Kaylann ♧ I've always wanted to do my best



 
Every MonsterRECRUTE -- Vous avez jusqu'au 31 octobre pour participer ♥️

Kaylann ♧ I've always wanted to do my best

 ::  :: Ancienne fiche de prez. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 8:14

Bonjour ! J'ai vu le jour il y a maintenant 17 années, pourtant on dirait que j'ai 15 ans, si ce n'est moins. Mes parents ont eu la brillante idée de me nommer Kaylann Morino mais on me surnomme généralement Kay. On me dit souvent que je suis tête en l'air mais brillante ainsi que réservée et jalouse mais serviable et patiente. Ce sont probablement ces traits de personnalités qui ont fait en sorte que j'ai choisi d'être étudiante à l'université pour devenir médecin ainsi que serveuse dans un petit café. On dit que Beacon hills est une ville particulière et je crois aux rumeurs concernant l'existence du surnaturel. En effet, je suis une kitsune d'eau de niveau #1. Validée par Saleem.  I love you

Kaylann Morino
« Le génie est une forme de magie, et le propre de la magie, c'est qu'on ne peut l'expliquer. » Margot Fonteyn

♧ Elle est surdouée ♧ Elle a fini le lycée à 15 ans ♧ Elle a toujours un livre sur elle, adorant lire depuis qu'elle est enfant ♧ Elle lit de tout mais préfère les histoires fantastiques et les univers magiques qui parviennent à la faire rêver ♧ Depuis qu'elle sait être une kitsune, elle s'intéresse aussi aux légendes ainsi qu'à la mythologie ♧ C'est une passionnée de photographie ♧ Elle se prend souvent en photos dans différentes tenues excentriques, notamment parce qu'elle adore se déguiser ♧ Elle ne connaît pas la puissance de ses pouvoirs et leurs origines, et ils la terrifient ♧ Elle adore porter des colliers et surtout des bracelets de toutes les couleurs ♧ Elle joue avec ses cheveux ou avec son pendentif lorsqu'elle est anxieuse ♧ Elle apprécie énormément la tranquillité de la nature ♧ Elle essaie du mieux qu'elle le peut de s'adapter socialement aux autres malgré son intelligence ♧ Elle a une imagination aussi impressionnante que débordante ♧ Elle adore l'art sous toutes ses formes ♧ Elle a beaucoup d'imagination ♧ Elle écrit, peint et dessine à ses heures perdues ♧ Elle déteste quasiment tous les sports ♧ Elle a une excellente mémoire des dates et des noms ♧ La gourmandise est l'un de ses pires défauts ♧ Les éclairs au chocolat sont son péché mignon ♧ Elle a une très jolie voix mais est trop timide pour chanter devant d'autres personnes que sa mère ♧ Elle rêve de voyager dans différents pays du monde pour élargir sa culture ♧ Elle est incapable de faire la différence entre l'amour et l'amitié, ce qui peut conduire à des situations très embarrassantes, pour elle comme pour les autres ♧ Elle n'aime pas qu'on lui parle de son père qu'elle n'a qu'à peine connu ♧ Elle veut devenir médecin, en partie parce que sa mère est son modèle mais aussi parce qu'elle voudrait sauver des vies ♧ Elle doit quotidiennement faire passer sa mère pour sa sœur, ce qui a tendance à l'agacer ♧ Tout comme sa mère a besoin de café le matin, Kaylann a besoin de jus d'orange, sinon elle a énormément de mal à se réveiller ♧ Elle adore faire des grasses matinées ♧ Elle déteste se coucher tôt et fait souvent croire à sa mère qu'elle dort alors que ce n'est pas le cas ♧ Elle a tendance à se coucher très tard, soit parce qu'elle lit, écrit ou dessine, soit parce qu'elle reste sur son ordinateur à retoucher des photos durant des heures ♧ Abîmer son vernis à ongle fraîchement posé l'agace au plus haut point ♧ Elle a souvent la flemme de se maquiller ♧ Perfectionniste voire maniaque, sa chambre est toujours très bien rangée - exactement le contraire de son esprit ♧ Elle garde des objets extrêmement vieux qui semblent inutiles mais qui, à ses yeux, sont des souvenirs très importants ♧ Elle conserve à peu près tout et n'importe quoi, au grand damne de sa mère qui n'arrive pas à la convaincre d'arrêter cela - néanmoins, tout est parfaitement bien rangé, organisé, à sa place ♧ Elle aime tous les styles musicaux et écoute souvent du rock avec sa mère ♧ Elle a néanmoins une préférence pour les musiques classiques ♧ Elle rêve de savoir jouer du piano et de la guitare mais l'université et son travail à temps partiel lui prennent trop de temps pour qu'elle puisse prendre des cours ♧

« Le génie consiste à voir ce que tout le monde a vu et a pensé ce que personne n'a pensé. » Albert Einstein

Caractère de Kaylann :

Le problème lorsque l'on a une intelligence grandement supérieure à la moyenne, c'est qu'on a tendance à vouloir tout savoir. S'explique alors l'impressionnante curiosité de Kaylann qui se passionne pour énormément de choses. Elle touche à tout et semble tout aimer, quoiqu'à différents degrés tout de même. Ainsi, son esprit est constamment occupé par diverses pensées si nombreuses qu'il lui arrive de s'y perdre. Par conséquent, elle a souvent du mal à se concentrer, de multiples idées vagabondant sans cesse dans sa tête. De la même manière, elle peut s'avérer tête en l'air et il n'est pas rare qu'elle oublie certaines choses dont elle ne se rappellera que par connexions logiques - ses devoirs scolaires ou des tâches qu'elle aurait à faire chez elle par exemple. A cause de cela, on a tendance à croire qu'elle a mauvaise mémoire et qu'elle oublie tout, ce qui est totalement faux. La jeune femme possède en effet une très bonne mémoire et est capable de vous raconter en détails de vieux souvenirs datant de plusieurs années, en particulier ceux l'ayant marquée d'une manière ou d'une autre. Elle est simplement un peu étourdie, voilà tout. Ouverte d'esprit, Kaylann est une personne qui peut parler de tout. Elle adore les débats et fait preuve d'une patience et d'une détermination notables durant ces derniers. Cependant, elle déteste plus que tout perdre ou avoir tort. Têtue et mauvaise perdante, elle l'est sans aucun doute, et jouer au Monopoly avec elle n'est vraiment pas une bonne idée. Loin d'être méchante, elle n'aime cependant pas qu'on lui marche sur les pieds ou qu'on l'écrase, ce qui arrive malheureusement assez souvent de par son apparence juvénile. De plus, n'étant ni impulsive ni violente, il peut arriver qu'elle se laisse un peu trop faire, sa patience pouvant pousser à l'extrême son caractère pacifiste. Elle ne frappe personne et préfère répondre aux coups par des paroles, d'autant plus depuis que ses pouvoirs ont commencé à apparaître. A vrai dire, elle ne ferait pas de mal à une mouche, et cela pourrait lui porter préjudice un jour ou l'autre. Volontaire, active voire fougueuse, elle prend les choses très à cœur, quitte à finir blesser. Sans doute est-ce un défaut d'être aussi impliquée, mais que voulez-vous... Elle est comme ça et ne semble pas prête de changer.
Avec ses amis, Kaylann est une personne loyale capable d'emporter vos secrets dans sa tombe - ce qui n'est pas peu dire pour une kitsune. En effet, même si elle n'est pas exceptionnellement douée pour mentir, elle saura se murer dans un profond silence si elle ne doit rien dire. Elle est aussi une épaule sur laquelle s'appuyer et épancher sa tristesse, cependant elle n'est pas des plus habiles avec les mots. Elle essaiera de vous rassurer sans vraiment trop y parvenir, mais elle fera toujours de son mieux pour vous aider. Généreuse et serviable, elle n'hésite jamais à rendre service et aime faire plaisir aux autres. Néanmoins, elle s'avère assez possessive en ce qui concerne son entourage et peut vite se montrer jalouse si elle sent sa "place" menacer dans une relation. Ses amis sont très importants pour elle, malheureusement elle ne les choisit pas forcément bien. A vrai dire, ce petit génie a toujours eu du mal avec les relations sociales. Être surdouée n'est pas toujours un avantage, et la jeune femme en a fait les frais durant toute son adolescence. Elle a mis un temps fou à comprendre les nombreux sous-entendus qui peuplaient les paroles de tous ses camarades de classe, à vaincre sa timidité due à sa peur d'un rejet, à s'intégrer. Aujourd'hui, bien que moins réservée qu'autrefois, elle n'en reste pas moins une novice dans ce domaine. Comprenant sans doute mieux les livres que les humains - quoiqu'ils ne le sont pas toujours - l'entourant quotidiennement, on peut sans difficulté l'affirmer naïve puisqu'elle a énormément de mal à faire la différence entre l'amour et l'amitié, la haine et la rancœur, la déception et la tristesse... Elle va plus facilement vers les autres qu'auparavant mais est assez maladroite lorsqu'elle parle. Aussi, à cause des nombreuses pensées qui circulent constamment dans son esprit, il lui arrive de décrocher d'une conversation et de penser à autre chose, passant alors pour une rêveuse peu attentive, voire une personne qui se moque de ce qu'on lui dit. Cela vous arrivera sans doute avec elle, mais ne vous vexez pas : penser à des centaines de choses à la fois est loin d'être simple. De par la découverte récente de ses pouvoirs qu'elle ne comprend ni ne maîtrise, Kaylann est devenue plus angoissée qu'à l'accoutumée. Elle ne veut pas blesser quelqu'un par leur faute mais l'anxiété - sans qu'elle ne le sache - attise ses dons qu'elle ne contrôle pas le moins du monde. Ainsi, lorsqu'elle se sent mal, elle a besoin de s'isoler et part souvent dans un coin où seule la nature l'entoure. Sans doute la jeune kitsune a-t-elle besoin de cette tranquillité et de cette proximité avec l'environnement pour s'apaiser. Enfin, Kaylann est une jeune femme à l'imagination débordante qui a besoin de l'exprimer. Ainsi, elle écrit, dessine, peint toutes sortes de choses, et ce très régulièrement. Cependant, ses principales passions restent la lecture et la photographie, d'ailleurs elle a toujours un livre sur elle, ainsi que son téléphone voire un appareil photo.


Kaylann vit le jour à Atlanta il y a dix-sept années de cela, dans un foyer aimant, un foyer qui la désirait, un foyer qui l'aima dès sa naissance. Jolie bouille aux yeux noisettes, elle était le fruit d'un amour inconditionnel au bout de seulement deux années. Cependant, elle ignorait à l'époque ses origines. Sa mère, Paloma, était une kitsune, une créature de légende dont beaucoup doutent de l'existence, chose qu'ignorait complètement son père qui n'était qu'un simple humain nommé Alec. Néanmoins, le couple que formaient ses parents était incroyablement fusionnel, et elle était aimée. Ils formaient à eux trois une petite famille, un petit nid de bonheur qui semblait solide mais, puisque rien d'heureux ne semble fait pour durer, ce petit paradis fut bien vite brisé.

Son premier anniversaire avait été fêté quelques semaines avant le drame. Un diagnostic, un simple et maudit diagnostic qui détruisit tout. Tout s'effondra à cause d'une maladie. Son père avait un cancer. Le bébé qu'elle était ne pouvait pas comprendre ce que cela signifiait, ainsi elle voyait seulement sa mère pleurer et son père enchaîner les traitements en vain. Tout cela dura quatre mois. Quatre longs et douloureux mois durant lesquels ses parents tentèrent de garder le sourire tandis qu'elle, toute petite, grandissait sans comprendre ce qu'il se passait. Elle prononça ses premiers mots et fit ses premiers pas alors que ses géniteurs peinaient pour ne pas fondre en larmes en la voyant, parce qu'eux savaient, ils comprenaient. Quatre mois, puis il partit. Kaylann n'était pas plus haute que trois pommes, ce n'était qu'un bébé. Elle ne savait pas encore pourquoi, mais elle n'avait plus de père. Sa mère en fut anéantie. Elle n'avait plus que sa fille. Ainsi, elle la couva encore plus qu'avant, et leur vie devient bien moins joyeuse. Elles n'étaient plus que deux, et l'adulte devait se battre parce qu'elle n'avait pas le choix, parce qu'elle avait une petite fille dont elle devait s'occuper, parce qu'elle était seule à présent.

Deux années s'écoulèrent ainsi, puis Kaylann rentra à l'école maternelle. En somme, rien de très surprenant à cela pour une enfant de trois ans. A cause - ou grâce - à ses camarades, elle finit par comprendre que l'absence aussi longue de son géniteur n'était pas normale. Parce qu'elle voyait, à chaque fois que sa mère venait la récupérer à l'école, tous ces hommes venus pour leurs enfants. Parce que, lorsqu'ils lui demandaient où était son père, elle haussait les épaules et parlait d'autre chose. Parce qu'elle enviait les autres, d'une certaine manière, et qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle n'avait pas leur chance.
« Dis Maman... Il est où Papa ?
-Papa est avec le reste de notre famille, de mon papa et ma maman.
-Et... il va revenir ?
-Il n’est jamais réellement parti, ma chérie. Il est toujours là, près de toi-même si tu ne le vois pas. Tu sais, ma maman m’a un jour dit que chaque petite étoile dans le ciel est le papa ou la maman de quelqu’un. Papa est là, lui aussi. Il veille sur nous et nous écoute.
-Pourquoi les autres enfants ont un papa ?
-Les autres enfants ont un papa car ils ne sont pas malades. Ton papa n’allait pas bien, mon ange. Il avait mal, il était triste et de le voir comme ça me faisait très mal au cœur. Maintenant, il va bien, il est heureux, là où il est, sur sa petite étoile, et il regarde sa fille qui grandit de jour en jour. »

Mises à part ces questions aux réponses douloureuses pour sa pauvre mère, les deux premières années de Kaylann à l'école se passèrent très bien, ainsi que celle qu'elle passa au jardin d'enfant. Néanmoins, l'un de ses instituteurs trouva étrange qu'elle sache lire un an avant tous les autres, et ce sans enseignement. Sans doute avait-elle appris d'elle-même à force d'écouter sa mère lui raconter des histoires lorsqu'elle n'était pas occupée avec son travail. Elle déchiffra bien vite les lettres, aidée de sa génitrice qui semblait ravie de la curiosité intellectuelle de sa fille, et y trouva une logique. Alors elle commença à lire, des petits livres aux pages peu nombreuses et constellées d'images, ceux que l'on lit aux enfants pour les endormir parce qu'ils leur plaisent tant. Elle les lisait seule, assise sur son lit, sur le canapé, sur une chaise, à elle-même ou, parfois, à sa mère qui ne voyait pas de mal à ce que sa fille ait un peu d'avance scolairement. Elle ne la forçait pas à le faire, loin de là même. Lire plaisait à la petite brune qui, très vite, y trouva une véritable passion, s'amusant à lire tout et n'importe quoi - notamment ce qui était noté sur l'emballage de son paquet de céréales.

L'école primaire fut bien plus difficile, notamment lorsqu'elle débuta sa troisième année. En effet, son institutrice de première année ayant remarqué ses étonnantes facilités avait décidé de lui faire sauter sa deuxième année. Ainsi, elle n'avait que sept ans lorsque sa troisième année débuta, tous les autres élèves de sa classe étant donc plus vieux qu'elle. L'un d'eux avait même deux ans de plus qu'elle, ayant redoublé, et il la terrifiait. Elle n'osait pas l'approcher, comme elle n'osait approcher aucun camarade. Elle restait seule, dans son coin, un livre dans les mains, le nez plongé dedans. Extrêmement timide, elle restait renfermée sur elle-même, incapable de faire le premier pas pour aller parler aux autres. Elle tentait simplement d'être invisible, du moins suffisamment discrète pour qu'on ne la remarque pas. Néanmoins, cela ne fonctionna pas, et elle fut la cible d'un petit groupe d'élèves peu sympathiques qui la prit en grippe pour ne plus la lâcher. Ils lui trouvaient des surnoms vexants, riaient dès qu'elle bégayait lorsqu'elle répondait à une question de leur instituteur, lui volaient son livre lors des récréations. Lui mener la vie dure semblait leur plaire plus que tout, et lorsqu'elle osait leur demander pourquoi ils agissaient ainsi, ils répondaient que cela ne servait à rien d'être intelligente si l'on était comme elle. Comme elle. Sans le savoir, ils brisèrent chez la petite fille l'espoir stupide qu'elle avait de s'intégrer.

Ainsi, elle s'isola encore plus, se cachant presque lors des récréations. Elle ne les approchait plus, ne parlait plus, ne vivait plus. Elle voulait disparaître sans y parvenir, continuant d'être la pauvre victime d'un harcèlement continuel. C'était si simple de s'en prendre à une petite fille timide et plus jeune qu'eux que cela dura deux années de plus. Alors qu'elle pensait que tout s'arrêterait lorsqu'elle changerait de classe, elle fut bien vite déçue. De nouveau, ils étaient dans sa classe. Ils recommencèrent et, comme s'ils voulaient s'améliorer, furent plus horribles encore que l'année précédente. Ils cachaient son sac, dérobaient ses affaires sans jamais lui rendre et, quand ça leur prenait, la poussait si fort qu'elle tombait par terre, la tête en avant, s'écorchant généralement les coudes et les genoux pour ne pas se cogner. Ils semblaient fiers, fiers d'avoir trouvé une enfant à persécuter, fiers de violenter une fillette plus jeune que. Elle n'en disait rien évidemment, elle se murait dans un profond silence qui inquiéta bien vite sa mère, d'autant plus que ses notes n'étaient plus aussi bonnes qu'avant. Comme si elle avait espoir que son supplice s'arrête ainsi, elle ne faisait pas les contrôles correctement, cachant son génie pour ne pas être malmenée plus qu'elle ne l'était déjà.

« Kaylann Morino, tu vas t’asseoir ici tout de suite et tu vas m’expliquer qu’est-ce qu’il se passe avec tes notes ! »
Telles furent les paroles qu'avait criées sa mère en voyant son bulletin de dernière année d'école primaire. Sachant qu'elle ne pouvait y échapper, elle la rejoignit malgré sa peur et tenta de se justifier vainement. Elle n'avait jamais été douée pour mentir.
« J'y arrive pas...
-Mais comment, tu n’y arrives pas ? Tu ne m’as jamais apporté de telles notes, et je sais que tu travailles dure. Explique-moi. Je ne te punis pas, ma chérie, je veux juste comprendre ce qui ne va pas. »
Elle n'y arrivait pas. Elle ne pouvait lui mentir, et l'incompréhension qu'elle lisait dans ses yeux lui faisait mal. Elle n'aimait pas décevoir sa mère, d'autant plus que celle-ci ne pouvait pas comprendre pourquoi elle agissait ainsi. Elle ne connaissait pas cette peur que ressentait tous les jours la fillette en allant à l'école, en voyant ses bourreaux se lever à l'autre bout de la cour, en s'asseyant sur sa chaise en classe. Alors elle finit par tout lui avouer, autant pour soulager sa conscience que pour trouver du réconfort auprès de sa mère.
« Ils n’ont pas peur de ton génie, ils ont peur de l’inconnu. Tu es unique, ils n’ont rien vu de tel. Alors prends avantage de ça, et épanouie-toi. Tu verras, tu accompliras de grandes choses, Kaylann.
-Je ne peux pas m'épanouir avec eux... » avait simplement répondu la fillette d'un air triste.

Même si Paloma aurait voulu la changer d'école pour qu'elle ne soit plus avec ses persécuteurs, sa fille termina sa cinquième année avec eux - tentant néanmoins de s'en éloigner le plus possible et de ne jamais les regarder. Grâce à sa mère, elle partit dans un collège différent du leur et put se débarrasser ainsi de ses bourreaux. En quelque sorte reconnaissante, la jeune fille âgée de dix ans ramena enfin d'excellents résultats chez elle, faisant plaisir à sa mère qui avait espoir que le traumatisme passe. Elle resta néanmoins très renfermée, si bien que, par peur d'être à nouveau harcelée, elle cachait ses notes à tout le monde, refusant que les professeurs disent les siennes à voix hautes, et ne montrait son intelligence que sur sa copie. Elle avait pour seuls amis ses livres, ne parlait à personne de ce qu'elle avait vécu, s'isolait constamment, sa timidité ne l'aidant pas. Elle profita néanmoins de cette période de répit où personne ne venait l'embêter, sans pour autant abandonner cette peur d'être à nouveau harcelée. De par ses copies, son intelligence grandement supérieure à la moyenne fut remarquée par ses enseignants qui lui firent à nouveau sauter une classe. Elle entra donc en troisième année de collège à onze ans au lieu de treize, chose très rare. Elle l'acheva brillamment, ramenant désormais d'excellentes notes à sa mère dont elle était la fierté. Néanmoins, l'école continuait de l'effrayer, et les vacances lui firent le plus grand bien.

Bientôt arriva sa rentrée dans un nouvel établissement, le lycée, rentrée qu'elle redoutait énormément de par sa différence d'âge avec les autres.
« Je suis obligée d'y aller ?
-Et pourquoi tu ne voudrais pas y aller ? C’est ta chance de pouvoir faire briller tes talents. »
Kaylann haussa simplement les épaules, peu convaincue par les paroles de sa mère. Non, vraiment, cette rentrée l'effrayait. Elle allait être la plus petite, la plus chétive, la plus fragile. A nouveau, elle serait la victime désignée, et honnêtement cette idée la terrorisait.
« Promets-moi que ça ne va pas recommencer. »
Elle ancra son regard dans celui de sa génitrice, comme pour être certaine qu'elle ne mentirait pas. A vrai dire, c'était assez étrange venant d'une jeune fille de treize ans, mais elle semblait beaucoup plus mature lorsqu'elle le souhaitait, malgré son visage juvénile.
« Cela ne recommencera pas si tu y vas la tête haute et prête à affronter les différents obstacles. Tu es une Morino, une femme forte, une femme pleine de surprises. Surprends-les, et laisse ta marque. »

Kaylann fit donc sa rentrée au lycée avec deux ans d'avance, ayant toujours l'impression d'être cette petite fille si jeune qu'elle se retrouvait exclue. Ainsi, malgré tous les espoirs de sa mère, la jeune fille avait toujours autant de mal à aller vers les autres. Elle ne parlait quasiment à personne, restait dans son coin et cachait son intelligence, acceptant mal les regards surpris qu'on lui lançait. Elle avait toujours fait plus jeune que son âge, et voir une adolescente de douze ans en première année de lycée n'était pas chose courante. Ainsi, elle commença à maudire à nouveau son intelligence, et les paroles de ses persécuteurs d'antan lui revinrent bien vite à l'esprit. Elle restait seule parce qu'à ses yeux son génie était un poison. Elle était différente des autres et ne voulait pas de ce cadeau empoisonné. Elle se découvrit durant cette période une passion pour le dessin et l'écriture, deux arts qui lui permettaient de s'évader de ce monde qui la rejetait. Elle aimait cela, énormément, et même s'il était certain à ses yeux qu'elle n'en vivrait pas, elle ne pouvait faire une croix dessus.

Tout bascula en deuxième année. Elle avait treize ans lorsqu'elle rencontra cette personne qui fit basculer sa vie toute entière. Une jolie blonde aux yeux bleus ayant deux ans de plus qu'elle qui ne semblait rien avoir en commun avec Kaylann. Ce fut elle qui fit le premier pas, la jeune fille brune en étant incapable, et elles devinrent vite amies. Meilleures amies. Elle lui apprit à considérer son intelligence comme un don et non une malédiction, puis à s'ouvrir au monde. Ne comprenant par pourquoi elle refusait de le faire, elle insista tant et si bien que son amie lui avoua tout. Depuis ce jour, elles n'eurent plus de secret l'une pour l'autre, et elles se promirent de s'aider à tout affronter. Petit à petit, elle réussit à être moins renfermée, moins timide, et même si elle était toujours effrayée par l'idée d'un cercle vicieux, elle le faisait. Parce qu'elle avait confiance en son amie, parce qu'elle ne voulait plus être sa gamine peureuse malgré ses années de différence avec les autres, parce qu'elle voulait être acceptée comme elle l'était, et ce même si elle n'avait jamais réussi avant. Alors elle se fit violence, s'intégrant petit à petit. Elle ne fut jamais la plus populaire de sa classe, loin de là, et beaucoup continuaient à la jalouser à cause de son intelligence, mais elle finit par s'y habituer sans doute puisqu'elle ne répondait pas. Il semblait que le harcèlement qu'elle avait subi enfant l'avait rendue purement et simplement pacifiste : elle était incapable de faire de mal à une mouche.

Durant cette même année, Paloma prit la décision de lui expliquer leurs origines surnaturelles dont elle n'avait même pas connaissance. La jeune fille fut bien vite plongée dans une terrible incompréhension le jour où sa mère la fit asseoir dans le salon pour discuter. Elle commença alors à parler longuement, lui détaillant l'histoire des kitsunes, créatures légendaires dont peu de personnes affirmaient l'existence - souvent sans raison d'ailleurs -, qui seraient en fait des esprits décrits comme des renards et cachés en certaines personnes - du moins c'était ce qu'elle comprit du haut de ses treize petites années de vie. Il en existerait sept genres, dont un maléfique, tous possédant différents pouvoirs car maîtrisant différents éléments. Sa mère affirmait être une kitsune de terre et prétendait que Kaylanna aussi était un être surnaturel. Par conséquent, elle affirmait que cette dernière développerait sous peu ses pouvoirs et qu'elle aurait besoin de temps pour les maîtriser. Perdue, l'adolescente hésita longuement à croire sa génitrice. Si celle-ci semblait infiniment sérieuse lorsqu'elle lui parlait, elle se demandait réellement si elle ne devenait pas folle tant cette histoire lui semblait tirée par les cheveux. Pourtant, face au discours très soutenu de sa mère, elle finit par décider d'y croire, comme si cela lui donnait un seul et unique espoir : un futur meilleur.
Ainsi, elle attendit pendant des mois l'arrivée de ses pouvoirs. Ne sachant quel type de kitsune elle était, elle ne savait même pas comment les aider à apparaître. Elle tenta - bêtement - de glisser son doigt dans la flamme d'une bougie mais le seul résultat fut une douloureuse brûlure accompagnée de quelques cris inquiets et furieux de sa génitrice. Ensuite, elle souhaita arrêter un ventilateur sans même le toucher, et ce pendant dix longues minutes qui furent tout simplement vaines. Puis elle essaya de respirer sous l'eau et but la tasse, écopant pour toute récompense une remarque moqueuse de son subconscient qui affirmait qu'elle était stupide - ce qui, dans une telle situation, semblait vrai. D'autres expériences toutes aussi idiotes les unes que les autres eurent lieu durant ce mois d'espoir, puis elle finit par simplement les attendre. Finalement, après plus d'une centaine de jours à regarder ses mains en espérant voir apparaître un quelconque phénomène surnaturel, elle abandonna. Peut-être sa mère était-elle folle, ou alors elle n'était simplement pas sa digne héritière. A vrai dire, elle se déçut elle-même, parce que c'était devenu très important à ses yeux, et surtout parce qu'elle savait que c'était important pour sa génitrice. Elle détestait la décevoir, et cette défaite lui fit mal.

Quoique Kaylann ne parla jamais à son amie de cela, les deux jeunes filles restèrent très proches les deux années qui suivirent, et ce même si elles ne furent pas dans la même classe. Elles se soutenaient à chaque mauvaise passe, s'entraidaient pour tout et n'importe quoi, révisaient ensemble en vue d'obtenir le plus de crédits possibles pour leur diplôme. Si la blonde était persuadée que Kaylann l'aurait, cela n'empêcha cette dernière de travailler du mieux qu'elle le pouvait pour obtenir la meilleure mention. Les résultats arrivèrent bien vite et elle obtint la mention A à sa Graduation à seulement 15 ans, faisant la fierté de sa mère. Elle lui offrit un appareil photo, faisant le bonheur de sa fille qui se fichait bien du fait qu'elles ne roulaient pas sur l'or. Elle était heureuse, heureuse parce qu'elle avait réussi, mais complètement perdue quant à la suite de ses études. Sa meilleure amie lui annonça alors qu'elle déménageait justement à cause de ses études, mais qu'elle reviendrait sans doute un jour. Déboussolée et peu apte à réfléchir à son orientation, Kaylann s'accorda une année sabbatique durant laquelle elle se consacra uniquement à l'art, et en particulier à la photographie.

Après cette année de repos, elle trouva enfin le domaine d'étude auquel elle voulait se consacrer : la médecine. Sans doute parce que sa mère était infirmière et parce que son père était mort d'un cancer, maudite maladie quasiment incurable, mais elle avait surtout envie d'aider les autres. Elle fêta ses dix-sept ans puis se mit à chercher des universités à Atlanta lorsque tout commença à dégénérer. Au début, elle crut à des hallucinations tant cela semblait irréelle. Elle voyait des images floues et confuses lorsqu'elle fermait les yeux, avec cette impression étrange d'être dans l'eau et d'entendre des voix inconnues. Elle avait vu de l'eau bouger dans les verres ou les bassines l'entourant lorsqu'elle s'énervait, à tel point que sa colère avait déjà brisé un verre sans qu'elle ne le touche, le liquide ayant débordé et entraîné son contenant. Et puis un jour, alors qu'elle rentrait chez elle, elle sentit de l'eau sur ses épaules. Là, de nul part, il pleuvait. Elle était à l'intérieur pourtant, mais il avait bien plus. Dans sa maison. Sur elle. Pendant à peine quelques secondes. Elle était trempée lorsqu'elle appela sa mère en hurlant presque.
« Maman ! »
Aussitôt sa génitrice était apparue dans l'encadrement de la porte que déjà la jeune femme commençait à crier.
« Maman, pou... pourquoi il pleut... dans une maison... à l'intérieur... sur moi... alors que dehors il fait grand soleil ?! » demanda-t-elle tout en semblant réfléchir, décontenancée.
Elle fixait sa mère, perdue, ne comprenant pas ce qu'il venait de se passer. L'air calme de cette dernière la surprit presque, comment pouvait-elle être aussi sereine après ce que lui avait dit sa fille ? Trouvait-elle cela normal ?
« Je crois qu’il est grand temps que je te parle un peu plus de notre famille. Viens t’asseoir dans le salon, je vais faire un peu de thé et on va discuter. »
Stupéfaite par ses paroles, Kaylann suivit sa mère jusqu'au salon et, après que cette dernière ait préparé, comme elle l'avait dit, du thé, elle commencèrent à parler. Elle lui expliqua non seulement les origines des kitsunes mais aussi un passé beaucoup plus compliqué que tout ce que la jeune femme aurait pu imaginé. A vrai dire, elle n'avait jamais vraiment cru à ce que sa mère lui avait dit concernant sa "race", tout simplement parce que ses pouvoirs ne s'étaient, à l'époque, jamais montrés. Pourtant, ce jour-là, tout lui sembla si vrai qu'elle en fut complètement bouche bée, et qu'elle écouta longuement sa mère lui expliquer tout ce qu'elle savait. C'était étrange, vraiment très étrange, et pourtant, quelque part, cela lui plaisait. Parce qu'elle se sentait différente mais meilleure, parce que son intelligence n'était plus sa seule différence, parce qu'elle avait des pouvoirs. De vrais pouvoirs. Elle n'en revenait pas, cela lui paraissait si irréel... c'était subjuguant.

Si tout paraissait fantastique dans le fait de posséder des pouvoirs, en réalité c'était loin d'être le cas. Kaylann, qui s'était tout d'abord réjoui en les découvrant, finit par les trouver effrayants. En effet, ne les maîtrisant absolument pas, elle avait toujours peur de faire mal à quelqu'un. Sa mère lui ayant expliqué que ses émotions pouvaient énormément influencer son contrôle sur eux, elle tentait toujours de rester calme, en présence de ses amis au moins. Mais elle ne maîtrisait rien, vraiment. Parfois, sans qu'elle ne le veuille, de la pluie se mettait à tomber dans sa chambre, et l'arrêter était vraiment trop compliqué pour elle. Alors elle attendait simplement que cela cesse, soupirant en voyant le sol de sa chambre trempé. Evidemment, elle devrait nettoyer, et cela ne l'enchantait guère. Lorsqu'elle voulait s'entraîner, elle prenait un verre et tentait de faire bouger l'eau qu'il contenait sans la toucher. Cela fonctionnait rarement d'ailleurs, et le plus souvent le liquide finissait sur la table, voire sur ses vêtements lorsqu'elle ne parvenait à rien. Et cela l'agaçait profondément.
Ce qui l'effrayait le plus finalement n'était pas le fait d'en avoir, mais le fait de ne pas les contrôler. Parce qu'à tout moment cela pouvait déraper. Parce qu'à tout moment elle pouvait perdre le contrôle. Parce qu'à tout moment ses amis pouvaient découvrir la vérité. Alors elle essayait de les cacher, du mieux qu'elle le pouvait, de ne jamais s'énerver, de ne pas être triste. C'était difficile, notamment pour une jeune femme aussi sensible qu'elle, et même si elle faisait de son mieux, elle craignait toujours d'être découverte. Elle ne voulait pas perdre ses amis, surtout pas. Ils étaient si précieux à ses yeux, elle ne pouvait s'imaginer loin d'eux.

« Beacon quoi ?!
-Beacon Hills.
-Mais pourquoi ? Maman, on est bien ici. C'est notre maison, notre ville, et notre vie est ici. Je veux pas m'en aller ! Et puis y a tous mes amis ici, et elle a dit qu'elle reviendrait bientôt.
-Je sais. Ça déchire mon cœur aussi, de partir. Mais tu sais qu’on est différentes, que je ne peux pas expliquer le fait que je ne vieillis pas. En plus, tes pouvoirs commencent à éclore et rien de mieux que d’avoir l’aide d’autres kitsunes. J’ai une amie à Beacon Hills qui saura mieux t’expliquer notre héritage.
-Mais qu'est-ce que ça peut me faire de mieux connaître notre héritage ?! » grogna alors Kaylann, franchement remontée contre sa mère.
Elle quitta alors la pièce et partit s'enfermer dans sa chambre, furieuse. Sa mère venait de lui annoncer qu'elles allaient bientôt partir d'Atlanta, la ville où elle était née et avait toujours vécu, pour aller dans cette ville qu'elle ne connaissait pas mais qu'elle détestait déjà. Elle ne voulait pas y aller. Comme elle l'avait dit à sa mère, sa vie était ici. Sa maison, ses souvenirs, ses amis étaient ici,  et puis l'université dans laquelle elle voulait aller, la bibliothèque qu'elle aimait tant, les parcs dans lesquels elle aimait rester avec ses amis, les champs dans lesquels elle s'isolait parfois, les forêts où elle dessinait... Tout était ici. Elle ne voulait pas partir.
Quelque part, elle en voulait à sa mère aussi. Parce qu'elles devaient déménager maintenant, alors qu'elle avait enfin réussi à s'intégrer, à avoir des amis, une vie. Fini le harcèlement, les coups, les insultes, à présent elle vivait. Elle n'était plus rejetée pour son intelligence, critiquée pour son apparence quelque peu juvénile, regardée de travers pour bien peu de choses. Elle avait une vie, elle savait ce qu'elle voulait devenir et sa meilleure amie allait revenir prochainement à Atlanta. Que demandait de plus ? Un déménagement ? Sûrement pas !

« J'en reviens pas que tu me fasses ça ! »
Quelques semaines plus tard, elles avaient déménagé dans cette fameuse ville qu'était Beacon Hills et que Kaylann décida immédiatement de détester. Parce que sa place n'était pas ici, parce qu'Atlanta lui manquait, parce qu'elle voulait retourner chez elle. Elle ne considérait pas cet endroit comme sa maison, refusant d'admettre qu'elles allaient vivre ici. Non, elle ne pouvait y croire, elle voulait rentrer. Ses amis, la bibliothèque, le parc, tout cela lui manquait. Elle voulait retourner dans cette magnifique forêt où elle prenait tant de photos, dans ces champs où elle s'allongeait pour se reposer loin de tout, dans cette chambre qui avait été la sienne pendant des années. Celle-là même dont les murs étaient remplis de centaines de photographies qu'elle avait prises, le bureau recouvert de dessins, de peintures et d'écrits inachevés mais très bien triés, le dressing plein à craquer de mille et un souvenirs auxquels elle tenait tant. Elle avait tout ramené ici, parce qu'elle refusait de s'en séparer, parce qu'elle aimait regarder ces images avec nostalgie, parce que cela lui manquait. Elle voulait retourner chez elle. Rentrer à la maison malgré les protestations de sa mère, c'était ce dont elle rêvait. Parce qu'elle ne se sentait pas à sa place ici, et qu'elle ne rêvait que d'Atlanta. A ses yeux, ce déménagement était une énorme erreur, et quoiqu'en dise sa mère elle continuait de le lui répéter, infiniment têtue. Elle lui en voulait, oui, parce qu'elle voulait rentrer chez elle. Elle n'avait rien à faire ici, elle en était certaine.

Un mois s'était écoulé depuis le fameux déménagement, puis deux, et la jeune femme avait peu à peu changeait d'avis. Pas qu'elle était tombée amoureuse de Beacon Hills, ni même parce qu'elle avait oublié Atlanta, mais parce qu'elle avait sans doute fini par comprendre qu'elle allait devoir vivre ici. Dans cette ville, loin de ses amis, de sa meilleure amie, de ses souvenirs qui lui semblaient si loin que cela lui brisait parfois le cœur. Nombreuses étaient les fois où, nostalgique, elle contemplait des photos qu'elle avait prises avec ses amis qu'elle avait aperçues en rangeant sa chambre. Elle s'asseyait par terre et les observait, capable de faire cela des heures durant. Elle ne pouvait nier ce manque évident qu'elle ressentait au creux de sa poitrine, notamment celui de sa meilleure amie qu'elle n'avait pas vue depuis maintenant deux longues années. Cela lui faisait beaucoup plus mal que ce que l'on pourrait croire, et parfois elle pleurait devant ces souvenirs si importants à ses yeux. Elle lui manquait, Atlanta lui manquait, ses amis lui manquaient, pourtant elle était à Beacon Hills et commençait à s'y habituer. Sans doute parce qu'elle avait commencé à se faire quelques amis, chose qui l'effrayait plus que tout à son arrivée, parce qu'elle avait déjà arpentée mille et une fois la ville pour chercher de jolis endroits où prendre ses photos, parce qu'elle avait fini par se convaincre qu'elle devait faire des efforts. Elle en voulait moins à sa mère, commençant à comprendre et à accepter sa décision qu'elle avait à l'époque maudite des dizaines voire des centaines de fois. Parfois, la rancune refaisait surface et la colère parlait à la place de la jeune fille, mais généralement elle réussissait à trouver des bons côtés à ce déménagement. Elle ne voulait pas la blesser. Et puis, cette dernière disait faire cela pour son bien, et sans doute avait-elle raison quelque part. Mais c'était difficile pour la jeune femme d'être séparée de tout ce qu'elle avait connu pour tout recommencer à zéro, seule... ou presque.

A présent, cela fait plusieurs mois qu'elles ont emménagé à Beacon Hills. Evidemment, Kaylann ayant dix-sept ans et sa mère ayant cessé de vieillir - de par ses pouvoirs surnaturels - depuis ses vingt-six ans, elles se prétendent sœurs pour ne pas attirer l'attention. Ce n'est pas toujours facile mais il est évident qu'elles y sont contraintes, sous peine d'être prises pour deux folles qu'il faut envoyer dans un hôpital de toute urgence. Tout comme sa mère a trouvé un hôpital où elle peut travailler en tant qu'infirmière, la jeune femme a finalement trouvé une université qui lui convenait dans la petite ville où elle commence en session d'hiver. Il ne fait aucun doute qu'elle attire énormément l'attention puisque, bien qu'elle n'ait qu'une année de moins que les autres élèves de sa classe, savoir qu'elle aurait pu y entrer à seulement quinze ans en surprend plus d'un, d'autant plus que son apparence excessivement juvénile fait que la plupart des personnes qu'elle croise lui donnent cet âge-là. Devenue une jeune étudiante qui tente de vivre comme tous les autres malgré sa vraie nature, elle veut devenir un peu plus indépendante, et c'est pour cela qu'elle est à temps partiel serveuse dans un café de Beacon Hills - notamment parce qu'elle adore faire des cadeaux à ses amis mais surtout à sa mère. Toujours passionnée par l'art sous toutes ses formes, elle n'a jamais cessé d'écrire, de peindre et de dessiner, même si elle passe la plupart de son temps avec un appareil photo ou le nez plongé dans un livre aux personnages surnaturelles. Combien de nuits a-t-elle passé à retoucher des photographies qui ne lui convenaient pas, à parcourir de ses yeux de nombreuses lignes trépidantes, à terminer un dessin ? Enfin, sa mère lui ayant promis qu'elle rencontrerait sous peu son amie kitsune ainsi que sa fille plus âgée que Kaylann de deux ans, elle espère bien s'entendre avec elle, en particulier parce que l'arrivée de ses pouvoirs l'effraie de plus en plus, et ce quoiqu'elle en dise. Elle voit la belle Yukimura comme un modèle qui a appris à maîtriser son don et qui a - entre autre - réussi à se construire une vie dans cette ville où elle n'est pas née.

« Je ne veux pas regarder le temps s'écouler comme l'eau de toutes ces rivières que nous voulons contrôler sans raison. »

« Je veux profiter de chaque journée comme si c'était la dernière, je veux contempler indéfiniment chacun des magnifiques recoins de notre monde, je veux savourer le moindre instant passé bien entourée... Je voudrais vivre comme une personne normale même si je suis immortelle, tout simplement. »

 
Parle moi de toi:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Stiles
avatar
Messages : 1701
Mer 27 Juil - 11:53
Officiellement bienvenue parmi nous ♥️
Si tu as des questions n'hésite pas à me contacter comme j'ai créer le PV (mais ça, tu le savais déjà) et j'imagine que tu peux aussi voir avec Paloma par MP pour certains détail

Tu as 7 jours pour la complétion de ta fiche.


WHEN YOU & I ARE AT THE EDGE

The road is long with many a winding turn.That leads us to who knows where Who knows when But I'm strong Strong enough to carry him He ain't heavy, he's my brother©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 11:55
T'as l'air encore plus folle que moi... jtm déjà 8D

bienvenue! ♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 12:25
Merci Stiles
Je n'hésiterai pas à te contacter à nouveau si besoin Non, ce n'est pas du harcèlement >3<

Scott, je suis plus folle que toi :hehe: Je suis imbattaaaaaaaaaaaable T'approche pas de mon trône Hé hé //SBLAM// Okey j'me calme x)
Merci en tout cas
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 12:37
:happy: BIENVENUE   :hihi:

ommmmmg ton perso est juste l'opposé de Tess D8
J'te réserve un lien <3 :coeur:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 13:44
MERCI  

Je crois bien qu'oui XD Mais embête pas Kay, elle est mignonne alors on l'embête pas >3< T'façon elle est meilleure :blblbl: //SBLAM// Ouais j'suis mâture d'abord, l'est où l'problème ? :fuck:
C'est pas un cadeau empoisonné ça ? x) Non en vrai j'accepte avec plaisir :happy:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 14:03
BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE ! Joli choix de personnage, VIENS DANS MES BRAS JE T'AIME DÉJÀ ! Au passage, ne t'inquiète pas pour la première S, mes amis hérétiques scientifiques ont tous survécu sans trop de séquelles :coeur: (A part une allergie soudaine aux fonctions de toutes sortes)

Je veux un lien avec ma chasseuse barge Gaëlle (mon premier compte) & mon Seth tout flamboyant !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 14:12
Merciiiiiiiiiiiiiii ^o^ Moi aussi j't'aime... Allez câlin Et balade licorne aussi
Je sais pas si la fin doit me rassurer, mais merci J'y survivrai, de toute manière c'est qu'une année :arf:

Au faaaaaait toi ! J'ai lu l'inscription de Gaëlle et de Seth quand je stalkais le forum et PUTAIN J'ADORE GAËLLE ! Seth a la classe aussi, on va pas se le cacher, mais Gaëlle quoi u.u Son histoire, son caractère, son physique, tout est classe chez elle (c'est @Theresa O'brien mais pas dans le même genre, enfin je me comprends quoi :dehors:) *-* Bref, tout déchire chez tes deux persos, donc sans hésiter un lien oui ^^ Et puis si on pouvait se faire un RP aussi, j'dirais pas non T'AS PAS LE CHOIX MWA HA HA !!!!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 16:45

Oooh, tu es adorable, merci :coeur: :coeur: J'avais beaucoup réfléchi sur eux, alors je suis heureuse que tu les aime :happy: Tu auras un lien d'enfer et le droit à un joli rp !  :**:  Bon, je t'avoue que j'en ai pas mal en ce moment, donc j'évite de trop m'en rajouter surtout avec la rentrée en prépa qui approche mais je te réserve une place  :dance:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Juil - 18:06
C'est mérité Gaëlle est *-* (Voilà, c'est tout pour moi, au revoir :dehors:) Anw merci :cute: T'es trop chou (j'dis ça du haut de mes 15, mais oui c'est crédible :rock: :blblbl: Et ça c'était immature XD) Mais t'inquiète, on pourra se faire un RP à réponses courtes si ça t'arrange, comme ça ça te fait moins de boulot (et à moi aussi mdr XD J'me déçois actuellement, adieu ) En tout cas merchiiiiii isis J'vais arrêter là :dehors:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Juil - 4:37
Bienvenue :coeur:
Si tu as des questions n'hésite pas à contacter le staff ! :**:
Bon courage pour ta fiche ! :D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Juil - 13:24
Merci Saleem
Je n'hésiterai pas, vous êtes tous trop mignons de toute manière
Merciiiii
Invité
Revenir en haut Aller en bas
were-coyote
avatar
Messages : 231
Jeu 28 Juil - 14:02
Bienvenue petite folle !
J'adore déjà ton personnage :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Juil - 14:07
Merci jolie Coyote
J'espère qu'il te plaira encore quand j'aurai fini XD
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Juil - 16:19
Okairinasai kitsune kun <3 courage pour le reste de ta fichette du coup :calin:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
chasseuse
avatar
Messages : 738
Ven 29 Juil - 3:03
Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Ven 29 Juil - 15:07
Skyla > Imagine que je te dis merci en japonais XD Merci (Je kiffe ton vava *o*)

Allison > Merci jolie brune dont le DC va être ma coupine =3 ♥️
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Ven 29 Juil - 21:30
Mon petit ange, bienvenue parmi nous! :**: I love you
Je vois que ta fiche est presque terminée, je ne dirais pas bonne chance pour la rédaction, mais je te remercie d'avoir pris le personnage
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Stiles
avatar
Messages : 1701
Mar 2 Aoû - 19:51
Des nouvelles de ta fiche ?
Il ne te reste plus qu'un jour pour la compléter.
As-tu besoin d'un délai ?


WHEN YOU & I ARE AT THE EDGE

The road is long with many a winding turn.That leads us to who knows where Who knows when But I'm strong Strong enough to carry him He ain't heavy, he's my brother©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mar 2 Aoû - 19:56
Paloma > Merci ma jolie maman virtuelle  :**:
On va s'éclater toi et moi t'inquiète  :happy:

Stiles > Ma fiche sera finie ce soir (Oui, chez moi il est quasiment 2h du matin mais c'est pas grave XD), merci quand même pour le délai :coeur: Ton avatar me fait trop rire, c'est perturbant j'te jure XD Comment tu veux que je me concentre en te répondant XD
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Stiles
avatar
Messages : 1701
Mar 2 Aoû - 23:42

Tu es officiellement Validé(e)

Et oui, l’étape cruciale de la présentation est terminée pour toi mon petit loup ! Tu as respecté les différentes demandes et nous trouvons que ton histoire est franchement géniale ! Évidemment, nous ne pouvons pas te  laisser aller sans quelques recommandations. Il est important pour toi de recenser ton avatar puisque sinon, n’importe qui pourrait le croire libre. Ensuite, les demandes diverses sont obligatoires – du genre demande de logement et de communications. La création de ta fiche de Rp et de lien est également nécessaire pour le bon fonctionnement du rp. Il serait préférable que tu crées ta fiche avant d’aller demander des liens aux autres. Il est fortement recommander de participer au concours du membres du mois!. Des liens sont mis à ta disposition pour facilité ton intégration. Tu as une semaine pour faire ton premier sujet ! Sur ce, bon jeu !

Coucou j'aime beaucoup ton histoire ♥ C'était très agréable de voir un personnage que j'ai créer prendre forme sous mes yeux et d'enfin en découvrir un peu plus sur elle. C'est vraiment une belle histoire et je trouve ça très bien écrit ^^ Il y a quelques fautes minuscules ici et là mais je te pardonne considérant l'heure ou tu as remis ta fiche ^^ J'ai bien hâte de nous trouver des liens avec tout mes personnages ♥ Bon jeu et officiellement bienvenue sur le forum

Survole-moi!




WHEN YOU & I ARE AT THE EDGE

The road is long with many a winding turn.That leads us to who knows where Who knows when But I'm strong Strong enough to carry him He ain't heavy, he's my brother©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mer 3 Aoû - 18:54
Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Au passage, contente que ma fiche t'ait plu, j'ai adoré écrire cette histoire et je sens que jouer ce personnage va énormément me plaire ** Ce scénario est top, bravo à toi puisque tu en es le créateur =3 Et puis merci d'avoir laissé passé mes petites fautes et d'avoir été compréhensif, j'ai peut-être pas eu une excellente idée en finissant cette fiche au beau milieu de la nuit XD Je relirai tout ça à tête reposée pour essayer d'en enlever un maximum, je n'aime pas en laisser traîner trop :')
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Demande de Wanted / Renom / Honneur Xino & Jenaiz
» Renom et Wanted du tigre marin !
» Wanted : Partenaire(s) pour RP !
» [Terminé] Wanted
» [Ahito Erenoa] Wanted/renom/récompense

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Ancienne fiche de prez.-
Sauter vers: