à me lever attrapant mes cahiers et livre avant de quitter la classe en direction de mon casier. Je voulais quitter ces couloirs et cet établissement. J’avais juste besoin de bouger, de marcher. J’arrivais devant la porte de mon vestiaire, déverrouillant le cadenas avant d’ouvrir ma porte et de presque jeter mes cours, attrapant ma planche de skate que je rentrais dedans. Je devais pour cela sacrifier de la place et quelques livres mais ça m’était égale. Je fermais rapidement le casier avant de me diriger vers la sortie. Enfin, je voyais la lumière de l’extérieur. Dire que j’en avais encore pour un moment ici. Je posais ma planche sur le sol et je commençais le chemin du retour. Je m’amusais à aller le plus vite possible, à sauter des trottoirs, à ne pas faire vraiment attention en traversant. Je m’en fichais un peu, je ne voulais de toute façon plus faire attention à rien. Alors que je continuais d’avancer sur le trajet du retour à toute allure, je vis au dernier moment un homme tourné au coin de rue juste devant moi. Je ne l’avais ni vu ni entendu venir. Par réflexe, je mis un coup de pieds brusque dans mon skate pour l’arrêter ce qui me valut de valdinguer sur le côté, atterrissant de manière plutôt brutale sur le bord du trottoir, le tout accompagner d’un craquement sonore de mon poignet et d’un grand gémissement de douleur. Je me redressais douloureusement en observant mon poignet et mes quelques égratignures au bras. Je ne m’inquiétais pas pour lui-même si j’avais horriblement mal, l’os n’avait pas été déplacé et la guérison semblait déjà débuté. Je jetais du coup un regard à l’homme que j’avais évité, légèrement énervé de l’avoir vu déboulé si soudainement et de m’être fait si mal. Ce n’était pas sa faute mais l’énervement du moment avait l’espace d’une seconde fait ressortir mes yeux et mes griffes avant que je ne me contrôle et que je reprenne une apparence normale essayant aussi de cacher mes égratignures disparaissant à vue d’œil ainsi que mon poignet qui n’enflait pas. Ne voulant pas attirer l’attention sur moi, je reprenais mon calme en me redressant, m’excusant au passage et priant qu’il n’ait rien vu. « Désolé… je ne vous avait pas vu » J’allais alors chercher ma planche de skate un peu plus loin, observant mon os totalement rétabli avant de revenir face à l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
werefox
avatar
Messages : 113
Lun 17 Oct - 11:46
Rencontre fracassante

Milo A. Allen

&

Caleb Woodbury

1er septembre. Rentrer du travail et avoir un accident, cela peut arriver à tout le monde et c’est embêtant. Mais quand on vient d’avoir une journée de vingt-quatre heures et que tout ce dont on a envie est de dormir, il est difficile de rester calme quand vos retrouvailles avec votre lit sont retardées par un stupide gamin en skate. C’est ce qui t’arriva ce jour-là. Tu n’avais pas fait attention à l’heure ni au fait que les cours aient déjà repris. Il était bien trop loin le temps des cours pour que tu te souviennes des dates de vacances et de reprises.

Soudain, sans que même ta vivacité surnaturelle ou aucune autre de tes capacités extraordinaires ne puissent vraiment t’aider, il passa sur ton capot. Il n’est pas de médecin urgentiste qui ne sache les conséquences d’un accident à cette vitesse. A peine la voiture immobilisée, tu étais déjà dehors. Et tu t’immobilisas. Tu l’avais vu éviter de son mieux le choc mais il y avait quelque chose qui clochait. Le garçon qui ne devait pas avoir plus de douze ans n’avait rien. Pas de poignet cassé, pas de plaies ou d’abrasions importantes, rien. C’était impossible ! Sauf si on avait affaire au surnaturel…

Ton regard de renard ne manqua pas les griffes qui apparurent ainsi que les yeux jaunes sous le coup de l’émotion. Il sembla reprendre ses esprits et le contrôle de sa transformation. Après s’être relevé, le garçon s’excusa et alla reprendre son skateboard avant de revenir vers toi. « Ne t’excuse pas, je crois que nous sommes responsables tous les deux. Tu ne t’es pas blessé ? Je suis médecin. J’ai vu que ton bras semblait cassé, laisse-moi jeter un coup d’œil » dis-tu avec un air faussement ignorant. Pour lui faire comprendre que tu savais, tu laissas apparaitre tes yeux de werefox l’espace d’un instant. Une fois sûr qu’il est compris que tu étais une créature surnaturelle toi aussi, tu lui saisis fermement le bras. « Comment es-tu devenu un loup-garou ? » Qui avait pu vouloir mordre un enfant aussi jeune ? Tu en savais en réalité assez peu sur les loups ou les autres were-créatures, n’ayant pas encore eu l’occasion d’en côtoyer. Mais, à tes yeux, que quelqu’un de si jeune soit doté de tels pouvoirs n’était pas une bonne chose en soi. Surtout qu’il semblait assez impulsif. Il te faudrait le surveiller de près.
Revenir en haut Aller en bas
werewolf
avatar
Messages : 86
Dim 30 Oct - 9:01
Il allait vraiment falloir que je fasse attention avec mon skate, j’étais vraiment du genre trop inconscient et ce n’était pas la première fois que j’entrais en collision avec quelqu’un. La dernière fois, cela m’avait valu de bonnes remontrances mais aussi d’avoir fait une bonne rencontre. Cependant je ne sais pas si toutes les personnes avec qui j’entre en collision allait être sympathique. D’autant plus que cette fois, c’était une voiture qui m’avait percuté, heureusement les réflexes de dernière minute de la personne au volant amortirent au maximum le choc pourtant violent que je venais de recevoir. Mon skate partit rouler je ne sais où pendant que moi, je chutais douloureusement au sol, au grand damne de mon poignet qui en prit une bonne claque et de mes coudes qui n’apprécièrent pas le contact avec le béton. Heureusement que je guérissais assez vite, sinon j’aurais sans aucun doute eut droit à un aller retour à l’hôpital. Mais je ne pensais à plus à rien si ce n’est à la douleur que je ressentais et la colère que cela engendrait en moi. Ma première pensée fut d’abord de le faire payer à celui qui m’avait renversé, je me fichais que j’étais fautif, j’avais eu envie qu’il ait mal comme moi j’avais eu mal. L’élan de colère qui émanait en moi me fit sortir mes griffes et changer de couleur mes yeux. Je m’étais relevé immédiatement, peut-être était-ce là mon erreur. J’avais soupiré un grand coup, me calmant par la même occasion et reprenant mon apparence normal en espérant qu’il n’ait rien vu. Il y avait peu de chance que ce soit le cas, papa disait toujours que les gens ne voit pas le surnaturel car il ne veule pas y croire et j’avais peu de chance de tomber sur une créature surnaturelle. Cependant je commençais à paniquer lorsqu’il m’annonça qu’il était médecin et qu’il avait cru voir mon poignet se casser. Tu te préparais à mentir, et c’est ce que tu commençais à faire ! «  Quoi ? Non j’ai les os solides ne vous en f -» Je me stoppais net quand l’espace d’un instant, l’homme me montra la véritable couleur de ses yeux. Alors il était une créature surnaturelle, mais pourquoi m’embêtait-il alors ? Pourquoi ne me laissait-il pas partir s’il savait pourquoi je n’étais pas blessé. Je craignais qu’il ne me veuille du mal en agissant ainsi. « Mais que.. » Je fus une nouvelle fois interrompu lorsqu’il te saisit fermement le bras à presque t’en faire mal, pour me demander comment j’étais devenu un loup-garou. « Mais lâche moi ! » Je me débattais mais il ne me lâchait pas pour autant et même si je ne le montrais pas je commençais à avoir peur.  Alors je me décidais à dire la vérité, je n’avais pas le choix. « Je… Je suis né comme ça ! » Les larmes me montaient aux yeux et ma peur commençait à reprendre le dessus. Je serrais les poings en tremblant, mes yeux recommençait à changer de couleur tout comme mes dents changeant de forme. Mes griffes changeaient, ma respiration devenait plus rapide et même si j’allais surement perdre face à un adulte, j’avais du mal à me contrôler. « LACHE MOI !!! » De ma main libre, je tentais de lui asséner un coup de griffes au visage avant de retenter de me dégager de mon autre main. J’agissais par peur même si livré ma véritable forme en pleine rue n’était pas idéal.
Revenir en haut Aller en bas
werefox
avatar
Messages : 113
Ven 18 Nov - 8:27
Rencontre fracassante

Milo A. Allen

&

Caleb Woodbury

1er septembre.Provoquer un loup-garou n’est pas dans tes habitudes. Provoquer n’est pas dans tes habitudes. Un loup-garou adulte n’aurait fait qu’une bouchée de toi, même si tu avais travaillé fort pour que cela n’arrive pas. Mais il n’était qu’un enfant. Qui avait pu mordre un enfant ? Lorsqu’il t’annonça qu’il était né ainsi, tu marquas un temps d’arrêt avant de te souvenir que c’était là l’une des principales différences entre les werefox et les autres werecreatures. Chez les werefox, seule la morsure pouvait transformer. Il ne t’était donc jamais venu à l’idée qu’un werewolf puisse naître werewolf et non le devenir par morsure.

Tu sentis sa peur et tu commenças par regretter ton geste et ton insistance. Mais la suite des évènements te fit changer d’avis. Il ne contrôlait en rien ses transformations et la moindre de ses émotions pouvait être à l’origine de l’une d’elle. Il était tout simplement dangereux. Il essaya de te frapper juste après t’avoir crié de le lâcher –ce que tu n’avais pas fait, bien sûr-. Il fallait que cela cesse, il fallait que tu reprennes le contrôle de la situation. Pour l’instant, vous étiez seuls dans la rue mais il y avait peu de chances pour que cela continue longtemps. Tu lui saisis les deux poignets et, laissant ressortir un peu ta part animale, tu plongeas ton regard de renard dans le sien. Il fallait qu’il se calme. « Je ne vais pas te faire de mal, calme-toi ! » Ton ton était un peu brut mais tu souris pour essayer de te rattraper. Tu ne pouvais lui faire de mal, tu en étais incapable mais l’idée qu’il existe te dérangeait. L’idée que des créatures qui ne se contrôlaient pas existent te dérangeait.

Il commençait à se calmer et tu ne lui laissas pas plus de temps avant de lui poser une question. « Qui s’occupe de toi ? » Oui, s’il y avait quelqu’un pour lui apprendre, quelqu’un pour le canaliser et le surveiller, alors ce n’était pas si grave. Sinon, il faudrait trouver une solution rapidement avant qu’il n’arrive un malheur…
Revenir en haut Aller en bas
werewolf
avatar
Messages : 86
Ven 23 Déc - 7:58
Je ne comprenais vraiment pas pourquoi il ne me lâchait pas. J’avais bien compris qu’il était aussi une créature surnaturelle lorsqu’il m’avait montré ses yeux sans savoir quoi. Je ne savais pratiquement rien sur les autres races autres que celle du loup que j’étais et là encore mes connaissances étaient minimes au vue de mon jeune. Mais j’avais eu peur lorsqu’il m’avait saisi fermement le bras pour me questionner et ce genre d’émotion, ce n’était vraiment pas ce qu’il me fallait. Pour le moment, mes gênes de loup ne commençait seulement qu’à se manifester, tant sur le plan nerveux que physique. Ma force n’était pas à son maximum et je ne gardais les signes du loup qu’assez peu de temps. Là où cela jouait le plus, c’était sur le plan émotionnel, la moindre émotion me semblait décupler et me faisait perdre mes moyens, alors me sentir agressé en pleine rue ne m’aida pas à garder un self-control. Je lui avais demandé de me lâcher, avant de m’énerver sans plus attendre perdant une fois de plus mon calme. Encore une fois, j’avais laissé manifester les signes de mon espèce mais cette fois-ci j’avais tenté de le blesser. Heureusement pour lui, il sembla s’attendre ou du moins savoir gérer une situation de ce genre et parvint à ne pas se faire toucher. Seulement, j’avais l’impression que ça n’allait pas jouer en ma faveur, au contraire, l’homme se saisit alors de mes deux poignets avant de plonger son regard dans le mien, ce qui eu au moins pour effet de me faire revenir sur terre. Mais je ne me sentais pas plus rassuré au contraire, seulement il affirmait qu’il n’allait pas me faire du mal et je n’avais pas vraiment le choix de le croire. Seulement depuis qu’un chasseur avait exterminé ma famille, je peinais à accorder ma confiance à quelqu’un connaissant mon secret. « D’accord... » avais-je répondu, inspirant profondément et décontractant mes muscles, les bras toujours fermement maintenant par mon interlocuteur. A croire qu’il craignait que je ne reperde encore le contrôle, mais il avait raison bien que je sois vraiment calmé. Je fus cependant surpris par sa nouvelle question lorsqu’il se demanda qui s’occupait de toi. Plusieurs personnes à leur manière, mes parents étaient les plus à même de s’en charger mais les premiers signes de transformation se manifestaient à peine avant leur mort. Maintenant j’étais seul avec moi-même et je tentais du mieux que je pouvais d’enfouir ma nature de loup en moi sans grand succès. Mais plusieurs personnes m’apportaient leur soutien et depuis peu j’avais trouvé ton alpha. Seulement même avec son aide, il était difficile pour moi de contrôler tout ça et je ne me transformais pas encore totalement lors des pleines lunes. « Pourquoi ?! » avais-je demandé d’abord sur la défensive, il avait beau m’avoir assuré qu’il ne me ferait pas de mal, il était toujours fermement en train de me maintenir sans que je n’essaie de me dégager. Mais tu te ravisais comprenant que toute façon tu n’aurais pas le choix de lui répondre. « J’ai un alpha… » répondais-je baissant les yeux un air de culpabilité sur le visage. La façon dont il me traitait et me parlait, comme-ci j’avais besoin que l’on s’occupe de mon cas me faisait me sentir comme un monstre, alors que je n’avais pas décidé à être un loup. « Pourquoi vous vous intéressez à moi comme ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
werefox
avatar
Messages : 113
Dim 25 Déc - 19:37
Rencontre fracassante

Milo A. Allen

&

Caleb Woodbury

Il ne se calmait pas et les signes d’un début de transformation se manifestèrent une nouvelle fois. Cependant, tout le côté lupin du jeune garçon ne semblait pas réveillé. C’était là l’une des plus grandes différences entre les renards et les loups. La morsure était le seul moyen de devenir un werefox et ce n’était pas pour te déplaire. Aussitôt qu’il te répondit qu’il avait un Alpha, tu te détendis et tes doigts desserrèrent leur prise sur son bras jusqu’à le lâcher. Alors quelqu’un gérait tout ça, tout ce truc incontrôlable. Tant mieux, un accident était si vite arrivé pour un adulte alors pour un enfant, tu n’osais même pas imaginer.

Son expression coupable te toucha et tu t’agenouillas pour être plus à sa hauteur. « Tu n’as pas à te sentir coupable, tu sais. Je suis désolé si je t’ai paru insistant, mais il y a des gens que j’aime dans cette ville et je ne voudrais pas que tu blesses des innocents parce que tu ne contrôles pas ce qui t’arrive. » Tu marquas une pause. Ta voix s’était fait plus douce et plus calme. « Si je m’intéresse à toi, c’est parce que tu as besoin d’aide et que, s’il n’y avait eu personne pour le faire, je t’aurai aider à trouver quelqu’un. Je ne peux pas le faire moi-même parce que nous ne sommes pas tout à fait pareils. » Après un regard autour de vous, tu amorças une transformation partielle. Tes griffes apparurent ainsi qu’un duvet roux et des oreilles petites mais plus pointues et surtout des yeux de renard. Après quelques secondes, tu retrouvas une apparence normale. « Tu vois, nous sommes tous deux des garous et, pour cette raison mais aussi et surtout parce que je n’ai pas pour habitude de faire du mal aux autres, je ne te ferai aucun mal. »

Tu lui laissas du temps pour se détendre à son tour et poser ses questions s’il en avait. Ce n’était qu’un juste retour des choses puisqu’il avait répondu aux tiennes. Après quelques instants, tu repris la parole. « Qui est ton Alpha ? » Tu en connaissais peu, la plupart de noms seulement. Les renards étaient plutôt solitaires et tu n’échappais pas à la règle. Cependant, connaître le nom d’un autre Alpha pourrait avoir quelque chose d’utile à l’avenir. Alors tu attendis la réponse du petit loup et aussi de savoir ce qu’il voudrait faire par la suite. Discuter ou rentrer chez lui ? Tu étais à peu près prêt pour l’un comme pour l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
werewolf
avatar
Messages : 86
Dim 12 Fév - 6:33
Tu avais essayé de rester calme, bien évidemment parce que tu avais très bien compris que c’est ta transformation en partie qui t’avait mit dans cette position délicate. Bien entendu il se serait demandé pourquoi tu n’avais aucune égratignure mais si tu avais su te contenir, tu serais sans doute déjà à nouveau en chemin vers chez toi. Mais au lieu de cela tu perdais à nouveau le contrôle et tu avais essayé de l’attaquer à nouveau. Et c’est ça qui te faisait peur, ce comportement sanguin, agressif ce n’était pas le tien. Tu avais toujours été casse-cou à faire des bêtises mais avant les premiers signes de transformation, jamais tu ne t’étais montré si hostile envers quelqu’un même s’il t’avait fait peur et qu’il te voyait comme un monstre. Tu devais t’y résigner, tu en étais un, cette créature qui fait tellement peur aux enfants dans les contes, tu en étais une. Ce n’est que lorsque tu lui répondis que tu avais un alpha qu’il te lâcha. Tu attrapais aussitôt ton poignet pour le frotter, tu n’avais pas de marque mais c’était instinctif. Tu n’avais plus envie de te battre et tu te sentais submergé par la tristesse. Pourquoi fallait-il que tu ressente plus intensément chacune de tes émotions. Tu fus alors surpris de le voir s’agenouiller à ta hauteur alors que tu avais maintenant la tête baissé et le regard triste. « Mais je veux pas faire du mal aux autres ! » avais-je répondu plus comme une plainte que comme une affirmation. Jusqu’à maintenant, quand je sentais mes nerfs montés et les changements s’opérés en moi, je partais. Mais ce soir, pour la première fois, je faisais face à quelqu’un et j’avais essayé de faire réellement du mal au-delà d’une simple bagarre. Tu l’observais désormais dans les yeux, il verrait peut-être que tu étais sincère, que tu étais quelqu’un de gentil et que jamais tu ne voudrais faire du mal à quelqu’un. Tu l’écoutais te dire que tu avais besoin d’aide et qu’il m’aurait aidé à trouvé quelqu’un parce que lui ne pourrait pas. Tu comprenais alors qu’il s’agissait d’une autre were-créature. Tu savais qu’il y en avait d’autre sans pour autant en avoir rencontré, mais souvent ton père te racontait des histoires sur des créatures qu’il avait pu rencontrés, toi tu ne savais pas faire la différence. Il faut dire que tu n’arrivais même à distinguer humain et werewolf à leur odeur alors deux créatures entre elle. Toutefois, tu n’eux pas besoin de demander lorsqu’il amorça une transformation, il avait un duvet roux et des oreilles plus petites, sans compter des yeux différent du mien. « Un renard ? » Tu étais maintenant plus serein sans pour autant être tout autant rassuré à cent pourcent. Il semblait être une toute autre personne que celle qui t’avait presque agressé, il était moins menaçant et plus doux sans que tu n’ais réellement compris la raison de ce changement d’attitude. Au moins ça t’avais aidé à te calmé, ton cœur battait moins vite et tes craintes se dissipaient peu à peu. « Y a des différences entre les loups et les renards à part l’apparence ? » Ta curiosité avait été piquée, tu avais envie d’en savoir plus sur lui et son espèce. Parce que les loups tu connaissais, toute ta famille en était et certains de votre entourage mais tu n’avais jamais eu à faire à quoi que ce soit d’autre. « Vous pouvez vous transformer entièrement en renard ? » Tu te calmais légèrement, notamment lorsqu’il reprit le cours de la conversation en te demandant qui était ton alpha. Tu hésitais avant de lui dire mais tu n’avais pas l’impression qu’il t’avait posé cette question dans un but négatif alors tu lui répondais. « Il s’appelle Aindreas, ça fait pas longtemps que je suis dans sa meute… » Tu restais là face à lui sans trop savoir quoi dire avant d’ajouter. « Ma transformation est pas encore entière, alors pour l’instant il peut pas trop m’aider, il dit que tous mes instincts ne sont pas éveillé mais c’est vraiment pire que ça quand on est totalement un garous ? » Tu n’étais peut-être pas clair mais ce que tu voulais savoir c’est quand tu seras totalement un werewolf, si lors des pleines lunes tu parviendras encore moins à te contrôler. Tu regardais autour de toi, la rue semblait toujours déserte, du moins suffisamment pour que personne ne klaxonne derrière la voiture de … « Comment vous vous appelez au fait ? » C’était mieux de savoir à qui tu parlais, et puis c’était un juste retour des choses après l’interrogatoire que tu venais de subir.
Revenir en haut Aller en bas
werefox
avatar
Messages : 113
Lun 20 Fév - 16:03
To protect all people is my only goal
Milo & Caleb
Passe la souris sur l'image, tu verras c'est magique…

Il semblait sincère lorsqu’il te dit qu’il ne voulait blesser personne. Mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut, surtout en étant un garou. Cette condition implique une certitude, celle de pouvoir perdre le contrôle à tout instant. Et même toi, après un an d’apprentissage et de contrôle, tu doutais de pouvoir garder le contrôle sur ta nature de renard, alors qu’en était-il d’un enfant ? Il te fallait le mettre en confiance et lui montrer ta vraie nature fut la seule chose qui te sembla vraiment utile. Tu amorças une transformation partielle. Tu vis l’expression dans son regard changer et tu sus qu’il avait compris. Tu lui souris, bienveillant même si tu restais méfiant quant à ce qu’il deviendrait une fois sa mutation terminée. A sa question, tu hochas la tête en signe de confirmation. Sa seconde question te fit laisser échapper un éclat de rire. « Oui, il y a des différences. Un loup adulte est plus fort qu’un renard. Et puis, les omégas sont bien plus nombreux chez nous, nous sommes principalement des solitaires. Enfin, seule la morsure peut transformer en renard, on ne peut naître avec le gène comme les loups. Et non, je ne peux pas encore me transformer complètement en renard. Je ne suis pas garou depuis suffisamment longtemps. »

Tu le voyais se calmer peu à peu et cela te rassurait. Peut-être que tout n’était pas perdu ? Il lui fallait seulement de l’aide et s’il avait un Alpha pour veiller sur lui… Enfin, encore fallait-il que ce ne soit pas une brute sanguinaire, ce qui n’était pas gagné. Aindreas. Ce nom ne te disait rien, il faudrait que tu vérifies qu’il était du côté des gentils. Sinon, il était vite fait de faire de ce garçon une arme redoutable et c’était une peur compréhensible et justifiée. Tu lui souris, te voulant rassurant. « Ce n’est pas vraiment pire, c’est différent. Je ne suis pas le mieux placé pour t’en parler puisque j’ai été mordu et qu’en plus je suis un renard. Mais le tout est de s’accrocher à quelque chose ou quelqu’un qu’on aime et de penser à cette part d’humanité qui subsiste toujours en nous, peu importe le degré de contrôle qu’il nous reste. C’est d’une motivation mais aussi d’un souvenir de ton humanité qu’il te faut pour garder le contrôle. Et, heureusement, cela devient plus facile avec le temps, même lors des nuits de pleine lune. » Tu ne cherchais pas à lui mentir. A quoi bon ? Il y serait confronté bien assez tôt malheureusement. Lorsqu’il te demanda ton nom, tu lui offris volontiers. « Caleb. Woodbury. Tu as d’autres question sur les garous ? N’hésite pas, je ferai de mon mieux pour y répondre même si je pense que cet Aindreas y répondra aussi. » Oui, il ne fallait pas casser ce loup avant de l’avoir rencontré. « Sinon, si tu as besoin d’aide, tu pourras me trouver à l’hôpital, au service des urgences. Celle-là que je travaille. » Voilà, tu lui avais proposé ton aide. S’il en avait besoin, il n’aurait qu’à demander.



© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas
werewolf
avatar
Messages : 86
Dim 19 Mar - 6:51
Tu n’étais qu’un petit garçon innocent et peut-être un peu trop naïf, évidemment que tu ne voulais faire de mal à personne. Mais tu étais maudit, maudit par cette malédiction qui coulait dans tes veines, que tu avais en toi depuis la naissance et que tu transmettrais à tes enfants et tes petits enfants dans bien des années. Tu savais que tu pouvais être dangereux mais en général tu tentais de te contrôle du mieux que tu le pouvais. Là, tu avais tenté de l’attaquer mais il s’était montré menaçant envers toi. Si tu tentais de rester calme face aux humains, tu avais paniqué en comprenant qu’il savait pour ton secret, et tu avais eu autant peur qu’il soit un chasseur, qu’il soit une créature surnaturelle. Les deux pouvaient s’avérer être tout aussi dangereux l’un que l’autre pour un petit loup comme toi. Mais tu avais fini par te sentir plus à l’aise et en confiance lorsqu’il te rassura et te montra même une partie de sa transformation partielle, ce que toi tu ne savais toujours pas faire sur commande. Et là, une centaine de question te traversèrent l’esprit et tu en posais d’autres, notamment s’il y avait des différences entre les loups et les renards. Tu apprenais alors qu’un loup adulte était plus fort qu’un renard et qu’ils avaient plus tendance à rester oméga contrairement à vous qui favorisiez les meutes. Pour finir, tu apprenais aussi qu’on ne pouvait naitre en renard contrairement encore une fois à vous les loups. Tu regrettais de ne pas avoir une famille de renard qui aurait sans doute pu t’éviter de vivre ce que tu ressentais en ce moment même. « D’accord… Comment ça se fait que tu en saches autant sur les loups si tu n’en es pas un ? » Ta question pouvait donner l’air que tu le soupsonnes de quelque chose mais ton ton montrait bien que tu t’intéressais seulement et que tu ne voyais aucun mal à toutes ses connaissances. Tu étais maintenant totalement calmé, même si vous étiez finalement parti du mauvais pied, tu ne pouvais t’empêcher de finalement être plus serein, ce qui pourrait être une erreur. Mais tu ne pensais pas que les attentions de Caleb étaient mauvaises maintenant qu’il savait que tu faisais de ton mieux pour ne pas être dangeureux. Et puis tu lui révélais avoir un Alpha, ce qui était signe de bonne foi. Tu devais reconnaitre aussi que depuis qu’il t’avait prit dans sa meute, tu avais beaucoup appris de lui-même si tes émotions te submergeaient encore parfois trop. Tu écoutais tout de même ses conseils, lorsque tu sentais partir, tu devais t’accrocher à quelque chose ou quelqu’un que tu aime et y penser. Tu buvais ses paroles, hochant la tête à chaque explication qu’il te donnait. Et tu fus rassuré en apprenant qu’avec le temps ça devenait plus simple. « J’ai encore jamais vécu une vraie nuit de pleine lune… Mais ça me fait peur » Tu lui avais fait ces confidences avant de lui demander son nom. Pour savoir à qui tu parlais d’abord et parce que tu te disais qu’à l’avenir cet homme pourrait t’aider. Ce qu’il confirmait sans que tu ne lui demande quoi que ce soit, en te disant de ne pas hésité si j’avais des questions. « Merci Caleb… » Ces mots étaient sorties de ta bouche le plus sincèrement possible, tu savais où le trouver et tu n’hésiterais pas à y aller si besoin. « Moi j’suis au collège si t’as besoin ! » Tu riais, il y avait peu de chance qu’il ai besoin de toi mais bon. « Bon… Je crois que je vais rentrer… »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une entrée fracassante
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Une entrée fracassante [PV Labocata]
» Une entrée fracassante !
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Sujets Terminés-
Sauter vers: