My heart is buried in the wood  Seth Maxwell



 
Every MonsterRECRUTE -- Vous avez jusqu'au 31 octobre pour participer ♥️

My heart is buried in the wood  Seth Maxwell

 ::  :: Ancienne fiche de prez. Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Juin - 14:19

Oyé Oyé. J'ai vu le jour il y a maintenant 33 années. Mes parents ont eu la brillante idée de me nommer Zachary Woodbury mais je me suis renommé Seth Maxwell. On me dit souvent que je suis Arrogant mais Impliqué ainsi que Puéril et Charismatique. Ce sont probablement ces traits de personnalités qui ont fait en sorte que j'ai choisi d'être détective privé. On dit que Beacon hills est une ville particulière et je crois aux rumeurs concernant l'existence du surnaturel. Je suis un phœnix de niveau 1. Validée par Saleem.  I love you

Seth Maxwell
• Il ne connait pas sa nature, même s'il a conscience d'être différent.
• On dit qu'il a les yeux de sa grand-mère.
• Il a trois loisirs. Seth est un musicien, il adore la musique, surtout celle qui sent bon les road trip et les solos de guitare bien menés. Il lui arrive de chanter, on dit qu’il le fait à merveille. Son deuxième loisir est la boxe, puis le combat de rue. Sa dernière grande passion est la mécanique, c’est un fou de voiture et de moto en tous genre.
• Il est pansexuel.
• Il est originaire de Beacon Hills, il est parti avec sa famille au début du lycée. Il a fini sa scolarité à plusieurs centaines de kilomètres de là. Suite au drame, il s’est complètement émancipé et a coupé tous les ponts avec sa famille restante.
• L'alpha présent lors du drame est mort avant de retourner à Beacon Hills, il était blessé et a été achevé par des chasseurs.
• Peu savent son vrai nom, Zachary Woodbury. Il y a même personne d’ailleurs, il a changé de nom peu de temps après le drame, il ne supportait pas ce fardeau. Il a grandi depuis sa dernière visite, mais il reste des traces de son existence même s’il semble que peu de personnes veulent suivre sa trace.
• Il avait deux frères, deux ainés dont il était admiratif et très proche. L’un est mort, l’autre… Il ne lui parle plus.
• Malgré la prise de distante avec sa famille, il garde précieusement toutes traces des Woodbury à Beacon Hills, comme une photo de sa grand-mère, des coupures de journaux à différents registre en passant par des photos du lycée du coin. Autant vous dire qu’il en a après un certain Alexander.
• Pour survivre par lui-même, il a travaillé en tant que mécanicien. Quant aux études, il a pu suivre quelques formations à droite à gauche. C’est un débrouillard et un voyou de nature, après quelques années de galère, il a gagné le statut de détective privé.
• Son cabinet de détective est situé chez lui, mais il a quelques coins de replis au cas-où des indésirables viennent lui chercher des ennuis. Il a pas mal d’argent caché un peu partout et obtenu soit par héritage, soit par ses activités.
• Malgré ses activités qui flirtent de très près avec l’illicite, il en est tout ressorti blanc comme neige. Fausses cartes d’identité, plaques de police, permis de toutes sortes, faux papiers, il est quasiment invisible dans la ville.
• C’est un fou de feu, il adore ça. Si bien que son rêve soit d’avoir une maison avec une cheminée et il préfère les bougies aux lampes. Il a toujours un vieux zippo dans la poche. Dans son enfance, il avait observé avec fascination la maison de son grand-père brûler. Avec son grand-père dedans. Mais il aurait juré voir une silhouette familière sortir de la maison.
• C’est quelqu’un de très sensible, il déteste se sentir impuissant ou inutile. Dans ces cas-là, il devient violemment verbalement et physiquement. De plus, il culpabilise énormément lorsqu’une situation lui échappe, comme avec sa famille. C’est pour ça qu’il ne parle pas de lui, autant pur sa sécurité que pour ses propres démons.
• Il a une chienne du nom de Bibiche.
• Il a été très tôt confronté au surnaturel, c’est devenu une obsession chez lui. Cependant, même s’il se défend, il n’a pas choisi de devenir chasseur.
• Pour lui, sa famille est maudite. En tout cas, c’est la sensation qu’il a.




« Où crois-tu aller comme ça ? Reviens-ici !
- Laisse-le papa, Zach’ a besoin de se défouler, tu le connais. »


Le père du dis Zach’ regarda son fils ainé avec colère avant de souffler. Son plus jeune fils était bien le plus turbulent gamin qu’il n’est jamais vu, toujours à se fourrer dans les pires bêtises. Comme a l’instant, où le jeune garçon avait été surpris à essayer de prendre les steaks à mains nues dans le barbecue. Au moins, ses deux ainés avaient le mérite de calmer ce fripon. Avec une lueur d’inquiétude néanmoins, il observa le jeune Zachary, né neuf ans plus tôt, s’éloigner dans le jardin familial.
Ce jeune enfant courait aussi vite qu’il le pouvait, sortant de la limite de la clôture blanche pour se diriger vers la maison de son grand-père, Alexander. C’était un endroit où il aimait bien jouer, il y avait toutes ces photos en noir et blanc sur les murs. Il y en avait beaucoup de sa grand-mère, Angéla, qu’il n’avait pas vraiment connue, elle était morte lorsqu’il n’était qu’un nourrisson. D’après ce que son père et son plus vieux frère lui avait dit, c’était la femme la plus douce que le monde ait portée. Et toujours d’après ce qu’ils lui avaient dit, il avait les mêmes yeux qu’elle. Il aimait aussi la demeure familiale Woodbury parce que son grand-père gardait beaucoup de chose de la Seconde Guerre mondiale, notamment ces vieux briquets ou ces vieilles armes.

Le garnement arriva donc devant le manoir, avant de se stopper net. Quelque chose n’allait pas, quelque chose n’allait vraiment pas. De la fumée commençait à sortir de la fenêtre ouverte, celle qui était dans le bureau de son grand-père. Zachary voulut crier, mais quand les flammes grandirent soudainement, il ne sortit qu’un misérable son de sa gorge. Il vit les flammes danser devant ses yeux. Quelque chose de magnifique ce passer dans ce feu et, malgré la panique, il en était fasciné si bien qu’il ne savait pas combien de temps il resta à les fixer. C’est surement pour ça qu’il n’avait pas remarqué que son frère, le deuxième de la fratrie, courait jusqu’à lui. Il prit conscience de sa présence au moment où il sentit des bras forts le serrer pour l’emmener loin.
Le petit garçon était persuadé avoir vu la silhouette de son grand-père par la fenêtre.

Quelques années plus tard

Zach’ sortit de la voiture le premier, sans même un regard pour sa nouvelle maison. Ça, leur maison ? Ses parents avaient vraiment un sens de l’humour douteux. Dire qu’il allait arriver au lycée avec ses amis, entrer dans l’équipe de Lacrosse ! Et son père décidait de partir de Beacon Hills, comme ça, sur un coup de tête. L’ambiance du trajet de l’emménagement fut très lourde. L’adolescent avait la respiration rapide et lourde, il avait une folle envie de frapper dans un mur jusqu’à se casser le poing.
Une main se posa sur son épaule, c’était l’ainé. Plus vieux de sept ans. Il entrait dans sa deuxième année de fac.

« J’arrive pas à croire qu’on me fasse le coup. Râla Zachary.
- C’n’est pas si terrible. On est mieux ici qu’à Beacon Hills, on trouvera de quoi s’occuper.
- Facile pour toi, tu as l’âge légal de boire pour oublier. »


Pourquoi ils avaient déménagé ? Selon son père, tout valait mieux qu’à Beacon Hills. Il répétait ça comme un disque rayé. C’était sans relâche.Comme la propagande du siècle dernier, mais heureusement, il en fallait plus pour que Zach se laisse berner. Sa famille semblait lui cachait la véritable raison de leur départ, et il était prêt à parier que ça avait un rapport avec le dernier séjour à l’hôpital de sa mère deux mois plus tôt. Cette dernière était revenue accrochée aux bras de son mari après qu’ils aient été déposés des fleurs à l’ancien manoir des Woodbury. Elle avait été attaquée par un animal et elle avait subi une morsure à la hanche. Elle avait passé une nuit à l’hôpital pour revenir comme une fleur le lendemain à la maison, comme si rien ne s’était produit. Enfin, si, sa mère était devenue plus nerveuse et plus absente que jamais. Tout comme son père était devenu anxieux et presque paranoïaque.
Les voilà donc, bien loin du reste de la famille Woodbury, Zachary subissant l’angoisse soudaine de ses parents.
.
.

I don’t believe in all your demons anymore,
It’s hard to see with any reason from before,
I lie awake and face these shadows in the night,
I see the truth through crimson eyes



La petite famille se fit peu à peu à la vie dans l’état de Washington, le plus jeune trouva même du réconfort dans les bras de quelques filles et garçons. Cette attirance pour les personnes du même sexe fut l’objet de nouvelles tensions avec le paternel qui accusait son adolescent de « jouer avec ses nerfs » et « d’attirer le regard du voisinage ». Le jeune homme se défendait en expliquant que ce qui était le plus remarquable chez eux était les départs mensuels de leur mère vers on-ne-sait-où. Ce soir-là, c’était la dispute de trop pour ce jeune homme sanguin.

« Tu sais que certains t’appellent « le cocu » dans le quartier ? Elle est partie où maman ce soir ? Retrouver un de ses collègues dans le bois ?
- J’en ai assez ! Tu t’excuses et tu montes !
- Je préfère me casser, vois-tu. Au moins, j’aurai plus à faire semblant de croire en vos mensonges.
- Tu passes cette porte, ne te considère plus comme de la famille !
- Ça marche. »


La réplique avait claqué dans la maison et Zachary avait tourné le dos avant d’attraper son sac de sport. Dedans, il y avait tout ce qu’il aimait, ce n’était pas la première fois qu’il avait quitté le domicile familial sur un coup de tête.
Du coin de l’œil, il vit son frère ainé retenir d’une main sur l’épaule le cadet qui voulait le raisonner. Son frère ainé, justement, avait d’autres soucis en ce moment, sa petite amie était tombée enceinte et n’avait pas pu avorter. Ça faisait donc un an que Zach’ était devenu un oncle.

Son sac pesant lourd sur l’épaule, il se jeta dans sa voiture qu’il avait rachetée pour une poignée de dollars et qu’il avait retapée de son mieux. Il démarra en trombe et partit en direction de la forêt à la limite de la ville. Un regard dans le rétroviseur pour vérifier que son fusil était bien sur la banquette arrière. C’est fou comment il avait pu acheter ses armes facilement.
Il était décidé à mettre tout ceci au clair, une bonne fois sur toute. Il savait que quelque chose de pas normal se produisait dans sa famille, il croyait assez facilement à ces histoires de fantômes ou encore de loups-garous, et les regards entendus de son père et son ainé ne faisaient que le renforcer dans ses hypothèses.
Il roula plusieurs longs instants, en empruntant les petites routes de la forêt avant d’arriver à sa destination. C’était une vielle bâtisse au bord d’un fleuve, il savait que c’était son point de chute car il avait espionné la conversation de ses parents. Et d’après ce qu’il avait entendu, ce soir était un soir important car sa mère avait dit d’une voix inquiète « Il va venir, ce soir, je le sais ». C’était pour cela qu’il était armé, il n’avait pas l’intention de rester les bras croisés sans savoir ce qui allait s’en prendre à sa mère.

La silhouette de cette dernière apparut dans l’encadrement de la porte du hangar alors qu’il sortait de sa voiture, son fusil à l’épaule. Elle avait levé la tête vers la pleine lune, mais Zachary avait eu le temps de voir ses yeux, jaunes, brillaient dans la nuit. Il se pétrifia sur place, et ne sut dire mot.

« Zach’, zach’, appela sa mère d’une voix suppliante, pourquoi es-tu venu, pourquoi ce soir, pourquoi ? »

Elle se figea soudainement et se tourna vers un coin de la forêt. Le jeune homme hésita avant de suivre le regard de sa mère. Il y avait une autre personne, mais cette fois, c’était des yeux rouges qui luisaient dans la nuit. Avant de réagir, il fut tiré de force dans le hangar pour ensuite être lâché au sol suite au cri de douleur de sa mère. Il réalisa qu’elle l’avait porté d’une main jusqu’ici, lui, une petite montagne de muscles alors qu’elle était aussi fluette qu’une brindille.
Instinctivement, il se mit à couvert alors que sa mère, qu’il n’avait jamais vue comme ça, tentait de se défaire de l’emprise de cet homme ou du moins, ce qui avait la forme d’un homme. Zachary était effrayé par la masse devant lui, et il en était pétrifié. Cependant, lorsque le crissement de pneus résonna dans les bois et que ce… Monstre tourna la tête vers la source du bruit, il eut assez de conscience pour prendre son fusil et tirer. Mais vous, vous connaissez le surnaturel, vous savez que de simples balles ne servent à rien face à un Alpha. Mais ça, Zach, ne le savait pas encore.
Le loup se détourna pour se diriger vers lui, les canines exposées aux rayons de la lune qui filtraient par le vieux toit. Il était sûr de lui, mais, alors qu’il saisissait la gorge de l’adolescent, il cessa soudainement de sourire. C’était le frère ainé de Zach’, armé d’une longue lame en argent, qui venait de la planter dans le dos de l’Alpha. Ce dernier changea de nouveau de cible, après avoir remis Zach’ à terre, envoyant le frère contre le mur, il y eu un horrible son d’os se casser. La voix de la mère résonna dans la pièce.

« Non ! Arrête ! C’est bon, je viens avec toi, je viens avec toi, je te reconnais comme Alpha, s’il te plaît, rentrons à Beacon Hills, laisse mes enfants tranquilles !
- Tu étais du côté de l’ancien avant que je ne le tue, tu crois vraiment que je vais te laisser vivre ?
- Je venais de me transformer ! Tenta-t-elle de se justifier.
- Tu as raison, de toute façon, j’ai besoin d’une meute, pourquoi je ne prendrais pas toute ta famille ? »


Zachary se sentit de nouveau lever dans les airs alors que le cri de sa mère lui brisa les tympans. Alors que le monde autour de lui devenait flou, il sentit sa chaire se déchirer sous la morsure. Son artère battait à tout rompre, et de nouveau, il se sentit tombé au sol comme une poupée de chiffon. Dans le brouillard, il reconnut la voix de ses frères et de son père. Dans sa semi-conscience, il repéra un vieux baril rempli, vu l’odeur, du pétrole. Un nouveau cri se fit et un corps lourd tomba sur lui : son père. Pris d’adrénaline et de rage, il rampa vers le pétrole pour le renverser sur le sol pour voir le liquide couler jusqu’au pied de l’Alpha. Il prit ensuite le briquet dans sa poche et sans aucune considération pour sa propre vie, il l’alluma pour le jeter dedans.
Le loup prit immédiatement feu alors que Zachary se surprit à ne ressentir aucune douleur alors que les flammes lui léchaient la joue.

Ce qui se passa ensuite fut flou dans l‘esprit du jeune homme. Il se souvient d’avoir vu l’alpha fuir, en feu, il se souvient du corps de sa mère au sol, de celui de son père. Il ne sait pas par quel miracle, mais il avait eu la force de tirer ses grands-frères hors de la bâtisse en feu. Zachary crut qu’on lui avait arraché le cœur lorsqu’il ne sentit pas le pouls de son frère ainé. Il veut d’être père et Zach’ l’avait précipité à la mort. C’était de sa faute, il le savait. Il le sentait et il n’en pouvait déjà plus de vivre sans eux. Alors qu’il pleurait en serrant le corps de son frère, un souffle difficile lui parvient. C’est son autre frère qui luttait en ce moment pour rester en vie, malgré la profonde plaie sur sa hanche. Sans plus attendre, l’adolescent embarqua son frère, ainsi que le corps de l’ainé, dans sa voiture.
Une fois à l’hôpital, Zachary fut tout de suite sollicité pour donner son sang à son frère, car il en manquait cruellement. Lorsqu’on lui demandait ce qu’il s’était passé, il répondait d’un air absent « Un bête sauvage. » avant de se renfermer dans son mutisme.

Il disparut peu de temps après, lorsqu’il fut sûr que son frère été sauvé et que la petite amie de son autre frère mort avait touché ce qu’il lui revenait de l’héritage. Elle était persuadée que ce n’était qu’un accident mais pensait que Zachary avait la culpabilité du survivant. Cependant, il ne lui adressa qu’une simple lettre, lui demandant de ne pas le chercher tout en promettant de revenir si jamais la vie l’enfant de son frère en dépendait. « Je le saurai, ne t’inquiète pas » avait-il écrit à la fin.


Home in the valley
Home in the city
Home isn't pretty
Ain't a home for me

Home in the darkness
Home on the highway
Home isn't my way
Home I'll never be

Burn out the day
Burn out the night
I can't see no reason to put up a fight
I'm living for giving the devil his due

And I'm burnin', I'm burnin', I'm burnin' for you
I'm burnin', I'm burnin', I'm burnin' for you

Seth Maxwell sortit de d’un obscur bar tout en fourrant une enveloppe d’argent dans sa veste. Qui était ce fameux Seth ? Rien d’autre que Zachary Woodbury, qui avait plus ou moins légalement changé d’identité. Suite au drame, il n’a pas pu faire faire au reste de sa famille et avait décidé de changer radicalement de vie.
Il avait accumulé diverse classification et avait flirté avec l’illégal. Il se sortait toujours des pires galères, sans égratignures, il avait la sensation d’être immortel. Avec le temps, il avait récupéré pas mal de faux papiers et il était devenu un caméléon. Le nouveau Seth avait adopté une attitude désinvolte, arrogante et impliquée, il ne laissait jamais une affaire ou une obsession. Il avait appris l’existence du surnaturel, et avait appris à s’en protéger. Cependant, malgré ses liens avec les chasseurs, il ne choisit pas d’en devenir un : il avait du respect pour ce que sa mère avait été.

Sa vie était une aventure sans fin pour lui, il ne savait pas ce qu’il allait faire le lendemain et il ne restait que très rarement dans une ville plus d’un ou deux ans. C’était presque une vie de cavale, mais il ne savait pas ce qu’il fuyait. Son argent venait de n’importe où ; et il en avait toujours assez pour survivre. (même s’il est déjà arrivé qu’il doive passer une nuit dans la rue)
Il eut très peu de vraies aventures amoureuses, mais avec lui, tout était éphémère, il ne voulait pas se poser et avait peur de s’engager. Il y avait bien eu cet homme, aux yeux bleus glacial, assez naïf, qui lui avait fait ressentir un peu de paix, mais cette fois, ce ne fut pas Seth qui disparut en premier. Ce fut une peine de plus pour l’homme, mais il fit avec, comme toujours.
Après quelques années de galère, il finit par devenir détective privé tout en profitant de sa passion, la musique. Il était assez apprécié pour ça, et il avait investi dans une petite guitare qu’il trimbalait en même temps que ses armes et sa chère voiture. Il n’était plus tout à fait seul dans sa vie à présent. Un soir, après une de ses premières missions de détective, il avait trouvé une petite chienne en sale état dans un vieux carton. Il avait eu le malheur de lui donner la fin de son sandwich. Depuis, elle ne le lâchait plus d’une semelle. Il s’agissait d’une chienne qui ressemblait fortement à un Boder Collie. Après plusieurs jours à la voir l’attendre devant sa porte d’immeuble, Seth finit par la faire entrer dans sa voiture pour l’emmener avec lui. A présent, son nom était « Bibiche », car le jeune détective n’avait pas vraiment eu d’idée au moment de la nommer.

Bref, la vie filait et lui était tout en vadrouille. Jusqu’au jour où Beacon Hills refit parler d’elle dans le milieu des chasseurs que Seth continuait à fréquenter. Il s’y passait énormément de chose, et Seth se demandait à quoi sa vie aurait ressemblé si ça famille n’avait pas fui.
Cependant, un nom ressorti de tout ce chaos d’information et d’événement : Woodbury. Après des recherches, Seth découvrit que l’ancien manoir familial avait servi à un psychopathe ainsi que l’existence d’un certain Alexander Woodbury. Il était persuadé de ne pas avoir connu, en dehors de son grand-père, quelqu’un de ce nom.

Cela fait un bon mois que Seth s’était de nouveau installé à Beacon Hills, avec un cabinet de détective tout neuf. Revenir dans sa ville natale lui permettrait peut-être de comprendre la différence qu’il ressentait sans mettre de mot dessus, ainsi que ce qu’il est advenu de sa famille.
.
.
.

See you on game !


 
Parle moi de toi:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
were-coyote
avatar
Messages : 229
Lun 27 Juin - 14:25
Rebienvenue avec ce charmant jeune homme !
Bon courage pour ta fiche :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Elliot
avatar
Messages : 108
Lun 27 Juin - 14:33
Rebienvenue :) Ma boite de MP est à ta disposition ^^

Tu as 7 jours blabla pour faire ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Juin - 15:12
Rebienvenue avec ce perso qui m'a l'air bien chouetos ! :dance:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Juin - 15:13
Re bienvenue miss avec ce super choix de vava :sex: courage pour ta fichette
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Juin - 15:45
Merci à tous pour ces gentils messages ! Demain & après-demain, je serai occupée, mais j'aurai très certainement tout fini d'ici dimanche ♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Juin - 13:30
Re-bienvenu ici avec ce perso' qui claque sa mère ! :happy: Oublie pas ce qu'on avait dit hein, j'veux un lien de fifou avec lui ! :hihi:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Juin - 13:37
J'ai fini ma fiche :**: Plus qu'une petite relecture et c'est booooooooooooooooooooooon :happy: :happy: :happy: (La veille de mon dernier oral, j'ai mes priorités >.>)

T'inquiète Camcam, on va en avoir un de super lien ♥️
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thomas
avatar
Messages : 290
Mar 28 Juin - 14:19

Tu es officiellement Validé(e)

Et oui, l’étape cruciale de la présentation est terminée pour toi mon petit loup ! Tu as respecté les différentes demandes et nous trouvons que ton histoire est franchement géniale ! Évidemment, nous ne pouvons pas te laisser aller sans quelques recommandations. Il est important pour toi de recenser ton avatar puisque sinon, n’importe qui pourrait le croire libre. Ensuite, les demandes diverses sont obligatoires – du genre demande de logement et de communications. La création de ta fiche de Rp et de lien est également nécessaire pour le bon fonctionnement du rp. Il serait préférable que tu crées ta fiche avant d’aller demander des liens aux autres. Il est fortement recommander de participer au concours du membres du mois!. Des liens sont mis à ta disposition pour facilité ton intégration. Tu as une semaine pour faire ton premier sujet ! Sur ce, bon jeu !

J'aime beaucoup ton histoire et j'adore le fait que tu es allé rechercher des informations sur le forum (comme le manoir utilisé par le collectionneur et le nom de la femme d'alexander). J'ai vraiment hâte de RP avec toi (avec ce personnage)

Survole-moi!




You alone, You can see right through this glass house we call home You alone, You can take away the pain. You have shown that you can break right through this glass house of our souls and make us whole again▵ ©️endlesslove.
We deceive the world with lies we hide ▵
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Juin - 15:40
Wow vous avez été rapide ! :happy: C'est génial merci ♥️

Je me mets tout de suite au travail !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Stiles
avatar
Messages : 1700
Mar 28 Juin - 15:47
Je te cacherais pas que je lisais ton histoire au fur et à mesure que tu en ajoutait XD ahaha


WHEN YOU & I ARE AT THE EDGE

The road is long with many a winding turn.That leads us to who knows where Who knows when But I'm strong Strong enough to carry him He ain't heavy, he's my brother©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
chasseuse
avatar
Messages : 737
Mer 29 Juin - 2:04
Re-bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Ven 1 Juil - 8:11
OH MON DIEU CHOUPIE ♥

Rebienvenue ♥ ♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Ven 1 Juil - 8:17
Stiles, ça me fait vraiment plaisir !!

Merci Allison & Riley ♥♥♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Grimoire Heart n'a pas besoin d'un cookie à la myrthille ( PV Nookie Minasa )
» Pavlina Wood
» The way of the heart.
» Partenaire avec Silver Wood ?
» Total eclipse of the heart ϟ Pete (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EVERY MONSTER - TEEN WOLF ::  :: Ancienne fiche de prez.-
Sauter vers: